Pour Mozilla, IE9 est "plus moderne, mais pas vraiment moderne"

17 février 2011 à 09h18
0
La récente publication de la Release Candidate d'Internet Explorer 9 (IE9) a été l'occasion pour Microsoft de réaffirmer sa satisfaction d'avoir su combler son retard en matière de respect des standards. Paul Rouget, Technology Evangelist au sein de la fondation Mozilla, ne partage pas vraiment cet avis.

« IE9 est sans aucun doute meilleur qu'IE8, constitue un pas dans la bonne direction, mais je ne crois pas qu'il s'agisse d'un vrai navigateur moderne, et laissez moi vous expliquer pourquoi », attaque sur son blog le français Paul Rouget, qui occupe depuis fin 2008 le poste de Tech Evangelist chez Mozilla Europe. S'en suit une charge visant à démontrer que la dernière version en date du navigateur de Microsoft n'est en rien à la pointe du respect des standards.

Il fait dans un premier temps allusion à un billet publié sur le blog officiel IE, dans lequel Microsoft met en avant une prise en charge à 100% ou presque des standards du Web en basant sa communication sur des tests qu'il aurait lui-même choisi de soumettre au W3C.

Paul Rouget préfère pour sa part s'appuyer sur le test Caniuse.com, qui révèle un résultat moins flatteur, avec un score de compatibilité avec l'ensemble des standards du Web estimé à 61%, contre 87% pour la dernière version bêta en date de Firefox 4. Topo identique avec le validateur HTML5test.com, qui crédite IE9 d'un score de 130, contre 255 pour Firefox 4. « Microsoft est ravi d'arriver avec la prise en charge de la balise video, du tag canvas, du SVG et d'un peu de CSS3. Comme d'autres l'ont fait il y a des années. Firefox 3.5 avait les balises video et canvas, la géolocalisation et SVG en 2009 », raille Paul Rouget.

04015944-photo-caniuse-ie9-contre-firefox-4.jpg

« La réalité, c'est qu'IE9 a deux ans de retard », conclut le jeune homme (en anglais), connu de la communauté des développeurs Firefox pour sa langue bien pendue et ses séduisantes démonstrations techniques, avant de lister quelques-uns des éléments HTML5 que ne prend pas encore en charge IE9.

Si laudative que soit sa communication officielle, Microsoft confesse toutefois sans difficulté certaines lacunes au niveau de la future révision du HTML. Interrogé par nos soins le 9 février dernier, à l'occasion des Techdays, il expliquait sans ambages avoir tout simplement décidé de ne pas s'engager dans la voie de la prise en charge d'éléments qui, pour l'instant, n'avaient fait l'objet d'aucune ratification formelle, et pouvaient tout à fait ne pas figurer dans la version définitive du standard.

« Il en va de notre responsabilité de ne pas implémenter des choses qui sont encore susceptibles de changer, ça fait partie des choses que l'on a apprises avec IE6 », relativisait à cette occasion David Rousset, en charge des relations avec les développeurs chez Microsoft France. « Notre politique, c'est plutôt de faire l'état des lieux de ce qui est parfaitement sec, puis de le spécifier correctement et enfin de l'implémenter ».

A l'utilisateur final de choisir son école ?
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Le Cybertruck aurait passé le cap des 500 000 précommandes
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
5G : Martin Bouygues n'exclut pas d'attaquer l'État en justice s'il ne peut pas travailler avec Huawei
Comment l'Unreal Engine a permis de créer l'univers de The Mandalorian
L'Espagnol Renfe va bâtir le réseau TGV des États-Unis pour 6 milliards de dollars !
Windows 10 : de nouvelle icônes plus colorées font leur apparition

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top