Intel Core i7 Extreme 975 et Core i7 950

01 juin 2018 à 15h36
0
0000007801578418-photo-logo-intel-marg.jpg
Le géant des micro-processeurs Intel profite de l'ouverture du Computex, le salon annuel des technologies informatique, pour renouveler son offre en matière de processeurs haut de gamme. C'est ainsi qu'Intel dévoile aujourd'hui deux nouveaux processeurs dans la famille Core i7, les Core i7 Extreme 975 et Core i7 950, envoyant du même coup les anciennes références, Core i7 Extreme 965 et Core i7 940, à la retraite.

Pour mémoire, c'est en novembre dernier qu'Intel lançait ses tout premiers Core i7, de nouveaux micro-processeurs basés sur une toute nouvelle micro-architecture. Connue sous le nom de code Nehalem, celle-ci succédait aux architectures Conroe et Penryn des processeurs Core 2 Duo. Elle se distingue par divers changements technologiques assez importants, comme l'intégration du contrôleur mémoire dans la puce ou encore l'introduction d'un troisième niveau de mémoire cache ou bien son design quadri-cœurs natif. Mais revenons à la famille Core i7 qui ne comporte que trois modèles au catalogue depuis son lancement il y a plus de six mois !

L'arrivée des Core i7 marque semble-t-il un tournant dans la stratégie d'Intel puisqu'il n'est plus question d'utiliser le même socket pour tous les processeurs de la gamme. Ainsi, les Core i7 haut de gamme utilisent-ils le Socket LGA1366 quand les futurs processeurs grands publics, basés sur l'architecture Nehalem et connus sous le nom de code Lynnfield, utiliseront le Socket LGA 1156.

Mais revenons-en aux Core i7 du jour, les Core i7 Extreme 975 et Core i7 950 : deux nouveaux processeurs résolument orientés haut de gamme, puisque le modèle 975 turbine à plus de 3,33 GHz. De quoi largement conforter l'avantage d'Intel sur les derniers Phenom II d'AMD comme nous le verrons un peu plus loin.

0000017702120612-photo-intel-core-i7-jewel.jpg


Sommaire :

Rappels sur l'architecture Core i7

A défaut de revenir dans le détail sur chacune des spécificités de l'architecture Nehalem qui anime les processeurs Core i7, préférant pour cela vous renvoyer à notre précédent dossier, nous allons tout de même vous rafraichir la mémoire. Première différence notable avec les précédentes générations de processeurs Intel, le Core i7 profite d'un design quadri-cœur natif. Les quatre cœurs du processeur sont en effet gravés sur le même morceau de silicium. Petit bonus, chacun des cœurs du Core i7 est pourvu de la technologie HyperThreading héritée des Pentium 4. Avec quatre unités d'exécutions physiques, c'est-à-dire quatre cœurs, le processeur peut exécuter deux threads par cœur. On se retrouve donc avec huit unités d'exécution logiques.

0000011D01738168-photo-intel-core-i7-die-shot-nehalem.jpg

Die Intel Core i7


Au passage, Intel revoit l'agencement de la mémoire cache en réduisant la taille du cache de second niveau : seulement 256 Ko par cœur. Toutefois, Intel introduit, comme à l'époque des Pentium 4 Extreme Edition, un cache de troisième niveau : c'est ainsi que le Core i7 dispose d'un cache L3 de 8 Mo. Et puisqu'il est question de mémoire, sachez que le Core i7 est le premier processeur grand public d'Intel, à l'exception d'une variante bien exotique du i386, à intégrer nativement un contrôleur mémoire. Difficile ici de ne pas évoquer AMD, dont les processeurs intègrent nativement un contrôleur mémoire depuis... 2004 ! Ici, Intel propose un contrôleur mémoire DDR3 dont la particularité est de fonctionner en mode triple canal : pour obtenir les meilleures performances possible, il faut donc installer trois barrettes mémoire DDR3 dans son système. Officiellement, le contrôleur mémoire DDR3 des Core i7 se limite à une fréquence de fonctionnement de 1066 MHz. Dans les faits, avec les bonnes barrettes et la bonne carte mère, on peut facilement atteindre les 1333 MHz ou 1600 MHz de fréquence de fonctionnement pour la mémoire.

