Aopen MZ855-II : le Pentium M dans un Mini-PC

Nerces Nerces sur Twitter Nerces sur Linkedin
Spécialiste Hardware et Gaming
12 septembre 2005 à 14h00
0
00055962-photo-s-lection-clubic-80.jpg
00FA000000143873-photo-aopen-mz855-ii.jpg
Depuis son lancement, la plate-forme Centrino est un incontestable succès qui a d'ailleurs contribué à la dynamique actuelle du marché du portable. Doté de multiples avantages, cet ensemble de technologies imaginé par Intel est depuis peu décliné à différentes sauces par des constructeurs entreprenants. C'est ainsi que des sociétés comme DFI, Asus ou encore Aopen ont conçu plus ou moins simultanément des solutions pour machines de bureau. Cependant Aopen a décidé d'aller plus loin et, le premier, a tenté l'aventure Pentium M dans un Mini-PC avec le MZ855-II que nous testons aujourd'hui.

Du Centrino dans un Mini-PC

Pour quiconque connaît un petit peu les Pentium M et la plate-forme Centrino, l'idée est loin d'être bête, mais elle mérite tout de même quelques explications pour les autres. Il faut effectivement savoir que le Pentium M a dès le début été imaginé dans l'optique d'une utilisation nomade. Intel voulait concevoir un processeur performant, fiable et surtout peu gourmand en énergie pour préserver les Batteries de nos portables. Alors que le Pentium 4 triomphait dans les machines de bureau, le processeur dégageait beaucoup trop de chaleur pour être employé de manière efficiente dans un portable. Paradoxalement, la solution est finalement venue d'une architecture dérivée de l'ancien Pentium 3.

0118000000143876-photo-aopen-mz855-ii.jpg
0118000000143877-photo-aopen-mz855-ii.jpg

À l'heure actuelle, comme nous le disions en introduction, trois constructeurs ont tenté d'intégrer le Pentium M à des machines de bureau. Asus l'a fait au moyen d'un adapteur, hélas, compatible avec seulement une poignée de cartes mère. Pour DFI et Aopen, l'aventure Pentium M a pris la forme de cartes mère MicroATX, plutôt sympathiques, mais hélas particulièrement chères. Aopen a donc tenté une nouvelle approche en nous proposant un Mini-PC basé sur le fameux processeur. Une telle intégration est tout à fait à propos puisque les Mini-PC s'adressent souvent à des utilisateurs plus portés vers le silence et le faible encombrement que vers les performances et l'évolutivité. Un Mini-PC Pentium M devait sur le papier satisfaire ses besoins... Voyons voir ce qu'il en est dans les faits.

Aopen MZ855-II
ProcesseurPentium M - S479
ChipsetNorthBridgeIntel 855GME
SouthBridgeIntel ICH4M
Mémoire2x DDR 266/333
AlimentationExterne 150 W
FonctionnalitésGraphiqueIntel 855GME (1 Mo à 32 Mo partagée)
Audio (5.1)Realtek ALC655
Réseau (10/100/1000)Realtek 8110SB
FireWireAgere FW323-06
Panneau avantLigne / SPDIF0 / 1 (optique)
Micro / Casque1 / 1
USB2 / FireWire2 / 2 (4/6 broches)
Panneau arrièrePS2 / Ethernet2 / 1
VGA / SPDIF1 / 2 (optique/coaxiale)
USB2 / FireWire2 / 1 (6 broches)
Audio analogique3
Parallèle / Série1 / 1
Slots d'extension1 x AGP 8x, 1 x PCI
Emplacements1x 5"1/4 Slim, 1x 3"1/2 (interne)
Lecteur de cartes mémoire1 (5en 1 : CF1/2, MMC, MS, SD, SM)
Dimensions320 x 106 x 200 mm
Poids2,6 Kg
00055962-photo-s-lection-clubic-80.jpg
Livré dans un carton de petite taille, le MZ855-II impressionne dès l'ouverture. Aopen a effectivement très bien fait les choses et même les plus belles tentatives de Shuttle ont du mal à rivaliser avec ce barebone. Disponible en deux couleurs (noir ou blanc), le MZ855-II est très élégant. La robe noire de notre modèle de test était particulièrement sensible aux traces de doigts, mais ce détail mis à part, il faut bien admettre que c'est une franche réussite. La façade est cerclée d'un liseré argenté du plus bel effet et même les grilles d'aération ménagées sur les côtés de l'appareil, sont bien dessinées. Enfin, ses petites dimensions contribuent à le rendre populaire même si cela n'est pas sans poser quelques problèmes que nous devinons tout de suite.

