Kévin et Nerces à l'E3 2006 : compte-rendu complet

Nerces Contributeur
24 mai 2006 à 17h30
0

Sommaire

00307098-photo-logo-plateforme-pc-75x75.jpg

Enemy Territory : Quake Wars (c) Splash Damage / Activision

Dévoilé très sommairement à l'occasion de l'E3 2005, Enemy Territory : Quake Wars revient en force cette année à Los Angeles où il figurait parmi les principales attractions du FPS sur PC. Le jeu tournait d'ailleurs sur une bonne partie des machines du stand mis en place par Activision qui organisait en fait ni plus ni moins que des parties réseau durant le salon... Une excellente occasion de tester le produit en situation, et pendant plus de vingt minutes s'il vous plaît, alors que les présentations ont généralement tendance à durer maximum dix minutes. Nous ne nous sommes évidemment pas fait prier pour essayer le jeu et, pour être honnêtes, prendre une volée mémorable, même si notre camp l'a finalement emporté. Mais commençons par le commencement et le concept à la base d'Enemy Territory : Quake Wars. En apparence, il s'agit d'un jeu d'action à la première personne axé sur le jeu en équipe et faisant furieusement penser au célèbre Battlefield 2 de Digital Illusions CE. On démarre la partie, on choisit un camp et une classe de personnage parmi les quatre disponibles (soldat, médic, ingénieur, sniper) avant de se lancer dans la bataille.

Tout de suite cependant, on sent une nette différence avec Battlefield 2 : pas question de prendre d'assaut des points de contrôle. Ici, les rôles sont clairement établis : l'équipe en défense doit contrecarrer les plans de l'agresseur qui doit pour sa part suivre un plan d'attaque bien défini. Ce n'est cependant pas la seule différence puisque dans le déroulement même de la partie, on sent que l'objectif de Splash Damage est très différent de celui de Digital Illusions CE. Dans Enemy Territory : Quake Wars, les parties sont rapides et l'action ne baisse jamais de rythme. Les soldats, même simples fantassins, disposent d'une puissance de feu assez formidable qui leur permet de mettre en déroute, même le plus puissant des véhicules. Ces derniers constituent malgré tout la meilleure protection pour avancer sur la base ennemie et leur pilotage ne souffre aucune critique. On notera également la présence d'armes plus originales comme de véritables « mechs » ou des espèces de jet-packs à portée limitée. Bien que pas très original, Enemy Territory : Quake Wars parvient à se démarquer du mastodonte du genre (Battlefield 2) en adoptant un gameplay plus rapide avec des objectifs plus intéressants... Voilà qui est plutôt de bon augure alors que sa sortie doit toujours se faire avant la fin de l'année.

  • Visionner la vidéo de présentation E3 2006 de Enemy Territory : Quake Wars
00D2000000295491-photo-enemy-territory-quake-wars.jpg
00D2000000295490-photo-enemy-territory-quake-wars.jpg
00D2000000227167-photo-enemy-territory-quake-wars.jpg
00D2000000295489-photo-enemy-territory-quake-wars.jpg
00D2000000295488-photo-enemy-territory-quake-wars.jpg
00D2000000227166-photo-enemy-territory-quake-wars.jpg
00D2000000227161-photo-enemy-territory-quake-wars.jpg
00D2000000227160-photo-enemy-territory-quake-wars.jpg
00D2000000227164-photo-enemy-territory-quake-wars.jpg
Modifié le 20/09/2018 à 15h37
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar
Radars tronçons : le ministère de l'Intérieur mis en demeure par la CNIL
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top