Autre changement introduit par l'architecture Nehalem des processeurs Core i7, la disparition pure et simple du FSB, le bus système utilisé par Intel depuis... des lustres ! A la place, Intel propose le QPI ou Quick Path Interconnect, un bus série point à point permettant une interconnexion avec le chipset de la carte mère à des vitesses élevées. D'aucun diront du reste que le QPI est un clone du bus HyperTransport d'AMD. Le bus QPI peut atteindre une fréquence de fonctionnement maximale de 6,4 GHz, soit un débit moyen de 25,6 Go à la seconde en mode bidirectionnel ! En pratique, seuls les processeurs Core i7 Extreme bénéficient de cette fréquence de bus QPI, les modèles normaux étant limités à 4,8 GHz, soit un débit moyen de 19,2 Go par seconde.

0000010901738296-photo-architecture-intel-core-i7-sch-ma-1.jpg

Segmentation du die Core i7


Mais ce ne sont pas les seuls changements qu'introduit Nehalem ! Non... Au-delà des modifications très pointues apportées à certaines unités, comme le détecteur de boucle revu et amélioré, ou le moteur d'exécution dans le désordre qui peut compter sur une plus grande quantité de cache, Intel introduit de nouvelles instructions avec l'arrivée du SSE 4.2.

Intel Core i7 : une notion de fréquence qui évolue !

Autre rappel important, la fréquence de fonctionnement des processeurs Core i7 est dorénavant différente d'une unité de la puce à l'autre. Il convient maintenant de distinguer la partie « Core » et la partie « Uncore ». Dans la première, on retrouve les quatre cœurs d'exécution de la puce, dans la partie « Uncore » on retrouve le contrôleur mémoire DDR3 intégré, le contrôleur du bus QPI et le cache de troisième niveau. Typiquement, les cœurs d'exécution opèrent à la fréquence nominale du Core i7, alors que la zone « Uncore » est sous-cadencée.

C'est ainsi que sur notre Core i7 Extreme 975, la partie Core tourne à 3,33 GHz alors que la partie Uncore est cadencée à 2,6 GHz. Quant à la fréquence de fonctionnement de ces deux zones, elle est obtenue en fonction du coefficient multiplicateur appliqué à la fréquence d'horloge de référence du bus QPI, fixée par défaut à 133 MHz.

000000F501731224-photo-intel-nehalem-intel-desktop-control-center-2.jpg


En prime, les processeurs Core i7 se dotent de la technologie Intel Turbo Boost. Il s'agit ici d'ajuster à la hausse, et de façon automatique, la fréquence de fonctionnement de l'un des coeurs du processeur en jouant avec le coefficient multiplicateur de ce dernier dans la limite de 2x 133 MHz (pour les modèles Extreme), et 1x 133 MHz pour les Core i7 standards, et à condition de ne pas dépasser le TDP maximum du processeur.

Intel Core i7 Extreme 975, Core i7 950

Nouveau fleuron des usines Intel, le Core i7 Extreme 975 est à ce jour, le processeur Intel le plus rapide. Il demeure gravé en 45nm et comporte un total de 731 millions de transistors. Se présentant au format Socket LGA1366, le processeur bénéficie de 8 Mo de mémoire cache de troisième niveau et d'un lien QPI à 6,4 GT/s. Sa fréquence de fonctionnement s'établit à 3,33 GHz et son coefficient multiplicateur est donc fixé à 25x. Modèle « Extreme Edition » oblige, le Core i7 975 voit ce dernier débloqué : il est possible de le modifier à la baisse ou à la hausse à sa guise depuis le BIOS de sa carte mère.

