Windows Vista : le point quatre mois après

01 juin 2018 à 15h36
0
000000D200386510-photo-bo-te-windows-vista-ouverte.jpg
En matière de systèmes d'exploitation, le recul est souvent fondamental pour se faire une opinion sur les qualités intrinsèques mais aussi sur les défauts d'un nouveau système. Lancé à la fin du mois de janvier, Windows Vista, le dernier système d'exploitation de la firme de Redmond est maintenant disponible depuis plus de quatre mois, l'occasion de faire le point sur les premiers ressentis et retour des utilisateurs. Dans cette optique, et afin d'avoir un échantillon suffisamment varié d'expériences, nous avons imposé à trois valeureux rédacteurs de Clubic d'installer sur leur ordinateur personnel, ou sur leur machine de bureau, le dernier bébé de Microsoft, un bébé dont la mise au monde fut douloureuse.

Des semaines durant, nos cobayes ont ainsi vécus, bon gré, mal gré, au rythme de Windows Vista, nous permettant de dresser un panorama plutôt critique de Windows Vista et de l'écosystème qui l'entoure, puisque nous nous ferons ici l'écho des problèmes fréquemment rencontrés.

0000009B00137376-photo-logo-windows-vista.jpg

Promesses non tenues et petits mensonges : temps de démarrage/arrêt et mises à jour

Avec Windows Vista, comme à chaque nouvelle version de Windows d'ailleurs, Microsoft promettait monts et merveilles, à commencer par des temps de démarrage réduits à leur plus strict minimum. Alors certes, sur la plupart des machines, le temps de démarrage du système est un peu meilleur que sous Windows XP, mais on est encore très loin du concept de démarrage quasi instantané que nous promettait pourtant Microsoft, du moins avec les PC actuels. Sauf bien sûr à considérer le nouveau bouton d'arrêt du menu démarrer qui, par défaut, se borne à éteindre l'écran, diront les mauvaises langues : après un tel arrêt, le retour sous Windows ne peut être que plus rapide. Et si le démarrage se déroule généralement bien sur la plupart des systèmes, malgré cet écran noir particulièrement austère, c'est la phase d'arrêt qui peut devenir épineuse. Comme sous Windows XP, le système met parfois un temps non négligeable à s'éteindre, et ce sans raison apparente, alors que d'autres fois il s'éteindra instantanément.

000000F000506894-photo-windows-vista-rtm-fr-arr-t.jpg

Arrêter son PC sous Vista : une formalité qui peut vite tourner au drame


Du côté de la mise en veille, la situation n'est guère plus glorieuse, les aléas des modes d'économie d'énergie étant toujours d'actualité alors que la mise en veille prolongée, alias hibernation, est dorénavant bien cachée, remplacée par la mise en veille classique (il faut donc activer manuellement la mise en veille prolongée dans les options d'énergie du système pour en profiter). En vérité, la seule amélioration notable du côté de la mise en veille serait observée avec les ordinateurs compatibles avec la technologie ReadyDrive, à ne pas confondre avec ReadyBoost, (ce qui est notamment le cas des Ordinateurs Portables Centrino avec technologie Intel TurboMemory) pour redémarrer pratiquement instantanément après une mise en veille. Une technologie qui ne concerne donc aujourd'hui qu'un nombre très réduit de machines, en attendant la démocratisation des Disques durs ou modules compatibles ReadyDrive. Rendons un petit crédit à Microsoft en précisant que nous avons pu vérifier en pratique l'apport de ReadyDrive sur les temps de retour d'hibernation avec un portable Asus et l'on gagne en effet quelques secondes sur la disponibilité du système. Mais pour l'heure, le gain ne semble pas véritablement significatif. Et que dire de notre machine Windows Vista Media Center qui, si elle réussit à sortir de sa veille prolongée pour effectuer les enregistrements programmés, ne parvient jamais à rentrer à nouveau en veille, malgré des options pourtant clairement définies et les nombreux bidouillages apportés, un cas qui ne semble pas être isolé au vu des forums...

000000C300510355-photo-windows-vista-options-d-alimentation.jpg

Windows Vista ou la veille qui rend fou !


Autre promesse non tenue de Microsoft, Windows Vista devait mettre un terme définitif aux redémarrages lors de l'installation de mises à jour. Là encore, c'est totalement faux puisque les mises à jour de sécurité exigent le redémarrage quasi-systématique du système, comme sous Windows XP, à la différence qu'il vous est maintenant possible de dire à Windows de ne pas vous embêter avec la notification de redémarrage pendant une période donnée alors que Windows XP vous rappelait tous les quarts d'heure de redémarrer le système, un rien agaçant dans un environnement de travail.

