Sparkle GeForce 6600 GT 256 Mo

29 avril 2005 à 14h00
0
0000005000057640-photo-logo-sparkle.jpg
Lancé à la rentrée dernière le GeForce 6600 GT a fait, et continue de faire, les beaux jours de NVIDIA qui a trouvé dans cette puce graphique un excellent compromis entre performances et prix public. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si la firme au caméléon levait officiellement le voile sur cette puce à l'occasion du dernier QuakeCon en l'affublant du titre de puce graphique recommandée pour Doom 3. Au-delà du marketing, les qualités du GeForce 6600 GT sont bien réelles et après l'avoir proposée au seul format PCI-Express, NVIDIA a décliné sa puce à succès en version AGP dès le mois de décembre dernier.

Jusqu'à présent qui disait GeForce 6600 GT, disait 128 Mo de mémoire embarquée... Jusqu'à présent seulement car depuis le dernier CeBIT, nous avons vu fleurir des cartes GeForce 6600 GT embarquant 256 Mo de mémoire vidéo. D'un point de vue marketing, la mention 256 Mo devrait à coup sûr faire son petit effet, mais, techniquement, le choix est-il si judicieux ? Voilà ce que nous nous proposons d'étudier en nous penchant sur le GeForce 6600 GT 256 Mo de Sparkle.

0000011800127322-photo-bo-te-sparkle-geforce-6600-gt-256mo.jpg

GeForce 6600 GT : les bases

0000008C00096564-photo-logo-nvidia-geforce-6600gt.jpg
Nous ne reviendrons pas dans cet article sur l'architecture exacte et précise du GeForce 6600 GT, chose que nous avions pu faire lors de précédents tests. Ainsi, nous nous contenterons d'évoquer les grandes lignes pour souligner que le GeForce 6600 GT adopte la même architecture que le GeForce 6800 et dispose en conséquence des mêmes fonctionnalités avec notamment le support de DirectX 9.0c et des Shader Models 3.0. Techniquement la puce comporte huit pixel pipelines et trois vertex engines. Gravé en 0,11 µ, le GeForce 6600 GT compte quelques 146 millions de transistors et se voit cadencé à 500 MHz. La mémoire embarquée est de type GDDR3, mais l'interface retenue par NVIDIA est sur 128 bits. Du coup la bande passante mémoire est quelque peu limitée et on peut s'interroger d'emblée sur le gain potentiel qu'il y aurait à augmenter la taille mémoire vu que de toute façon la bande passante n'excède pas 16 Go/s. De plus, fort peu de jeux tirent profit d'une telle quantité de mémoire, du moins pour le moment. Précisons enfin que la fréquence mémoire est normalement fixée par NVIDIA est de 500 MHz.

000000F000126250-photo-sparkle-geforce-6600-gt-256mo-capture-drivers.jpg

Pilotes ForceWare montrant les 256 Mo de mémoire du GeForce 6600 GT de Sparkle


Sparkle GeForce 6600 GT 256 Mo

Peu habitué des premières technologiques, si tant est que l'on puisse qualifier l'adjonction de mémoire vidéo supplémentaire de la sorte, Sparkle est en tout cas l'un des premiers constructeurs à oser le GeForce 6600 GT en version 256 Mo. Livrée dans une boîte des plus passe-partout, la carte au format PCI-Express adopte un design somme toute standard. Si les dimensions du PCB bleu sont classiques, on notera que les ingénieurs de Sparkle ont adjoint un connecteur d'alimentation PCI-Express sur la carte graphique, chose qui n'est habituellement pas de mise sur les GeForce 6600 GT : sachez à ce propos que le raccordement d'une alimentation supplémentaire est indispensable pour le bon fonctionnement de la carte. Le processeur graphique se voit ici surmonté d'un large bloc de refroidissement ventilé en métal et revêtu de noir. Son examen révèle la présence de coussinets, les mêmes que ceux qui avaient causé quelques problèmes sur les premières séries de GeForce 6600 GT AGP, alors que des pads thermiques sont appliqués sur les quatre composants mémoire de la face supérieure de la carte. Notez que le dispositif est un peu bruyant. Au verso, la carte embarque quatre autres composants mémoire portant ainsi la capacité à ces fameux 256 Mo. Au contraire des puces présentes sur le recto, aucun dispositif ne vient refroidir celles situées au dos de la carte. La mémoire en question est de type GDDR3 et Sparkle fait en toute logique appel à des composants haut de gamme de marque Samsung et certifiés à 1,6 ns. Pour les autres caractéristiques, la carte propose une fonction VIVO et embarque à cet effet un composant Philips SAA7115HL qui gère les entrées et sorties vidéo. Disposant d'un connecteur SLI, la carte est pourvue en sortie de deux connecteurs DVI et un connecteur mini-Din pour la vidéo. Notez au passage, et c'est un détail purement esthétique, que le T-Bracket est doré, tout comme les connecteurs. Question fréquences de fonctionnement, Sparkle cadence le processeur graphique à 500 MHz et s'est laissé aller à surcadencer la mémoire qui opère à 550 MHz contre 500 MHz habituellement.

