ATI Radeon X1800 : Le R520 débarque enfin !

le 05 octobre 2005 à 15:00
 0

ATI R520 : la puce



000000B400146772-photo-ati-radeon-x1800-la-puce.jpg
La puce graphique R520 qui équipe les Radeon X1800 XL et XT comporte quelques 321 millions de transistors et a été gravée en 90 nm (0,09 µ) par TSMC. Il s'agit de la quatrième révision du R520 (A15) et son packaging reste classique en ne s'éloignant guère de celui des Radeon X800 grâce à un design flip-chip. La taille du die qui était d'environ 17x17 mm pour les X850, passe à 16x17mm, malgré l'augmentation du nombre de transistors : merci la gravure 90 nm ! Côté fréquences, ATI a été plus qu'agressif en cadençant le X1800 XL à 500 MHz pour le VPU et 1 GHz pour la mémoire. La version XT opère pour sa part à 625 MHz pour le VPU et 1,5 GHz pour la mémoire GDDR 3 ! Pour la première fois, ATI intègre dans sa nouvelle famille de puces une fonction d'ajustement dynamique de la fréquence en mode 2D. Il s'agit ici de minimiser la consommation électrique et le dégagement de chaleur tout en augmentant la durée de vie des composants par une baisse des fréquences VPU lorsque vous vous contentez d'effectuer des tâches bureautiques.

0000011800147000-photo-carte-x1800-puce-et-m-moire.jpg

Gros plan sur la puce et la mémoire


Non content d'avoir profondément revu l'architecture de ses puces Radeon, ATI a également revu son interface PCI-Express. Le Canadien a ici concentré ses efforts sur l'amélioration du contrôleur PCI-Express 16x afin que celui-ci délivre des performances plus importantes. On distingue ici trois améliorations principales : les transferts du VPU vers la mémoire système en écriture sont 50 à 100 % plus rapides, les lectures depuis la mémoire système vers le VPU sont améliorées de 20 % et l'écriture dans la mémoire vidéo par le CPU est également plus rapide.

NVIDIA
GeForce 7800 GTX
ATI Radeon
X850 XT PE
ATI Radeon
X1800 XL
ATI Radeon
X1800 XT
InterfacePCI-Express 16x natifPCI-Express 16x natifPCI-Express 16x natifPCI-Express 16x natif
Gravure0,11 µ0,13 µ low-k0,09 µ0,09 µ
Transistors~302 Millions~180 Millions~320 Millions~320 Millions
Ramdac2 x 400 MHz2 x 400 MHz2 x 400 MHz2 x 400 MHz
T & LDirectX 9.0cDirectX 9.0bDirectX 9.0cDirectX 9.0c
Pixel Pipelines24161616
Vertex Pipelines8688
Mémoire embarquée256 Mo256 Mo256 Mo512 Mo
Interface mémoire256 bits256 bits512 bits512 bits
Bande passante mémoire38,4 Go/s37,7 Go/s32 Go/s48 Go/s
Fréquence GPU430 MHz540 MHz500 MHz625 MHz
Fréquence mémoire600 MHz590 MHz500 MHz750 MHz


Les cartes Radeon X1800



Dans sa version XL, le X1800 adopte un design simple slot dont le PCB huit couches est toutefois plus long que celui des précédentes générations d'ATI. J'en veux pour preuve que la carte mesure 22,6 cm de long contre un peu plus de 18,5 cm pour les Radeon X800/850. La version reçue du X1800 XL était ici pourvue de 256 Mo de mémoire GDDR3 sous la forme de puces Samsung certifiées à 1,4 ns. Disposant d'un connecteur d'alimentation PCI-Express, la carte embarque un système de refroidissement semblable à celui des Radeon X800 XL. Il s'agit d'un radiateur en cuivre qui repose sur le VPU et les puces mémoires, via des pads thermiques. Muni en son extrémité d'un ventilateur le tout est encastré dans une coque d'aluminium frappée de l'image de Ruby, l'égérie d'ATI. Le ventilateur ajuste sa vitesse de rotation en fonction de l'échauffement de la puce et ici ATI nous déçoit puisque le Radeon X1800XL est bruyant, du niveau de celui équipant les designs de référence du GeForce 7800 GT, ce qui est loin d'être une comparaison flatteuse. Par ailleurs et comme sur les GeForce 6/7, l'étage d'alimentation de la carte est recouvert d'un petit radiateur fuchsia. ATI dote son 1800 XL d'un composant VIVO, par le biais d'une puce Rage Theater qui date sérieusement. Le processeur graphique intégrant deux TMDS, ATI n'utilise aucun composant externe et propose deux sorties DVI en plus de la sortie vidéo.

