ATI Radeon X1800 : Le R520 débarque enfin !

le 05 octobre 2005 à 15:00
 0

Conclusion



0000008C00147046-photo-d-mo-ati-parthenon.jpg
Toujours plus vite, telle est la devise des leaders de la 3D depuis des années. Pourtant, les évolutions permanentes de la technologie et les procédés de plus en plus complexes, rendent parfois la tâche difficile que ce soit pour ATI ou pour NVIDIA. La firme au caméléon en avait souffert avec sa famille GeForce FX et, à son tour, ATI a été affecté. Le Canadien lance en effet sa nouvelle gamme Radeon X1000 avec près de six mois de retard, si ce n'est plus, alors que les spécifications du R520 ont été fixées et figées il y a près de 18 mois ! En retard donc face à la concurrence, qui propose son GeForce 7800 depuis bientôt trois mois, le R520 est toutefois plus séduisant que ce que l'on aurait pu imaginer. Les ingénieurs d'ATI ont en effet sacrément bien travaillé pour renouveler l'architecture de fond en comble si bien que le R520 n'a pas grand-chose à voir avec la génération précédente.

000000C800147048-photo-ati-radeon-x1800-toyshop.jpg
À nos yeux les deux changements les plus importants sont le support du Shader Model 3.0, une nécessité absolue qui faisait de plus en plus défaut aux puces ATI d'autant que NVIDIA offre cette fonction depuis un an et demi, et le contrôleur mémoire Ring. Ce dernier a d'ailleurs un rôle capital dans les performances du R520 : non seulement il lui offre une bande passante inégalée, près de 50 Go/s, mais il réduit également les temps de latence ce qui est au final très positif. Le support du Shader Model 3.0 passe par l'arrivée d'une architecture parallèle dont la taille du thread est foncièrement inférieure à celle de NVIDIA : du coup il devient possible de paralléliser un plus grand nombre de processus ce qui ne peut être que bénéfique pour les performances, à de très rares exceptions près. L'introduction d'une unité dédiée à la gestion des branchements dans l'unité de shaders permet d'exploiter les branchements avec un impact moindre sur les performances et finalement seul le nombre de pixels pipelines ou de quads proposés par le R520 reste faible. Avec quatre quads, le R520 ne dispose que de 16 pixels pipelines quand NVIDIA en est à 24 sur son GeForce 7800 GTX... C'est peu, mais les performances sont au rendez-vous, au-dessus même de celles du 7800 GTX du moins lorsqu'on considère le Radeon X1800 XT. Mais il est vrai que côté fréquences ATI n'y est pas allé de main morte : 625 MHz pour la puce graphique ou plutôt 630 MHz, la vraie fréquence de notre modèle de test, et 1,5 GHz pour la mémoire quand le GeForce 7800 GTX plafonne à 430 MHz pour le GPU et 1,2 GHz pour la mémoire... En outre, ATI s'appuie largement sur le contrôleur mémoire Ring qui n'est pas étranger aux bonnes performances du R520, loin de là. Quant au modèle X1800 XL ses performances sont très proches du Radeon X850 XT PE, l'ancienne offre haut de gamme d'ATI ce qui est un peu décevant.

En définitive, l'arrivée du Shader Model 3.0 permet à ATI de se remettre à niveau en offrant le support du fameux HDR, de plus en plus à la mode, mais aussi des fonctions de type Paralax Occlusion Mapping. Non content de supporter le HDR 64 bits, ATI inflige un camouflet à NVIDIA en offrant le support de l'anticrénelage en HDR, chose qui n'est pas possible avec les GeForce 7. ATI ne s'est pas arrêté en si bon chemin et en a profité pour introduire tout un tas de petites nouveautés avec un mode de filtrage amélioré et une évolution du 3DC. Bref, le Radeon X1800, malgré son retard évident, ne déçoit pas. Enfin presque... Car les divers bugs des pilotes sont franchement pénibles et le design des cartes n'est pas forcément des plus séduisants. Le Radeon X1800 XT occupe deux slots, et si le XL est moins encombrant il est aussi très bruyant, trop bruyant. Malgré tout et sachant que le renouveau d'une architecture n'est pas une mince affaire, le Radeon X1800 est plutôt convaincant avec de bonnes performances et une bonne marge de progression via de futures mises à jour des pilotes.

Reste un souci, un détail, une peccadille, non, non je ne reviendrai pas sur les bugs des pilotes que nous espérons vite voir disparaître, mais sur le prix et la disponibilité. ATI annonce un prix de 499 dollars pour le Radeon X1800 XT 256 Mo et 549 dollars pour le modèle XT avec 512 Mo, le modèle XL ne coûtant lui « que » 449 dollars en version 256 Mo. Du côté des disponibilités ATI annonce que son X1800 XL est disponible dès aujourd'hui alors que le X1800 XT est prévu pour le 5 novembre, très précisément. D'après nos sources chez divers constructeurs si les premières livraisons Radeon X1800 XL devraient démarrer dans les deux semaines à venir, le modèle XT est loin d'être disponible et nous émettons quelques réserves quant à sa disponibilité prochaine.

