Chrome 54 convertit les vidéos Flash de YouTube en HTML5

13 octobre 2016 à 15h45
0
Google a publié une nouvelle version de son navigateur, lequel amorce un peu plus la migration vers un surf privé du lecteur Flash d'Adobe.

En janvier 2015, la plateforme de vidéo YouTube a fait table rase du plugin Flash Player afin d'adopter les technologies standardisées de HTML5. Au mois de mai dernier, les développeurs rattachés au projet Chromium expliquaient vouloir désactiver Flash par défaut au quatrième trimestre de cette année.

Chrome 54 va donc dans ce sens et les vidéos de YouTube intégrées au sein des pages Web - jusqu'alors épargnées - seront à leur tour converties en HTML5. Google explique qu'en plus de sécuriser un peu plus le navigateur, ses performances devraient s'en trouver améliorées. Pas plus tard qu'hier, Adobe a déployé des correctifs pour combler 12 vulnérabilités au sein de Flash affectant notamment Chrome.

On imagine aussi que cette initiative rentre dans le cadre des travaux de Google visant à optimiser l'autonomie des terminaux mobiles.


En fin d'année, le lecteur Flash devra être manuellement activé par les internautes sur les sites Web en faisant toujours usage. Notons toutefois que Google prévoit de mettre en place une liste blanche pour laquelle Flash Player fonctionnera normalement.

035C000008504296-photo-google-chrome-ban.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top