Le Pentium M s'invite dans nos PC de bureau

26 mai 2005 à 17h20
0

Overclocking

Avec un processeur qui chauffe peu, consomme peu et offre une efficacité par MHz assez impressionnante, il est évidemment tentant de s'adonner à l'overclocking. Fort logiquement, les Pentium M Banias se prêtent moins volontiers à la tâche que leurs descendants les Dothan puisqu'ils sont gravés en 0,13 µ quand les derniers Pentium M profitent d'une finesse de gravure de 0,09 µ. Ainsi sur la carte-mère DFI à base de chipset i855GM avec notre Pentium M Banias 1,7 GHz nous atteignons dans le meilleur des cas un FSB de 125 MHz en ramenant le coefficient multiplicateur à 15 et en augmentant la tension CPU à 1,356 Volts. Le cas du Pentium M 2,13 GHz est beaucoup plus intéressant puisque s'il opère à la base avec un FSB de 133 MHz, nous avons facilement pu atteindre les 160 MHz avec un coefficient de 16 et un voltage très légèrement relevé... Soit pratiquement 2,6 GHz. En baissant encore le coefficient, nous atteignons au mieux les 170 MHz sans pouvoir toutefois monter plus haut... Côté mémoire, nous avons réglé sa fréquence autour des 200 MHz avec le jeu des ratios. Rappelons par ailleurs que l'overclocking pose un gros souci si vous utilisez le coeur graphique intégré du i855GM : en effet si la partie 2D suivra, la 3D sera totalement dans les choux avec des artefacts dans tous les sens quelques soit la fréquence mémoire que vous adoptiez.

000000DC00129894-photo-oc-pentium-m-sur-aopen.jpg

CPU-Z et overclocking du Pentium M

Chez Aopen l'overclocking est beaucoup plus délicat. Tout d'abord faute de pouvoir régler manuellement le ratio mémoire le potentiel d'overclocking est d'emblée plus limité. Avec de la mémoire DDR2 il est même presque impossible et nous n'avons pas pu dépasser les 115 MHz avec le Banias... En repassant sur de la DDR conventionnelle l'overclocking est un peu plus probant même si la carte fonctionne nativement avec la technologie SpeedStep. Du coup si vous pouvez croire que vous avez réglé un FSB de 120 MHz pour un coefficient de 15 et que tout fonctionne un petit CPU-Z s'impose pour vérifier que le coefficient ne soit pas ramené à votre insu à une valeur plus faible. Le logiciel d'overclocking livré par Aopen permet de désactiver le Speedstep et d'overclocker le système depuis Windows. En l'utilisant, nous parvenons avec notre Pentium M Dothan à un FSB de 160 MHz pour un coefficient de 16x soit une fréquence de 2,5 GHz. Au dessus de 160 MHz le système n'est plus du tout stable et même la modification des latences mémoire ou des tensions ne peut hélas plus nous aider.

000000B400129892-photo-aopen-oc-utility.jpg
000000B400129893-photo-aopen-oc-utility-2.jpg

Utilitaire Aopen d'overclocking

Asus rime ici avec bonheur lorsqu'il s'agit d'overclocking. La P4P800 SE est en effet d'une souplesse à nulle autre pareil et s'avère largement plus maniable et stable que la carte Aopen lorsqu'il s'agit d'overclocking. Il suffit de modifier le FSB processeur dans le BIOS pour profiter d'une fréquence d'horloge supérieure. Les considérations mémoire et voltage passent au second plan tant le comportement de la carte a été étudié pour ce genre de pratique. Seul grief notable le BIOS 1008 de la P4P800 SE ne permet pas de régler la tension du processeur alors que DFI et Aopen offrent tout deux ce réglage. Pour remédier au problème Asus a conçu le BIOS 1009, encore en version beta, qui donne accès aux réglages de tension processeur. En attendant avec le BIOS 1008 il est possible de régler la tension mémoire de 2,55 à 2,85 Volts par pas de 0,1 et de sélectionner les fréquences AGP et PCI en forçant notamment un ratio fixe (66/33). Toutefois le coefficient multiplicateur du processeur n'est hélas pas modifiable... Avec le BIOS 1008, nous avons pu atteindre un FSB de 165 MHz avec notre Pentium M Dothan pour une fréquence de fonctionnement de 2,6 GHz. En mettant à jour le BIOS vers la version 1009, qui réintroduit la modification du voltage CPU, nous avons pu franchir de nouvelles barrières en atteignant les 170 MHz grâce à une tension processeur réglée sur 1,550 volts pour une fréquence réelle de 2,7 GHz. Les 2,8 GHz sont hélas restés hors de notre portée...

000000DC00130239-photo-asus-ct479-oc.jpg
000000DC00130262-photo-asus-ct479-oc-2.jpg

Overclocking obtenu avec l'Asus P4P800 SE et le CT-479


Tests d'overclocking

Pour bien montrer l'intérêt de l'overclocking d'un Pentium M nous avons effectué quelques rapides tests où nous comparons les performances de notre Pentium M 2.13 GHz overclocké à 2,65 GHz (16x166 MHz) sur une P4P800SE aux performances obtenues à sa fréquence initiale. Nous ne manquerons bien sûr pas de faire figurer les scores d'un Pentium 4 3.4 GHz et d'un Athlon 64 3500+ qui pour le coup eux ne sont pas overclockés.

FarCry v1.3 - 800x600x16

00130635-photo-pentium-m-farcry-oc.jpg

Sous FarCry un petit overclocking de notre Pentium M permet de gagner près de 16% ! Du coup le Pentium M est ici plus rapide que l'Athlon 64 3500+ et largement plus véloce que le Pentium 4 3.4 GHz.

Windows Media Encoder 9

00130638-photo-pentium-m-wme9-oc.jpg

Avec le Windows Media Encoder 9 le simple fait d'overclocking change la donne du tout au tout. Alors que notre Pentium M 2.13 GHz se faisait allégrement devancer par les Pentium 4 et autres Athlon 64, le simple fait de le passer à 2,65 GHz lui redonne l'avantage. A cette fréquence notre système Pentium M est plus véloce qu'un Pentium 4 3.4 GHz en s'acquittant de la tâche six secondes plus rapidement.

Température

Chacune de nos trois plates-formes utilisant un système de refroidissement différent, celui-ci s'avère plus ou moins efficace et bruyant. Au chapitre des nuisances sonores, c'est DFI qui s'adjuge la triste première place le tout petit ventilateur surplombant son radiateur étant assez désagréable à la longue. Bien sûr il sera possible de sous-volter sa tension pour diminuer la gêne... Chez Asus le ventilateur du CT-479 est heureusement moins bruyant que celui de DFI mais certaines oreilles sensibles pourraient redouter ses 3000 tours/minute. Il sera possible de le réguler en utilisant par exemple un petit utilitaire alors que chez Aopen le large ventilateur est somme toute assez discret. Côté efficacité des systèmes de refroidissement, celui d'Asus est de loin le plus efficient grâce à sa taille largement supérieure aux autres ventirads Pentium M. Globalement d'une carte à l'autre la température de notre Pentium M 2.13 GHz variait dans la zone des 45° C. On notera au passage que le BIOS d'Aopen remonte des informations de température assez fantaisistes, flirtant parfois avec les 60°C.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
ITER : le premier élément du Tokamak est installé
scroll top