ATI Radeon X1800 XL

Les plus
+ Bonnes performances
+ Nouvelle architecture
+ Support Shader Model 3.0
Les moins
- Ventilateur bruyant
- Bug à la lecture WMV9 1080p
- Rage Theater première génération
- Performances identiques au X850 XT PE
3
Performances
Fonctionnalités
Confort d'utilisation


ATI Radeon X1800 XT

Les plus
+ Nouvelle architecture, SM 3.0
+ Très bonnes performances
+ 512 Mo de mémoire GDDR3
+ Fréquences extrêmes
Les moins
- Bug à la lecture WMV9 1080p
- Design double slot
- Prix élevé
3
Performances
Fonctionnalités
Confort d'utilisation


Cet article vous intéresse ? Retrouvez-le dans le comparateur de prix de Clubic.com
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix du Radeon X1800 XL Sapphire
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités Cartes graphiques AMD

En début de semaine, sans en faire de publicité particulière en occident, AMD a lancé sa Radeon RX 560 XT, une puce milieu de gamme exclusivement commercialisée en Chine. Cette nouvelle venue s’intercale entre les Radeon RX 570 et 560 sur ce marché, explique le site spécialisé AnandTech.
De nouvelles informations glanées par WCCFtech laissent entendre que les GPU Navi de AMD, gravés en 7 nm, pourraient être lancés un mois à peine après les CPU Ryzen 3.
Le dernier rapport de l’institut Jon Peddie Research nous apprend que NVIDIA a surperformé au dernier trimestre 2018. Et là où l’équipe verte caracole, AMD piétine.
Comme tous les trimestres, le spécialiste des études de marché du secteur informatique Jon Peddie Research, publie son Market Watch concernant les expéditions de GPU. Pour le quatrième et dernier trimestre de 2018, seul Intel s’en sort assez bien grâce à ses iGPU puisque les ventes d’ordinateurs ont progressé, mais la chanson est bien différente pour NVIDIA et AMD.
La Radeon VII ne restera pas longtemps sans support UEFI, AMD était sur le coup. La marque a d'ores et déjà indiqué avoir mis à disposition de ses partenaires un Bios vidéo UEFI pour sa dernière carte graphique. La mise à jour devrait aussi pouvoir se faire très facilement depuis le site officiel d'AMD.
Malgré un calendrier fixant la sortie des nouvelles cartes graphiques sur Navi à l’été 2019, le carnet de commandes trop chargé des fondeurs pourrait pousser AMD à repousser leur sortie au dernier trimestre.
AMD ne traîne pas. Après avoir lancé ses drivers Adrenalin 2019 Edition 19.1.2, la firme enchaîne sans faiblir avec le déploiement de ses pilotes Adrenaline 2019 19.2.1, disponibles dès à présent.
À une grosse semaine de la sortie des Radeon VII de AMD, un premier benchmark vient confirmer une hausse des performances de près de 30% par rapport à Vega 64.
AMD a publié la nouvelle version de ses drivers Radeon (ou le Radeon Software Adrenalin 2019 Edition 19.1.2 pour les amateurs de tournures alambiquées), elle apporte notamment le support pour Resident Evil 2, Anthem, mais aussi Tropico 6, tout en corrigeant quelques bugs listés ici par AMD.
Des versions… de référence. En effet, et comme nous le supposions dès les rumeurs de faible stock en provenance de AMD, les partenaires AIB ne semblent pas autorisés à proposer des versions custom de la future Radeon VII.
La prochaine carte graphique d’AMD profitera de pilotes adaptés dès le lancement prévu au mois de février. Le constructeur souhaite ne pas négliger les utilisateurs Linux, peu nombreux mais prescripteurs.
Une fois n'est pas coutume, c'est en décortiquant les lignes de code d'une mise à jour de MacOS, que les projets d'Apple à moyen terme apparaissent en filigrane. On apprend en effet de VideoCardz, que la firme à la pomme prévoirait d'ajouter des puces AMD "Navi" à certains appareils de son futur lineup, continuant ainsi à laisser Nvidia de côté.
Intel s'apprête à lancer un NUC équipé d'un Core i3-8121U de génération Crimson Canyon. Premier Intel Core gravé en 10 nm, note TechPowerUp, il sera couplé à 8 Go de RAM ainsi qu'à une puce vidéo Radeon RX 540 "Polaris" pour donner vie à un PC ultra compact pensé avant tout pour une utilisation bureautique/multimédia et du gaming occasionnel. L'appareil devrait compter parmi les premiers à profiter d'une puce gravée selon le nouveau protocole d'Intel, dévoilé il y a quelques semaines.
21/01 | Mini-PC
Si AMD n’avance aucun chiffre, l’équipe rouge se veut rassurante en déclarant que l’offre s’ajustera à la demande de Radeon VII qui, de plus, aura bel et bien droit à des modèles partenaires.
Attaqué pour son manque d’ambition avec une Radeon VII pas forcément très attrayante, AMD riposte, et avance même que sa future carte graphique pourrait bénéficier d’une technologie se rapprochant du DLSS des cartes RTX de Nvidia.
scroll top