00D2000000143855-photo-aopen-mz855-ii.jpg
00D2000000143856-photo-aopen-mz855-ii.jpg
00D2000000143857-photo-aopen-mz855-ii.jpg

Très élégant, l'avant du MZ855-II est un modèle d'intégration, même si les clapets font un peu « toc »

012C000000143858-photo-aopen-mz855-ii.jpg
012C000000143859-photo-aopen-mz855-ii.jpg

De larges grilles latérales pour une ventilation optimale

En façade, nous découvrons effectivement un emplacement 5"1/4 un peu particulier puisqu'au format « slim ». Afin de rendre son Mini-PC le plus petit possible, Aopen a décidé de faire confiance au format utilisé pour les lecteurs optiques de portables. Du coup, si l'encombrement, la consommation électrique et le bruit sont réduits par rapport à un modèle classique, il faut aussi payer beaucoup plus cher pour lire / graver des CD / DVD (comptez une centaine d'euros). En dehors de cela, la façade est une grande réussite et on voit bien qu'Aopen s'est donné du mal pour intégrer au mieux les différents éléments : le lecteur optique est idéalement placé, le bouton de mise sous tension est au beau milieu de la machine alors que sur le côté gauche une trappe masque le lecteur de Cartes Mémoire et que les classiques connecteurs de façade se trouvent derrière la trappe du bas.

Si l'utilisation de clapets permet de conserver l'élégance de la façade, je n'ai pas trouvé que ce choix était le plus pratique à l'usage, en particulier pour les cartes mémoire Compact Flash. Même si ce n'est pas un drame, on aurait au moins apprécié d'avoir un petit poussoir d'éjection de la carte. Autre petit reproche, l'absence de bouton « reset » : si d'aventure le PC venait à planter, il faudrait l'éteindre pour le rallumer. Ces deux défauts ne doivent cependant pas cacher l'essentiel : la façade du MZ855-II est très réussie et il nous tarde de voir le reste de la machine. Des deux pans latéraux, il n'y a en fait pas grand-chose à dire. Une large grille est découpée dans chacun d'eux pour la ventilation de la machine et ces nombreux tours laissent apparaître l'ensemble des composants : là encore, on pourra regretter l'absence de filtres pour limiter la venue de poussières.

00D2000000143860-photo-aopen-mz855-ii.jpg
00D2000000143861-photo-aopen-mz855-ii.jpg
00D2000000143862-photo-aopen-mz855-ii.jpg

Classique, la face arrière se distingue surtout par la présence d'un connecteur « DC IN »

Dernière étape de notre rapide tour du propriétaire, la face arrière du MZ855-II est beaucoup moins originale que l'avant. On retrouve donc les multiples entrées / sorties récapitulées dans notre tableau de la page précédente et on notera en particulier la présence d'une sortie coaxiale et d'une entrée optique. On notera surtout la présence d'un connecteur « DC IN » sur lequel vient s'enficher la prise de l'alimentation. Afin de limiter les nuisances sonores, Aopen a effectivement pris le parti d'une alimentation externe. Elle prend la forme d'une brique relativement modeste et capable de produire 150 W. Dépourvue de ventilateur, elle émet un très léger sifflement, imperceptible à plus de 20 cm. Enfin, on remarque également les deux emplacements « low profile ». Ce format particulier permet à Aopen de gagner en hauteur, mais limite le choix en matière de cartes d'extension. C'est d'autant plus dommage d'Aopen nous propose le meilleur système de fixation pour ce genre de carte.

