Deus Ex Mankind Divided : 10 infos à connaître sur le nouveau RPG transhumaniste

22 août 2016 à 10h13
0
Après avoir vu sa sortie repoussée de plusieurs mois, Deus Ex : Mankind Divided arrive enfin sur PC, PS4 et Xbox One le 23 août. Avant de se lancer dans l'aventure, voici 10 infos à connaître sur le nouveau jeu d'Eidos Montréal.

Transhumanisme et ségrégation sont les deux mamelles de l'intrigue de Deus Ex : Mankind Divided... mais pas seulement. Le nouveau jeu d'Eidos Montréal, qui n'est autre que la suite de Deus Ex : Human Revolution sorti en 2011, est un titre très riche, aussi bien en matière de contenu qu'au niveau de l'histoire qui l'entoure. Voici 10 informations qui permettent de mieux cerner le jeu, avec de nombreux éclairages qui nous ont été apportés par l'équipe de développement, au fil de nos rencontres.

Adam Jensen est de retour

Premier constat et non des moindres : Adam Jensen, le héros malgré lui de Human Revolution, est de retour dans Mankind Divided. « C'est la première fois qu'un personnage d'un jeu Deus Ex revient pour un second épisode » nous faisait remarquer durant l'E3 Mary DeMarle, la principale scénariste du jeu.

Mankind Divided se déroule deux ans seulement après Human Revolution : « on aurait pu faire un bond plus grand dans la timeline, mais nous avions le sentiment que l'histoire d'Adam n'était pas terminée, qu'on avait encore des choses à raconter à son sujet » explique Patrick Fortier, game director sur le titre. « Le personnage est transformé, nourri d'une quête intérieure forte. Nous pensons que les joueurs veulent aussi savoir ce qui lui arrive. » Et c'est ainsi qu'Adam Jensen est finalement de retour, alors que la fin d'Human Revolution semblait également marquer celle de l'histoire d'Adam.


0320000008509346-photo-deus-ex-mankind-divided.jpg

Un volte-face avec la fin de Human Revolution

La fin de Human Revolution donne au joueur trois choix moraux très distincts, qui ont la capacité d'influencer d'importants changements dans le monde de Deus Ex. Mais pour pouvoir enchaîner sur Mankind Divided, les développeurs ont dû, du propre aveu de Mary DeMarle, « faire un pas en arrière ». « Nous avons décidé de partir dans la direction qui entraînait la situation de Mankind Divided » explique-t-elle, tout en précisant « en tant que joueur, le choix que vous avez fait est un choix correct, vous avez envoyé votre message, mais il a été perdu dans tout un tas de rumeurs et de désinformation. » En somme, ce qui se déroule au sein de Mankind Divided aura été inéluctable.

Quant à la possibilité qu'a le joueur de sacrifier Adam à la fin de Human Evolution, là encore, la scénariste nous a fait comprendre que de nombreuses pirouettes étaient possibles pour expliquer qu'il ait survécu... à commencer par toutes ses augmentations physiques. « Les choses ne se passent pas toujours comme on l'aurait pensé » conclut-elle. Le Deus Ex peut aussi être Machina...

0320000008428538-photo-deus-ex.jpg

L'apartheid mécanique, un écho à l'actualité

Dans Deus Ex : Mankind Divided, l'un des thèmes abordés est la division de la société entre les humains augmentés, mis au ban de la société, et le reste de l'humanité. Dans le contexte mondial actuel où le racisme fait rage, la thématique fait écho. « L'histoire de Mankind Divided fait suite à celle de Human Revolution, alors qu'une tragédie mondiale a lieu. Cela provoque beaucoup d'émotion, de peur, de colère... Les problèmes de la ségrégation, de la discrimination et du terrorisme faisaient partie des thèmes évidents pour la suite. Nous avons commencé à travailler sur le jeu rapidement après la sortie de Human Revolution, ce n'est pas notre réalité qui a dicté les thématiques que nous abordons dans le jeu : c'est juste la continuité de notre histoire. Mais tout le monde peut y voir un écho à sa propre histoire, à la propre réalité, car c'est finalement une histoire qui est universelle » nous explique Mary DeMarle.

