Quelles banques en ligne (gratuites) proposent le zéro frais ?

28 janvier 2021 à 09h00
0

Les banques en ligne cumulent les atouts : aucuns frais de tenue de compte, de carte bancaire, de gestion ou de frais à l’étranger : soit tout pour faire de belles économies face aux banques traditionnelles !

Y souscrire en évitant les mauvaises surprises semble possible sous réserve que le zéro frais affiché s’applique vraiment. Mais, qu’en est-il des règles d’éligibilité conditionnant la gratuité ? Quels sont les points de vigilance à avoir en tête face à une grille tarifaire qui diverge suivant les profils de souscripteurs ?

Quid du sans frais
?

Choisir une banque parmi toutes celles proposant des frais bancaires nuls n’est pas toujours aisé. La raison ? Les autres produits bancaires, à savoir tous ces à-côtés qui paraissent peu importants de prime abord, mais qui finalement ne doivent pas être négligés, car ils peuvent faire pencher la balance. On pense ainsi à l’épargne, aux possibilités de prêt ou même à la prime de bienvenue parfois importante. Ces produits peuvent faciliter la gestion de vos finances au quotidien et la mise en place de vos projets.

Pour identifier la banque en ligne la plus adaptée à votre profil il faut, en conséquence, vous pencher sur le détail de ses conditions et vérifier la disponibilité et les coûts des produits les plus susceptibles de vous intéresser… au présent comme au futur !

Cependant, le sans frais - obéissant à certaines règles lors de votre ouverture de compte - peut concerner la tenue de votre compte ou encore la cotisation de votre carte bancaire.

Une ouverture de compte sans frais, est-ce possible ?

Pour être éligible à une ouverture de compte auprès d’une banque en ligne, des clauses sont à remplir. Les exigences de base étant d’être majeur, fiscalement domicilié en France et, dans la plupart des cas, pourvu de revenus et d’épargne. S’assurer de correspondre à ces critères est important avant d’envisager toute démarche de souscription.

Vous ne disposez pas des revenus exigés ? Contournez cette condition d’acceptation grâce à votre épargne ! MonaBanq ou BforBank ne demandent que 150 euros d’apport initial et chez Boursorama, Fortuneo, ING et Hello bank ! c'est uniquement 300 euros.

En tant que nouveau client, une prime de bienvenue peut également vous être accordée lors de l'ouverture de votre compte courant. Son montant et les conditions associées sont variables selon les banques en ligne.

Outre cette prime, vous devez évaluer la qualité et le coût des services à terme pour en obtenir un aperçu global. Si vous voulez changer de banque pour y héberger votre nouveau compte principal, rentrer dans le détail tarifaire et l’étendue du portefeuille de services de chacune des banques en ligne évite de mauvaises surprises éventuelles.

Du côté des néo-banques comme N26, Nickel ou Revolut, aucune prime n’est disponible (bien que leurs offres comportent beaucoup de similarités avec celles des banques en ligne).

Sauf exception, les néo-banques sont de simples établissements de paiement dont la gamme de produits et services est limitée et induit souvent des coûts supplémentaires à considérer. Le processus de souscription reste tout aussi simple qu’auprès des banques en ligne, avec pour seules différences que, chez les banques en ligne, les conditions sont renforcées et que la procédure d’ouverture de compte est légèrement plus longue. Les néo-banques, quant à elles, génèrent une ouverture de compte presque immédiate et quasiment sans conditions.

Les banques sans frais bancaires

Les frais de tenue de compte

Les banques en ligne se démarquent nettement des banques traditionnelles en matière de tarif en différenciant les frais de tenue de compte des frais liés à la carte bancaire. Ainsi, les frais de tenue de compte sont offerts par les banques en ligne, alors qu’ils coûtent environ 21 euros par an aux clients des banques traditionnelles (sauf auprès du Crédit Coopératif et de certaines caisses régionales du Crédit Agricole).

De surcroît, les banques en ligne sont les seules à offrir la carte bancaire, quand bien même cela soit lié à des paramètres prédéfinis. Vous devez, en effet, justifier soit d’un revenu net mensuel minimum, soit d'une épargne à déposer sur un livret. S’y ajoutent des conditions de retrait ou encore d’utilisation de la carte bancaire qui, si elles ne sont pas remplies, peuvent être sujettes au déclenchement de frais.

L’alternative est l’existence de banques payantes comme Monabanq, ING Direct et Boursorama Banque. Elles disposent toutes d'une offre sans conditions à un prix plus intéressant que les banques traditionnelles qui ont, elles, une politique tarifaire d’environ 40 euros pour une carte classique et de 135 euros pour une Mastercard Gold ou Visa Premier.

Bien qu’aucun établissement ne pratique le « sans frais » à l’étranger, les banques en ligne permettent de ne pas trop alourdir la facture. En effet, si dans la zone euro il n’y a ni frais de retrait ni frais de paiement, à peine les frontières franchies ce n’est plus le cas. Ainsi, pour un paiement ou un retrait hors zone euro, les banques en ligne exigent une commission d’environ 2 %. Ce montant est identique sur les retraits en distributeur comme pour les paiements chez un commerçant.

Les frais de gestion et d’opérations courantes

Les frais de gestion

L’assurance facultative en cas de perte ou de vol des moyens de paiement qui peut être déjà incluse dans le prix de votre carte coûte généralement entre 24 et 30 euros par an. Il est capital de bien décrypter, en fonction de vos besoins, les garanties et coûts des couvertures des assurances disponibles. Les trois banques en ligne mettant gratuitement à disposition cette assurance perte ou vol des moyens de paiement sont : Boursorama Banque, ING Direct et Fortuneo.

