🔴 Soldes dernière démarque : jusqu'à - 80% ! 🔴 Soldes dernière démarque : jusqu'à - 80% sur le high-tech

Des écrans PC toujours plus performants et spectaculaires en 2023

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
23 janvier 2023 à 11h01
5
Samsung OLED G9 © Colin Golberg
© Colin Golberg pour Clubic

D’aucuns auront pu juger l’édition 2023 un brin timide concernant les annonces TV et force est de constater que le CES n’a pas livré le même spectacle dans tous les secteurs. La tendance est néanmoins à l’opposée sur celui des écrans PC avec des annonces nombreuses aussi bien du côté des moniteurs pour la bureautique et la création de contenus que des écrans gaming.

La plupart des constructeurs ont sorti le grand jeu à l’occasion de cette énième édition du CES. Dans les domaines que nous scrutons à la loupe sur Clubic, ce fut particulièrement le cas sur le secteur des PC portables sur lequel nous avons déjà eu l’occasion de revenir tout en constatant, justement, que l’écran sera sans aucun doute la pièce maitresse des laptops pour l’année à venir ! C’est maintenant au tour des écrans PC de passer sous notre radar. Qu’ils soient dédiés au jeu vidéo ou à la création de contenus, ils ont encore tenu une place de choix durant le CES avec des modèles plus spectaculaires les uns que les autres.

Des moniteurs toujours plus spectaculaires

Le CES est l’endroit idéal pour en mettre plein la vue ! Forcément, une grande majorité des moniteurs présentés à l’occasion de l’évènement s’affiche comme des vitrines technologiques pour les fabricants et sont très loin d’être des modèles qui seront accessibles à tous une fois dans le commerce.

Samsung mène souvent la danse en matière de moniteurs et c’est encore une fois le cas cette année, notamment avec un Odyssey Neo G9 qui monte encore en taille et en définition. Cette nouvelle itération propose en effet une définition Dual UHD (l’équivalent de deux écrans 4K) avec un format 32:9, le tout sur une diagonale de pas moins de 57 pouces ! Le constructeur pousse donc la barre encore un peu plus haute, d’autant que le Neo G9 recourt à un affichage MiniLED certifié DisplayHDR 1000. On note également l’arrivée du DisplayPort 2.1, indispensable pour gérer cette définition Dual UHD et le refresh rate de 240 Hz affiché par l’écran.

Samsung Odyssey Neo G9 © Colin Golberg
L'Odyssey Neo G9 et ses 57 pouces, un écran de folie ... © Colin Golberg pour Clubic
Samsung Odyssey Neo G9 © Colin Golberg
Samsung OLED G9 © Colin Golberg


Enfin, la diagonale de 49 pouces auquel Samsung nous a habitués (voir notre test du Samsung Odyssey Neo G9) va désormais avoir le droit à une dalle OLED avec l’Odyssey OLED G9. Il reprend certaines caractéristiques du précédent modèle, notamment avec un format de 32:9 et une définition de 5120 × 1440 pixels pour une fréquence de rafraichissement de 240 Hz, mais se contente d’un rayon de courbure de 1800R. Forcément, le recours à une dalle OLED ramène le temps de réponse de l’écran à une valeur bien plus faible, tandis que la dalle devrait afficher des noirs parfaits avec le contraste que l’on connait de cette technologie. Très logiquement, cette dalle sera un modèle QD-OLED de Samsung Display.

Samsung OLED G9 © Colin Golberg
L'Odyssey OLED G9 dispose d'une courbure beaucoup plus douce © Colin Golberg pour Clubic

Toujours plus d’OLED

Comme nous l'avons vu récemment avec l’OLED à la sauce Samsung, le CES 2023 confirme clairement la démocratisation de l’OLED pour les écrans PC. L’autre grand nom du secteur a également fait parler de lui. Déjà annoncés depuis quelques semaines, les moniteurs OLED de LG ont été présentés plus en détail à Las Vegas. Deux diagonales devraient arriver sur le marché cette année, avec des moniteurs OLED de 27 et de 45 pouces qui affichent tous deux une fréquence de rafraichissement de 240 Hz. Ces dalles profiteraient d’un nouveau traitement antireflet afin d’améliorer la visibilité en journée et éliminer les reflets les plus dérangeants. L’écran de 27 pouces, le LG UltraGear 27GR95QE, bénéficiera d’une définition Quad HD (2560 × 1440 pixels) et devrait être commercialisé aux alentours de 1 000 €.