Pour elle, les thèmes abordés dans Deus Ex : Mankind Divided vont devenir de plus en plus présents dans la réalité, notamment concernant les différences entre les personnes dotées d'augmentations et les autres. « L'opposition de la raison et des émotions est une composante essentielle de l'histoire du jeu, et aujourd'hui, avec tout ce que l'on vit à travers le monde, on se rend compte à quel point il est difficile de maintenir un équilibre entre les deux. Bien évidemment, nous poussons les choses plus loin car nous sommes dans le domaine de la fiction, mais il y a tout de même certaines pistes qui font écho à ce que nous vivons aujourd'hui. »

0320000008081008-photo-deus-ex-mankind-divided.jpg

Un monde vivant à découvrir

C'était déjà le cas avec Deus Ex : Human Revolution, mais Mankind Divided pousse encore plus loin l'immersion dans un monde vivant, avec des microhistoires à découvrir en explorant l'environnement. « On a poussé très loin la réflexion concernant l'impact des événements sur la vie des gens » nous explique Patrick Fortier. Le joueur peut s'introduire dans les appartements, pirater les ordinateurs, et accéder à des histoires très personnelles. « A un moment, à Prague, en piratant un ordinateur, on peut découvrir l'histoire d'un couple de personnes âgées qui étaient augmentées, et qui a été déporté. Le propriétaire de l'appartement cherche à prendre contact avec leur fille pour qu'elle vienne vider les lieux... Voici le niveau de détail qu'on a cherché à atteindre. C'est aussi une façon pour nous de mettre en avant que la situation touche tout le monde, et que finalement, la vie humaine ne prend pas beaucoup de place. »

Pour Patrick Fortier, cela est aussi intimement lié au rapprochement que l'on peut faire avec l'actualité : « Les petites histoires dans les grandes concernent tout le monde, peu importe le sexe, la couleur de la peau, la religion, la sexualité... Lorsque des événements tragiques interviennent, tout le monde est touché. On veut montrer que l'apartheid mécanique a un impact sur le monde en général et pas seulement sur Adam et les personnes qui l'entourent. » De quoi donner envie de s'intéresser aux moindres détails présents dans le jeu, d'observer la réaction des gens dans les rues, ou encore, de regarder les informations sur les télévisions que l'on peut croiser dans le monde de Deus Ex. L'appartement d'Adam est également une mine d'information concernant les changements du monde.

De l'anticipation plus que de la science-fiction

« Nous avons toujours vu Deus Ex davantage comme de l'anticipation plutôt que de la science-fiction ou du fantastique » explique Mary DeMarle. « Nous travaillons énormément sur le bienfondé de ce que l'on raconte dans les jeux. Nous faisons énormément de recherches concernant la crédibilité technologique de ce que nous mettons en avant, mais aussi sur les questions philosophiques qui sont liées à la question du transhumanisme. Bien évidemment, il y a de très nombreux éléments de fiction au sein de Deus Ex, le monde du jeu n'est pas le nôtre, mais nous cherchons à rendre l'approche transhumaniste la plus crédible possible, avec de véritables questions. »

S'approcher de la réflexion réelle au sein de la fiction est une perspective que nous confirmait l'année dernière Jonathan Jacques-Belletête, directeur artistique sur le jeu. « Il y a huit ans, quand on parlait d'augmentation humaine, c'était encore de la science-fiction. Aujourd'hui, on le voit avec les prothèses notamment, c'est en train de devenir réalité. Mais tout ne tient pas aux bras mécaniques ou aux nanotechnologies. Ce ne sont, finalement, que des éléments de ce cycle d'évolution. Il y a d'autres sujets qui sont, pour nous, plus intéressants, et qui tournent autour de l'humain. » Toujours pour pousser plus loin la crédibilité de Deus Ex, les développeurs ont travaillé avec des experts en neurosciences, comme Will Rosellini, dont l'homme augmenté fait partie des sujets de prédilection.