000000A000506896-photo-windows-vista-rtm-fr-reboot-m-j.jpg

Mettre à jour Windows sans redémarrer ? Une vue de l'esprit !

Vista Long Goodbye ou l'enfer pour copier des fichiers !

Ceux d'entre vous qui ont pour habitude de copier des fichiers d'une taille plutôt conséquente ont sans aucun doute déjà remarqué l'exceptionnel manque de fiabilité de l'indicateur de progression qui apparaît durant le processus. Totalement farfelu, celui-ci reste bloqué de longues minutes au même niveau avant de soudainement toucher au but. Et comparé à un système Windows XP, il semble que le processus de transfert soit bien plus long.

Mais il y a pire encore, avec le problème dit « Long Goodbye ». Lorsque vous tentez de déplacer, copier ou supprimer un fichier stocké sur une unité réseau, l'opération peut soudainement se figer, avec un message indiquant qu'il reste 0 minute de temps restant. Microsoft a identifié le problème et l'éditeur propose même un correctif, seulement voilà, ce correctif n'est pas disponible au téléchargement : il faut décrocher son téléphone et faire appel au support technique de l'éditeur pour le récupérer. Pourquoi ce patch n'est il pas disponible sur Windows Update ? Personne ne sait...

0000009600506897-photo-windows-vista-rtm-fr-copie-de-fichiers.jpg

Une copie de fichiers qui peut vite tourner au drame ?


Et si certains trouvent les opérations de copie et déplacement de fichiers plutôt lentes, il ne faut pas oublier que l'indexation des fichiers activée par défaut ralentit assez considérablement le système, même si tous les dossiers ne sont pas indexés automatiquement.

Mais où sont les Extras ?

En Europe, les tarifs pratiqués pour Windows Vista ont déjà fait couler beaucoup d'encre. Nous ne reviendrons pas sur la polémique des prix, préférant nous interroger sur les fameux « Ultimate Extras », ces bonus logiciels gratuits que Microsoft se propose d'offrir aux possesseurs de l'édition Intégrale de Vista, édition qui coûte tout de même dans les 600 euros. A l'heure où nous écrivons ces lignes, seul un jeu de poker et une poignée d'utilitaires pour mieux gérer la sécurisation des données du disque dur (BitLocker) sont disponibles. La fameuse fonction DreamScene, qui permet de diffuser des vidéos sur le fond d'écran du bureau Windows, n'étant toujours pas proposée pour les utilisateurs français... Les utilisateurs de Windows Vista Intégrale peuvent donc légitimement s'interroger sur la pertinence des extras tant ceux-ci brillent par leur absence ou leur inutilité.

000000DC00445897-photo-windows-vista-rtm-ultimate-extra-hold-em-poker.jpg

649 euros le jeu de poker, ça fait cher le bluff !


Windows Vista Familiale Premium ou la régression pour les possesseurs de Windows XP Media Center Edition 2005...

Les possesseurs de machines exploitant Windows XP Media Center Edition 2005 ayant évolué vers Windows Vista dans son édition Familiale Premium, auront eu la mauvaise surprise de découvrir que leur nouveau système est plus limité que l'ancien. En effet, alors que la mise à jour vers l'édition Familiale Premium est la plus naturelle pour un utilisateur de XP MCE 2005, Microsoft ne se glorifie guère d'avoir sucré la fonction de prise de contrôle de bureau à distance, une fonction pourtant disponible dans la précédente édition de Windows. Impossible donc de prendre le contrôle de son Media Center Vista depuis un autre PC du réseau comme c'était pourtant le cas précédemment. Un handicap qui deviendra encore plus criant lorsque Windows Home Server aura vu le jour dans sa version définitive, puisqu'il sera impossible de piloter à distance, via les services de Windows Home Server, un système Vista Familiale Premium.


000000F000488630-photo-microsoft-windows-vista-media-center.jpg

Windows Vista et son Media Center : des progrès mais aussi des retours en arrière


Autre régression du côté de Media Center, l'apparition de restrictions pour certaines chaînes câblées. Outre-Atlantique, certains câblo-opérateurs peuvent désormais choisir de restreindre non seulement l'enregistrement de leurs chaînes ou de certains de leurs programmes mais ils peuvent aller jusqu'à interdire totalement la simple diffusion sur les machines Media Center. C'est ainsi qu'une chaîne comme HBO ou AMC ne peut même plus être vue sous Vista Media Center alors que ces restrictions ne s'appliquent pas sous XP Media Center... Les mauvaises langues s'interrogeront surement sur la prochaine étape de l'évolution de Media Center, sera-t-il encore possible de lire des vidéos ou même d'écouter un MP3 avec ?