00D2000000143846-photo-aopen-mz855-ii.jpg
00D2000000143847-photo-aopen-mz855-ii.jpg
00D2000000143848-photo-aopen-mz855-ii.jpg

Très simple et pourtant si pratique : comment la concurrence n'a-t-elle pas pensé à ce système plus tôt ?
00055962-photo-s-lection-clubic-80.jpg
00FA000000143863-photo-aopen-mz855-ii.jpg
Les présentations effectuées, il est plus que temps de gratter un peu le vernis (au sens figuré bien sûr, pas question de gratter la coque du barebone). Trois classiques vis moletées maintiennent le capot en place et les retirer est bien sûr un jeu d'enfant. Le capot enlevé, on découvre une machine remarquablement intégrée où les fils sont adroitement rangés pour un espace interne optimal. Compte tenu des dimensions de la machine, Aopen a vraiment réalisé du bon travail, et pourvu que l'on ne fonce pas bêtement tête baissée, le montage est très simple. Une première vis bloque le module d'alimentation placé au dessus du processeur et une seconde vis sert à fixer le berceau lecteur optique / disque dur. Nous avons déjà parlé du format « slim » pour le lecteur optique, mais il nous faut tout de même féliciter Aopen, car le disque dur est pour sa part un classique modèle 3"1/2.

Une fois le berceau retiré, on peut tranquillement fixer le disque dur à l'aide de quatre vis à faire passer dans des « coussins » antivibrations. On place ensuite le lecteur optique qui nécessitera l'emploi de l'adaptateur livré dans la boîte d'accessoires du MZ855-II. Ce n'est pas compliqué du tout, mais cela nécessite un minium de soin pour ne tordre aucune broche. Avant de réintroduire dans la machine le berceau maintenant complet, il faut d'abord placer les autres composants. C'est un petit reproche que certains utilisateurs feront à Aopen, en particulier ceux qui sont habitués aux machines de BioStar, Shuttle ou Soltek : impossible en effet d'enlever / ajouter de la mémoire sans démonter les périphériques de stockage. Cela ne prend pas bien longtemps à faire, mais rallonge tout de même de quelques bonnes minutes la procédure d'augmentation de la mémoire vive.

00D2000000143864-photo-aopen-mz855-ii.jpg
00D2000000143865-photo-aopen-mz855-ii.jpg
00D2000000143866-photo-aopen-mz855-ii.jpg

AGP, PCI, lecteur de Cartes Mémoire, réseau Gigabit : l'essentiel est bien présent

Aopen livre un ventirad spécifique avec sa machine. Relativement imposant et doté d'un ventilateur 60x60 mm, ce ventirad est nécessaire au refroidissement du Pentium M et ne pourra vraisemblablement pas être changé sans « bidouillage ». Les ventirad pour Socket 479 sont effectivement très rares dans le commerce et comme les dimensions ne correspondent à rien de connu, il sera très difficile d'adapter un modèle pour Socket 478 par exemple. Nous verrons plus tard dans notre test que ce n'est en fait pas bien grave. Du côté du processeur, Aopen certifie sa machine pour les Pentium M à FSB 400 et ceux à FSB 533. Le constructeur va au-delà des spécifications d'Intel pour l'i855GME (seulement prévu pour les FSB 400) en utilisant les capacités d'overclocking de la bête. Encore une fois, nous reviendrons là dessus plus tard, mais sachez que cela ne pose aucun problème de compatibilité.

00D2000000143867-photo-aopen-mz855-ii.jpg
00D2000000143868-photo-aopen-mz855-ii.jpg
00D2000000143869-photo-aopen-mz855-ii.jpg

Même si les câbles sont assez nombreux, l'intérieur du MZ855-II est remarquablement accessible.

À côté du Socket 479, on remarque la présence d'un radiateur sur le northbridge i855GME, qui n'a aucun problème pour fonctionner sans ventilateur. De son côté, l'ICH4M est complètement nu. Deux emplacements mémoire compatibles DDR266 et DDR333 ont été placés sous le disque dur et c'est aussi là que nous retrouvons les connecteurs IDE. Aopen ne propose pas de connecteurs Serial ATA, mais cela ne pose encore aucun problème puisque les deux technologies se trouvent très facilement dans le commerce. Enfin, tout proche des différentes puces Realtek (son, réseau) et Agere (FireWire), on découvre le port PCI et le port AGP. Ce dernier est du côté de la paroi de la machine, mais cela ne pose aucun problème puisque les Cartes Graphiques « low profile » ne proposent pour le moment que des systèmes de refroidissement simples.

