Aopen MP915-B : le Pentium M à la sauce Mac

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
01 juin 2018 à 15h36
0
012C000000213992-photo-aopen-mp915-b.jpg
Pierre angulaire de la plate-forme Centrino d'Intel, le Pentium M gagne petit à petit les machines dites « de bureau ». Peu gourmand en énergie, il se distingue également par ses excellentes performances et sa faible dissipation thermique. De ce fait, il permet d'employer des systèmes de refroidissement relativement simples et est ainsi devenu la coqueluche des amateurs de silence. Certains fabricants de Mini PC se sont rapidement intéressés à ce processeur capable de faire des prouesses dans les espaces confinés de ces petites machines et si Shuttle est bien sûr dans le coup, c'est plutôt Aopen qui tire son épingle du jeu. Aopen qui nous le prouve d'ailleurs une fois de plus avec le MP915-B, son troisième essai en la matière...

Un vrai / faux air de Mac mini ?

Sous l'impulsion d'Aopen / Shuttle, le marché du Mini PC connaît depuis la fin de l'été un regain de vigueur qui contraste assez nettement avec le calme du début d'année. Les MZ855-II, SD11G5 et MZ915-M ont été l'occasion de faire souffler un vent de fraîcheur, même si au final les innovations n'étaient pas aussi nombreuses que certains pouvaient l'espérer. C'est plus particulièrement vrai du côté de Shuttle (le SD11G5 ressemble comme deux gouttes à son SB83G5), mais même chez Aopen, on ne peut pas dire que l'intégration du Pentium M ait été l'occasion de profonds bouleversements. Les MZ profitent effectivement des qualités du processeur d'Intel pour être plus silencieuses et moins volumineuses que de nombreux autres PC, mais certaines limitations et un encombrement « au sol » plus ou moins identique, amènent à penser qu'Aopen craignait en fait d'aller trop loin, trop vite.

À quelques semaines de l'arrivée du Yonah (le remplaçant du Pentium M), ces craintes ne semblent toutefois plus de mise. Aopen a décidé de proposer un Mini PC radicalement différent de ce que tous les fabricants de barebone ont conçu jusqu'à présent... Enfin, presque tous les fabricants, puisque son MP915-B reprend trait pour trait le design du fameux Mac mini d'Apple ! La photo ci-dessus vaut bien plus qu'un long discours et afin de vous rafraîchir la mémoire, nous vous conseillons de jeter un petit coup d'oeil à notre test de la machine d'Apple. Extérieurement, le MP915-B est une copie presque conforme du Mac mini, cela ne fait aucun doute. Cependant, la ressemblance s'arrête là puisque la machine d'Aopen est un vrai PC comme vous pouvez déjà vous en rendre compte avec notre petit tableau récapitulatif, prélude à la présentation détaillée que vous trouverez en page suivante.

Aopen MP-915B
ProcesseurPentium M - S479
ChipsetNorthBridgeIntel 915GM
SouthBridgeIntel ICH6
Mémoire1x SO-DIMM DDR 400/533
AlimentationExterne 65 W
Chip graphiqueIntel GMA 900
Chip réseau (10/100/1000)Realtek 8110S
Panneau arrièrePS2 / Ethernet0 / 0
VGA / S-Video / SPDIF1 (DVI) / 1 / 0
USB2 / FireWire2 / 1 (6 broches)
Audio analogique2
Parallèle / Série0 / 0
Slots d'extension1 x mini PCI
Emplacements1x 5"1/4 Slim, 1x 2"1/2 (interne)
Lecteur de cartes mémoireaucun
Dimensions165 x 165 x 55 mm
Poids1,2 Kg

Présentation détaillée

Ressemblance avec le Mac mini oblige, le MP915-B est une machine tout simplement minuscule. Difficile de croire d'ailleurs que tous les composants d'un PC moderne puissent être intégrés en si peu d'espace ! Mais avant de découvrir ce que renferment les entrailles de la bête, faisons une rapide description du petit boîtier. En façade, Aopen a joué la carte de la simplicité avec un unique bouton / LED. Celui-ci sert à mettre en route la machine et nous informe, à l'aide d'un double système de LED, de la mise sous tension et du fonctionnement du disque dur. Au-dessus de cet unique bouton, une large fente indique la présence du lecteur optique, un modèle à insertion à la manière des Pioneer « slot in ». Inutile en revanche de s'attarder sur les parties latérales du MP915-B : elles sont absolument unies, sans la moindre fioriture.

