Banques en ligne : une autorité met les internautes en garde contre la profusion des sites frauduleux

24 septembre 2019 à 15h25
0
pirate banque carte

L'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) veut sensibiliser l'opinion sur la recrudescence de sites internet frauduleux, inspirés de sites de banques existantes.

En matière de reproduction en ligne, il devient parfois difficile de démêler le vrai du faux, surtout pour le public non-averti. L'ACPR, l'organe de supervision français de la banque et de l'assurance, qui relève de la Banque de France, tient à alerter le public après avoir découvert de nombreux sites frauduleux créés à partir de reproductions du contenu de sites de banques, elles, bien réelles. Une pratique de plus en plus courante.

Des sites frauduleux parfois plus vrais que nature

Certains cybercriminels excellent dans l'art du camouflage. De nombreux sites internet existent, et sont presque intégralement identiques aux sites officiels des banques, à la différence qu'ils ont des noms différents ou qu'ils présentent quelques variations parfois difficilement perceptibles, comme l'URL, le coloris ou l'utilisation de certaines photos.

L'ACPR a repéré 60 nouveaux sites frauduleux en quelques semaines. « De nouveaux acteurs illégaux apparaissent tous les jours », indique même l'autorité. Ces sites sont généralement créés en copiant une partie de sites internet de banques légales ou bien en détournant des éléments d'état civil des établissements, comme l'adresse ou le code interbancaire. Plus pernicieux encore, certains sites affichent de faux partenariats avec des banques agréées, sans oublier les traditionnelles offres (trop) alléchantes, destinées à faire tomber les internautes dans le piège.



L'ACPR transmet ses mesures de précaution

L'institution délivre quelques mesures de précaution nécessaires avant de se lancer dans un processus de souscription. Il faut d'abord vérifier que le site, ou la « banque », ne figure pas sur les listes noires éditées par l'ACPR. Ensuite, vous devez vous assurer que votre interlocuteur est bien autorisé à proposer des crédits ou solutions d'épargne (deux sites peuvent vous aider pour cela : regafi.fr et orias.fr). Ne versez jamais non plus d'argent pour obtenir un prêt.

Dans le cas où vous avez été victime d'une offre frauduleuse, ou bien que vous connaissez une victime, il est important de déposer plainte rapidement sur le site pre-plainte-en-ligne.gouv.fr. Dans le cas où vous constatez des pratiques illégales, vous pouvez les signaler en contactant la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) ou en appelant le 3939.

sites bancaires frauduleux.png
La liste des derniers sites frauduleux repérés par l'ACPR (© ACPR)


Source : Communiqué de presse
Modifié le 24/09/2019 à 21h59
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
Le vaisseau Starship de SpaceX est homologué par la FAA
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
scroll top