015E000000143870-photo-aopen-mz855-ii.jpg
00055962-photo-s-lection-clubic-80.jpg
00051152-photo-configuration-compl-te.jpg
Première machine de sa catégorie, le MZ855-II n'est pas vraiment comparable à ce que Shuttle, MSI ou encore BioStar proposent actuellement sur le marché des Mini-PC. D'un autre côté et compte de tenu de la publication récente d'un article très complet sur le Pentium M (à lire ici), il ne nous a pas semblé très opportun de reconduire d'innombrables tests aujourd'hui. Nous avons de ce fait décidé de mener une petite comparaison entre le MZ855-II et l'un des meilleurs Mini-PC jamais passé entre nos mains : le Trigem Kloss KL-I915A Dreamsys. Malgré la présence d'un Pentium 4E 3 GHz, ce barebone est l'un des plus silencieux actuellement disponible et, toutes proportions gardées, il peut donc être considéré comme un concurrent potentiel du MZ855-II.

Performances génériques

CPUMark 99 / CINEBENCH 2003

00143840-photo-aopen-mz855-ii-cpumark-99-cinebench-2003.jpg

Les deux petits outils que sont CPUMark 99 et CineBench 2003 se limitent à mesurer la puissance brute du processeur. CPUMark 99 confirme la grande puissance du Pentium M malgré une « faible » fréquence de fonctionnement, mais, de suite, CineBench 2003 vient tempérer ces résultats. Le logiciel très axé « multimédia » montre effectivement que le Pentium 4 dispose de quelques domaines de prédilection que Pentium M et Athlon 64 ont encore du mal à appréhender.

Sandra 2005

00143841-photo-aopen-mz855-ii-sandra-2005.jpg

PCMark 2004

00143842-photo-aopen-mz855-ii-pcmark-2004.jpg

Malgré un écart d'environ 900 MHz entre nos Processeurs, un FSB nettement plus élevé pour le Pentium 4 et une carte graphique beaucoup plus puissante sur le Dreamsys, on voit avec Sandra 2005 et PCMark 2004 que l'Aopen s'en sort avec brio. Régulièrement battu par la machine de Trigem, le MZ855-II reste presque toujours au contact. Exception faite de la FPU sous Sandra 2005 (impact sur les jeux à vérifier plus tard), les indicateurs processeurs ne donnent la victoire au Pentium 4 que d'une courte tête. En réalité, la grosse différence entre les deux systèmes se fait principalement au niveau du sous-système mémoire et on remarque ici l'influence du FSB des Pentium 4. Les derniers Pentium M ont beau exploiter un FSB à 533 MHz, on reste encore très loin du 1066 MHz des Pentium 4 : la bande passante et les résultats observés avec nos outils de mesure s'en ressentent évidemment.

Performances 3D

Après l'analyse des performances « génériques », nous nous sommes attachés à vérifier rapidement les capacités de la solution graphique intégrée. Comme nous l'avons vu, Aopen se repose sur le composant i855GME pour gérer l'aspect graphique des choses. Les utilisateurs expérimentés ne s'y tromperont pas : une telle solution n'offre que des performances tout à fait basiques et nos quelques tests ne vont pas tarder à le prouver. N'oubliez cependant pas que le MZ855-II dispose d'un port AGP 8x. Son format « low profile » ne simplifiera bien sûr pas la recherche d'une carte graphique, mais une fois trouvée, celle-ci viendra largement compenser les faibles performances de l'i855GME que nous allons maintenant voir à l'aide de quelques tests bien connus.

3DMark 2001 SE

00143843-photo-aopen-mz855-ii-3dmark-2001-se.jpg

Avant de commenter les résultats obtenus sur le célébrissime 3DMark 2001 SE, il est important de rappeler que la machine de Trigem est équipée en standard d'une véritable carte graphique, fût-elle une simple ATI Radeon X300SE. De son côté, le PC d'Aopen n'a été testé qu'avec la solution graphique intégrée afin de vous montrer les limitations de tels composants. Si vous désirez en savoir plus à ce sujet, n'hésitez pas à lire le dossier que nous avons consacré à ces solutions intégrées en cliquant sur ce lien. Revenons en maintenant à nos moutons, ou plutôt à nos benchmarks. Le résultat sous 3DMark 2001 SE est donc absolument sans appel : que l'on soit en 1024x768 (+ 172 %) ou en 1280x1024 (+ 160 %), la X300 SE permet à la machine de Trigem de s'envoler.