00F0000000213993-photo-aopen-mp915-b.jpg
00F0000000213994-photo-aopen-mp915-b.jpg
00F0000000213995-photo-aopen-mp915-b.jpg


Simple, mais plutôt élégant, le MP915-B est une copie presque conforme du Mac mini : inspire les fabricants de PC !

À l'arrière de la machine, nous retrouvons bien sûr les indispensables connecteurs. Le plus petit et le plus discret d'entre eux est complètement sur la gauche, il s'agit du connecteur d'alimentation sur lequel vient de brancher la brique 65 Watts externe. Le reste est plus classique avec un connecteur DVI, une sortie S-Video sur laquelle on peut brancher l'adaptateur YPbPr livré par Aopen, un port RJ45, un FireWire, deux USB 2.0, une entrée microphone et une sortie haut-parleurs. Premier constat et premier regret, Aopen n'a pas jugé bon de prévoir deux prises PS/2 pour le clavier et la souris. Du coup, il faudra connecter ces indispensables périphériques en USB et, problème, Aopen n'en a intégré que deux. Compte tenu de la taille du MP915-B, le fabricant était évidemment limité, mais l'achat d'un hub USB pourrait rapidement devenir une nécessité.

01C2000000213996-photo-aopen-mp915-b.jpg

Second défaut et celui-ci se retrouvait aussi sur le Mac mini, l'absence de sortie audio 5.1. Nous ne disposons effectivement que d'un pauvre connecteur stéréo et l'utilisation du MP915-B comme lecteur DVD est donc largement compromise, à moins de repasser par le tiroir-caisse et de faire l'acquisition d'une carte son USB 5.1 ! Par contre, et il s'agit cette fois d'un net progrès par rapport à la petite machine d'Apple, le MP915-B est beaucoup plus simple à démonter. De prime abord, cela n'aura pas beaucoup d'intérêt puisque Morex, le distributeur officiel en France, a décidé de le vendre en configuration complète (deux versions, « bureau » et « performance »). Cependant, si l'envie vous prend de remplacer le disque dur par exemple, l'opération sera beaucoup plus aisée que sur le Mac mini : pas besoin de « spatule » pour démonter la machine.

00FA000000213998-photo-aopen-mp915-b.jpg
En fait, il suffit pour cela de tirer le capot vers le haut en maintenant assez fermement la plaque arrière sur laquelle se trouvent les connecteurs. Le capot devrait glisser assez rapidement et découvrir ainsi la carcasse du MP915-B. Attention toutefois, un câble relie le capot au reste de la machine et il faut prendre un minimum de précautions afin de ne pas tout arracher. Une fois le capot posé sur le côté, on voit les efforts de miniaturisation et de concentration réalisés par Aopen. Un bon quart de la minuscule carte mère est occupé par un radiateur recouvrant en fait le chipset i915 et l'emplacement réservé au processeur. Sur l'autre partie de la carte mère, on retrouve l'indispensable pile, la puce dédiée au BIOS, celle destinée à la prise en charge du réseau (RTL8110S de Realtek) et à côté de tout ceci, trois connecteurs.

00FA000000213999-photo-aopen-mp915-b.jpg
Le premier de ces connecteurs est bien connu des utilisateurs de portables puisqu'il s'agit d'un port mémoire au format SO-DIMM. Unique, il ne permettra pas d'exploiter plus de 1 Go de mémoire vive et c'est d'ailleurs cette capacité que Morex a choisie pour sa configuration « performance » (« bureau » n'intègre que 512 Mo). À côté de ce connecteur, on repère un slot d'extension lui aussi relativement courant sur les Ordinateurs Portables : un port Mini PCI. Morex n'a pas jugé bon d'utiliser ce slot disponible, mais l'utilisateur pourra par la suite choisir d'y connecter une carte WiFi par exemple. Enfin, dernier connecteur disponible, le port IDE est ici très particulier. En fait, Aopen livre une petite carte d'extension qui viendra s'enficher sur ce port une fois le montage des unités de stockage accompli.