000000D200147004-photo-ati-radeon-x1800-xl-1.jpg
000000D200147005-photo-ati-radeon-x1800-xl-2.jpg

Carte ATI Radeon X1800 XL


Pour son modèle haut de gamme, le Radeon X1800XT, ATI a opté pour un design double-slot. La carte, dont la longueur est identique au modèle XL, se voit pourvue du même système de refroidissement que celui des Radeon X850 XT. Bien sûr, quelques adaptations ont été faites de-ci, de-là. À commencer par le radiateur en cuivre qui est plus long. Reposant sur les puces mémoires via des pads thermiques et sur le processeur graphique, le système de refroidissement est encastré dans un carénage de plastique au centre duquel tourne un ventilateur rouge, chargé d'expulser l'air chaud à l'extérieur de la carte. À l'instar du système équipant les Radeon X850 XT, celui du X1800 XT est bruyant et se fait entendre dès le démarrage de la machine. Fort heureusement, sa vitesse est par la suite ajustée, à la baisse, ce qui devrait être un vrai bonheur pour vos oreilles. Le modèle XT est lui aussi pourvu d'une puce Rage Theater et voit également son alimentation électrique confiée à un connecteur additionnel alors que l'étage d'alimentation de la carte est refroidi par un radiateur dédié. Les puces mémoires sont toujours signées Samsung, mais sont ici certifiées à 1,2ns. Alors qu'ATI a choisi de cadencer la mémoire à 1,5 GHz, soit 750 MHz, les puces peuvent encaisser 800 MHz soit 1,6 GHz d'après les spécifications officielles de Samsung. En fonctionnement, il faut avouer que la carte, ici aussi munie de deux sorties, s'échauffe assez rapidement du fait de ses fréquences élevées.

000000D200147001-photo-carte-x1800-xt-1.jpg
000000D200147002-photo-carte-x1800-xt-2.jpg

Carte ATI Radeon X1800 XT


Le Control Center : décidément, ce n'est toujours pas ça...



Alors qu'ATI lance sa nouvelle architecture, la dernière évolution des pilotes Catalyst est loin d'être convaincante. En effet, de nombreux bugs persistent dans cette version intermédiaire et, outre le problème d'accélération des WMV9 HD, de multiples problèmes ont ralenti nos tests. Le plus spectaculaire après le problème vidéo étant celui du mode de filtrage haute qualité des textures qui bien qu'il soit coché dans les pilotes n'est pas toujours actif ou inactif. Il suffit d'un simple détour sous AF Tester pour s'en convaincre. D'autres bugs aléatoires posent, de temps à autre, problème avec des redémarrages volontaires de Windows qui se soldent par l'affichage d'un écran blanc ou alors des bugs surprenants sous Doom 3 où l'exécution d'un test en 1600x1200 avec FSAA 4x et Anisotropic Filtering 8x se termine parfois par l'apparition d'une constellation à l'écran. On passera sous silence, ou presque, le problème d'affichage de l'écran de démarrage de notre A8N, totalement corrompu, ou bien encore la fréquence mémoire erronée remontée par les pilotes pour le X1800 XT (96 MHz)... Il est important de souligner que l'usage du Control Center est obligatoire si l'on veut profiter des fonctions de type High Quality AF ou Adaptative AA... Par ailleurs et bien qu'ATI le mentionne dans ses présentations la fonction OverDrive est aux abonnés absents... Bref, le Catalyst Control Center reste donc une plaie de par ses moult bugs et sa lenteur affligeante.