Des mises à jour Express, pas franchement « Express » et plutôt complexes

000000B400510655-photo-windows-anytime-upgrade.jpg
Dans le cadre de son programme « Vista Capable » censé aider à identifier les ordinateurs compatibles avec Windows Vista, et ce depuis le mois d'octobre 2006, Microsoft proposait des mises à niveau gratuites vers Windows Vista pour tout PC commercialisé entre le 26 octobre 2006 et le 31 janvier 2007 et équipé de Windows XP. Cette promotion tombait plutôt bien puisque notre rédaction venait justement de s'équiper de 3 PC durant cette période. Nous avons donc passé commande dès le mois de décembre des mises à jour vers Vista pour nos systèmes . Première déception, la mise à jour n'a rien de gratuite puisque Microsoft facture 16 euros de frais de port par commande. Deuxième déception : les délais de livraison incroyablement longs puisque Microsoft et ses sous traitants n'ont démarré les expéditions des mises à jour vers Vista que plus de deux mois après le lancement mondial du système, intervenu le 31 janvier dernier. Nous avons donc reçu nos trois exemplaires à la fin du mois de mars. On a connu des mises à jour nettement plus « express »...

Quant à l'installation de la dite mise à jour, il faut s'accrocher car si vous souhaitez conserver les logiciels préinstallés par votre fabricant de PC, ici Dell, il faut d'abord insérer un premier CD qui va identifier les logiciels installés sur votre système XP en vue de les mettre à jour dans une version compatible Vista, avant de lancer l'installation de Windows Vista. La procédure prend donc du temps et ne permet pas vraiment de repartir avec un système tout à fait propre, bien que le processus de mise à jour de Windows ait grandement évolué. Et naturellement si vous avez installé des programmes notoirement incompatibles avec Vista, comme Norton Antivirus 2006 ou encore Nero 6.0, il vous faudra les désinstaller avant de procéder à la mise à jour sur les conseils de l'assistant Microsoft. Bref, nous avons préféré utiliser le second CD, un CD de Vista dans son édition professionnelle, pour faire une installation après formatage. Si nous sommes partis d'un système neuf, l'insertion du premier CD une fois Vista installé ne nous a pas permis de récupérer les logiciels proposés par Dell comme le lecteur logiciel pour DVD ou le logiciel de gravure Roxio... Dommage ! Et inutile de penser récupérer le contenu des archives sur le CD, celles-ci sont protégées par mot de passe.

Un écosystème vraiment... pas prêt !

00059231-photo-eprom.jpg
De Windows 2000 à Windows XP, la transition au niveau des pilotes de périphérique avait été plutôt douce puisque les deux systèmes partageaient le même noyau. En revanche, le noyau entièrement revu de Vista oblige les fabricants à développer de nouveaux pilotes, voire de nouveaux BIOS ou firmwares. Et c'est là que le bât blesse car tous les fabricants ne sont pas enclins à prendre leurs anciens produits en développant gratuitement des pilotes comme un certain Toshiba, mais nous aurons l'occasion d'y revenir.

Prenons plutôt le problème du début... Nombre d'ordinateurs nécessitent en effet une mise à jour de leur BIOS pour supporter correctement l'environnement Vista. Pourquoi ? Il s'agit dans la plupart des cas, d'une modification du BIOS permettant à Vista de reconnaître correctement la puce audio intégrée à la carte mère et de configurer ses entrées/sorties de manière adéquate. Ici, seules les machines les plus récentes avec circuit audio HD Audio sont concernées, les anciens PC en AC'97 ne nécessitant pas de mise à jour particulière. , tout comme Asus et eVGA (notamment) ont ainsi publié des mises à jour de leurs divers BIOS pour prendre en charge Vista. La gestion audio n'est toutefois pas la seule raison justifiant une mise à jour du BIOS, puisque la table des informations ACPI doit parfois être modifiée pour Vista alors que certains constructeurs comme Dell, ont publié des mises à jour de BIOS pour rendre compatible le contrôleur FireWire avec Vista.

