NVIDIA GeForce 7800 GTX

22 juin 2005 à 15h00
0

NVIDIA G70 : du rififi dans les noms de code

Alors que depuis la nuit des temps, NVIDIA utilise pour désigner ses puces graphiques le même type de nom de code, commençant systématiquement par le préfixe NV, le fabricant effectue un virage à 180° en affublant son dernier-né de l'étrange nom de code « G70 ». Dès lors on peut se demander à quoi correspond ce G70 dans les anciennes roadmaps de NVIDIA ? Le NV50 ? Assurément non, vu qu'il ne s'agit pas d'une vraie nouvelle architecture, non le G70 serait plus proche du NV47 et les mauvaises langues seraient tentées de dire que ce changement de dénomination intervient à point nommé pour nous faire oublier que le GeForce 7800 GTX a un lien de parenté évident avec les GeForce 6... Au-delà des querelles de nom de code NVIDIA annonce aujourd'hui exclusivement le modèle GeForce 7800 GTX, les futures déclinaisons comme le modèle GT devant être dévoilées un peu plus tard.

0000011800133970-photo-nvidia-mad-mod-mike.jpg

Julien intrigué par la nouvelle GeForce de NVIDIA


NVIDIA G70 : un NV40 amélioré

Fort du succès de son NV40, NVIDIA a décidé de capitaliser sur les atouts de cette architecture ce qui ravira au passage nombre de développeurs de jeux leur évitant ainsi de revoir leur façon de coder. Pour donner naissance au GeForce 7, les ingénieurs de la firme de Santa-Clara avaient donc pour mission d'identifier les principaux points faibles du GeForce 6 et d'y remédier. Le fruit de ce travail est l'arrivée du moteur de rendu CineFX 4.0 qui apporte quelques améliorations de ci, de là. Le premier changement introduit par ce nouveau processeur graphique DirectX 9.0c concerne sa puissance géométrique. Partant du constat que la géométrie est encore et toujours à la base de la 3D, les équipes de NVIDIA ont augmenté le nombre de vertex pipelines du GeForce 7. Celui-ci peut donc s'appuyer sur 8 unités indépendantes de traitement des vertices contre six auparavant, soit une augmentation de 33%, ce qui aura pour effet premier d'autoriser le traitement d'un plus grand nombre de figures géométriques en parallèle et sera particulièrement bénéfique aux applications effectuant notamment des rendus d'ombre. NVIDIA ne s'est pas arrêté en si bon chemin et les unités de vertex ont été légèrement optimisées.

0000011800134454-photo-vertex-pipeline.jpg

Architecture d'un Vertex Pipeline


Deuxième grosse nouveauté à signaler, le passage de 16 pixels pipelines à 24 pixels pipelines grâce à l'adjonction de deux quads supplémentaires (les pipelines sont distribués sur six blocs comprenant chacun quatres pixels pipelines d'où la notion de quad). A l'inverse les ROP (Raster Operation) Engine sont, comme sur le GeForce 6, toujours au nombre de 16. Pour mémoire les unités ROP gèrent certaines opérations comme le mélange, la compression Z-Buffer ou l'anti-aliasing et supportent le Multiple Render Targets (MRT).

0000014000134010-photo-architecture-du-pipeline-geforce-7.jpg

Architecture du GeForce 7


Quant à l'architecture même du pipeline 3D elle a été légèrement revue afin d'améliorer les performances mathématiques brutes de la puce. Car aujourd'hui si le GeForce 6800 est relativement costaud, il manque tout de même de pèche pour certains domaines de plus en plus cruciaux comme l'exécution des Shaders 3.0 et plus particulièrement ceux disposant d'un grand nombre d'instructions. Comment y parvenir ? Rappelons tout d'abord que le GeForce 7, tout comme son prédécesseur d'ailleurs, dispose d'une architecture parallèle de type SIMD (Single Instruction Multiple Data) ce qui se traduit dans les faits par la présence, sur chaque pipe, de deux unités de calculs dédiées aux shaders et travaillant en FP32, calculs en virgule flottante avec une précision de 32 bits. Après avoir analysé plus de 1300 des shaders les plus courants les ingénieurs de NVIDIA ont déterminé que pour augmenter leur vitesse de traitement il fallait booster les MADD. Mais qu'est ce qu'un MADD ? Un MADD est une instruction mathématique de type Multiply & Accumulate (en gros une multiplication suivie d'une addition) fréquemment utilisée dans la plupart des programmes d'éclairage, de transformations ou de calcul de texture. Avec le GeForce 7 NVIDIA a revu les capacités des mini-ALU (Arithmetical Logic Unit) pour que chaque unité de pixel shader puisse maintenant exécuter 4 MADD en virgule flottante pour la puissance brute totale de la puce avoisine les 200 gigaflops (unité de mesure des opérations en virgule flottante effectuées à la seconde). Grâce à ce changement NVIDIA espère que le temps de traitement des shaders sera divisé par deux. Face au GeForce 7, le GeForce 6 ne pouvait lui exécuter que 2 MADD sur une seule des deux mini-ALU. On notera au passage que le nombre de registres du GeForce 7 reste identique à son prédécesseur.

0000014000134017-photo-nvidia-geforce-7-pipeline-3d.jpg

Architecture d'un pipe Pixel Shader du GeForce 7


Tout comme le GeForce 6, chaque pipeline du GeForce 7 dispose de sa propre unité de texture. Cette dernière a toutefois été sensiblement revue pour permettre un accès plus rapide aux textures avec en sus la possibilité d'obtenir certains éléments composant les textures (autrement dit les texels), et ce dans différentes tailles, toujours dans le but d'accélérer l'exécution des shaders. De plus le moteur de textures dispose d'un mécanisme de cache amélioré ce qui, combiné aux améliorations précédentes, devrait augmenter les performances du filtrage des textures 64 bits rendus en virgule flottante ce qui profitera principalement aux effets HDR (High Dynamic Range). Sans rentrer dans les détails le HDR permet d'intégrer dans les jeux de saississants effets de contre-jour qui sont calculés en temps réel en fonction des sources lumineuses et de la position du personnage. Vous trouverez plus de détails sur le HDR dans notre test du GeForce 6 que vous pouvez compulser ici. Les fonctions de filtrage anisotropique devraient également profiter de ses améliorations. Enfin du côté du contrôleur mémoire, le GeForce 7 profite toujours d'un bus mémoire sur 256 bits dont certains algorithmes auraient été optimisés.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
ITER : le premier élément du Tokamak est installé

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top