0320000008481390-photo-01-deus-ex.jpg

Des développeurs impliqués dans la réflexion transhumaniste

De précurseurs dans le développement de la réflexion sur le transhumanisme dans le domaine du jeu vidéo, les développeurs de Deus Ex en sont devenu des acteurs. En juin dernier, Eidos-Montréal a ainsi dévoilé un partenariat élaboré de longue date avec Open Bionics, une start-up qui travaille à la conception de prothèses bioniques imprimées en 3D.

Dévoilé pour la première fois durant l'E3 2016, ce partenariat vise à proposer aux adultes comme aux enfants amputés d'un bras, des modèles de membres bioniques dont l'esthétique est inspirée des prothèses que l'on peut voir dans l'univers de Deus Ex. Il était possible de contrôler la prothèse exposée grâce à la technologie de reconnaissance des mouvements de Razer, nommée Stargazer.


0320000008466500-photo-deus-ex-proth-se-open-bionics.jpg

Pour l'équipe d'Eidos, ce partenariat est l'occasion de concrétiser un rêve en posant une pierre sur l'édifice du transhumanisme, tout en aidant des personnes dans le besoin d'une prothèse de bras à un coût acceptable. Parmi les personnes concernées par la démarche, on trouve par ailleurs de nombreux enfants. « Cette collaboration montre l'enthousiasmant futur de la bionique. Nous sommes fiers et privilégiés d'avoir pu travailler avec l'équipe artistique de Deus Ex. Ils ont été extrêmement généreux en termes de temps et d'idées au fil de ce projet. Nous sommes impatients de voir les évolutions futures de cette relation » a déclaré le PDG d'Open Bionics, Joel Gibbard. Les plans des prothèses seront proposés gratuitement sur Internet dans le courant de l'année 2017, après la réalisation de tests pour s'assurer de la fiabilité des modèles proposés.

Adam Jensen n'est pas le seul personnage jouable

La campagne de Deus Ex : Mankind Divided propose une nouvelle fois d'incarner Adam Jensen, mais aussi un autre personnage par le biais d'un tout nouveau mode de jeu nommé Breach. Cette expérience, complètement à part de la campagne, se focalise sur le piratage et offre une approche « arcade ».

« On savait depuis le début de la production de Mankind Divided que l'on voulait donner quelque chose de plus au joueur » nous explique Fleur Marty, productrice de Breach. « Mais compte tenu de ce que propose Deus Ex, ça n'avait pas vraiment de sens de partir sur le développement d'un mode multi/pvp. Alors on a réfléchi à ce qu'on pourrait faire, et on a fini par se dire que le jeu de base propose trois piliers de gameplay intéressants à exploiter en dehors des contraintes imposées par l'histoire et la crédibilité de l'univers. »

Breach propose de mettre le joueur dans la peau d'un hacker qui s'infiltre dans un datacenter basé à Prague. Comme on voit le bâtiment en question dans la campagne mettant en scène Jensen, on comprend que Breach s'imbrique parfaitement dans l'univers de Mankind Divided tout en procurant une expérience très différente, aussi bien au niveau du gameplay que de la narration. C'est la première fois qu'un jeu Deus Ex propose un tel mode de jeu et, après l'avoir expérimenté, on peut dire qu'il s'avère prenant et réussi.