De son côté, le Core i7 950 dispose d'une fréquence de fonctionnement plus modeste, établie à 3,06 GHz pour un coefficient multiplicateur de 23x. Ce dernier est bloqué (à la hausse) alors que le lien QPI du processeur est limité à 4,8 GT/s. On retrouve toutefois 8 Mo de mémoire cache de troisième niveau et 256 Ko de mémoire cache de second niveau par coeur.

000000EB02120404-photo-processeur-intel-core-i7-975-cpu-1.jpg
000000EB02120406-photo-processeur-intel-core-i7-975-cpu-2.jpg

Le processeur Core i7 Extreme 975


En matière de TDP, c'est-à-dire l'enveloppe thermique maximale recommandée, le Core i7 Extreme 975 et son petit frère le Core i7 950, fixent la barre à 130 Watts, comme pour les précédents modèles. Petite nouveauté, les deux processeurs disposent tous deux de la révision, ou stepping, D-0 du die. Déjà disponible depuis quelques mois sur certains modèles de Core i7, le stepping D-0 améliore certaines propriétés notamment en ce qui concerne l'overclocking. La consommation électrique est également plus faible comme nous le verrons ci-après.

0000013B02110788-photo-cpu-z-intel-core-i7-extreme-975-2.jpg

Le Core i7 Extreme 975 vu par CPU-Z


Consommation Electrique

L'un des avantages supposés du nouveau stepping D-0 des Core i7, outre une meilleure propension à l'overclocking, réside dans une consommation électrique réduite. Nous avons donc mesuré la consommation de nos systèmes de test en charge, avec 8 instances de Prime 95 par processeur Core i7 (4 pour le Phenom II X4 955 Black Edition), puis au repos. La consommation s'effectue à la prise électrique au moyen d'un wattmètre.

02120702-photo-consommation-intel-core-i7.jpg


En charge, le système Core i7 Extreme 975 consomme autant d'énergie que son homologue en Core i7 Extreme 965, malgré une fréquence de fonctionnement supérieure. Mieux, le Core i7 950 montre de réels progrès en matière de consommation puisque la consommation électrique de la machine est inférieure aux valeurs relevées avec le Core i7 920, un processeur pourtant moins rapide. On notera qu'en charge, le Phenom II X4 955 Black Edition est le processeur le moins vorace.

Si en charge les nouveaux Core i7 montraient déjà des progrès certains, au repos leur consommation est effectivement également plus faible ! Ainsi le Core i7 950 tout comme le modèle Core i7 Extreme 975 consomme moins au repos que le Core i7 920 et finalement à peu près autant que le Phenom II X4 955 Black Edition d'AMD.

Gigabyte GA-EX58-UD5 - Deuxième passe !

Lors du lancement du Core i7, nous vous présentions la GA-EX58-UD5, carte mère haute de gamme de Gigabyte basée sur le chipset Intel X58. A l'époque, nous avions eu un exemplaire de pré-série entre les mains. Pour ce test, Gigabyte nous a fait parvenir la version définitive de sa carte mère, une version qui se distingue par quelques petits changements d'ordre cosmétique notamment au niveau de la couleur des emplacements mémoire. Petits rappels sur cette carte mère, qui sert aujourd'hui de base à notre configuration de test.

0000013602121234-photo-gigabyte-ga-ex58-ud5-8.jpg


Au format ATX avec PCB bleu de type Ultra-Durable 3 dénombrant la bagatelle de huit couches et pourvu d'embouts arrondis, la carte se dote d'une alimentation sur six phases chacune découplée avec un socket LGA 1366 et six connecteurs pour barrettes DDR3. Adoptant un système de refroidissement passif au design assez moderne, la carte voit les deux puces constituant le X58 recouvertes de radiateurs tout comme les étages d'alimentation. L'alimentation est ici constituée d'un connecteur ATX 24 broches et d'un connecteur ATX 2x 12 volts. Signalons la présence d'une série de trois diodes sur la carte mère censées alerter l'utilisateur en cas de conditions extrêmes d'utilisation. C'est ainsi qu'on retrouve une série de diodes pour alerter l'utilisateur d'une suralimentation électrique du processeur, une autre série pour alerter l'utilisateur d'un overclocking trop élevé et enfin des diodes indiquant le niveau de température du processeur et du northbridge. Le problème : bien qu'appréciables, ces diodes sont trop nombreuses, si bien qu'on ne sait plus à quoi elles correspondent.