LG Ultragear 45GR95QE © LG
© LG


Le LG Ultragear 45GR95QE est quelque peu différent, pour cause puisqu’il exploite une dalle OLED de 45 pouces à la définition UWQHD (3440 × 1440 pixels) avec un impressionnant rayon de courbure de 800 R en vue d’offrir une immersion sans précédent. Un choix définition/courbe étonnant puisque la densité de pixels affichée est seulement de 83 ppp.

LG ne sera pas le seul à proposer de tels écrans, et Acer voit grand également de son côté. Le fabricant a dévoilé de nouveaux moniteurs de la gamme Predator. On y trouve notamment le Predator X45, un monstre de 45 pouces qui reprend la dalle OLED de LG Display avec le même rayon de courbure de 800R. En outre, le Predator X27U utilisera lui aussi cette nouvelle découpe de dalle OLED de LG Display. Les prix sont déjà connus : 1 799 € pour le Predator X45 et 1 099 € pour le Predator X27U. Les deux écrans devraient arriver sur le marché lors second trimestre 2023.

Asus ROG Swift OLED PG27AQDM © Asus
© Asus


Asus est aussi de la partie avec son écran ROG Swift OLED PG27AQDM, un modèle qui reprend donc la majorité des caractéristiques présentées ci-dessus pour le LG UltraGear 27GR95QE et l’Acer Predator X27U.

Surenchères sur le refresh rate

Cette année marque aussi l’arrivée d’écrans aux taux de rafraichissement jamais vu. C'est notamment le cas chez ViewSonic avec son Elite XG272-2K, un écran à la dalle IPS de 27 pouces avec une définition QHD et un taux de rafraichissement de 400 Hz. C’est toutefois Asus qui remporte la palme du plus haut refresh rate.

Le fabricant a présenté son ROG Swift Pro PG248QP, il s’agit d’un moniteur de jeu pensé pour les compétiteurs, il s’équipe en effet, d’une dalle TN de 24 pouces à la définition FHD … capable de monter jusqu’à 540 Hz ! Autrement dit, « l’écran esport le plus rapide du monde » selon les mots du constructeur.

Du nouveau pour les créateurs de contenus

Si les écrans gaming remportent toujours une grande part de l’attention, les moniteurs destinés aux créateurs n’ont pas été en reste durant le CES. Certains constructeurs ont notamment fait parler d’eux dans ce domaine, à commencer par Dell. Avec son UltraSharp 32 6K Monitor (U3224KB), Dell compte offrir une alternative efficace à l’Apple Pro Display XDR avec un affichage 6K (6144 × 3456 pixels) doté de pas moins de 21,2 millions de pixels. Cela résulte sur une résolution de plus de 200 ppp, autrement dit un affichage extrêmement fin et détaillé. Dell recourt à une dalle IPS Black pour ce moniteur, la première en 6K, elle propose aussi la certification VESA DisplayHDR 600 et entend couvrir à plus de 99 % l’espace colorimétrique DCI-P3. Rappelons que Dell a été le premier à utiliser les dalles IPS Black de LG Display, ce fut notamment le cas du Dell UltraSharp U2723QE que nous avons testé quelques mois auparavant. À côté de ça, le fabricant a également présenté son Dell UltraSharp 43 4K USB-C Hub Monitor (U4323QE), il s’agit d’un écran grand format avec une diagonale de 43 pouces, destinés à ceux qui ont besoin d’afficher plusieurs écrans sur leur moniteur.

Dell UltraSharp 6K
© Dell


Samsung réitère quant à lui avec ses gammes ViewFinity et Smart Monitor M8. Le ViewFinity S9 (S90PC) arrive pour la première fois dans une définition 5K (5 120 × 2 880 pixels) sur une diagonale de 27 pouces, Samsung l’estime optimisé pour les professionnels de la création tels que les graphistes et les photographes. À ce titre, la couverture colorimétrique et la fidélité dans la reproduction des couleurs sont des points cruciaux. Samsung évoque une couverture DCI-P3 de 99 % et un Delta E moyen égal ou inférieur à 2. En outre, le moniteur arrive avec un moteur d’étalonnage des couleurs intégré et une application smartphone (Samsung Smart Calibration) qui permettra d’ajuster balance des blancs, gamma et équilibre des couleurs RVB. Pour résumer, un bon prétendant à l’Apple Studio Display sur le papier.