0320000008475900-photo-deus-ex-breach.jpg

Le joueur, plus impliqué dans les choix

Deus Ex : Human Revolution donnait quelques choix concrets aux joueurs, mais ce n'était pas l'aspect le plus poussé du jeu. Cette direction a été davantage exploitée pour Mankind Divided. « C'est l'un des enjeux principaux du jeu, avoir des choix et des conséquences qui impliquent le joueur en profondeur » explique André Vu, executive brand director. « On a plusieurs fins, mais ce ne sont pas des fins de type A, B, C. L'évolution de l'histoire a été conçue de manière plus organique. Elle est désormais basée sur des métriques qui évoluent tout au long de la partie, on ne pourra pas juste recharger une sauvegarde avant la fin pour voir une fin différente. »

0320000008081012-photo-deus-ex-mankind-divided.jpg

« Il y a plus de micro-choix, parfois ça impacte l'intrigue de façon un peu plus large. Dans Human Revolution - l'une des premières missions -, si l'on prenait trop notre temps à aller délivrer des otages, alors ces derniers étaient tués et on les retrouvait morts. Des trucs comme ça, il n'y en avait pas beaucoup, il y en a beaucoup plus dans Mankind Divided » ajoute de son côté Jonathan Jacques-Belletête.

Une polémique pour les précommandes

Si Mankind Divided est un jeu très attendu, les fans n'étaient pas prêts à tout pour en faire l'acquisition. Preuve en est de l'accueil très froid d'une campagne de précommande du jeu, lancée en septembre 2015. Nommée Augment your pre-order, elle proposait du contenu supplémentaire par palier, en fonction du nombre de précommandes enregistrées à travers le monde. A l'image d'une campagne de financement participative, la démarche visait à proposer de plus en plus de contenu en motivant les joueurs à passer commande, pas loin d'un an avant la sortie du jeu - même si, à l'époque, sa sortie était encore prévue en février 2016.

La réponse des potentiels acheteurs a été très négative, et celle des médias aussi, la démarche de précommande d'un jeu, que la plupart des joueurs n'ont pas pu essayer, état déjà un sujet de discussions houleuses. L'un des points qui avaient choqué les consommateurs, c'est que certains bonus nécessitaient de voter pour l'un ou l'autre des ajouts, entraînant la disparition du bonus qui n'aurait pas été choisi. Par ailleurs, selon le pays, la proposition concernait uniquement les copies physiques et/ou numériques.

0320000008509348-photo-deus-ex-mankind-divided.jpg

Au final, l'éditeur Square Enix a annulé cette campagne polémique, en annonçant que la totalité des contenus évoqués seraient présents dans toutes les éditions collectors proposées à travers le monde. Une façon de rattraper le bad buzz en laissant entendre que le mécontentement des fans a été pris en compte.

Perdu dans l'histoire ? Un résumé est prévu

Jouer à Mankind Divided sans avoir joué à Human Revolution sera-t-il possible sans être trop perdu ? « C'est une suite, il y a naturellement une continuité » explique André Vu. « Mankind Divided proposera à ceux qui le souhaitent une vidéo récapitulative de 15 minutes pour remettre les choses dans le contexte de la franchise. On l'a conçue pour que l'histoire se tienne, même pour les joueurs qui n'auront pas joué au premier épisode. On ne veut pas que les gens pensent qu'ils doivent jouer aux précédents volets de la franchise Deus Ex pour pouvoir profiter de Mankind Divided. »

On peut également cerner le contexte du jeu en découvrant ou redécouvrant l'excellent court-métrage L'Apartheid Mécanique diffusé en mai dernier. Pour le reste de l'histoire, rendez-vous le 23 août !




Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Bouygues Telecom demande à ses salariés de faire un effort
Motorola accuse Samsung de plagiat pour son mode AlwaysOn
La PS4 Slim dévoilée en images ?
Le Meizu Pro 7, clone du Galaxy S7 Edge, sera annoncé le 13 septembre
Samsung reconditionnera ses smartphones haut de gamme
Google fermera les Web apps de Chrome sur Windows, OS X et Linux
Sondage : avez-vous utilisé une liseuse cet été ?
Votre webcam ne fonctionne plus avec Windows 10 Anniversaire ? C'est normal...
La Nasa a besoin d’aide pour lancer son robot sur Mars
Des apps pas chères ou gratuites : notre sélection du 19/08
Haut de page