NVIDIA nForce 680i SLI : nouveau chipset en vue !

Par Julien Jay
le 21 novembre 2006 à 16h55
0
000000A000403962-photo-logo-nvidia-nforce.jpg
Alors que les chipsets nForce connaissent depuis des années un succès mérité, ils ont longtemps été cantonnés au monde des Processeurs AMD. Après d'intenses négociations avec Intel, NVIDIA a finalement réussi à décrocher une licence début 2005 et donc l'autorisation de concevoir des chipsets à destinations des processeurs Intel. Pour autant et malgré son expérience, NVIDIA a eu jusqu'à présent toutes les peines du monde à s'imposer sur le marché Intel : le premier nForce 4 Intel ne gérait qu'un nombre très restreint de processeurs Pentium alors que le récent et très confidentiel nForce 5 Intel souffre de sévères limitations en overclocking, un handicap certain pour un jeu de composants haut de gamme à destination des joueurs.

NVIDIA revient donc aujourd'hui avec le nForce 680i SLI, un tout nouveau chipset haut de gamme pour processeurs Intel. Autant être clair dès le début, les ambitions de la firme au caméléon sont simples : proposer dès le lancement la meilleure plateforme pour le jeu et donc pour les joueurs. Pour atteindre cet objectif, NVIDIA a mis le paquet en concevant un tout nouveau northbridge non seulement plus adapté aux processeurs Core 2 Duo, mais également plus apte à l'overclocking. Alors, le nForce 680i SLI est-il la nouvelle référence en matière de chipsets Intel ?

000000DC00397175-photo-nvidia-nforce-680i-sli.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités Processeur

TSMC a achevé la conception de son infra destiné à la production de puces 5 nm
TSMC : les commandes de puces 7 nm en hausse grâce à AMD et Android
AMD : le silicium des processeurs ne sera pas remplacé avant au moins 10 ans
Spectre : aucun correctif logiciel n'en viendra à bout, selon des chercheurs de Google
TSMC : l'incident survenu fin janvier coûtera 550 millions de dollars au groupe
Le Machine Learning pourrait permettre d'exploiter des processeurs composés de diamant
TSMC : la production de masse en 7nm démarre dès mars
Le fondeur américain GlobalFoundries, second mondial derrière TSMC, chercherait un acheteur
Google recrute à tout va chez Intel ou Qualcomm pour concevoir ses propres processeurs
TSMC : le 7 nm représente maintenant la plus grosse source de revenus du fondeur
Les premières puces Exynos Auto de Samsung arriveront sur les futures Audi
Qualcomm dévoile le processeur mobile Snapdragon 855
Intel pourrait préparer le
scroll top