Le multi-VPU par ATI : ATI CrossFire

26 septembre 2005 à 15h00
0

La carte mère CrossFire

Pour ce test, ATI nous a fait parvenir une carte mère de référence au format ATX adoptant le Socket 939. Dotée du chipset RS482, elle accueille les Processeurs Athlon 64, Athlon 64 X2 et Athlon FX au format Socket 939. Le northbridge du Radeon Xpress 200 est ici complété par un southbridge ATI SB450, une version révisée du précédent, et peu glorieux SB400. Sur cet exemplaire de test, le northbridge se voit surmonté d'un imposant radiateur fiché en son sommet d'un ventilateur, alors même qu'ATI annonçait en mai dernier que sa carte mère CrossFire serait totalement silencieuse. Moins complexe, le southbridge se contente d'un simple petit radiateur noir tandis qu'une partie de l'étage d'alimentation de la carte mère est recouverte d'un radiateur aux couleurs d'ATI. En parcourant la carte, on retrouve quatre emplacements pour la mémoire DDR et quatre connecteurs Serial-ATA 150 en sus des deux ports IDE. La carte dispose par ailleurs d'un contrôleur réseau Gigabit Ethernet Marvell et propose deux slots PCI-Express 16x en plus des deux slots PCI-Express. Notez qu'aucun slot PCI-Express 1x n'est proposé... Pour l'alimentation, ATI a disposé un classique connecteur ATX 12 volts, un connecteur ATX 24 broches et un connecteur Molex pour suralimenter le bus PCI-Express. Contrairement aux premières Cartes mères NVIDIA SLI, la carte CrossFire n'a pas besoin de carte SODIMM pour reconfigurer les lignes du bus PCI-Express lorsque une ou deux cartes sont installées. Toutefois avec une seule carte graphique il faut insérer dans le second slot PCI-Express une carte de transposition, livrée avec le kit d'ATI, histoire d'éviter certains problèmes de compatibilité.

0000014000145714-photo-carte-m-re-ati-crossfire-ref-design.jpg

Carte mère de référence ATI CrossFire


La carte graphique Radeon X850 XT en édition CrossFire

La carte graphique Radeon X850 XT en édition CrossFire reprend le même PCB rouge qui équipe les traditionnelles Radeon X850 XT. Elle est équipée de 256 Mo de mémoire GDDR3, sous la forme de puces Samsung certifiées à 1,6ns. Son système de refroidissement n'a pas évolué d'un iota et est strictement identique à celui du Radeon X850 XT que nous connaissons depuis quelques mois déjà. Au format double-slot la carte adopte donc un radiateur en cuivre enchâssé dans une coque de plastique translucide au milieu de laquelle souffle un bruyant ventilateur rouge qui expulsera l'air chaud à l'extérieur de la carte. Carte PCI-Express 16x dont l'alimentation passe par un connecteur PCI-Express. Côté fréquences la X850 XT CrossFire Edition opère à 520 MHz pour le VPU et 540 MHz pour la mémoire.

0000010400145734-photo-carte-graphique-ati-radeon-crossfire-x850-xt.jpg

Carte graphique ATI Radeon X850 XT CrossFire Edition


Si les Radeon X850 XT embarquent parfois une puce Rage Theater pour la gestion des entrées sorties vidéos analogiques, l'édition CrossFire en est dépourvue et la carte n'offre aucune sortie TV. On retrouve en sortie uniquement deux connecteurs DVI. L'édition CrossFire du X850 XT se distingue par les composants additionnelles présents sur la carte à savoir un receveur DVI Texas Instruments, une puce FPGA programmable qui n'est autre que le compositing engine, un Ramdac et un émetteur DVI Silicon Image. Notez que notre exemplaire de test voyait son compositing engine recouvert d'une masse de pâte thermique pour assurer son bon refroidissement.

0000014000145668-photo-puces-crossfire-ati.jpg

Les composants spécifiques CrossFire et la mousse surplombant le Compositing Engine


Mise en route du CrossFire : chaud devant !

Pour être franc, la mise en route de notre système CrossFire nous a causé bien des soucis. Ainsi après avoir installé processeur, mémoire et carte graphique nous nous sommes aperçus que le premier slot PCI-Express de la carte mère est en fait le second. Il faut donc brancher sa carte graphique sur le deuxième port PCI-Express 16x en partant du haut pour avoir une chance d'obtenir un signal à l'écran. Cette subtilité assimilée nous avons pu installer Windows XP sans le moindre souci et avant de démarrer les tests nous avons lancé un traditionnel petit CPU-Z. Ce fut l'occasion de réaliser que notre mémoire Corsair DDR400 en mode double canal n'opérait qu'à 160,7 MHz au lieu de 200 MHz. Normalement un simple détour dans le BIOS pour forcer le mode 200 MHz et augmenter le voltage de la mémoire aurait pu venir à bout du problème. Mais voilà ces réglages sont restés sans effet. La faute à un bug du BIOS, apparemment lié à la révision E des Athlon 64... Après quelques jours d'attente, ATI nous a finalement fourni un BIOS mis à jour, en version 50, corrigeant le problème.

Une fois nos tests chipsets achevés et après les tests des Cartes Graphiques seules, nous avons logiquement installé une seconde carte graphique pour profiter du CrossFire. Rebelote : la carte Radeon X850 XT CrossFire Edition, autrement dit la carte maître, se doit d'être enfichée dans le second connecteur PCI-Express 16x de la carte mère. On prend donc le pli et on installe la seconde carte sur le premier slot avant de relier les cartes en elles via le câble propriétaire. Rappelons que ce câble part de la carte maître via un connecteur DMS et se connecte à la carte fille en DVI, tout en donnant naissance à une sortie DVI sur laquelle on branche son écran. Ne disposant pas d'écran LCD pour les tests nous raccordons notre bon vieux IIyama VisionMaster 404 au système CrossFire via un adaptateur DVI/VGA. Nouveau problème : alors que le système semble démarrer correctement, l'écran reste désespérément noir. Après quelques essais, on s'aperçoit bien vite que le problème vient des informations EDID retournées par l'écran sur ses caractéristiques intrinsèques... Il nous faut donc changer d'écran cathodique pour un ViewSonic 19 pouces, modèle G90f, qui cette fois-ci s'alluma dès le premier démarrage. Ouf ! On vous épargnera la description du bruit émis par les deux Radeon X850 XT au démarrage, ni même en fonctionnement.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
ITER : le premier élément du Tokamak est installé
scroll top