Le Pentium M s'invite dans nos PC de bureau

26 mai 2005 à 17h20
0

Aopen i915GMm-HFS

Le fabricant taiwanais Aopen fait parti des rares constructeurs avec DFI à s'être penché sur la problématique des Cartes mères Pentium M. Dans cette optique, Aopen propose deux cartes distinctes pour le dernier processeur en vogue d'Intel avec un modèle semblable à celui de DFI, et basé sur le chipset i855GM, mais aussi et surtout la toute nouvelle i915GMm-HFS qui nous intéresse aujourd'hui. Cette carte mère, présentée à l'occasion du CeBIT, a pour particularité d'utiliser le dernier chipset d'Intel en date dédié aux plates-formes mobiles. Les avantages apportés par ce chipset sont nombreux à commencer par le support du bus PCI-Express, de la DDR2 en mode double canal ou de l'Intel High Definition Audio. Du coup la i915GMm-HFS d'Aopen se positionne d'emblée un cran au-dessus de la carte DFI.

0000014000129896-photo-aopen-i915gmm-hfs-2.jpg

Carte mère Aopen i915GMm-HFS

Se présentant au format microATX la carte d'Aopen adopte un PCB noir et semble au premier coup d'œil plutôt bien garnie. Il faut dire que les ingénieurs d'Aopen ont été loin de se satisfaire des fonctionnalités embarquées du i915GM et l'ont allégrement complété tout en lui conférant un certain niveau de souplesse. Ainsi, elle peut fonctionner soit avec de la mémoire DDR2 soit avec de la mémoire DDR : pour chaque format de mémoire la carte est munie de deux connecteurs pouvant accueillir 2 Go. Adoptant un Socket 479, tout comme la carte DFI, la i915GMm-HFS est compatible avec les Processeurs Dothan en FSB533 et ce de manière native. Problème toutefois la compatibilité avec les processeurs en FSB400 nécessite de mettre les mains dans le cambouis. Ainsi au premier allumage avec un Pentium M 1,7 GHz Banias le système ne démarre pas. Il faut en effet manœuvrer un jumper pour configurer manuellement le mode FSB400 afin que la plate-forme veuille bien fonctionner. Bien que décrite dans le guide de mise en route livré cette procédure n'en demeure pas moins quelque peu déconcertante. Autre souci si vous utilisez un Pentium M en FSB 400 vous ne pourrez pas bénéficier d'un mode de fonctionnement désynchronisé de la DDR2. En clair impossible de faire fonctionner votre DDR2 en 533 MHz avec un processeur FSB400. Le BIOS passe par défaut la mémoire DDR2 à 400 MHz et si l'on tente de spécifier manuellement les 533 MHz le système ne répond plus. Dommage ! De plus avec un processeur Pentium M à 533 MHz et comme sur la carte mère DFI, la mémoire DDR conventionnelle fonctionnera au mieux en mode DDR333, inutile donc d'espérer pouvoir tirer parti d'une éventuelle DDR400 et encore moins du mode double canal. Par ailleurs, la lecture des informations SPD de nos barrettes DDR2 n'est pas des plus exactes puisque nos Corsair 4300C3 Pro ont été programmées avec des latences 4/4/4/12 alors que leur SPD stipule 3/3/3/8. Tout comme DFI, Aopen livre sa carte mère avec un ventirad dédié au Pentium M. Celui-ci est toutefois plus large, et dispose d'un ventilateur à pâles translucides de plus grande envergure (5 cm) pour un silence relativement appréciable. Si l'on s'aventure à bloquer le ventilateur une alarme se fait immédiatement entendre vous prévenant ainsi d'une défaillance. De plus, le BIOS permet de régler la vitesse de rotation du ventilateur sur un mode pleine vitesse, un mode de vitesse prédéfinie ou bien encore sur un mode automatique qui ajuste la vitesse de ventilation en fonction de la charge processeur. Le chipset adopte un système de refroidissement passif et son southbridge est recouvert d'un radiateur métallique taillé dans la masse et évoquant la marque Aopen, un peu semblable dans l'esprit à ce qu'on trouve sur les dernières cartes mères Abit. La partie alimentation de la carte mère fait naturellement appel à un connecteur ATX, tout comme sur la DFI, si ce n'est qu'ici un second connecteur ATX 12 Volts est présent. Soulignons au passage que quelques MOSFET sont présents sur la face arrière de la carte.

0000011800129895-photo-aopen-i915gmm-hfs-1.jpg
0000011800129897-photo-aopen-i915gmm-hfs-3.jpg

Détails de l'Aopen i915GMm-HFS

Côté composants, Aopen nous gâte puisqu'en sus des fonctions déjà gérées naturellement par le chipset i915GM on retrouve une puce Agera pour la prise en charge du FireWire et une puce Silicon Image Sil3132 interfacée en PCI-Express pour gérer le Serial-ATA II. En outre, le contrôleur Silicon Image peut gérer les modes RAID 0 et RAID 1. La partie réseau est à la fête puisque le constructeur a pris soin d'offrir une double prise en charge Gigabit grâce à la présence de deux puces Marvell 88E8053. Le sous-système audio fait appel pour sa part à la technologie Intel High Definition Audio et Aopen a ici retenu un codec Realtek ALC880. Enfin deux puces Chrontel sont en charge de la gestion des sorties vidéo numériques : le composant Chrontel 7307 gère la sortie DVI alors que le Chrontel 7021 gère la sortie composante. Pour les exploiter, il faudra impérativement installer les Drivers fournis par Aopen sur son CD de pilotes.

