Google Chrome 75 va supporter le "lazy loading" par défaut, mais qu'est-ce que c'est ?

Bastien Contreras Contributeur
10 avril 2019 à 08h14
0
Google Chrome

Google a annoncé que son navigateur Chrome activerait par défaut le « lazy loading » dès sa version 75, prévue pour mai prochain. Cette technique permet de ne charger que les images d'une page web visibles par l'utilisateur, afin de gagner du temps lors de son affichage.

Aujourd'hui, pour vous permettre de consulter une page, votre navigateur doit généralement charger l'ensemble de son contenu. Y compris les images et les iframes qui ne sont pas initialement visibles. Et avec la complexité croissante des sites web, un tel procédé peut à la longue peser sur les délais d'affichage. C'est ce problème que tente de résoudre le « lazy loading ».

Lazy loading : un chargement progressif pour gagner du temps

Le lazy loading, ou chargement différé, consiste à ne charger que les images et iframes présents dans le champ de vision de l'utilisateur, dans la fenêtre de son navigateur ou sur l'écran de son smartphone. Le reste du contenu est ensuite appelé uniquement lorsque l'internaute scrolle, et ce, de façon anticipée. En principe, l'utilisateur ne s'aperçoit donc pas du recours à cette technique.

En revanche, il peut constater une amélioration des performances de son navigateur. Car d'après des tests, le lazy loading pourrait contribuer à réduire le temps d'affichage d'une page de 18 à 35 %.

Mais ce procédé peut également avoir une influence sur les revenus publicitaires d'un site. Car les iframes sont également concernés. Or, certaines annonces décomptent leur nombre de chargements, un indicateur qui peut donc baisser avec le lazy loading.

Le lazy loading par défaut dans Chrome à partir de mai

Jusqu'à présent, cette technique pouvait être mise en place via des bibliothèques JavaScript. Mais Google a tenu à simplifier le recours au lazy loading, en annonçant sa prise en charge par défaut dans le futur Chrome 75. Avant cela, le procédé a fait l'objet de tests, dans la version Canary du navigateur web, réservée aux développeurs. Ces expérimentations ayant été concluantes, le chargement différé sera plus largement déployé, dans la mise à jour prévue pour mai 2019.

Chrome sera alors capable d'interpréter un nouvel attribut « loading » pour les balises HTML « img » ou « iframe ». Il pourra alors prendre les valeurs suivantes : « auto », « lazy » et « eager ». En choisissant la dernière, l'éditeur d'une page web pourra ainsi empêcher le lazy loading et limiter les risques de voir ses revenus publicitaires diminuer.



Source : Android Police

Modifié le 08/05/2019 à 21h11
13 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020
Certains MacBook Pro récents s'éteignent
Cyberharcèlement, usurpation d'identité : une Française vivant aux USA condamnée à de la prison
L'arrivée du « premier contraceptif masculin » en 2020 ?
BMW profite de la sortie de son SUV pour montrer à Tesla ce qu'est un véhicule blindé
L'iPhone 11 vous localise régulièrement, Apple s'en explique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top