Chrome abrite une API universelle pour les applications web

16 mai 2012 à 18h48
0
00A5000004093786-photo-logo-google-chrome-11.jpg
Les applications web de demain promettent d'être particulièrement innovantes avec l'intégration de la technologie Web Intents proposant de simplifier les interactions entre différents services web.

A l'heure actuelle les éditeurs de services web proposent généralement leurs interfaces de programmation (API) aux développeurs souhaitant les intégrer au sein de leurs applications. C'est ainsi par exemple que les photos de Flickr peuvent être éditées grâce aux outils d'Aviary. La technologie Web Intents est immiscée de manière expérimentale au sein de la dernière version stable de Chrome. Celle-ci vise à permettra aux internautes de choisir spécifiquement les API devant être intégrées à leurs services favoris. Théoriquement l'internaute préférant les outils d'édition de Pixlr pourrait ainsi choisir de les sélectionner au sein de Flickr, à condition tout de même que ce dernier soit compatible.

Le projet Web Intents s'inspire du système Android. Pour partager, sélectionner ou éditer un fichier, le mobinaute peut choisir entre plusieurs applications mobile installées permettant d'effectuer l'une de ces actions. En octobre 2011, l'ingénieur James Hawkins expliquait : « nous sommes en train de travailler dur sur un système similaire pour le web : Web Intents. L'interface de programmation de cette plateforme web permet d'avoir les mêmes avantages que sur Android tout en étant optimisée pour les applications web ».

000000BE05172362-photo-web-intents-s-lection-d-une-photo.jpg
000000BE05172364-photo-web-intents-options-de-partage.jpg

Options de sélection d'une image | Pptions de partage de l'image


Quelques lignes de code suffisent pour qu'un site soit compatible avec Web Intents. Le développeur pourra ainsi augmenter considérablement les fonctionnalités de son application web puisqu'elles auront été préalablement conçues par d'autres éditeurs. L'internaute n'aura qu'à ajouter une seule fois l'API de ces tiers pour en profiter sur les sites compatibles avec Web Intents. Ainsi une fois les API de Twitter ajoutées au navigateur, l'option de partage sur ce réseau sera proposée depuis n'importe quel site intégrant Web Intents.

WebIntents est développé en partenariat avec le consortium W3C et la fondation Mozilla. Sur le navigateur Chrome Google limite cette phase de tests à son Chrome Store. La société promet cependant qu'une fois standardisée la technologie sera véritablement ouverte. Pour tester la technologie Web Intents, téléchargez la dernière version stable de Google Chrome puis rendez-vous sur cette page. Les développeurs retrouveront davantage d'informations ici.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La centrale nucléaire de Fessenheim va cesser définitivement ses activités cette nuit
Convention citoyenne pour le climat : Macron promet 15 milliards d'euros et des réponses
Vraiment efficace le toit solaire de Tesla ? Une famille fait le bilan après trois mois d'utilisation
Amazon : des hackers auraient réussi à contourner la double authentification
Les émissions de CO2 dues à l'automobile ont encore augmenté en 2019, la faute aux SUV
Aux États-Unis, la mortalité des abeilles depuis un an est inquiétante
Reddit bannit un forum pro-Trump, accusé de promouvoir la haine, Twitch suspend sa chaîne
L’iPhone 12, livré sans chargeur ni écouteurs ?
Selon Epic Games, la PS5 est
Pour Steve Sinofsky, ex boss de Windows, le Mac sous ARM sera
scroll top