0000014002121202-photo-gigabyte-ga-ex58-ud5-1.jpg

Carte mère Gigabyte EX58-UD5


Côté alimentation, comme Asus, Gigabyte propose un utilitaire logiciel maison à installer sur sa configuration et permettant de changer dynamiquement le mode de fonctionnement de la carte mère. Ce paramètre qui active ou désactive certaines phases de l'étage d'alimentation électrique de la carte mère permet, selon Gigabyte, de réduire la consommation électrique du système lorsque les pleines performances ne sont pas requises. En prime, le logiciel EasyTune est récemment passé en version 6 et propose la fonction QuickBoost avec trois niveaux d'overclocking automatique : charge à vous de cliquer sur le bouton correspondant à l'overclocking désiré.

000000D202121226-photo-gigabyte-ga-ex58-ud5-7.jpg
000000D202121224-photo-gigabyte-ga-ex58-ud5-6.jpg
000000D202121210-photo-gigabyte-ga-ex58-ud5-5.jpg

Détails Gigabyte EX58-UD5


Avec deux ports PCI, l'EX58-UD5 se dote de trois ports PCI Express 16x, le troisième étant câblé sur 8x. Compatible avec les technologies CrossFire d'AMD et SLI de NVIDIA, les deux en mode 3-Way, la carte n'embarque pas de composant nForce 200 comme certaines de ses concurrentes. Elle propose également un connecteur PCI-Express 4x ouvert et un connecteur PCI-Express 1x. Ce dernier est malheureusement inutilisable puisque le radiateur du northbridge barre tout simplement la route. Une erreur de design comme Gigabyte en a hélas l'habitude. Dotée d'un connecteur IDE et même d'un connecteur pour lecteur de disquettes, la carte est assez riche en matière de connectiques Serial-ATA avec six ports gérés par le chipset Intel et quatre ports gérés par une puce additionnelle. A noter que tous les connecteurs Serial-ATA sont positionnés en L.

0172000002121204-photo-gigabyte-ga-ex58-ud5-2.jpg

Connectique de la carte mère


Dotée de deux contrôleurs Gigabit Ethernet, des composants Realtek 8111D avec fonction de teaming, l'EX58-UD5 adopte un contrôleur FireWire signé Texas Instruments alors que la partie audio est à la charge d'une puce Realtek ALC889A. Cette dernière est compatible Dolby. Avec un afficheur à LED pour les codes de diagnostics, la carte comporte un bouton de mise en marche rapide, du reste situé assez bizarrement à proximité des emplacements pour barrettes mémoire ce qui est finalement assez pratique. En sortie, l'EX58-UD5 offre deux ports PS/2, huit ports USB 2.0, deux connecteurs RJ45, un connecteur FireWire, une rampe de six jacks audio et deux sorties audios numériques l'une optique, l'autre coaxiale. On retrouve en prime un bouton de Clear CMOS, Gigabyte s'étant ici visiblement inspiré de la série de cartes mère ROG (Republic of gamers) d'Asus. Pour ce qui est des ventilateurs on pourra en connecter jusqu'à six, dont celui du processeur.

