Spotify va bien, merci... et va augmenter ses prix

Stéphane Ficca
Spécialiste hardware & gaming
28 octobre 2022 à 10h10
11
© TY Lim / Shutterstock
© TY Lim / Shutterstock

Mauvaise nouvelle pour les utilisateurs : le géant Spotify va augmenter ses tarifs en 2023.

Le patron du groupe n'a toutefois pas précisé la date exacte ni même la nature de cette hausse à venir.

Spotify coûtera plus cher en 2023

Plus tôt cette semaine, Spotify bombait le torse après la présentation de ses derniers résultats trimestriels, en affichant notamment près de 200 millions d'abonnés. Malheureusement, malgré son statut de « roi du streaming musical », les bénéfices ne sont pas au rendez-vous, mais il existe évidemment une solution à cela (et elle ne va pas vous plaire).

En effet, Spotify n'a pas caché sa volonté de suivre la tendance déjà amorcée par YouTube Premium, Deezer et Apple Music, lesquels ont tous augmenté leurs prix. La firme scandinave a un temps songé à un abonnement distinct, mais c'est bien le sacro-saint Premium (entre autres) qui devrait voir son prix grimper en 2023.

À l'heure actuelle, la hausse évoquée par Spotify ne concerne que le continent américain, mais il est évident qu'elle pourrait se répercuter sur les autres marchés. Le P.-D.G. du groupe, Daniel Ek, se dit confiant malgré cette augmentation à venir, et pense que ses abonnés ne déserteront pas la plateforme et resteront fidèles à Spotify.

L'abonnement Spotify Premium à moins de 10 euros par mois vit-il ses derniers instants en France ?

Spotify
  • De nombreuses offres d’abonnement en fonction des besoins de chacun
  • Une personnalisation du contenu salvatrice
  • Une interface et une ergonomie efficaces

Malgré quelques défauts minimes (dont une qualité sonore sur le point d’être améliorée pour mieux répondre aux nouveaux standards du marché), Spotify reste une référence dans le domaine du streaming musical. Avec plus de 200 millions d’utilisateurs réguliers dans le monde, il s’agit tout simplement du service le plus populaire à l’heure actuelle. Grâce à une personnalisation totale de son service, de nombreuses options pour s’abonner (ou la possibilité d’en profiter gratuitement), une interface simple et efficace, Spotify est sans aucun doute là pour durer et s’imposer encore pendant de nombreuses années en tant que leader. 

Malgré quelques défauts minimes (dont une qualité sonore sur le point d’être améliorée pour mieux répondre aux nouveaux standards du marché), Spotify reste une référence dans le domaine du streaming musical. Avec plus de 200 millions d’utilisateurs réguliers dans le monde, il s’agit tout simplement du service le plus populaire à l’heure actuelle. Grâce à une personnalisation totale de son service, de nombreuses options pour s’abonner (ou la possibilité d’en profiter gratuitement), une interface simple et efficace, Spotify est sans aucun doute là pour durer et s’imposer encore pendant de nombreuses années en tant que leader. 

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page

Sur le même sujet

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (11)