Concernant vos moyens de paiement, d’autres dépenses potentielles insoupçonnées sont à considérer, en effet :


  • le remplacement d’une carte perdue ou volée varie selon les enseignes ;
  • le rappel de votre code secret de carte bancaire peut être facturé.

Les frais d’opérations courantes

Les opérations les plus fréquentes sont celles qui sont relatives à vos paiements. En toute logique, vous n’avez pas le droit de dépenser plus d’argent que vous n’en possédez réellement. Toutefois, face à une dépense importante vous pouvez vous retrouver à découvert, d’où l’importance d’avoir une banque l’acceptant, car si ce n'est pas le cas, vous aurez des frais à régler (sous forme d’intérêts). Ces frais sont appelés « taux de découvert autorisé » et varient du simple au double en fonction des structures et de votre profil. Il faut donc regarder à la loupe le taux de découvert (ou taux d’agios) mais également le montant du découvert autorisé sans commission d’intervention.

Pour les chèques, l’envoi de chéquier à domicile (sauf en recommandé) n’est pas facturé par les banques en ligne. En cas de paiement par chèque, l’opération ne vous est pas facturée sauf si vous effectuez un chèque sans provision et que vous ne procédez pas à sa régularisation. Vous risquez alors de vous retrouver interdit bancaire.

Concernant les virements, les frais liés pour mettre en place cette opération simple dépendent de plusieurs critères, comme la typologie de transferts concernés ou encore les conditions de facturation. Néanmoins, vous ne paierez pas de frais sur les virements, ponctuels comme permanents, si vous les programmez en ligne en toute autonomie. Vous pouvez aussi effectuer vos virements en agence ou par téléphone avec l’aide d’un conseiller, mais ayez en tête que des coûts seront alors induits. Faisant figures d’exception, ING et Monabanq restent les deux seules banques en ligne qui proposent des virements gratuits en ligne comme par téléphone.

Si vous ne disposez pas de fonds suffisants pour procéder au virement bancaire, votre banque impose des frais d’incidents de paiement, variables suivant les établissements. Il peut s’agir de :

  • frais de non-exécution de votre virement ponctuel résultant d’un défaut de provision ;
  • frais de non-exécution de votre virement permanent lié à un défaut de provision ;
  • frais liés à un virement occasionnel incomplet (coordonnées bancaires absentes ou erronées).

Les banques sans conditions de revenus

Face aux conditions strictes pour ouvrir un compte, vous avez vos chances même avec des revenus irréguliers ou faibles, car certaines banques en ligne ne requièrent pas un salaire ou un revenu minimum. Une grosse partie de leur clientèle est effectivement composée de jeunes, d'indépendants, de personnes au chômage ou disposant de revenus irréguliers.

En revanche, seules les néo-banques comme N26 acceptent sans trop de difficultés les interdits bancaires.

Initialement, il n’y avait que Monabanq qui était sans conditions de revenus, puis Boursorama Banque a suivi la tendance avec Welcome et, finalement, afin d’élargir leur portefeuille de clients, ING, avec ING Essentielle.

Il existe deux catégories de banques en ligne sans conditions :
- Les banques sans conditions de revenus : si vous avez des revenus faibles, voire nuls ou irréguliers,
- Celles sans aucunes conditions : si vous êtes interdit bancaire.

En tant que jeune ou étudiant, pour obtenir une banque en ligne aux frais modérés et aux conditions d’accès souples, il faut vous diriger vers une banque à l’offre attractive adaptée à vos exigences et à votre situation.
À cet égard, certains établissements mettent à disposition des offres ciblées (services bancaires, épargne, crédit, etc.) aidant à une bonne gestion de vos finances. Nombreux sont les bénéfices à opter pour une banque en ligne en tant qu’étudiant, comme la quasi gratuité de beaucoup de leurs prestations, des primes d’ouverture de compte de 80 euros minimums et des bonus de parrainages pouvant grimper jusqu’à 150 euros (versés sous certaines conditions).

Autre avantage, la mobilité des services est particulièrement adaptée à des jeunes ou à des étudiants hyper connectés. En cas de souscription à une banque en ligne, vous avez accès sans limite à votre compte au quotidien, à tout instant et via tous les supports. Un service client aux horaires souvent étendus reste joignable par téléphone.

Une fois devenu actif, vous pouvez conserver la banque en ligne que vous aviez quand vous étiez étudiant. En revanche, si certaines restrictions s’appliquent quant aux conditions d’utilisation, notamment des cartes bancaires gratuites, il vous faudra évoluer vers une offre plus adéquate, par exemple, une carte moyenne ou haut de gamme (si vous respectez les revenus minimums nécessaires).

Pour obtenir une banque à zéro frais, vous devez donc avoir un minimum de revenus ou d’épargne. En revanche, même si vous vous munissez d’une carte Visa Gold ou Premier gratuite, certains frais restent incompressibles, notamment ceux concernant les retraits hors de l’Union européenne, les frais de découvert autorisé ou non, les chèques ou virements émis sans provision. Ainsi, il n’existe actuellement pas de banque en ligne qui soit à 100 % sans frais tout poste confondu.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Pourquoi nous faire confiance ?

Pour vous, Clubic sélectionne puis teste des centaines de produits afin de répondre aux usages les plus courants. De la qualité pour tous et à tous les prix, voilà notre objectif ! En savoir plus

Haut de page