Terminons par quelques lignes sur le BIOS. Celui-ci paraît très complet malgré un comportement quelque peu erratique de temps à autre lors des overclocking, la carte mère ayant tendance à se mélanger les pinceaux sur le coefficient multiplicateur du processeur. Parmi les options on trouve les classiques du genre mais aussi la possibilité de régler la fréquence du bus QPI, le coefficient multiplicateur du processeur, le ratio mémoire DDR3 (avec prise en charge de la DDR3-1333 et 1600 notamment), le réglage des temps de latence mémoire sans oublier les divers paramètres de voltage pour le processeur, la mémoire, le chipset.Nous arrivons maintenant au coeur de ce dossier, à savoir les tests de performance. Voici la configuration utilisée pour mesurer les performances des divers processeurs Core i7 :
00310184-photo-ordinateur-de-bureau-dell-dimension-3100c.jpg
  • Carte mère Gigabyte EX58-UD5 (BIOS F7),
  • 6 Go Mémoire DDR3-1333 Transcend @ 1066,
  • AMD Radeon HD 4890,
  • 2x Western Digital Raptor 300 Go - RAID 0,
  • Disque dur Seagate Barracuda 1 To 7200.12
Sur cette plate-forme, nous avons pu tester l'intégralité des processeurs Core i7 existant à ce jour sous Windows Vista Edition Intégrale avec Service Pack 2 (version finale). Les pilotes utilisés étaient les derniers disponibles avec notamment les CATALYST 9.5. Afin de comparer le Core i7 à l'offre d'AMD nous avons eu recours à une seconde machine de test dont le détail figure ci-dessous :
  • Carte mère Asus M4A79T Deluxe (BIOS 1103),
  • 6 Go Mémoire DDR3-1333 Transcend,
  • AMD Radeon HD 4890,
  • 2x Western Digital Raptor 300 Go - RAID 0
  • Disque dur Seagate Barracuda 1 To 7200.12
Sur cette configuration, nous avons pu tester le Phenom II X4 955 Black Edition. La configuration logicielle est naturellement identique à celle de la plate-forme Intel.

3DMark Vantage - Test processeur

02121144-photo-test-intel-core-i7-extreme-975-3dmark-vantage.jpg

On démarre avec le test processeur de 3DMark Vantage. Celui-ci nous apprend que le Core i7 Extreme 975 est le processeur le plus rapide. Pas de grande surprise donc... L'écart avec le modèle précédent avoisine les 5%. Le nouveau Core i7 950 offre lui aussi de meilleures performances face à son prédécesseur et comme le modèle 975, le gain est de l'ordre de 5%. Face au Phenom II 955 Black Edition, le Core i7 950 serait 83% plus performant selon 3DMark !

PCMark 05 - v1.2.0 - Test processeur

02121158-photo-test-intel-core-i7-extreme-975-pcmark-05-cpu.jpg

Le test processeur de PCMark 05 donne lui aussi le Core i7 Extreme 975 vainqueur. Toutefois, l'écart avec Phenom II est moindre ! Le Core i7 950 est juste plus rapide 1% plus rapide que le processeur d'AMD alors que le Core i7 Extreme 975 est ici 11% plus véloce. Comme 3DMark, PCMark 05 évalue le gain de performances entre Core i7 Extreme 965 et Core i7 Extreme 975 à 5%.

PCMark 05 - v1.2.0 - Test mémoire

02121160-photo-test-intel-core-i7-extreme-975-pcmark-05-m-moire.jpg

Du côté des performances mémoire, le Core i7 Extreme 975 est là aussi en tête. Plus généralement, on note l'écart de performances qui sépare le Phenom II X2 955 des Core i7. Ces derniers étant pourvus d'un contrôleur mémoire DDR3 triple canal, ils sont logiquement avantagés. Le nouveau Core i7 950 offre ainsi des performances mémoire 33% supérieures au Phenom II X4 955 Black Edition.

Sandra 2009 - Test processeur

02121166-photo-test-intel-core-i7-extreme-975-sandra-2009-cpu.jpg

Le test processeur de Sandra 2009 donne sa préférence aux processeurs Core i7, sans grande surprise. On retrouve en tête le Core i7 Extreme 975 logiquement suivi du Core i7 Extreme 965. Le Core i7 950 confirme un écart de performances de l'ordre de 5% avec son prédécesseur, le Core i7 940. Comparé au Phenom II X4 955 Black Edition, le Core i7 950 est ici 81% plus rapide.