00FA000000214000-photo-aopen-mp915-b.jpg
Ici, les choses ont d'ailleurs de quoi surprendre. En fait, le disque dur et le lecteur optique se montent à l'intérieur du capot. Capot qui vient, ensuite, se replacer sur la carcasse et c'est seulement à ce moment-là que le branchement de la petite carte se fait, automatiquement avec la fermeture du MP915-B. Avant cela, il faut toutefois placer correctement le disque dur et le lecteur optique, une formalité que Morex aura déjà effectuée sur les machines en vente en France, mais qu'il est tout de même intéressant de détailler. Deux éléments de plastique sont effectivement vissés sur les côtés du disque dur (au format 2"1/2, comme sur les portables) afin de former une pièce unique. Sur cette pièce, le lecteur optique (au format « slim », comme sur les portables également) vient se placer et l'ensemble peut alors être vissé dans le capot.

Cette opération de montage ne pose pas vraiment de problème, mais elle surprend tout de même pas mal. On remarque au passage la forme particulière des pièces de plastique qui servent autant à maintenir la stabilité de l'ensemble qu'à dessiner un conduit pour l'évacuation de l'air chaud du couple processeur / chipset... Nous jugerons bientôt de son efficacité et du bruit généré par l'unique ventilateur. L'utilisation de pièces plus souvent exploitées dans le monde du portable permet de gagner énormément de place. En revanche, il faut bien reconnaître que cela augmente sensiblement le prix de la machine et les deux configurations complètes que Morex va proposer s'en ressentent très clairement. Ainsi, la version « bureau » (Celeron M 360, 512 Mo, HD 40 Go) se négociera 699 euros alors que la version « performance » (Pentium M 740, 1024 Mo, HD 80 Go) devrait se trouver à 899 euros... Maintenant que vous avez une idée plus précise de ce qu'il cache sous son capot, voyons que ce le MP915-B a « dans le ventre » !
012C000000214001-photo-aopen-mp915-b.jpg
012C000000214002-photo-aopen-mp915-b.jpg

Finalement assez simple à mettre en place, le système de fixation des périphériques de stockage est de prime abord plutôt surprenant.
00051152-photo-configuration-compl-te.jpg
Compte tenu de la taille proprement lilliputienne de ce MP915-B, il ne fallait évidemment pas s'attendre à des performances de tout premier plan. Pour nos tests, nous n'avions toutefois pas exactement la configuration mise au point par Morex. Ainsi et afin de mieux comparer les résultats de la bête avec les autres Mini PC Pentium M passés entre nos mains, nous avons décidé d'utiliser le même processeur à 2,13 GHz. En revanche, nous n'avons pu mettre la main que sur une barrette de 512 Mo alors que 1 Go aurait évidemment donné une configuration plus homogène. Nous avons complété la configuration de test par un disque dur Hitachi Travelstar de 40 Go (4200 tour/minute) et notre système tournait bien sûr sur un Windows XP Pro SP2 parfaitement à jour avec les dernières versions des différents pilotes. Notons au passage que l'installation logicielle de tout ce petit monde n'a posé strictement aucun problème.

Performances génériques

Sandra 2005

00213982-photo-aopen-mp915-b-sandra-2005.jpg

PCMark 2004

00213983-photo-aopen-mp915-b-pcmark-2004.jpg

Classiques parmi les classiques, Sandra 2005 et PCMark 2004 nous offrent un point de vue synthétique des performances d'une machine en mettant plus particulièrement l'accent sur les performances du processeur et du sous-système mémoire. À ces deux informations, PCMark 2004 ajoute en plus une information liée au disque dur, information particulièrement intéressante dans le cas de notre MP915-B qui utilise un modèle au format 2"1/2. Niveau processeur et ce n'est guère une surprise, il n'y a strictement aucune différence entre les trois Mini PC Pentium M du moment. Ils se tiennent dans un mouchoir de poche tant sous Sandra 2005 que sous PCMark 2004.