000000D700510324-photo-pilotes-audios-sous-vista.jpg

Propriétés audio de notre carte son intégrée, toujours sous Vista


Mais l'affaire se corse car les BIOS ne sont pas les seuls concernés par une éventuelle nécessité de mise à jour. Divers firmwares, ces micrologiciels permettant aux périphériques de fonctionner en toute autonomie, ont aussi dû être mis à jour et c'est là que le grand n'importe quoi commence. Optiarc, la joint-venture entre Sony et NEC, a ainsi publié un micrologiciel mis à jour pour graveur AD-7173A (par exemple) afin de corriger un problème de vitesse de gravure sous Vista. Dans un tout autre domaine, Olympus propose diverses mises à jour du firmware de ses dictaphones Windows Media afin que le Windows Media Player 11 de Vista puisse lire les fichiers qu'ils contiennent. Et les mises à jour ne s'arrêtent pas là puisque certains appareils photo numérique, comme le réflex Nikon D40, requièrent une mise à jour de leur firmware pour être reconnus sous Windows Vista !

Les pilotes Windows Vista : un véritable Tsunami...

Après avoir évoqué le cas des BIOS et autres firmwares, nous en arrivons fort logiquement aux pilotes, et là la situation déjà peu glorieuse devient encore plus chaotique ! Songez par exemple que NVIDIA, tout comme AMD, ne proposent toujours pas de pilotes graphique qui soient au niveau, du moins en termes de fonctionnalités, de leurs pilotes pour Windows XP. Nombre de fonctions ont en effet disparu, alors que d'autres sont toujours en phase de développement. A ce petit jeu, AMD s'en tire mieux que NVIDIA, la firme ayant visiblement mieux anticipé la donne. Chez NVIDIA, on notera que le SLI est tout juste fonctionnel sous Vista, alors que le Quad-SLI n'est toujours pas supporté. Les fonctions nView qui permettaient sous XP de profiter de moult options en matière de dual-screen sont aux abonnés absents, la faute il est vrai à un changement de l'architecture de la gestion double écran sous Vista : on retrouve donc le même souci chez AMD... Pire, il semblerait que NVIDIA s'ingénie à rendre la vie de ses utilisateurs impossible, les derniers pilotes 158.18 pour Vista impactant le module Media Center et sa fonction télévision, cette dernière ânonnant soudainement.

000000E600510319-photo-pilotes-nvidia-pour-vista.jpg

Pilotes graphiques NVIDIA sous Windows Vista : très peu de fonctions...


Si nous stigmatisons les incroyables ratés de NVIDIA, dont les pilotes nForce 5/6 ne proposent toujours aucune prise en charge des fonctions réseau avancées (First Packet, Teaming, etc) alors que la firme au caméléon ne propose aucun pilote pour les nForce 3, le fabricant de Cartes sons Creative n'est pas forcément mieux loti. Certes, des pilotes sont disponibles pour ses cartes X-Fi et Audigy, mais ceux-ci ne donnent pour l'instant accès qu'à une infime partie des fonctions proposées par ces cartes sous Windows XP alors que la suite des outils logiciels Creative n'est toujours pas disponible pour Vista. Et chez les équipementiers réseau, l'herbe n'est pas forcément plus verte : on attend toujours un pilote Linksys compatible Windows Vista pour les cartes PCI Wi-Fi en i802.11n et en révision 2.0, pilote à ce jour toujours indiqué comme coming soon !

Du côté des fabricants de périphériques, Logitech a relativement bien négocié le virage Windows Vista, tout comme Epson, Hewlett-Packard ou Canon. Tous proposent en effet des pilotes compatibles Windows Vista pour nombre de leurs produits plus ou moins récents, et Epson continue même de prendre en charge certains scanners très anciens qui ont plus de quatre ans d'âge. Naturellement, le père Noël n'existe pas et votre vieille PhotoSmart 1315 signée Hewlett Packard devra se contenter des pilotes inclus dans Vista pour fonctionner alors qu'aucun pilote ne semble disponible pour une veille Epson Stylus Color 480sxu, l'imprimante n'étant même pas listée dans les pages de compatibilité Epson.

000000DC00510322-photo-pilotes-logitech-setpoint-sous-vista.jpg

Pilotes Logitech Setpoint sous Windows Vista


Les fabricants d'ordinateurs ne sont en revanche pas tous aussi généreux et Toshiba ne propose ainsi aucun pilote compatible Windows Vista pour ses Ordinateurs Portables Pentium M, pas plus de deux ans d'âge, livrés avec Windows XP Service Pack 2 tandis que Sony, à l'inverse, gère la prise en charge de bon nombre de ses portables Vaio... Mais n'allons pas jeter l'opprobre sur un constructeur plus que sur un autre tant la prise en charge des produits existants est de toute façon fluctuante.

