Vie privée : Brave et DuckDucKGo de plus en plus plébiscités face à l'hégémonie de Google

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
11 mai 2022 à 09h00
6
Brave Clubic © Clubic.com
© Clubic

L’ogre Google perd du terrain. Pas de quoi le faire vaciller, certes, mais la progression notable des alternatives plus respectueuses de la vie privée se pose en marqueur d’une prise de conscience globale concernant la confidentialité en ligne.

Les conclusions d’un sondage mené par YouGov pour le média The Drum auprès de 1 000 internautes américains sont sans appel. La protection des données personnelles en ligne est un sujet qui tient à cœur d’une écrasante majorité des utilisateurs du Web. Et l’on note un recours plus systématique à des navigateurs internet et des moteurs de recherche plus respectueux de la vie privée.

DuckDuckGo plonge dans le grand bain

Parmi les données intéressantes révélées par l’étude de YouGov, on retiendra que 91 % des internautes ont répondu qu’il était important pour eux qu’un moteur de recherche ne partage pas leurs données personnelles sans leur consentement explicite. Seuls 7 % des répondants confessent ne pas s’en soucier.

Dans le même ordre d’idées, 65 % des sondés estiment qu’il est de la responsabilité des moteurs de recherche de protéger leurs données. Pour 21 % d’entre eux, ils doivent d’ailleurs être tenus pour responsables, et encourir des sanctions en cas de manquement.

Ce qui nous amène à DuckDuckGo. Le moteur de recherche alternatif, qui va bientôt lancer un navigateur, est de loin l’option la plus plébiscitée par les utilisateurs soucieux de protéger leurs données. 7 % des répondants disent l’utiliser comme moteur principal — devant Bing (6 %) et Yahoo (4 %). D’après l’entreprise elle-même, le nombre de requêtes émises sur DuckDuckGo a augmenté de 27 % en un an.

Toujours concernant DuckDuckGo, 34 % des sondés répondent avoir déjà utilisé le moteur de recherche par le passé (et donc en être revenu, ou alors ne l’utiliser que dans certains cas), et 30 % avouent en avoir entendu parler sans l’essayer pour le moment.

Brave trace sa route

Lancé en 2019, Brave a un avantage énorme par rapport à la concurrence. Bâti sur Chromium, il offre une expérience de navigation très proche de Chrome — de très loin le navigateur web le plus utilisé dans le monde (plus de 77 % de parts de marché).

Malgré tout, Brave et son écosystème font parler. Parmi les 1 000 personnes interrogées par YouGov pour The Drum, 11 % ont déjà utilisé Brave par le passé. 9 % disent en avoir entendu parler, sans pour autant lui donner sa chance.

Les derniers relevés du marché des navigateurs refroidissent toutefois cet enthousiasme. D’après StatCounter, Brave pèse pour environ 0,05 % des utilisations sur ordinateur. Même Internet Explorer, qui sera pourtant discontinué le mois prochain, continue de servir de passerelle vers le Web à plus de 2,15 % des internautes.

Brave
  • Accessible aux internautes peu expérimentés et adapté à un public plus exigeant
  • Sécurité des données privées irréprochable
  • Volonté de s'affranchir des monopoles existants (Brave Search, Talk, News, Ads)

Brave rivalise sérieusement avec les plus grands. Les développeurs se concentrent sur des fonctionnalités plus qu’importantes au regard de la gestion des données personnelles en ligne. De cette stratégie sont nés un moteur de recherche indépendant, un programme de partage équitable des revenus publicitaires respectueux de la vie privée, des outils de communication sécurisés et des fonctions de navigation innovantes.

Brave rivalise sérieusement avec les plus grands. Les développeurs se concentrent sur des fonctionnalités plus qu’importantes au regard de la gestion des données personnelles en ligne. De cette stratégie sont nés un moteur de recherche indépendant, un programme de partage équitable des revenus publicitaires respectueux de la vie privée, des outils de communication sécurisés et des fonctions de navigation innovantes.

Source : The Drum

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
7
Nico7as
Perso, c’est Firefox + Qwant, sur PC (Ubuntu) comme sur iPhone.
alabifr
Fidèle à Firefox depuis ses débuts. J’ai adopté duckduck go depuis environ 2 ans, et j’en suis suis très satisfait. Je n’utilise Google que je dans les très rares cas où je n’ai pas trouvé ce que je cherchais.
Morak
Firefox était pas mal mais = LGBT/politique.<br /> Qwant était correct mais = pro gouv français / américain et censure des résultats donc non neutre.<br /> Un seul neutre = Brave + Brave search.<br /> Par le fondateur du JavaScript.<br /> (Startpage est bien mais a aussi censuré rtnews par exemple donc pas 100% open)<br /> C’est bien que les gens prennent conscience d’une trop forte hégémonie des Gafam et soutiennent ou utilisent des alternatives plus neutres et ouvertes.
deadbird99
Je suis passé sur Brave sur toutes les plateformes depuis 3 ans, à aucun moment je n’ai eu envie ou besoin de revenir sur ce choix. Ce navigateur est vraiment top!
jyti94
Attention, c’est le résultat d’un sondage réalisé sur 1000 US américains.<br /> Quid de ces usages et de l’intérêt des usagers pour la sécurité de la vie privée en europe/france ?
Belgarath
Firefox et DuckDuckGo depuis des années.<br /> Google, même pas en rêve.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Attention aux malwares cachés dans des fichiers PDF disponibles via Google
Voici les meilleurs antivirus pour un usage professionnel
LinkedIn est devenue une cible de choix pour les hackers
Casinos en ligne hackés : une fuite massive de données clients détectée
Voici les raisons pour lesquelles vous devriez adopter ce VPN à prix fou
De l'usurpation d'URL découverte dans les applis Zoom, Box et Google Docs
Des pirates soutenant la Russie ont essayé de perturber l'Eurovision 2022
En Inde, le gouvernement met fin à l'anonymat en ligne
VPN : NordVPN revient en force avec une offre à ne pas louper !
Le meilleur VPN du marché profite d'une promo folle !
Haut de page