Le résultat mémoire est déjà plus intéressant puisqu'un véritable classement est ici possible. Le Shuttle SD11G5 prend ainsi la première place, devançant d'une courte tête le MP915-B et, de manière assez surprenante, c'est le MZ915-M qui ferme la marche. L'écart sous Sandra 2005 n'est pas très significatif, mais avec PCMark 2004, il atteint tout de même presque 10 % : plutôt étonnant compte tenu de l'architecture très proche des deux machines (même processeur, même chipset, même mémoire). Du côté du disque dur pour finir, il est tout à fait normal de trouver le MP915-B en dernière position, assez loin de ses concurrents. Notre modèle était équipé d'un disque Travelstar à seulement 4 200 tr/mn qui ne peut bien sûr pas se mesurer aux disques 7 200 tr/mn de nos deux autres cobayes.

Performances 3D

3DMark 2001 SE

00213984-photo-aopen-mp915-b-3dmark-2001se.jpg

Déjà comparés lors d'un précédent test, le Shuttle SD11G5 et l'Aopen MZ915-M proposent des performances graphiques sensiblement identiques. Les différences relevées avec les utilitaires génériques se trouvent largement atténuées et même si le Shuttle l'emporte encore dans toutes les résolutions, ce n'est que d'une très courte tête. En réalité, ce sont les résultats du petit nouveau qui surprennent. Le MP915-B ne soutient effectivement pas du tout la comparaison avec les deux autres machines alors qu'ils sont pourtant basés sur les mêmes composants. Processeur, chipset et mémoire sont rigoureusement identiques, et nous atteignons malgré tout un écart d'environ 15 % entre le MP915-B et le Shuttle SD11G5. Nous n'avons pas la moindre explication à donner et nous attendrons donc les tests 3D « réels » avant de nous prononcer.

Jeux vidéo 3D : Return To Castle Wolfenstein

00213985-photo-aopen-mp915-b-return-to-castle-wolfenstein.jpg

Jeux vidéo 3D : Unreal Tournament 2003

00213986-photo-aopen-mp915-b-unreal-tournament-2003.jpg

Jeux vidéo 3D : AquaMark 3

00213987-photo-aopen-mp915-b-aquamark-3.jpg

Les voies de l'informatique sont parfois bien impénétrables. Alors que nous venons tout juste de relever un net écart sous 3DMark 2001 SE, nos tests « pratiques » donnent des conclusions pour le moins différentes. Le MP915-B reste derrière ses deux concurrents, mais cette fois l'écart est dérisoire. Dans certains cas, le MP915-B accroche même une seconde place ! Sans que l'on ne puisse expliquer ces différences, les résultats obtenus avec les jeux 3D semblent plus logiques. Il ne faut cependant pas oublier que de toute façon, rien n'est vraiment jouable avec un i915G. En réalité, seul Unreal Tournament 2003 est jouable en 800 x 600 et pour faire quelques parties de Return To Castle Wolfenstein, il faudra impérativement descendre en 640 x 480... Pas franchement jubilatoire ! Alors que les SD11G5 et MZ915-M pouvaient recevoir le renfort d'une véritable carte graphique pour les transformer en machine de jeu plus convaincante, le MP915-B n'a aucune « roue de secours ». Aucune carte graphique ne peut lui être ajoutée et en dehors du Spider / Solitaire, il ne faut pas beaucoup espérer de son comportement ludique.

Et face au Mac mini ?

CineBench 2003

00213988-photo-aopen-mp915-b-cinebench-2003.jpg

Unreal Tournament 2003

00213989-photo-aopen-mp915-b-unreal-tournament-2003.jpg

Alors que la conception du MP915-B fait immanquablement penser au Mac mini et que nous avons à plusieurs reprises comparé les deux machines, il était impossible de faire l'impasse sur une comparaison de leurs performances respectives. Cependant et compte tenu des différences évidentes inhérentes aux systèmes d'exploitation utilisés (Mac OS X sur le Mac mini et Windows XP sur les Aopen), ces comparaisons restent plus indicatives qu'autre chose. Il ne faut pas non perdre de vue les différences profondes qui existent au niveau des composants embarqués et alors qu'Aopen mise beaucoup sur le processeur, préfère opter pour une configuration plus équilibrée à base notamment de Radeon 9200 pour le sous-système graphique.

