NVIDIA GeForce 7800 GTX

22 juin 2005 à 15h00
0

GeForce 7800 : un peu de neuf dans l'antialiasing

Outre les nouveautés énumérées précédemment, le GeForce 7800 dispose de modes d'anti-crénelage améliorés accessibles depuis les propriétés avancées des pilotes NVIDIA. C'est ainsi qu'apparaissent les Transparent Supersampling et Multisampling qui visent à améliorer la finesse de lissage des petits objets comme les feuilles d'un arbre par exemple. Pour cela les textures Alpha, donc avec transparence, sont converties en textures opaques de sorte que même les pixels à l'intérieur d'un polygone profitent d'un anti-aliasing. Imaginons une scène 3D avec un grillage devant un mur ; le GPU lorsqu'il doit effectuer l'anti-crénelage voit alors deux couleurs différentes : du noir qui correspond au grillage et du rouge pour les briques du mur. Avec le Transparent Supersampling en voyant qu'il y a à l'avant plan une couleur différente de celle du mur qui occupe plus de place en taille, le GPU va recréer des pixels supplémentaires pour l'avant plan, ce qui n'est pas fait en temps normal. Le Transparent Multisampling est pour sa part un peu moins efficace que le mode Supersampling mais offre l'avantage de consommer moins de ressources. En effet alors qu'en Multisampling un shader n'est exécuté qu'une seule fois (il faudra tout de même procéder au fetching des textures et couleurs, calculer les valeurs Z et faire quatre fois une comparaison du Z buffer), le Supersampling exécute quatre fois le même shader et procède aux opérations de fetching également quatre fois. Du coup l'utilisation mémoire explose, alors que le pixel pipeline est pris d'assaut. Bien que supportant toujours le Supersampling NVIDIA préfère donc s'orienter vers le Multisampling, moins coûteux en terme de performances et assez proche d'un point de vue qualitatif. Voilà ce que donne le Transparent Antialiasing sous Far Cry :

000000B400134342-photo-nvidia-geforce-7-zoom-farcry.jpg
000000B400134343-photo-nvidia-geforce-7-zoom-farcry-4-8x.jpg

De gauche à droite : Far Cry en mode normal, Far Cry en FSAA 4x + Aniso 8x

000000B400134344-photo-nvidia-geforce-7-zoom-farcry-transparent-ms.jpg
000000B400134345-photo-nvidia-geforce-7-zoom-farcry-transparent-ss.jpg

Far Cry en FSAA 4x + Aniso 8x + Transparency AA en Multisampling et le même en Transparency AA SuperSampling

000000B400134448-photo-nvidia-geforce-7-farcry-fsaa-aniso-sous-x850-xtpe.jpg

On termine avec le screenshot de Far Cry en FSAA 4x + Aniso 8x sur une ATI Radeon X850 XT PE


Au regard de ces captures on voit que le Transparency Antialiasing tient plutôt bien ses promesses. Les feuilles et la végétation sont beaucoup plus fines et on le note principalement en observant le buisson qui apparaît sur la gauche de nos captures. En activant l'antialiasing conventionnel le buisson reste assez crénelé alors qu'en activant le mode Transparency AA il est plus fin, plus net, plus propre. Le Transparency AA en mode SuperSampling semble pour sa part rendre les objets un peu plus flous. Reste que si le Transparency AA est efficace il ne concerne que des détails de l'image et non pas l'intégralité d'une scène. Mais quel est l'impact de ces réglages sur les performances ? La réponse ci-dessous avec Far Cry :

00134425-photo-nvidia-geforce-7-fsaa-transparent.jpg


On note que le Transparency AA en multi-échantillonnage se fait gratuitement puisque son activation n'a pratiquement aucune incidence sur les performances. A l'inverse le Transparency AA en super-échantillonage consomme plus de resources. En l'activant on perd jusqu'à 9% de performances. Le GeForce 7 profite par ailleurs, tout comme le GeForce 6, de la grille rotative. Celle-ci est dorénavant programmable et se base sur quatre échantillons par pixel, ceux-ci étant positionnés de guingois et non en carré comme habituellement pour offrir un meilleur respect des couleurs. Le Gamma Correct Antialiasing fait également son apparition sous la forme d'une option supplémentaire dans les pilotes de la carte. Il s'agit ici d'appliquer une correction gamma des couleurs avant le sous-filtrage pour préserver les nuances de couleur.