Samsung ViewFinity S9 © Colin Golberg
© Colin Golberg pour Clubic


Le Smart Monitor M8 (M80C) arrive quant à lui dans une nouvelle diagonale de 27 pouces, s’ajoutant au modèle de 32 pouces habituel comme le Smart Monitor testé par nos soins l’an passé. Les deux écrans conservent la définition 4K et hormis cette nouvelle diagonale, les nouveautés devraient se concentrer sur la partie connectée. Cet écran est un genre d’hybride entre moniteurs et téléviseurs et s’attaque à la polyvalence en se voulant aussi bien un outil de productivité qu’un accessoire de divertissements et de loisirs.

Lenovo a aussi sorti les grands moyens, notamment en faisant le choix du Mini-LED et de l’IPS Black pour ses deux moniteurs haut de gamme. La série ThinkVision fera, en effet, la part belle au Mini-LED avec deux moniteurs de 27 et 32 pouces, tous deux certifiés DisplayHDR1000 et faisant la promesse d’un pic lumineux culminant à 1 200 cd/m². L’autre ajout intéressant est la compatibilité de l’USB-C avec le Power Delivery, ici jusqu’à 140 W pour les laptops.

Difficile de faire un tour exhaustif et complet de toutes les annonces et présentations. Néanmoins, le spectacle a bien été au rendez-vous sur la partie moniteurs. Si l’on retient une chose de ce CES en matière d’écran, c’est sans aucun doute la démocratisation des dalles OLED de plus petits formats, à des tarifs qui seront également (un peu) plus accessibles que par le passé. Enfin, l’IPS Black n’a pas manqué à l’appel, preuve que ces dalles signées LG Display ne font que commencer leur bonhomme de chemin jusqu’à nos bureaux.


Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
6
bennj
Mais toujours pas de résolutions supérieures à du 1440p en 21/9 pour les moniteur oled
narco
ca fait plaisir de voir enfin des écrans oled en 27 " … Plus qu’a attendre un peu pour des prix moins douloureux En tous cas j’attends les tests avec impatience
kast_or
[HS]<br /> J’ai tellement de mal avec « Monsieur GRrr ». Je suis tombé sur quelques un de ses « tests ».<br /> Son avis est tellement orienté par ses partenariats qu’on a l’impression de regarder une publicité géante à chaque fois. Il crie tout le temps. Insupportable.<br /> On est plus du côté de l’influenceur que du techos.<br /> [/HS]
octokitty
Le TN n’est pas mort…En attendant la déclinaison de dalles oled 24/25 pouces 1080p@360Hz avec des nouveaux mécanismes de réduction du flou de mouvement.<br /> Il semble impossible d’avoir une clareté de mouvement digne des afficheurs à impulsion (CRT/Plasma) avec les afficheurs de type Sample &amp; Hold(OLED/LCD).
bafue
540hz…Mon dieu …Pauvre carte graphique pas fini de chauffer…
Voir tous les messages sur le forum

Derniers articles

Google VPN : prix, fonctionnalités, intégration à Google One, tout savoir sur le VPN de Google
Les mille et une vies d'ARCA Space : des fusées ou des arnaques ?
Pioneer 4 et Luna 2 : c'est si dur de viser la Lune
C'est la course aux lanceurs au méthane… Mais qui sera le premier à atteindre l'orbite ?
Une année 2023 timide pour les téléviseurs et technologies d'affichage ?
XCOR et le Lynx, l'avion-fusée qui n'a jamais pu tutoyer l'espace
Exploration, astronautique, tourisme spatial : à quoi vous attendre dans l’espace en 2023 ?
Le bilan spatial astro 2022, ça s'est passé au-dessus de nos têtes
Pourquoi vous ne devriez pas faire confiance à votre fournisseur de messagerie
Vostok 3 et 4, retour sur le premier vol en formation
Haut de page