phil995511
Payer plus cher pour écouter de la musique que pour regarder des films n’est absolument pas normal…<br /> Il faut qu’ils cessent de vouloir plumer leurs clients, qu’ils rationalisent leur fonctionnement et qu’ils obtiennent de meilleures conditions tarifaires du côté des détenteurs des droits musicaux !!
65root
Rien n’est comparable perso je préfère mon abonnement à Spotify plutôt qu’un abonnement à une plateforme vidéo. La musique m’accompagne tout au long de la journée que ce soit en voiture ou au travail (open space) sinon regarde la durée d’utilisation Spotify représente de loin la plus grande durée.
BizBiz37
Rien n’oblige à payer pour écouter de la musique, Spotify et Deezer s’écoutent également gratuitement …
HAL1
Le titre de l’article est un peu étrange, sachant que Spotify accumule les pertes financières…
Jsp75
Je n’y connais pas grand chose sur le mode de rémunération des ayant droit.<br /> En discutant avec quelqu’un qui bosse chez deezer, il me disait qu’ils devaient verser 70% des recettes à ces ayant droit. Donc une grande partie de major. Manifestement ces 70% ne suffisent pas, puisque les artistes s’en plaignent.<br /> Comme je n’y connais rien, j’aimerais être éclairé et comprendre où ça coince.<br /> Et comme dit plus haut, apparemment ces plateformes perdent de l’argent. (Je me gratte la tête…)<br /> De mon point de vue, si on ne veut pas payer, on peut. C’est au prix d’une moindre qualité sonore et de la pub.<br /> Moi, la différence de qualité, j’ai réussi à l’entendre et la pub me gêne. Je paie donc… 15€ pour un forfait famille. C’est une somme, mais quand on écoute beaucoup de musique, c’est vraiment raisonnable !!! Avant le streaming, j’achetais 1 ou 2 cd par mois, de dépensais plus … pour écouter moins. Même s’ils augmentent ce forfait, je trouverai ça encore sans concurrence. Et je ne veut pas priver mes enfants de musique sans pub.
cyrano66
Jsp75:<br /> il me disait qu’ils devaient verser 70% des recettes à ces ayant droit. Donc une grande partie de major. Manifestement ces 70% ne suffisent pas, puisque les artistes s’en plaignent.<br /> Comme je n’y connais rien, j’aimerais être éclairé et comprendre où ça coince.<br /> Ça coince dans la distribution des revenus.<br /> Déjà les producteurs palpent leur Com<br /> Celle-ci personne ne la connaît, ça dépend du contrat de chaque artiste.<br /> Ensuite il faut comprendre que le système de répartition date d’avant l’ère numérique<br /> Donc il se fait au prorata du volume d’écoute calculé en plus par pays (% qu’ils représentent en temps d’écoute globale dans leur pays)<br /> Par exemple Si vous n’écoutez que des imports de tango argentin en France la totalité des revenus générés par l’écoute iront dans la poche de DJ snake ou de Jul.<br /> Bon à ça il faut rajouter les droits d’auteurs, les droits voisins et tuti quanti mais pour faire cours 10% des artistes les plus connus perçoivent 90% des revenus.<br /> C’est pour ça que des plateformes de streaming comme Deezer essayent de proposer des systèmes de répartition plus juste et qui dépendent directement du clique.
Jsp75
Donc si je comprends bien, la musique c’est comme le reste du monde, 10% s’accaparent 90% du magot. Mais je comprends mieux, c’est pas super équitable.
cyrano66
Oui mais faut pas le crier trop fort ça agace le néolibéralisme.<br /> A cause de la théorie de la méritocratie<br /> De la théorie des riches qui bossent 26h par jour pour payer ces S… de pauvres<br /> Et à cause de la théorie du ruissellement.<br />
FortyTwo
« Le P.-D.G. du groupe, Daniel Ek, se dit confiant malgré cette augmentation à venir »<br /> Oui, c’est sûr, il ne va se tirer une balle dans le pied en affirmant le contraire.<br /> « et pense que ses abonnés ne déserteront pas la plateforme et resteront fidèles à Spotify »<br /> Et c’est là que tu te fourres le doigt profond (où tu veux) « cher » Daniel. Les consommateurs ne subissent que ça, des hausses encore et toujours, que ce soit pour les dépenses courantes ou les divers abonnements ici et là, ON N’EN PEUT PLUS Y’EN A MARRE. Si tu crois que l’on va acquiescer cette nouvelle hausse sans sourciller, tu te trompes sur toute la ligne. Et j’espère du fond du cœur que bon nombre d’abonnés suivront une campagne de résiliation en masse.<br /> Abonné premium depuis 2014, je vis peut-être mes dernières semaines en tant que tel pour revenir aux fondamentaux comme vous nous le poussez tous à le faire =&gt; le piratage et les torrents, et vous l’aurez bien cherché en espérant que vous vous plantiez tous.
Marshall
Je pense que Spotify « va bien » dans le sens ou ils sont toujours en phase de conquête de part de marché et n’ont pas pour instant pour objectif de faire des benefices.<br /> De ce point de vue effectivement tout va bien puisqu’ils ont meme engrangé plus d’utilisateurs que prévu
HAL1
On est d’accord, et je ne dis pas que Spotify est au bord du gouffre. Le fait qu’ils continuent à augmenter leur nombre d’abonnés est en effet une bonne nouvelle. Simplement, je trouve que l’affirmation comme quoi l’entreprise va « bien » est à nuancer, d’autant plus quand elle doit faire face à la concurrence d’Apple, d’Amazon et de Google, qui peuvent clairement abuser de leur position dominante pour s’imposer sur ce marché.
Marshall
C’est clair que le fait pour eux de se retrouver face à de tels mastodontes qui font rentrer les $$ par milliards à côté de leur business de streaming audio qui est presque un hobbit pour eux paraît être un sacré désavantage pour Spotify , mais ils ont l’air de malgré tout s’en sortir plutôt très bien (même si pour le moment ils capitalisent sur le fait que dans le futur ils seront très rentables , quitte à perdre beaucoup d’argent aujourd’hui)<br /> Je te rejoins sur le fait de dire que « tout va bien » paraît un peu abusif quand même.
Voir tous les messages sur le forum