000000F000146773-photo-ati-radeon-x1800-ace-1.jpg
000000F000146775-photo-ati-radeon-x1800-ace-3.jpg

Pilotes ATI Catalyst Control Center
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités Cartes graphiques AMD

En début de semaine, sans en faire de publicité particulière en occident, AMD a lancé sa Radeon RX 560 XT, une puce milieu de gamme exclusivement commercialisée en Chine. Cette nouvelle venue s’intercale entre les Radeon RX 570 et 560 sur ce marché, explique le site spécialisé AnandTech.
De nouvelles informations glanées par WCCFtech laissent entendre que les GPU Navi de AMD, gravés en 7 nm, pourraient être lancés un mois à peine après les CPU Ryzen 3.
Le dernier rapport de l’institut Jon Peddie Research nous apprend que NVIDIA a surperformé au dernier trimestre 2018. Et là où l’équipe verte caracole, AMD piétine.
Comme tous les trimestres, le spécialiste des études de marché du secteur informatique Jon Peddie Research, publie son Market Watch concernant les expéditions de GPU. Pour le quatrième et dernier trimestre de 2018, seul Intel s’en sort assez bien grâce à ses iGPU puisque les ventes d’ordinateurs ont progressé, mais la chanson est bien différente pour NVIDIA et AMD.
La Radeon VII ne restera pas longtemps sans support UEFI, AMD était sur le coup. La marque a d'ores et déjà indiqué avoir mis à disposition de ses partenaires un Bios vidéo UEFI pour sa dernière carte graphique. La mise à jour devrait aussi pouvoir se faire très facilement depuis le site officiel d'AMD.
Malgré un calendrier fixant la sortie des nouvelles cartes graphiques sur Navi à l’été 2019, le carnet de commandes trop chargé des fondeurs pourrait pousser AMD à repousser leur sortie au dernier trimestre.
AMD ne traîne pas. Après avoir lancé ses drivers Adrenalin 2019 Edition 19.1.2, la firme enchaîne sans faiblir avec le déploiement de ses pilotes Adrenaline 2019 19.2.1, disponibles dès à présent.
À une grosse semaine de la sortie des Radeon VII de AMD, un premier benchmark vient confirmer une hausse des performances de près de 30% par rapport à Vega 64.
AMD a publié la nouvelle version de ses drivers Radeon (ou le Radeon Software Adrenalin 2019 Edition 19.1.2 pour les amateurs de tournures alambiquées), elle apporte notamment le support pour Resident Evil 2, Anthem, mais aussi Tropico 6, tout en corrigeant quelques bugs listés ici par AMD.
Des versions… de référence. En effet, et comme nous le supposions dès les rumeurs de faible stock en provenance de AMD, les partenaires AIB ne semblent pas autorisés à proposer des versions custom de la future Radeon VII.
La prochaine carte graphique d’AMD profitera de pilotes adaptés dès le lancement prévu au mois de février. Le constructeur souhaite ne pas négliger les utilisateurs Linux, peu nombreux mais prescripteurs.
Une fois n'est pas coutume, c'est en décortiquant les lignes de code d'une mise à jour de MacOS, que les projets d'Apple à moyen terme apparaissent en filigrane. On apprend en effet de VideoCardz, que la firme à la pomme prévoirait d'ajouter des puces AMD "Navi" à certains appareils de son futur lineup, continuant ainsi à laisser Nvidia de côté.
Intel s'apprête à lancer un NUC équipé d'un Core i3-8121U de génération Crimson Canyon. Premier Intel Core gravé en 10 nm, note TechPowerUp, il sera couplé à 8 Go de RAM ainsi qu'à une puce vidéo Radeon RX 540 "Polaris" pour donner vie à un PC ultra compact pensé avant tout pour une utilisation bureautique/multimédia et du gaming occasionnel. L'appareil devrait compter parmi les premiers à profiter d'une puce gravée selon le nouveau protocole d'Intel, dévoilé il y a quelques semaines.
21/01 | Mini-PC
Si AMD n’avance aucun chiffre, l’équipe rouge se veut rassurante en déclarant que l’offre s’ajustera à la demande de Radeon VII qui, de plus, aura bel et bien droit à des modèles partenaires.
Attaqué pour son manque d’ambition avec une Radeon VII pas forcément très attrayante, AMD riposte, et avance même que sa future carte graphique pourrait bénéficier d’une technologie se rapprochant du DLSS des cartes RTX de Nvidia.
scroll top