Le point sur les chipsets avec graphique intégré

Julien
08 septembre 2005 à 16h01
0
Si je vous demande quel est aujourd'hui le premier fabricant de puces graphiques au monde, vous marquerez probablement un temps d'arrêt pour hésiter entre ATI ou NVIDIA : lequel des deux frères ennemis de la 3D peut être numéro un selon vous ? Ne cherchez plus, vous êtes de toute façon sur la mauvaise voie ! En effet, ni ATI ni NVIDIA ne peuvent prétendre à ce titre qui est la propriété exclusive d'Intel... Surpris ?

00FA000000143409-photo-chipset-intel-i915g.jpg
J'en vois déjà certains s'écrier qu'Intel ne fabrique pas de Cartes Graphiques et pourtant détrompez-vous ! Les chipsets avec cœur graphique intégré d'Intel, que ce soient les i865G, i915G ou i945G, se taillent en effet la part du lion sur le marché. Pour beaucoup d'intégrateurs, le fait de disposer d'une carte mère avec solution graphique intégrée est une bénédiction en terme de coût. En conséquence, ATI et NVIDIA jalousent tous deux ce créneau, qui les prive d'une part considérable des ventes de cartes graphiques. Si les marges sont faibles sur ce marché, où le moindre centime d'euro a son importance, les volumes sont tout bonnement hallucinants, de quoi aiguiser l'appétit des géants de la 3D.

C'est pour cette raison que le canadien lançait en fin d'année dernière une nouvelle version de son chipset avec graphique intégré, le Radeon Xpress 200 qu'il décline aujourd'hui aussi bien pour les Pentium 4 que pour les machines AMD. Après deux tentatives infructueuses avec les nForce 1 et 2 IGP, NVIDIA devrait dans les prochaines semaines revenir lui aussi sur le devant de la scène avec un nouveau chipset doté d'une solution graphique intégrée. En attendant cet événement, nous nous proposons de faire le point sur les performances des chipsets avec graphique intégré pour la plate-forme Intel, en nous penchant sur le récent i945G que nous opposerons à son prédécesseur, l'i915G, mais aussi au Radeon Xpress 200.

Chipset avec graphique intégré : le prix d'abord, la fluidité ensuite...

00C8000000068727-photo-euros-monnaie.jpg
Pour un acheteur intéressé par une machine d'entrée de gamme, la partie graphique d'une configuration a de moins en moins d'importance. S'il n'est pas joueur, l'utilisateur lambda ne se pose même pas la question du graphique ! Il recherche simplement une configuration avec une solution d'affichage 2D capable de gérer son écran et de faire fonctionner convenablement ses applications courantes. Intel a bien compris cette problématique, c'est d'ailleurs ce qui lui vaut sa place de leader acquise au fil des années avec ses i815G / i865G / i915G et compagnie. En effet, si NVIDIA n'a pas rencontré le succès escompté avec ses chipsets nForce IGP, ce n'est pas parce que ceux-ci étaient mauvais, loin de là même : ils étaient simplement trop chers et presque trop puissants pour le segment visé tout en étant pas assez performants pour exploiter les derniers jeux du moment... Cette dernière remarque nous amène à considérer un point d'importance : l'acquéreur d'un chipset avec graphique intégré ne recherche donc généralement pas la puissance, mais simplement ce que l'on appelle dans le jargon le « graphics for free » (solution graphique gratuite). Voilà le leitmotiv des acheteurs / constructeurs de produits d'entrée de gamme : ne pas payer pour une solution graphique quitte à se contenter d'une solution 3D franchement bancale.

Difficile de déterminer ici les vrais coupables, mais une chose est sûre : les cycles de renouvellement effrénés du haut de gamme graphique alliés aux médiocres prestations des cartes entrée de gamme de type X300 ou GeForce 6200 TurboCache ne plaident pas en faveur d'ATI ou de NVIDIA. Quitte à avoir de mauvaises performances graphiques, autant dépenser le moins possible et c'est précisément ici qu'Intel se fait remarquer : il permet aux fabricants de Cartes mères de proposer des solutions dotées d'un système graphique sans bourse délier ou presque. De leur côté, ATI et NVIDIA essayent toujours de tirer le marché vers le bas dans le seul but d'imposer leurs VPU plutôt que d'offrir un compromis acceptable...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
Coronavirus : le traçage numérique
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Xiaomi lancera la très attendue Mi TV 4S 65
Le stockage d’énergie sous forme d’hydrogène fait un bond en avant
Folding@home dépasse l'ExaFLOP pour lutter contre le Coronavirus
ESET commercialise un antivirus dédié aux terminaux Linux
Des Macbook propulsés par des processeurs ARM prévus pour l'an prochain
Covid-19 : Dyson (aussi) va produire des respirateurs durant la crise

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top