Le problème de la compatibilité logicielle

Alors que les BIOS, firmwares et autres pilotes posent déjà de sévères soucis sous Windows Vista, l'utilisateur n'a pas fini de se cogner la tête contre les murs puisque la compatibilité logicielle est-elle aussi très... aléatoire ! Il y a bien sûr iTunes, dont le fonctionnement est aujourd'hui encore incertain sous Vista, malgré diverses mises à jour, mais le logiciel d'Apple n'est pas le seul à présenter quelques problèmes. Ainsi l'Adobe Reader 8.0, pourtant annoncé comme compatible avec Windows Vista, refuse de s'installer sur les postes en français, obligeant à de sombres manipulations, alors que d'autres logiciels Adobe, dans leurs versions CS2, comme Illustrator, Photoshop, ne profiteront d'aucune mise à jour gratuite malgré les problèmes connus et reconnus qui les affectent. XNView s'est longtemps montré récalcitrant sous Vista et la dernière mise à jour a encore quelques problèmes, alors qu'un logiciel de gravure comme Nero 6 est tout simplement incompatible avec Windows Vista.

000000C800415227-photo-windows-vista-rtm-fr-compat-2.jpg

Vista et ses problèmes de compatibilité logicielle


La liste pourrait être bien plus longue d'autant que les Jeux Vidéo posent également de gros problèmes. La version commerciale 1.0 de Stalker plante ainsi de manière régulière sous Vista tant que le patch 1.0001 n'est pas installé, alors que la version 1.4 de Far Cry ne gère pas les effets de rendu HDR sous Vista. Tomb Raider Legends a pour sa part la désagréable manie de planter sur certains niveaux alors que d'un pilote de carte graphique a l'autre on découvre des problèmes de compatibilité qui sont imputables non pas au système mais au fabricant de carte graphique. Exemple : Half-Life 2 réussit à planter de manière régulière lors du changement de résolution sur les cartes ATI, alors que ce problème ne se produit pas sur les NVIDIA.... Et l'on pourrait enchainer sur les lecteurs de DVD, HD-DVD et autres Blu-ray, dont les dernières versions en date continuent de désactiver l'interface Aero lors de la lecture d'un film : une vraie plaie ! Et ce n'est pas Microsoft qui nous aidera à discerner quels logiciels sont compatibles Vista, l'éditeur se refusant à publier la moindre liste de compatibilité officielle. Seule une liste d'applications certifiées Vista est disponible (suivre ce lien) mais elle ne concerne que les nouveaux logiciels.

Windows Vista : les témoignages

L'avis de Stéphane

000000F000510336-photo-windows-vista-st-phane.jpg
Nous vous le disions dès l'introduction, trois de nos rédacteurs ont joué les cobayes pour tester Windows Vista en conditions réelles, sur leurs machines de tous les jours. Nous avons recueilli leurs témoignages sur ce qui leur plait dans Vista mais aussi sur ce qui leur déplait. On commence avec Stéphane :

L'expérience utilisateur est nettement plus agréable. Il est difficile de mettre exactement le doigt sur ce qui fait que le système est plus agréable à utiliser, mais c'est le cas. On a vraiment l'impression d'utiliser un système d'exploitation de 2007, avec des fonctionnalités comme la recherche locale « à la Spotlight » disponibles par défaut, qu'on est en droit d'attendre d'un OS moderne. Les applications intégrées au système font un peu moins « radin » : Media Center sur les versions Premium, gravure de DVD, agenda personnel, anti-spyware ... on commence à avoir une offre logicielle intéressante, d'autant plus que certains composants, comme Windows Media Player, ont été nettement améliorés. J'apprécie surtout WMP11 et la galerie photos, les composants sont bien intégrés, pratiques...