Sandra 2009 - Test mémoire

02121168-photo-test-intel-core-i7-extreme-975-sandra-2009-m-moire.jpg

Quant aux performances mémoire, Sandra 2009 donne logiquement sa préférence aux processeurs Core i7 d'Intel. Ceux-ci offrent globalement 50% de bande passante mémoire supplémentaires face au Phenom II X4 955 Black Edition.

ScienceMark 2.0 x64 - Primordia

02121170-photo-test-intel-core-i7-extreme-975-sciencemark-2.jpg

ScienceMark évalue les performances de nos processeurs en fonction de leur capacité en calcul scientifique. On retrouve logiquement les Core i7 en tête du podium avec comme figure de proue le Core i7 Extreme 975. Le Core i7 950 devance le modèle 940 d'environ 5%. Face au Phenom II X4 955 Black Edition, le Core i7 Extreme 975 est lui 32% plus rapide.

Cinebench 10

02121148-photo-test-intel-core-i7-extreme-975-cinebench.jpg

Cinebench évalue les performances de nos processeurs en mesurant le temps nécessaire au rendu d'une scène 3D complexe. Sans surprise, le Core i7 Extreme 975 domine le classement. Le nouveau Core i7 950 est 46% plus rapide que le Phenom II X4 955 Black Edition d'AMD, alors que l'écart séparant le Core i7 950 du Core i7 940 atteint ici 6%.

3DSMax 2008 - 1280*1024 - Radiosité

02121146-photo-test-intel-core-i7-extreme-975-3dsmax-2008.jpg

Autre logiciel de rendu 3D, 3DSMax 2008 nous sert à évaluer les performances de nos processeurs en mesurant le temps nécessaire au rendu de notre scène de référence. Les résultats sont exprimés en secondes et la lecture du graphique s'en trouve donc inversée. Le Phenom II X4 955 Black Edition est ici lanterne rouge alors que le Core i7 Extreme 975 caracole en tête. Si le passage du Core i7 Extreme 965 au Core i7 Extreme 975 ne permet que de gagner 2 secondes sur le temps de rendu, on constate l'ampleur du fossé qui séparent le Core i7 du meilleur des Phenom II. Le Phenom II X4 955 Black Edition effectuera en effet le rendu de la scène moyennant 33 secondes supplémentaires face au Core i7 950.

Adobe Photoshop CS4

02121162-photo-test-intel-core-i7-extreme-975-photoshop-cs4.jpg

Sous Photoshop CS4 nous mesurons le temps nécessaire à l'application d'un filtre sur une image haute résolution. Les résultats sont logiquement exprimés en secondes : la lecture du graphique s'en trouve donc inversée. Alors que les écarts de performances entre Core i7 ne sont ici guère significatifs, le Phenom II X4 955 Black Edition est sérieusement malmené. Le processeur d'AMD mettra en effet deux fois plus de temps que ses concurrents.

Compression de fichiers - WinRAR 3.80

02121176-photo-test-intel-core-i7-extreme-975-winrar.jpg

Nous mesurons avec WinRAR le temps nécessaire à l'élaboration d'une archive depuis notre sélection de fichiers d'un disque dur à l'autre. Les résultats s'expriment en secondes, la barre la plus courte du graphique représente donc le processeur le plus rapide. C'est sans surprise que ce rôle incombe au Core i7 Extreme 975. Le Core i7 950 peine ici à se démarquer du modèle 940 alors qu'il effectuera la compression en huit secondes de moins que le Core i7 920. Quant au Phenom II X4 955 Black Edition il se fait une fois encore malmener.

Encodage vidéo - TMPGEnc 4.5

02121172-photo-test-intel-core-i7-extreme-975-tmpgenc.jpg

Le test d'encodage vidéo, pratiqué sous TMPGEnc, consiste à mesurer le temps nécessaire pour convertir une vidéo AVI au format DV vers le format DVD. Le résultat est exprimé en secondes et la barre la plus courte est donc la meilleure. Le Phenom II X4 955 Black Edition est une fois encore le processeur le plus lent alors que Core i7 Extreme 975 pavoise en tête. Du Core i7 940 au modèle 950 le temps de rendu de notre vidéo est réduit de trois secondes, pas de quoi en faire un plat, alors que face au Core i7 920, le Core i7 950 effectue le même travail en 9 secondes de moins.