0000011800129898-photo-aopen-i915gmm-hfs-4.jpg
0000011800129901-photo-aopen-i915gmm-hfs-7.jpg

Système de refroidissement du chipset i915GM

Passons maintenant à l'étude de la connectique de la carte qui compte deux ports PCI, un port PCI-Express 16x et un connecteur PCI-Express 1x. Avec un seul connecteur IDE la carte peut supporter un maximum de deux périphériques IDE du fait des limitations du chipset i915GM. Toutefois, il faut noter que pour une étrange raison le second périphérique IDE est désactivé par défaut dans le BIOS de la carte mère. Du coup si vous comptez utiliser un disque dur IDE et un lecteur CD-Rom il faudra impérativement faire un détour par le BIOS pour activer le périphérique esclave du canal IDE. Soulignons au passage, une autre curiosité pour utiliser une carte graphique PCI-Express en lieu et place du chipset graphique intégré il faut déplacer quatre blocs de jumper. Si vous ne le faites pas, le système fonctionne, mais des instabilités peuvent apparaître. Mais trêve de digressions et revenons-en à la connectique pour vous apprendre que la carte compte quatre ports Serial-ATA dont deux sont gérés nativement par le southbridge Intel et deux sont gérés par la puce Silicon Image retenue par Aopen. Si la carte comporte bien un connecteur pour lecteur de disquettes celui-ci adopte un format propriétaire et il faudra impérativement utiliser la nappe livrée par AOpen pour espérer l'exploiter. Pour le reste de la connectique on retrouve quatre ports USB 2.0, deux connecteurs RJ45, une sortie DVI, une sortie VGA DB15, une rampe de six connecteurs audio mini-jack, une sortie vidéo composante ainsi qu'une sortie S-Vidéo. On notera l'absence physique de port série, parallèle ou bien FireWire alors même que tout ceci est nativement géré par la i915GMm-HFS. Faute de place, Aopen a été obligé de déporter ce type de connectique, mais l'absence la plus criante concerne sûrement les ports PS/2. Heureusement, Aopen livre avec sa carte mère un port PS/2 sur T-Bracket dédié au clavier : il faudra donc impérativement le mettre en place si vous ne disposez pas d'un clavier USB. On ne regrettera au passage qu'aucun T-Bracket avec port série, parallèle ou même Firewire ne soit fourni. Glissons au passage quelques mots sur le bundle qui se résumé à un IO/Shield, un manuel avec CD, deux adaptateurs Molex/SATA, un T-Bracket PS/2, deux câbles Serial-ATA, un ventirad Pentium M et deux adaptateurs SPDIF pour relier les entrées/sorties audios numériques de la carte.

0000011800129899-photo-aopen-i915gmm-hfs-5.jpg
0000011800129900-photo-aopen-i915gmm-hfs-6.jpg

Des sorties vidéos complètes et le ventirad Aopen

Terminons ce tour du propriétaire par quelques mots sur le BIOS assurément bien plus limité que celui de DFI. S'il n'est pas question ici non plus de toucher au voltage mémoire il n'est pas non plus question de modifier le ratio pour la fréquence de fonctionnement de la mémoire. Ceci n'est pas sans poser problème puisque cela réduit d'autant l'attrait de l'overclocking. Les paramètres de latence mémoire sont heureusement réglables tout comme la fréquence du Front Side Bus, la tension CPU ou bien encore le coefficient multiplicateur. Le BIOS propose de plus un AGP/PCI lock.

Aopen i915GMm-HFS

4

Les plus

  • Techniquement la carte la plus aboutie
  • Support PCI-Express
  • Sorties vidéos

Les moins

  • Prix trop élevé
  • Performances moyennes
  • Gestion mémoire à revoir

0

Performances7

Fonctionnalités9

Fiabilité8



 DFI 855GME-MGFAopen i915GMm-HFS
Socket ProcesseurSocket 479Socket 479
ChipsetIntel i855GME + 6300ESBIntel i915GM + ICH6M
Slots AGP/PCI1x AGP 4x, 2 PCI, 1 PCI-X2 PCI
Slots PCI-ExpressN/A1x PCIe 16x - 1x PCIe 1x
Emplacements mémoire2x DDR2x DDR + 2x DDR2
Connecteurs PATA21
Connecteurs SATA24
Contrôleur RAIDIntel 6300ESBIntel ICH6M + Silicon Image Sil3132
Support SATA 2NonOui via Sil3132
Codec AudioRealtek ALC655Realtek ALC880
RéseauRealtek RTL8110 - GBe2x Marvell 88E8053 - GBe
Sorties vidéosVGAVGA + DVI + Composante + S-Vidéo
Puce FireWireVIA VT6307Agere
Connecteurs USB 2.044
Connecteurs Audio3 mini jacks6 mini jacks
Connecteurs ventilateur2 + 1 CPU2 + 1 CPU
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Elon Musk veut fournir des logiciels, des batteries et des moteurs à d'autres constructeurs
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Rocambole : l'application est enfin de retour sur le Google Play Store !
scroll top