Idem pour IE7 même si je reste attaché à Firefox, c'est quand même une amélioration sensible. De manière générale, on a de vraies bonnes raisons d'utiliser les applications intégrées au système qui offrent une cohérence appréciable dans l'ensemble. L'intégration du contrôle parental est également un plus, d'autant plus que l'outil est bien fait et efficace. Bref, on a enfin un système que l'on peut presque utiliser « out of the box » (sauf si l'on a un iPod ;o)

L'interface, même si elle est très belle, reste quand même très chargée de détails franchement inutiles. La transparence des fenêtres fait son effet mais on s'en lasse assez vite et elle n'apporte finalement rien, d'autant plus qu'il est difficile de différencier les fenêtres au premier plan. On a un peu l'impression que Microsoft a tout fait pour faire l'interface la plus cool possible mais a oublié quelques principes élémentaires d'ergonomie dans certains cas. La rotation 3D de Vista, c est très joli mais ça n'est pas très pratique, les fenêtres sont parfois difficiles à identifier du fait qu'elles sont en perspective, il faut les faire défiler une par une... bref, on revient vite au Alt+Tab. Quelques trucs bêtes aussi, comme ces multiples options pour l'extinction du PC ou le module de recherche intégré au menu Démarrer, ce que je ne trouve pas évident du tout. L'interface me paraît également assez gourmande et j'imagine que sur un portable, ça peut poser problème (je ne me rends pas compte personnellement, je n'ai essayé que sur des desktops).

Et surtout le système ne semble pas encore prêt à être utilisé au quotidien, on constate encore trop de pilotes absents, d'incohérences dans certains logiciels, qui sont évidemment plus à imputer à l'écosystème encore trop jeune qu'à Vista lui même, mais c'est clair qu'aujourd'hui, je n'installerais pas Windows Vista sur mon PC personnel pour cette raison (notamment parce que ma carte son n'a pas encore de pilotes). Quoi d'autre ... certains panneaux de configuration sont à s'arracher les cheveux, le réseau est encore plus bizarroïde que sous XP, à croire qu'ils le font exprès. Finalement, le plus gros reproche que je ferais à Windows Vista, c'est qu'il n'apporte pas vraiment de raison valable d'y passer pour moi, autrement que par défaut (nouveau PC). Il y a de nombreuses petites améliorations, très sympathiques, mais rien qui justifie vraiment une mise à jour du reste assez chère. Pour conclure, Windows Vista c'est bien mais pas top.

L'avis de Vincent

000000E600510338-photo-windows-vista-vincent.jpg
La première chose que tout le monde remarquera au premier coup d'œil, c'est que la nouvelle interface est vraiment rafraîchissante par rapport à Windows XP. Bien que le Flip3D ne serve pas à grand-chose dans la pratique (si on le compare à Exposé de Mac OS X, par exemple), les effets de transparence et de mouvements des fenêtres sont des petits plus pour les yeux et ne sont pas désagréables dans leur ensemble, même si ces derniers consomment davantage de ressources machine. Dans ce genre de fioriture, on signalera aussi la nouvelle présentation des dossiers (par exemple, un dossier contenant des photos est désormais accompagné d'une icône améliorée qui nous dévoile quelques-unes des photos ou vidéos qu'il contient).

Dans les fonctions à proprement parler et hors « domaine visuel », la recherche dite « textuelle », intégrée directement au système est un plus. Même si on peut lui reprocher une certaine lenteur qui va de pair avec une plus grande sollicitation des ressources machine pour indexer, de façon régulière, les fichiers présents sur son disque dur. Le module « SpotLight » de Mac OS X semble plus réactif et mieux pensé. Si l'on continue la comparaison « Vista / Mac OS X », on soulignera que la Side bar permet enfin d'apporter une équivalence au Dashboard de Mac OS X avec la présence de petits gadgets qui devraient être appréciés par le grand public.

On apprécie aussi le fait qu'il n'y ait plus besoin d'installer un SP2 pour profiter des dernières technologies (DirectX, WiFi, Bluetooth...), tout est installé et intégré au système par défaut... Enfin ! Dans le même ordre d'idées, on notera que le RAID est reconnu dès l'installation du système et il n'est généralement pas utile d'avoir recours à une disquette de pilote ou autre.

Ceci étant dit, force est de reconnaître que les petits plus offerts par Windows Vista par rapport à Windows XP se paient cher au niveau... de la configuration matérielle ! En effet, même avec une configuration assez robuste, le système paraît vraiment plus lourd et moins réactif qu'un Windows XP bien configuré... Windows Vista et ses composants semblent travailler sans arrêt (chargement sur le disque dur, blocage du système pendant quelques secondes pour effectuer des opérations pourtant simples) sans qu'on ne sache d'ailleurs vraiment pourquoi ...Cette gourmandise excessive conduit forcément à laisser sur le carreau bon nombre de configurations. Ainsi, le système est très difficilement exploitable avec 512 Mo de mémoire et pas toujours fluide avec 1 Go.