Mathematica 5.2

02121156-photo-test-intel-core-i7-extreme-975-mathematica.jpg

On termine avec Mathematica. Pas de grande surprise ici non plus, le classement respectant la logique et l'ordre établi si on peut dire. En tête, le Core i7 Extreme 975 suivi du modèle non moins Extreme 965. Le Core i7 950 devance logiquement son prédécesseur et face au Core i7 920 il est 17% plus rapide. La comparaison du Core i7 950 au Phenom II X4 955 Black Edition fait ressortir un écart de 23% de performances.

Call Of Duty 4 v1.7 - 1024x768x32

02121150-photo-test-intel-core-i7-extreme-975-call-of-duty-4.jpg

Nous entamons cette troisième et dernière page de tests avec Call Of Duty 4, un FPS de renom. En matière de performances 3D, les Core i7 dominent le jeu avec un Core i7 Extreme 975 en tête de podium. Les écarts de performance entre Core i7 sont assez faibles sauf si l'on considère le modèle 920, un cran en retrait des autres processeurs. Quant au Phenom II X4 955 Black Edition il termine dernier. Le Core i7 920 se montre 8% plus rapide que le dernier Phenom II alors que le Core i7 950 est 15% plus performant.

Far Cry 2 - v1.02 - 1024x768x32

02121154-photo-test-intel-core-i7-extreme-975-farcry-2.jpg

Pour Far Cry 2, l'écart se creuse un peu plus. Ce ne sont plus 8% qui séparent le Core i7 920 du Phenom II X4 955 mais 23% ! Le Core i7 950 se montre de son côté 14% plus rapide que le Core i7 920 et 42% plus musclé que le Phenom II X4 955 Black Edition d'AMD ! La tête de classement se passe de commentaire.

Crysis v1.2 - 1024x768x32 - Réglages élevés

02121152-photo-test-intel-core-i7-extreme-975-crysis.jpg

Alors que l'ensemble de nos Core i7 semblent limités par la carte graphique de notre système de test, empêchant toute comparaison valable, le Phenom II X4 955 Black Edition est lui à la peine. Pour Crysis, le Core i7 950 est 29% plus rapide que le processeur d'AMD !

Quake Wars Enemy Territory - v1.4 - 1024x768x32

02121164-photo-test-intel-core-i7-extreme-975-quake-wars-et.jpg

On termine avec Quake Wars Enemry Territory. Le FPS, basé sur le moteur graphique de Doom III, donne sa préférence aux Core i7 Extreme. Le Core i7 950 est ici 8% plus rapide que le Core i7 940 et 12% plus performant que le Core i7 920. Face au Phenom II X4 955 Black Edition, le Core i7 Extreme 975 est 36% plus rapide...

Overclocking

Comme pour chaque test d'un nouveau processeur, nous avons cherché à savoir ce que le Core i7 Extreme 975 avait dans le ventre. Pour cela, nous l'avons overclocké depuis le BIOS de notre carte mère de référence Gigabyte. Un exercice parfois un tantinet difficile vu le comportement un rien erratique du BIOS Gigabyte. Quoi qu'il en soit, nous avons réussi à atteindre successivement les 4 GHz, 4,1 GHz et 4,2 GHz, en air-cooling sans dispositif de refroidissement particulier. Les 4,1 GHz ont été obtenus par une simple augmentation du coefficient multiplicateur en fixant ce dernier à 31x. Il nous aura fallu augmenter la tension d'alimentation du processeur pour que celui-ci soit stable.