Jeux vidéo 3D

00143844-photo-aopen-mz855-ii-jeux-3d.jpg

Aussi imprécis soient-ils, les résultats obtenus avec 3DMark 2001 SE ne laissaient pas vraiment de doutes sur les capacités ludiques de l'i855GME et pour le confirmer nous nous sommes contentés de trois outils déjà anciens, mais finalement bien suffisants. Même en 800x600, AquaMark 3 ne dépasse ainsi que d'un cheveu les 5 images par seconde et s'avère injouable. Problème, il en va de même avec des FPS pourtant plus âgés encore. Sous Unreal Tournament 2003, la moyenne s'établit à 20,94 images par seconde sur le test FlyBy Antalus en 800x600. Enfin, RTCW : Enemy Territory est le plus fluide, mais à 33,2 images par seconde de moyenne en 800x600, cela reste impraticable. Bien qu'il ne soit pas simple de trouver du « low profile », l'acquisition d'une carte graphique AGP est donc indispensable si vous comptez faire un peu de jeu avec le MZ855-II.
00055962-photo-s-lection-clubic-80.jpg

Considérations thermiques et sonores

Points évidemment cruciaux dans le cas d'un Mini-PC, les questions de bruit et de dégagement thermique sont au coeur de notre seconde partie consacrée aux performances. Pour comparer les résultats obtenus avec le MZ855-II, nous avons une nouvelle fois fait confiance au Trigem Dreamsys, qui reste aujourd'hui encore l'un des Mini-PC les plus silencieux que nous ayons eu l'occasion de tester. Cependant, basé sur un Pentium 4 3 GHz, ce dernier ne devait sur le papier pouvoir lutter bien longtemps avec le Pentium M 2,13 GHz de notre MZ855-II et le moins que l'on puisse dire c'est que la machine d'Aopen ne nous pas déçu.

00143845-photo-aopen-mz855-ii-nuisances-sonores-et-d-gagement-thermique.jpg

Remarquable, le processeur d'Intel est tout de même vraiment impressionnant et nous change si agréablement des brûlants Pentium 4 « Prescott ». Ainsi et malgré la présence d'un seul ventilateur, le MZ855-II ne chauffe pas davantage que cela : même à pleine charge nous n'avons jamais atteint les 50°C alors que le Pentium 4 dépassait les 60°C ! Il nous faut tout de même préciser que la pièce était un peu plus fraîche lors des tests Pentium M (quatre degrés de différence) et que l'alimentation externe de la machine d'Aopen permet d'éviter un surcroît de chaleur à l'intérieur. Cela ne doit toutefois pas amoindrir l'excellente performance du Pentium M, d'autant plus qu'à côté de cela, le MZ855-II est resté nettement plus silencieux que le Trigem Dreamsys. Quand l'un dépassait légèrement les 40 dB, l'autre était très légèrement au-dessus des 38 dB au repos et un peu supérieur à 39 dB en pleine activité.

00FA000000143872-photo-aopen-mz855-ii.jpg
Pour les moins habitués d'entre vous, ajoutons que les décibels reposent sur une échelle logarithmique. Ce faisant, un son 3 décibels plus fort s'avère en réalité 2 fois plus fort à notre oreille... Dans ce contexte, même un unique décibel d'écart prend tout de suite plus d'ampleur. Pour tempérer cet excellent résultat, il nous faut toutefois formuler une petite critique mise en évidence par des déboires personnels sur un autre Mini-PC. Il faut effectivement savoir que ces petites machines malmènent bien souvent les Disques durs et le MZ855-II est souvent assez limite de ce côté là. Ainsi, notre Seagate 7200 tr/mn. dépassait presque tout le temps les 50°C dès qu'il était sollicité et plafonnait généralement à 52°C / 54°C. Cela reste dans les limites de garantie des constructeurs, mais c'est un peu haut à mon goût... Espérons que des solutions seront trouvées à l'avenir, car ce problème commence à prendre une certaine importance.