Le retour de PureVideo

000000B400112814-photo-logo-nvidia-purevideo.jpg
Il y a un an lorsque NVIDIA lançait le GeForce 6800 celui-ci devait révolutionner le petit monde de la vidéo en accélérant pêle-mêle l'encodage et le décodage des flux les plus lourds, MPEG 4 compris, tout en améliorant la qualité vidéo. Un an après, force est de constater que PureVideo reste pour beaucoup abscons. Et pour cause puisque le moteur vidéo du haut de gamme actuel de NVIDIA (GeForce 6800 donc) est défaillant et ne profite que d'un nombre limité d'optimisations (le décodage matériel est inopérant). Pour le GeForce 7, c'est promis, PureVideo est cette fois-ci totalement opérationnel. Avant de poursuivre il nous faut évoquer le mode de fonctionnement de cette technologie. D'après les informations communiquées par NVIDIA, PureVideo serait un savant mélange d'accélération matérielle, de pilotes et de codec logiciel qui ensemble accélèrent certaines opérations liées au traitement de la vidéo. Pour ce faire le GeForce 7 s'appuie sur trois moteurs vidéos compatibles VMR (Video Mixer Renderer) et est pour la première fois capable d'utiliser les Video Shaders, comme chez ATI donc. Toutefois NVIDIA ne précise pas exactement quand les Video Shaders sont utilisés et dans quel but.

Avec PureVideo, NVIDIA respecte scrupuleusement les dernières normes de Microsoft en matière de vidéo ce qui permet à la firme de Santa-Clara d'accélérer le décodage des WMV9 en déchargeant le processeur central. Pour en bénéficier il faut installer le dernier patch DXVA du Windows Media Player et activer le mode 'Haute Qualité'. Celui-ci force l'utilisation du VMR plutôt que de l'habituel Overlay. Le VMR consiste à traiter la vidéo comme une texture sur une surface 3D, ce qui permet de profiter de certaines accélérations. Toutefois lors de nos tests nous ne constations aucun gain de performances en activant le DXVA à la lecture d'un flux WMV9 HD en 1080i. Pourquoi ? Nul ne le sait encore mais nous pouvons risquer l'hypothèse que le patch DXVA de Microsoft ne prend pas totalement en charge les systèmes français.

Par ailleurs, PureVideo offrira une accélération des flux H.264, lorsque les premiers médias en MPEG 4 AVC seront d'actualité. Hélas rien n'est encore prévu pour l'encodage et même en décodage fort peu de codecs sont actuellement supportés (toujours pas de support du DivX ou du Xvid). En fait via la couche DXVA le Windows Media Player 10 profite des accélérations PureVideo que lorsqu'il est patché et il faura impérativement installer le codec logiciel PureVideo de NVIDIA pour l'accélération du MPEG 2. A noter que NVIDIA affiche dorénavant une volonté d'ouverture de sa technologie, Cyberlink et Intervideo se penchant tous les deux sur l'implémentation des accélérations PureVideo pour leurs prochains logiciels. Supportant le HDTV mais aussi les DRM de type HDCP, le moteur vidéo, via son codec logiciel PureVideo, offre des fonctions 3:2 et 2:2 pull-down ainsi que des fonctions de deblocking et d'antialiasing censées améliorer la qualité générale de l'image. Le procédé Inverse Téléciné également dit 3:2 ou 2:2 pulldown consiste à supprimer l'effet de flou qui apparaît lorsqu'un film originalement enregistré en 24 FPS est traduit en 25 ou 30 fps pour être pressé sur DVD.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
ITER : le premier élément du Tokamak est installé

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top