NVIDIA GeForce 7800 GTX

22 juin 2005 à 15h00
0

Conclusion

Nous voilà arrivé au terme de cet article sur le GeForce 7 et pour ceux d'entre vous qui n'auraient parcouru que les benchs, je vais tâcher de résumer la situation en me mettant dans la peau d'un grand chef cuisinier. Selon le vieil adage « c'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleures soupes », NVIDIA a littéralement repris les bases de l'architecture du GeForce 6 pour concevoir son successeur que certaines mauvaises langues baptiseront GeForce 6900. Certes il y a bien une pincée de pixel pipelines en plus, un soupçon de vertex engines supplémentaires et un nuage d'ALU optimisée, le tout saupoudré de quelques nouvelles fonctions et mijoté à feu doux en 0,11µ mais au final le GeForce 7 n'est ni plus ni moins qu'un GeForce 6 revu et corrigé. On y retrouve essentiellement plus de puissance pour affronter les shaders, particulièrement en version 3.0, la bête noire de la série précédente. Avec des performances jusqu'à deux fois supérieures, qui se ressentent essentiellement dans les jeux les plus gourmands faisant massivement appel aux shaders et lorsque le système n'est pas limité par le processeur central, le GeForce 7 a de quoi séduire. D'autant que la sagesse des équipes de design de NVIDIA a fait que la carte est pour une fois plutôt attractive. Pensez-vous un GeForce compact, peu bruyant et qui ne chauffe pas trop, on avait pas vu ça depuis trop longtemps !

Bien sûr le SLI est toujours d'actualité avec cette nouvelle génération et permet des gains sensibles plus particulièrement avec les programmes qui font appel, une fois encore, aux Pixel Shaders. Si le SLI est toujours aussi efficace en terme de gain de performances il conserve néanmoins les mêmes inconvénients à savoir les contraintes thermiques/accoustiques et énergétiques, la nécessité de recourir systématiquement à des profils ou bien le fait qu'il n'est opérationnel que sur des Cartes mères à base de chipset nForce 4 SLI. NVIDIA promet de corriger à l'avenir certains défauts du SLI et il nous tarde que la firme au caméléon s'exécute sur ce point précis, même si le SLI se destine aujourd'hui à un public très fortuné. Avant de passer aux quelques regrets que nous pouvons avoir il nous faut évoquer PureVideo. Avec le GeForce 7 PureVideo commence à prendre tournure et si tout n'est pas encore très clair notamment au niveau du support H.264, faute de médias, la volonté de NVIDIA d'ouvrir sa technologie à des partenaires est louable tout comme son intégration dans toute la gamme du GeForce 6200 au Quadro 4400 SDI... Grâce aux divers SDK et au recrutement massif que NVIDIA opère actuellement dans ce domaine, PureVideo commence à trouver un débouché dans le monde professionnel ou divers plugins existent déjà pour exploiter les capacités des puces NVIDIA sur des applications comme Premiere Pro. A l'avenir on pourrait retrouver PureVideo dans des applications grand public comme Studio et qui sait le SLI pourrait un jour profiter à PureVideo, ce qui n'est hélas pas le cas aujourd'hui.

Malgré ce bilan positif il ne faut pas oublier que NVIDIA n'est pas seul et que certains points du GeForce 7 laissent sérieusement à désirer. On regrettera par exemple le conservatisme de NVIDIA dans le choix de la fréquence tout comme l'absence d'évolution du contrôleur mémoire qui demeure identique pour une bande passante en très légère hausse. Cela permet certes de proposer une carte plutôt silencieuse, qui ne consomme pas plus que les GeForce 6 actuelles, mais cela sera-t'il suffisant pour combattre le futur R520 d'ATI qui ne devrait plus trop tarder ? Car tout est là si aujourd'hui le GeForce 7800 GTX est assurément la puce graphique la plus rapide, qu'en sera-t'il face à la prochaine génération d'ATI ? En cas de besoin NVIDIA pourrait évidemment sortir de son chapeau un GeForce 7 Ultra au risque de massacrer son rendement et de chambouler ses gammes, mais cela sera peut être un mal nécessaire... Côté tarif le prix public européen tourne autour des 549€ TTC ce qui est certes élevé mais constitue depuis quelque temps déjà le prix communément admis pour un GPU haut de gamme. Enfin on décernera un bon point à NVIDIA puisque comme promis les cartes sont disponibles le jour du lancement.

NVIDIA GeForce 7800 GTX

6

Les plus

  • Bon overclocking
  • Bonnes performances
  • Transparent Antialiasing
  • Design discret appréciable !

Les moins

  • Prix élevé
  • Accélération WMV9 peu probante
  • Architecture très proche du GeForce 6

0

Performances9

Fonctionnalités8

Confort d'utilisation9



Le GeForce 7800 GTX de NVIDIA vous intéresse ? Retrouvez la dans le comparateur de prix de Clubic.com
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix du GeForce 7800 GTX
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix du GeForce 7800 GTX de MSI
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Elon Musk veut fournir des logiciels, des batteries et des moteurs à d'autres constructeurs
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Rocambole : l'application est enfin de retour sur le Google Play Store !

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top