NVIDIA GeForce 6800 Ultra

Par
Le 14 avril 2004
 0
000000c800083419-photo-nv40-logo-geforce-6800-ultra.jpg
Après de longs mois d'attente, NVIDIA se décide finalement à dévoiler le successeur de la famille GeForce FX. Pour le lancement de cette nouvelle puce graphique haut de gamme que l'on connaissait jusqu'alors sous le nom de code NV40, NVIDIA n'a pas hésité à mettre les petits plats dans les grands en conviant une grande partie de la presse mondiale sur la côte ouest des Etats-Unis avec au programme : hôtel de luxe, limousines, bimbos plantureuses et restaurants fins gourmets. Le NV40 adopte le nom commercial plutôt sobre de GeForce 6800 et devrait définir, du moins c'est ce que NVIDIA espère, de nouvelles références tant en termes de performances que de fonctionnalités.

On ne manquera évidemment pas de noter la disparition du suffixe FX. NVIDIA ayant manifestement envie de se débarrasser de l'image relativement négative induite par la famille NV3x. Le NV40 est à ce titre identifié par NVIDIA comme la sixième série de Processeurs GeForce. Il s'agit d'ailleurs d'un produit capital pour la firme de Santa Clara et ce pour deux raisons. Il doit tout d'abord permettre à NVIDIA de retrouver un leadership incontestable sur le marché de la 3D, mais du succès du NV40, va dépendre le succès de toutes ses futures déclinaisons. Il ne faut en effet pas oublier que cette nouvelle architecture NV40 sera à la base de toutes les futures cartes entrée et moyen de gamme de la compagnie.

Techniquement, et sans rentrer dans les détails, le NV40 est un chip graphique DirectX 9.0 de seconde génération. Il a pour difficile mission de succéder aux NV35/38 dont l'architecture avait été particulièrement critiquée. De l'aveu même du CEO de NVIDIA, Jen-Hsun Huang, tout le monde a son lot d'idées stupides mais l'important est d'apprendre de ses erreurs. Si le NV35 était un premier pas dans ce sens, le NV40 est définitivement la réponse de NVIDIA aux critiques qui avaient fusées contre le NV30. La clef de cette possible réussite se cache dans les spécifications hors normes du NV40 et dans son support du Shader Model 3.0 qui officialise le support des shaders en FP32. Il faut bien dire, qu'outre un nombre de pipelines beaucoup trop limité, le GeForce FX 5900 était pénalisé par une puissance de calcul trop faible en Pixel Shaders 2.0 : ce point essentiel pour les jeux de dernière génération a été l'un des axes de développement du GeForce 6800. Cela permettra-t-il à NVIDIA de reconquérir sa couronne, perdue au moment de la sortie du R300 ?


0000012c00083421-photo-nv40-chips.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Cartes graphiques NVIDIA

scroll top