Le multi-VPU par ATI : ATI CrossFire

26 septembre 2005 à 15h00
0
000000C800131273-photo-logo-ati-crossfire.jpg
Que le temps passe vite ! Cela fait en effet un petit peu plus d'un an que NVIDIA déterrait une technologie que l'on imaginait dépassée en donnant un second souffle au SLI, SLI qui avait fait les beaux jours de feu 3DFX. Rappelons, pour ceux qui ne le sauraient pas encore, que le SLI, tel que nous le connaissons aujourd'hui, s'appuie sur la souplesse du bus PCI-Express pour permettre l'utilisation de deux Cartes Graphiques en parallèle afin de combiner leur puissance respective et donc d'augmenter les performances graphiques brutes. Annoncé durant l'été 2004 et disponible pour le grand public courant décembre, le SLI a réalisé un joli parcours en s'imposant peu à peu comme la plate-forme de référence pour les configurations haut de gamme, il est vrai grâce à un chipset de qualité, le nForce 4 pour ne pas le citer.

L'arrivée du nForce 4 Intel Edition, en avril de cette année, à d'ailleurs permis au SLI de ne plus être réservé à la seule plate-forme AMD, NVIDIA mettant enfin un pied dans le monde Intel. Pourtant et malgré les quelques deux millions de chipsets SLI écoulés, tout n'est pas rose avec cette technologie, loin s'en faut ! Outre les limitations et problèmes initiaux rencontrés avec les Cartes mères SLI plus abordables grâce à un tarif inférieur à 100 euros.

Face à ce succès croissant, ATI qui avait initialement dénigré publiquement le SLI en rappelant, à juste titre d'ailleurs, qu'une telle solution n'était pas très élégante en terme de consommation énergétique et de nuisance sonore, a bien dû se résigner à concocter sa propre solution alternative. Baptisée CrossFire, en hommage à la voiture ou à la chanson des Scorpions (au choix), la technologie d'ATI fut annoncée, vraisemblablement quelque peu prématurément, en mai dernier pour ne finalement faire ses vrais débuts qu'en cette fin septembre avec le lancement officiel du chipset Radeon Xpress 200 CrossFire Edition. Le but poursuivi par ATI est semblable à celui de NVIDIA puisqu'il s'agit avant tout d'augmenter les performances graphiques en combinant la puissance de deux puces graphiques. Si le concept est le même, la mise en œuvre diffère ATI ayant fait des choix technologiques bien souvent à l'opposé de ceux opérés par son concurrent. Un point sur la plate-forme CrossFire et ses performances s'imposait donc.

0000015400131275-photo-carte-m-re-ati-crossfire.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

L’ONU tire le signal d’alarme sur la production massive de batteries de voitures électriques
Freebox Pop: retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
La 5G, une technologie pour
Emmanuel Macron débarque sur... TikTok, pour féliciter les lauréats du bac 2020
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
YouTube : préparez-vous à voir davantage de publicités
Démarchage téléphonique : le parlement donne son feu vert contre les appels abusifs... ce qu'il faut retenir
Les États-Unis songent à interdire TikTok
NVIDIA : les spécifications des RTX 3070 et 3070 Ti en fuite, la RTX 2080 SUPER battue ?
scroll top