Du coup, les résultats sont assez proches de ce à quoi nous pouvions nous attendre. Sous CineBench 2003, le Mac mini est ainsi clairement à la traîne au niveau des performances processeur pures (n'oublions pas que son G4 est cadencé à « seulement » 1,42 GHz contre 2,13 GHz pour le Pentium M de nos Aopen). En revanche, il se rattrape nettement sur le test graphique où il signe des performances environ 40 % supérieures à celles obtenues par les PC Aopen. En 800 x 600, Unreal Tournament 2003 vient mettre tout le monde d'accord avec des résultats sensiblement identiques sur nos trois configurations, mais en 1 024 x 768, il redonne l'avantage aux PC Aopen qui font pratiquement jeu égal et devance le Mac mini d'environ 19 %.

Considérations thermiques et sonores

Comme toujours, nous terminons la question des performances par un petit paragraphe dédié aux considérations thermiques et sonores. Importantes dans le cas d'un PC « classique », ces considérations prennent une dimension presque vitale lorsqu'il est question de Mini PC. Qu'il s'agisse du MZ855-II, du SD11G5 ou du MZ915-M, s'il y avait bien un point qui faisait l'unanimité, c'était bien les faibles nuisances sonores. Le Pentium M est un processeur destiné au monde du portable et cela se voit ! Il ne chauffe pratiquement pas et du coup, même à haute fréquence, il n'est pas nécessaire de mettre en place un système de refroidissement très puissant. Afin de continuer sur la comparaison avec le Mac mini, nous avons en plus décidé de faire figurer la machine d'Apple sur le graphique ci-dessous où trônent déjà les deux Mini PC d'Aopen.

00213990-photo-aopen-mp915-b-nuisances-sonores.jpg

Les différences sonores entre les trois machines étant très faibles, nous avons décidé de réaliser un graphique débutant à 38 dB : ne vous laissez donc pas abuser par cette échelle un peu particulière dans votre lecture. De la même manière, nous avons laissé de côté le bruit produit pas les machines « au repos ». Disons schématiquement qu'elles sont toutes les trois simplement inaudibles dans ce cas de figure. Lorsque le processeur est à « pleine charge », les valeurs sont alors bien différentes et on ne peut s'empêcher d'être un peu déçu par notre modèle du jour. Il dépasse effectivement les 40 dB et se situe à plus d'un décibel au-dessus de ses concurrents. Le petit ventilateur se fait déjà bien plus entendre et même si nous restons nettement en dessous de l'immense majorité des autres Mini PC, l'avantage du Pentium M est moins probant. Heureusement, le MP915-B prend en quelque sorte sa revanche dès lors que le disque et plus encore le lecteur optique se mettent en marche. L'utilisation de produits destinés aux portables permet de creuser un certain écart avec le MZ915-M et de faire plus ou moins jeu égal avec le Mac mini.

Nous profitons généralement de cette partie pour faire un petit aparté « overclocking ». Avec le MP915-B, il sera toutefois beaucoup plus court que d'habitude, puisque le BIOS de la petite machine ne permettait strictement aucun réglage ! Jamais, je n'avais vu de BIOS aussi dépouillé et à vrai dire, même les informations relatives à la température ou au réglage de la ventilation étaient réduites à leur portion congrue. Nous n'avons d'ailleurs pas pu mesurer aussi facilement que d'habitude la température du processeur en pleine charge. Finalement, la seule solution que nous avons trouvée aura été d'enlever le lecteur optique et d'utiliser la fente en façade pour faire passer une sonde thermique. Sonde qui nous a permis de relever un très raisonnable 52°C à comparer au 49°C du MZ915-M.