0000011D02110792-photo-cpu-z-intel-core-i7-extreme-975-3.jpg

Core i7 Extreme 975 à 4,1 GHz


Pour atteindre les 4,2 GHz nous avons changé de tactique en augmentant cette fois la fréquence système de base, passant cette dernière de 133 à 150 MHz tout en jouant avec le coefficient multiplicateur, réglant ce dernier sur 28x. Là encore, une augmentation de la tension processeur fut nécessaire pour obtenir la stabilité du système. Nous avons naturellement tenté d'aller plus loin en essayant les 4,3 ou 4,5 GHz hélas sans grand succès : si la machine démarrait, Windows ne parvenait pas à charger. Dommage ! En attendant, le Core i7 Extreme 975 se comporte mieux que son prédécesseur, le modèle 965, avec lequel nous n'avions pas dépassé les 4 GHz.

0000011D02110796-photo-cpu-z-intel-core-i7-extreme-975-4.jpg

Core i7 Extreme 975 overclocké à 4,2 GHz


Conclusion

0000006E01855262-photo-logo-intel-core-i7.jpg
Simple montée en fréquence, modeste de surcroît, le Core i7 Extreme 975 assoit la domination d'Intel sur le marché des micro-processeurs haut de gamme. Au passage, l'arrivée du stepping D-0 permet d'améliorer sensiblement les propriétés en overclocking du processeur alors que sa consommation électrique est légèrement inférieure aux modèles précédents. Deux atouts intéressants, mais tout de même un peu maigres pour véritablement nous enthousiasmer. Du coup, il ne faut pas chercher ce que le Core i7 Extreme 975 apporte face à son prédécesseur, le Core i7 Extreme 965, mais plutôt se concentrer sur les très bonnes prestations d'ensemble de la famille Core i7, une famille qui se trouve renforcée par le remplacement du Core i7 940 par le Core i7 950, le même... en un poil plus véloce !

Bien sûr nous souhaiterions que cette famille soit plus nombreuse et aussi plus abordable financièrement parlant. Et si certains pensent que l'arrivée des Core i7 Extreme 975 et Core i7 950 va entraîner une baisse de prix sur les modèles précédents, ce ne sera vraisemblablement pas le cas, du moins pas durablement, puisque ces modèles sont amenés à disparaître purement et simplement du catalogue. On a donc vraiment hâte de voir apparaître les processeurs Lynnfield, possibles Core i5, afin que l'architecture Core i7 ne soit plus réservée au seul créneau haut de gamme et se décline sur toute la gamme de processeurs Intel.

Car au prix où sont proposés les Core i7, à savoir environ 500 euros pour le Core i7 950 et le double pour le Core i7 Extreme 975, soit mille euros, le commun des mortels ne peut que se rabattre sur le Core i7 920, qui n'a pour l'instant pas de successeur désigné (pourquoi diable n'avoir pas remplacé ce dernier par le Core i7 940 au lieu de l'éradiquer ?), ou sur un Core 2 Duo/Quad ou bien encore sur l'offre d'AMD, bien plus attractive sur le plan financier.

Intel Core i7 Extreme 975

6

Les plus

  • Performances ultimes
  • Consommation électrique contenue
  • Bonnes aptitudes en overclocking

Les moins

  • Prix exhorbitant
  • Pas de réelle innovation

0

Performances9

Innovation8

Qualité/prix4



Intel Core i7 950

6

Les plus

  • Bonnes performances
  • Consommation électrique améliorée

Les moins

  • Le prix, le prix, le prix !
  • Pas de réelle innovation

0

Performances8

Innovation8

Qualité/prix2

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Modern Warfare 2 : notre preview en direct de l'E3
Portrait d'entreprenaute : Olivier Creiche, Six Apart
xpPhone : un MID téléphone équipé de Windows XP
Intel Core i7 950, Extreme 975 en test
Lecteurs Blu-ray et graveurs DVD externes chez Asus
Shuttle : PC passifs et tout en un de 10 pouces
Entre le smartphone et le netbook... le smartbook
Asus confirme l'arrivée imminente de son Eee Keyboard
Gigabyte Myou S1024 : un netbook fin et design
E3 : bande-annonce française pour  Aliens Vs. Predator
Haut de page