Les incompatibilités sont légion qu'il s'agisse de logiciels ou de bugs étranges (dans mon cas des couleurs complètement farfelues en essayant de regarder une photo avec l'outil Microsoft ; la Galerie de photos Windows) ou encore d'incompatibilités matérielles avec certains périphériques anciens. Et ne parlons pas des problèmes de pilotes : carte graphique avec le problème de la vsync ou prise en compte tardive de certaines technologies comme le SLI. A ce sujet, l'état des pilotes Vista pour Cartes Graphiques offre pour le moment un résultat peu convaincant... Et que dire de l'absence d'EAX chez Creative ?

On regrettera également l'impossibilité de désinstaller totalement les logiciels Microsoft fournis en standard avec le système. Ainsi, Internet Explorer, Windows Media Player ou Windows Mail peuvent certes, être désactivés, mais pas désinstallés purement et simplement. Par conséquent, ils résideront toujours dans le système et sur votre disque dur, même si vous ne les utilisez jamais...

En magasin, le flou pour les utilisateurs subsiste (on trouve encore bon nombre de boîtes de jeux / logiciels estampillés Windows XP, quid de la compatibilité Windows Vista ?). Et quand Windows Vista semble « grouiller » de technologies, toutes ne sont pas réellement convaincantes. A ce sujet, on peut citer les technologies ReadyBoost/ReadyDrive qui ne semblent pas offrir de gain de performances très perceptibles ou encore l'UAC (heureusement désactivable) qui vient tout simplement polluer l'utilisation du système...


L'avis d'Alexandre

000000A500510691-photo-windows-vista-alexandre.jpg
Après quelques mois d'utilisation de Windows Vista, le bilan est contrasté : si le nouvel OS de Microsoft révèle son lot de bonnes surprises, quelques déconvenues sont également au rendez-vous.

N'étant pas (complètement) masochiste, j'ai choisi de ne pas passer par une mise à jour de Windows XP vers Vista mais de lancer une installation « from scratch », ce qui m'a permis d'éviter certaines embûches liées aux incompatibilités logicielles. Vient ensuite la phase d'installation des pilotes, qui se révèle quelque peu problématique dès lors qu'on utilise des périphériques aussi exotiques... qu'une simple carte WiFi. Les pilotes destinés à XP permettent de surmonter la plupart des épreuves, mais j'ai dû faire une croix sur mon adaptateur de manette Playstation 2 qui, en dépit de bidouilles en tout genre, n'a jamais voulu fonctionner.

Bien que je ne tienne pas à abandonner mes logiciels favoris, Microsoft a, fidèle à ses bonnes habitudes, joint un certain nombre d'applications dont je n'ai que faire à son système et comme de juste, il est impossible de passer par la case désinstallation. Il me faudra donc désactiver chacune de ces applications et attribuer à leur alternative le titre de logiciel par défaut. Installer ces quelques pilotes et logiciels aura requis quelques centaines de clics de souris, contre quelques dizaines pour une procédure similaire sous Windows XP. La faute, bien sûr, à cette redoutable invention qu'est l'UAC. Difficile pour moi de m'étendre sur le sujet, puisque je l'ai très rapidement désactivé. Ce dispositif présente sans doute un certain nombre d'avantages en matière de sécurité, mais compliquera la vie des utilisateurs confirmés.

Du côté de la compatibilité logicielle, les choses ne cessent de s'améliorer et nous pourrons sans doute prochainement utiliser nos applications aussi simplement sous Vista que sous XP. En revanche, quelques incidents de parcours risquent de survenir à ceux qui s'empressent d'installer de multiples codecs et extensions sans avoir pris soin de vérifier, pièce par pièce, le bon fonctionnement avec Vista. Le célèbre écran bleu de la mort - BSOD pour Blue Screen Of the Death - n'a pas disparu et les imprudents risquent fort d'en faire les frais !

000000B400510454-photo-vista-bsod.jpg

Une vieille connaissance...


Sur une machine bien équipée, les performances semblent similaires à celles de XP, même si l'extinction de la machine prend parfois, sans raison, jusqu'à deux ou trois minutes. En revanche, Vista a la fâcheuse manie de monopoliser en permanence une bonne partie des ressources disponibles et l'on ne voit jamais le taux d'occupation processeur descendre en-dessous de 10 ou 15%. L'indexation du disque dur permet une recherche facilitée, mais implique que ce dernier soit constamment sollicité. Au passage, le défragmenteur de disques semble quant à lui n'avoir accompli aucun progrès...