Conclusion

012C000000213997-photo-aopen-mp915-b.jpg
Même s'il n'a pas fait preuve de la plus grande des originalités, Aopen a réussi avec ce MP915-B une machine pleine de charme. Le design tout d'abord est un bel exemple de compacité et d'élégance. On regrettera peut-être le dessus « moucheté » de l'appareil, mais l'unique bouton en façade, la LED bleue et le lecteur optique « à insertion » confèrent un côté « classe » à l'ensemble. Il ne reste plus qu'à trouver l'écran qui ne dépareillera pas la bête ! Malgré cette entrée en matière positive, il nous faut, hélas, bien vite tempérer notre jugement. Tout d'abord, il est important de préciser qu'Aopen a délégué la distribution de ses produits à Morex qui proposera, en janvier, deux versions du MP915-B. Elles différeront par le niveau d'équipement, mais, et c'est le premier défaut, le prix restera dissuasif : la version « bureau » (Celeron M 360, 512 Mo, HD 40 Go) se négociera 699 euros alors que la version « performance » (Pentium M 740, 1024 Mo, HD 80 Go) devrait se trouver à 899 euros.

Évidemment, la faute ne revient pas seulement à Aopen / Morex et il faut prendre en compte le tarif particulièrement élevé qu'Intel demande pour ses Processeurs « M », mais le fait est que certains choix comme la mémoire SO-DIMM, le disque dur 2"1/2 ou bien encore le lecteur optique « slim » pèsent lourdement dans la balance. L'argument purement économique passé, il faut également reconnaître que d'autres défauts plus techniques subsistent et viennent modérer notre enthousiasme. Ainsi, pour nombre d'entre nous, le MP915-B est la réponse idéale à l'épineux problème du PC dans le salon, mais s'il propose bien une sortie vidéo et un adaptateur YPbPr, il ne dispose que d'une misérable sortie son sur deux canaux... exit donc l'utilisation comme lecteur DVD / DivX ! De la même manière, compacité extrême oblige, son évolutivité est tout simplement nulle et la faiblesse de son interface graphique ne lui permet aucune tâche un peu exigeante au niveau de la 3D.

En définitive et si sur bien des aspects le MP915-B est séduisant, il soutient finalement assez difficilement la comparaison avec son inspiration directe, le Mac mini. Bien sûr, l'utilisation de Windows en lieu et place de Mac OS X lui ouvre des horizons que le Mac mini ne connaîtra jamais. Bien sûr, il offre un surcroît de performances appréciable et une facilité d'accès à laquelle la machine d'Apple ne peut prétendre, mais compte tenu des limitations et des objectifs d'ordinateurs aussi petits, est-ce réellement nécessaire ? La puissance supplémentaire restera le plus souvent inexploitée et le MP915-B souffre des mêmes tares que le Mac mini (aucune évolutivité, sortie audio limitée)... tout ceci alors que la machine d'Apple est, au bas mot, 160 euros moins cher. Le MP915-B ressemble donc davantage à une démonstration technologique qu'à autre chose et en attendant la venue des premiers Mini PC Yonah, on se tournera plus volontiers vers le MZ915-M (testé dans cet article).

Aopen MP915-B

6

Les plus

  • Encombrement minimal !
  • Puissance processeur intéressante
  • Silence intéressant
  • Design et qualité de la conception

Les moins

  • Coût trop élevé
  • Évolutivité zéro
  • Pas de sortie audio 5.1

0

Performances7

Fonctionnalités6

Confort d'utilisation10




Ce mini-PC vous intéresse ? Retrouvez-le dans le
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix du Aopen MP915-B
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Quoi de neuf en jeux vidéo ce jeudi ?
Aopen MP915-B : un Mini-PC aux allures de Mac Mini
Copernic se fait racheter par Mamma
Un disque dur à base de mémoire Compact Flash
Centrino et point d'accès sous Linux pour bientôt
Vers des photos de plus en plus « tagguées » ?
Hi-Tech, l'offensive européene : Galileo et Quaero
Semiconducteurs : Hitachi, Toshiba, Renesas alliés
Faille et troyen Windows pour finir l'année ?
Imation emploie le disque 0,85 pouce de Toshiba
Haut de page