La question de l'overclocking

Avant de conclure cet article, il est important de détailler un point attendu par de nombreux amateurs du Pentium M : la question de l'overclocking. Le processeur d'Intel est effectivement devenu célèbre pour ses facultés en la matière et il était intéressant de voir comment Aopen appréhende cet usage peu orthodoxe des composants. Tout d'abord, il est important de faire le point sur ce que le BIOS nous propose en termes de réglages et d'options. Le MZ855-II n'étant pas une machine pour « hardcore users », il ne fallait pas s'attendre à des miracles et la tension du Pentium M ne peut par exemple qu'être diminuée. Du côté de la mémoire, les choses sont plus intéressantes, mais peu claires. Aopen a effectivement adopté une drôle de dénomination pour les ratio FSB / mémoire. Après quelques essais et en laissant de côté le réglage de la carte graphique, nous obtenons du 1:1, du 3:4 et du 3:5.

00D2000000143849-photo-aopen-mz855-ii-bios.jpg
00D2000000143850-photo-aopen-mz855-ii-bios.jpg
00D2000000143851-photo-aopen-mz855-ii-bios.jpg

Même si on regrette certains manques, l'essentiel pour overclocker est bien présent.

00D2000000143852-photo-aopen-mz855-ii-bios.jpg
00D2000000143853-photo-aopen-mz855-ii-bios.jpg

Peu clairs, les réglages nécessitent quelques essais avant d'être maîtrisés.

Nouvelle déception, il n'est pas non plus possible de changer la tension de fonctionnement de la mémoire vive, mais heureusement le réglage du FSB se fait de manière assez précise et agréable. Nous avons effectivement la possibilité de définir n'importe quelle valeur entre 100 et 400 MHz à l'aide d'un petit menu qui calcule directement la fréquence processeur ainsi obtenue. En outre, le coefficient multiplicateur du processeur peut aussi être modifié, mais seulement vers le bas. Enfin, même si cela n'a pas beaucoup d'importance, sachez qu'il est possible de changer les fréquences des bus AGP et PCI (par défaut à 66 MHz et 33 MHz)... Mais puisque vous trépignez d'impatience, voyons plutôt ce que nous avons réussi à obtenir sans changer le ventirad du Pentium M et sans modifier la tension de fonctionnement de notre processeur.

Notre premier test aura été de pousser le plus haut possible le processeur 2,13 GHz que nous avions pour l'occasion. Quelques montées de FSB plus tard, nous obtenions un très réjouissant 2 496 MHz en conservant le coefficient multiplicateur à 16x et en passant le FSB à 156 MHz. Aucun redémarrage intempestif de Windows et pas le moindre plantage à signaler à cette fréquence très intéressante. Avec un FSB à 157 MHz (2 516 MHz pour le processeur), nous avons eu droit à deux redémarrages aléatoires de la machine en une dizaine d'heures d'utilisation et nous avons donc préféré nous arrêter là. Le résultat est plutôt encourageant, mais nous voulions pousser nos investigations et voir jusqu'où voulait bien aller le MZ855-II en termes de FSB : nous avons pour ce faire changé le coefficient multiplicateur de notre processeur à 12x et placé la mémoire en ratio 1:1.

00143854-photo-aopen-mz855-ii-overclocking.jpg

Dans ces conditions, nous avons été en mesure de choisir un FSB de 175 MHz. En plus de vingt heures d'utilisation à cette fréquence, le seul plantage est plutôt à mettre sur le compte des pilotes graphiques qui ne semblaient visiblement pas trop apprécier mes divers essais de jeux. Nous n'avons jamais été capables d'obtenir quelque chose de stable à 176 MHz, mais certains de nos confrères ont atteint 185 MHz, ce qui semble indiquer que tous les MZ855-II ne sont pas égaux devant l'overclocking : monde cruel. Le bilan reste malgré tout très positif compte tenu des limitations au niveau du BIOS et de la cible visée par Aopen. Quel que soit le Pentium M utilisé avec cette machine, il devrait être possible de gagner 200 MHz sans jouer avec le feu : pour vous donner une idée des gains, nous avons fait tourner 3DMark 2001 SE à différentes étapes de notre overclocking FSB... Sympathique ;-)
00055962-photo-s-lection-clubic-80.jpg
00FA000000143875-photo-aopen-mz855-ii.jpg
Véritable instigateur du concept de Mini-PC, Shuttle a souvent été en avance sur ses concurrents, étant ainsi le premier à avoir intégré les ports AGP ou à proposer un modèle pour Processeurs AMD. Plus récemment, la société a également été la première à lancer des modèles PCI-Express et à assurer la compatibilité avec les processeurs double coeur. Aujourd'hui, Shuttle s'est toutefois fait griller la politesse par un constructeur visiblement très en verve. Aopen est ainsi le premier à nous proposer un Mini-PC basé sur le processeur Pentium M et au vu de ce test, cela change vraiment beaucoup de choses.