Dans l'ensemble, la pile réseau de Windows Vista donne satisfaction, surtout si l'on s'en tient aux usages d'un simple particulier, mais certains processus de configuration paraissent inutilement alambiqués et l'on se demande si, à trop vouloir bien faire, Microsoft n'a pas inutilement alourdi les choses. On appréciera tout de même la gestion simplifiée des connexions ou des partages ainsi que l'apparition de fonctions spécifiquement dédiées à la gestion du WiFi.

Terminons par l'interface de Vista, qui constitue finalement l'un des principaux arguments marketing de Microsoft dans sa promotion à destination des particuliers. Les effets de transparence d'Aero sont agréables, sans être révolutionnaires, et l'on pourra éventuellement apprécier l'apparition d'utilitaires traditionnellement réservés aux amateurs de personnalisation comme la « sidebar ». S'il suscite un petit sourire à la première utilisation, le flip 3D ne recèle aucun véritable intérêt. Un bon point en revanche pour la nouvelle arborescence de fichiers mise en place au sein de cette nouvelle interface, nettement plus pratique.

Au final, que penser de Vista ? Comme XP en son temps, le dernier né de Microsoft souffre d'un certain nombre de défauts de jeunesse, qui seront sans doute résolus avec l'apparition d'un - ou de deux - Service Pack. En attendant, inutile de se précipiter, à moins que vous n'ayez l'occasion d'obtenir Vista avec une machine neuve...

Conclusion

000000C800411879-photo-boite-microsoft-windows-vista-home-premium.jpg
Vous l'aurez compris, quatre mois après le lancement de Windows Vista, tout n'est décidément pas rose avec ce système d'exploitation. Il faut dire que Microsoft a changé beaucoup de choses et que les conséquences de ces modifications sont parfois imprévisibles, comme en attestent les nombreuses mises à jour de BIOS et autres firmwares. Mais par delà ce problème, il est assez irritant de constater qu'un certain nombre de promesses formulées par Microsoft avaient au final un caractère électoraliste puisqu'en définitive elles se révèlent pour l'instant fausses, ni plus, ni moins (on pense bien sûr au temps de démarrage réduit ou encore à la non nécessité de redémarrer le PC lors des mises à jours de sécurité). Et nous ne reviendrons pas sur les Extras de l'édition Intégrale, préférant les qualifier de superfétatoires...

Comme si tout ces problèmes ne suffisaient pas - et vous noterez au passage que nous ne sommes pas revenu sur l'épouvantable fonction de contrôle des comptes UAC qui a déjà subi le feu de notre critique dans le cadre du précédent dossier Vista, Microsoft doit faire face à un amateurisme certain de la part de ses partenaires au niveau du développement de pilotes. AMD, mais plus encore Creative et NVIDIA, ont ainsi plusieurs trains de retard en la matière ! Bref, face à un Windows XP relativement stable et mature, il n'est franchement pas urgent de migrer vers Windows Vista, sauf à vouloir essuyer les plâtres. Autant nous conseillons de choisir une machine neuve avec Windows Vista préinstallé, autant nous suggérons la prudence aujourd'hui pour la mise à jour d'une machine Windows XP vers Vista. Il nous semble en effet éminemment judicieux d'attendre le Service Pack 1 de Windows Vista avant de migrer une machine, même si Microsoft joue les vierges effarouchées à ce sujet, pour une raison que nous avons encore du mal à saisir. Espérons simplement que celui-ci ne tardera pas trop.

Pour conclure, cet article ne remet nullement en cause les qualités intrinsèques de Vista, qualités que nous avions d'ailleurs soulignées dans notre précédent dossier. Il s'agissait avant tout de remettre les pendules à l'heure avec quatre mois de recul, notamment sur l'état de l'écosystème, tout en pointant du doigt les promesses non tenues que Microsoft a, un temps, pu nous faire miroiter. Et oui, les désillusions laissent toujours un goût amer !
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Test Android Froyo 2.2 : les nouveautés de la bêta passées au crible
iPhone 6 : un prototype (?) en vente sur eBay pour 7 000 dollars
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
Infos US de la nuit : incertitudes sur la date de lancement de l'iPhone 6
Platine Kiss DivX Ethernet disponible en France
Ogg Vorbis & Xvid pour la platine DivX de Kiss
Mobinaute lance un comparateur de prix ainsi qu'une boutique en ligne
Comparateur de prix Clubic : du nouveau
Tomb Raider Chronicles: La soluce complète
Haut de page