Californie, jeux vidéo et pin-ups : Nerces à l'E3

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
03 juin 2005 à 18h00
0

Sommaire

Civilization 4 (c) Firaxis / Take 2 Interactive

Toujours développé par Sid Meier et son équipe de Firaxis, la licence de Civilization a cependant changé de main pour rallier l'écurie Take 2 Interactive. Cette passation de pouvoir est surtout pour nous l'occasion de voir débouler le quatrième opus prévu pour la fin de cette année si tout va bien. Alors que le troisième avait un petit peu déçu les vieux de la vieille, ce Civilization 4 est évidemment celui de l'espoir pour de nombreux joueurs et du renouveau pour les développeurs. Premier changement mis en avant par ces derniers, le passage à un environnement entièrement en trois dimensions. Cela n'aura peut-être pas beaucoup d'incidence sur les parties, mais au premier coup d'oeil, il est tout de même assez sympa de pouvoir zoomer sur n'importe quel coin de la carte sans qu'aucun chargement / ralentissement ne se ressente. Sur le plan cosmétique, on remarquera également la refonte d'une grande partie des graphismes et la possibilité de voir les structures présentes dans chaque ville sans charger d'écran supplémentaire, simplement en zoomant encore un peu plus.

Ce passage à la 3D aura également permis quelques fantaisies graphiques avec des unités mieux dessinées et quelques effets notamment sur l'eau. Rien de bien extraordinaire cependant, mais ce n'est pas sur ce point-là que l'on attend vraiment Civilization 4. Le fonctionnement du jeu est plus ou moins identique à ce que nous connaissons déjà et il est toujours question de guider son peuple sur une très large période de notre histoire. Parmi les changements, on notera tout d'abord que l'interface a été passablement revue afin d'être plus accessible pour les débutants. Du côté du gameplay, quelques éléments relativement novateurs font leur introduction. Les progrès technologiques pourront ainsi amener le joueur à débloquer un total de sept religions. Une fois découvertes, elles se répandent à travers l'empire et pourront également permettre d'influencer culturellement les voisins. Les options civiques permettent pour leur part d'enrichir encore les différents gouvernements disponibles dans le jeu en choisissant par exemple entre la liberté d'expression et l'esclavage, ou bien la transmission héréditaire du pouvoir et la tenue d'élections.

L'arbre des technologies qui permet d'accéder à tout ceci ressemble beaucoup à celui de Civilization 3, même s'il est sensiblement plus souple. Du côté des combats, quelques changements notables sont également à préciser. Ainsi, Firaxis a essayé d'éviter la multiplication des unités à travers le monde en adoptant un système de spécialisation / promotion qui permet à chaque unité d'acquérir quelques compétences supplémentaires avec l'expérience. Au choix du joueur, une unité pourra ainsi devenir plus efficace au débarquement ou bien voir plus loin. Firaxis a également mis l'accent sur le jeu en équipe qui devrait permettre, en multijoueurs, de partager à peu près tout entre plusieurs peuples afin de produire des alliances toujours plus riches. Enfin, Civilization 4 devrait faire le bonheur des « moddeurs » avec la possibilité de modifier presque tous les compartiments du jeu : des simples changements graphiques, à la modification des cartes ou même jusqu'à la personnalisation des scripts d'intelligence artificielle !

00D2000000129449-photo-civilization-4.jpg
00D2000000129450-photo-civilization-4.jpg
00D2000000129451-photo-civilization-4.jpg
00D2000000129452-photo-civilization-4.jpg
00D2000000129453-photo-civilization-4.jpg
00D2000000129454-photo-civilization-4.jpg
00D2000000129455-photo-civilization-4.jpg
00D2000000129456-photo-civilization-4.jpg
00D2000000129457-photo-civilization-4.jpg
Modifié le 19/09/2018 à 16h45
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Renault annonce une perte record de près de 7,3 milliards d'euros
Elon Musk veut fournir des logiciels, des batteries et des moteurs à d'autres constructeurs
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Rocambole : l'application est enfin de retour sur le Google Play Store !
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Windows : le bug de recherche dans l'Explorateur bientôt réglé... Huit mois après
L'évasion Carlos Ghosn financée en Bitcoins
scroll top