Évidemment, le MZ855-II comporte quelques défauts et on lui reprochera en particulier ce format « low profile » pour les cartes d'extension qui rend l'évolution si problématique. On lui reprochera également sa faible diffusion qui le rend bien difficile à trouver et le positionne au-delà des 370 euros, alors qu'il faut encore lui ajouter le prix du Pentium M. Enfin, il faut bien admettre que les technologies embarquées, quoique suffisantes, commencent à vieillir. Malgré son prix, ce Mini-PC reste à la norme AGP, oublie la compatibilité Serial ATA et exploite de la simple DDR.

00FA000000143874-photo-aopen-mz855-ii-et-aopen-mz650e.jpg
Ces défauts bien réels ne doivent pas faire oublier l'énorme potentiel du MZ855-II. Compatible avec les Pentium M les plus puissants, il est capable de traiter presque n'importe quelle tâche et, carte graphique intégrée oblige, seules les applications particulièrement gourmandes en 3D seront à exclure. L'excellente conception de la machine et l'utilisation d'une alimentation externe permettent en outre de conserver un remarquable silence... même en pleine charge. Jamais aucune machine n'était restée sous les 39,5 dB après plusieurs heures de 3DMark 2001 SE et il faut vraiment être tout proche de lui pour entendre le murmure du MZ855-II

Pour ne rien gâcher, nous avons même été en mesure d'overlocker très convenablement notre Pentium M faisant alors mieux passer le surcoût que représente le petit protégé d'Intel. Si le PCI-Express, le Serial ATA ou le 7.1 vous sont indispensables, Aopen prévoit de lancer, le 20 septembre prochain, la production de masse du MZ915-M, un nouveau modèle basé sur l'Intel 915G + ICH6. Toutefois, si ces petits plus technologiques ne vous sont d'aucune utilité, n'hésitez pas à vous jeter sur le MZ855-II. Sachez d'ailleurs qu'Aopen distribue déjà un boîtier d'extension (le MZ850e en photo ci-contre) afin d'offrir des emplacements supplémentaires (2x 5"1/4 ou 1x 5"1/4 + 1x 3"1/2).

Le MZ855-II ? Un coup de coeur et une sélection Clubic bien méritée !

Aopen MZ855-II

8

Les plus

  • Dimensions très réduites
  • Silence remarquable
  • Design splendide
  • Overclocking correct

Les moins

  • Cartes d'extension « low profile »
  • Échauffement du disque dur
  • Coût relativement élevé

0

Performances8

Fonctionnalités7

Confort d'utilisation10


Ce produit vous intéresse ? Retrouvez-le en deux coloris sur le comparateur de prix de Clubic.com
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
L'Aopen MZ855-II en blanc à partir de prixsh:114024
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
L'Aopen MZ855-II en noir à partir de prixsh:114025
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Aopen MZ855-II : 1er Mini-PC Pentium M sur Clubic
NS2 : baladeur Flash avec hauts parleurs intégrés
ATI Radeon X800 GTO et GTO² dans quelques jours ?
Sega rallie Petropglyph à sa cause
ECS : dispo des cartes CrossFire et l'eSATA
Aopen MZ855-II : 1er Mini-PC Pentium M sur Clubic
eBay rachète officiellement Skype
Une démo multi pour Bet On Soldier dès demain
Cyberlore licencierait deux tiers de ses effectifs
Du Dolby TrueHD pour l'HD-DVD / Blu-Ray
Haut de page