0000011800126326-photo-sparkle-geforce-6600-gt-256-mo-la-carte-1.jpg
0000011800126327-photo-sparkle-geforce-6600-gt-256-mo-la-carte-2.jpg

Carte Sparkle GeForce 6600 GT - 256 Mo

Du côté du bundle, Sparkle livre sa carte avec un nombre appréciable d'accessoires. On retrouve ainsi dans la petite boîte deux adaptateurs DVI/VGA, un câble S-Vidéo, un adaptateur électrique Molex/PCI-Express ainsi qu'un câble vidéo qui offre une entrée composite, une entrée et une sortie S-Vidéo en plus de la sortie composante. Sparkle livre également le jeu Painkiller en version complète, mais anglaise, un manuel d'utilisation, le logiciel PowerDVD 5.0 sans oublier un CD de pilotes.

Overclocking, SLI et qualité de rendu

Avant d'entamer l'examen des performances de la dernière carte Sparkle, nous nous sommes adonné à une petite séance d'overclocking. Le résultat est globalement satisfaisant le GPU ayant atteint sans problème les 535 MHz lorsque la mémoire opérait à 600 MHz. Du côté du SLI, nous avons essayé de mettre en SLI la carte de Sparkle avec une GeForce 6600 GT standard munie de seulement 128 Mo de mémoire. Première surprise, le connecteur SLI de la carte Sparkle est décalé de quelques millimètres par rapport à celui d'une GeForce 6600 GT standard. Résultat, il est impossible d'utiliser les ponts plastiques livrés par la plupart des constructeurs de Cartes mères. Disposant d'un connecteur SLI flexible, merci Asus, nous avons quand même pu relier la Sparkle 6600 GT 256 Mo à une MSI 6600 GT 128 Mo. Au démarrage de Windows XP, nous avons eu la bonne surprise de voir les pilotes NVIDIA nous proposer d'activer le SLI. Hélas cette bonne surprise fut de courte durée le système rebootant en boucle avec un écran bleu. Pour le moment il semble donc impossible de faire du SLI avec une 6600 GT 256 Mo et une 6600 GT 128 Mo.

Nous avons également voulu vérifier en pratique s'il existait une différence au niveau de la qualité du rendu graphique entre le GeForce 6600 GT 128 Mo et son équivalent en version 256 Mo signé Sparkle. Pour cela nous nous sommes basés sur Doom 3 dont vous trouverez les captures ci-dessous. Comme vous pouvez le constater et hormis les quelques différences du jeu d'éclairage la qualité de la texture du mur est identique entre les deux cartes peu importe la quantité de mémoire embarquée.

000000DC00127494-photo-sparkle-6600-gt-doom-3-128mo.jpg
000000DC00127495-photo-sparkle-6600-gt-doom-3-256mo.jpg

Qualité de rendu sous Doom 3 : à gauche avec 128 Mo de mémoire, à droite avec la Sparkle 256 Mo
00051152-photo-configuration-compl-te.jpg
Pour tester les performances du GeForce 6600 GT 256 Mo de Sparkle, nous avons eu recours à la configuration suivante :
  • Carte mère Asus P5AD2E Premium (BIOS 1004),
  • Processeur Intel Pentium 4 560 (3,6 GHz)
  • 2x512Mo Corsair Twin2X PC4300,
  • Disque dur Western Digital Raptor 36Go SATA 150
Comme à l'accoutumée, notre plate-forme opérait sous Windows XP Professionnel Service Pack 2 et disposait des derniers pilotes disponibles à la date du test, en l'occurrence les ForceWare 71.89. Nous comparerons les performances du GeForce 6600 GT 256 Mo avec celles d'un GeForce 6600 GT signé MSI et muni de seulement 128 Mo de mémoire et nous opposerons à ces cartes un Radeon X700 Pro. Notez que Sparkle ayant surcadencé le système mémoire de sa carte graphique nous ferons figurer dans nos graphiques deux résultats : l'un obtenu avec les fréquences commerciales de la carte, l'autre avec une fréquence ramenée à 500 MHz comme sur les GeForce 6600 GT 128 Mo.

3DMark 2005

00127245-photo-sparkle-6600-gt-3dmark-05.jpg

Commençons par 3DMark 2005, à l'inverse d'AquaMark, semble tirer profit de la quantité de mémoire supérieure de la carte de Sparkle. Ici, la version 256 Mo de Sparkle est, à fréquence égale, 7% plus rapide que le GeForce 6600 GT 128 Mo. Reste à voir si ce constat se vérifie dans les jeux.

AquaMark 3

00127246-photo-sparkle-6600-gt-aquamark3.jpg

Avec AquaMark 3 les GeForce 6600 GT sont en tête et à fréquence égale la différence de performances entre les versions 128 et 256 Mo est tout simplement nulle. Si la GeForce 6600 GT de Sparkle s'adjuge la première place c'est uniquement lorsqu'elle fonctionne à ses fréquences d'origine qui sont, rappelons-le, supérieures à celles d'une GeForce 6600 GT standard.

Unreal Tournament 2003

00127251-photo-sparkle-6600-gt-ut-2003.jpg

Ici et comme avec Aquamark, on ne constate aucune différence avec la version 128 Mo ou 256 Mo de la GeForce 6600 GT à fréquence égale, et ce, même en 1600x1200.

Far Cry v1.3

00127248-photo-sparkle-6600-gt-farcry.jpg

Avec Far Cry et toujours à fréquence égale, l'apport de la mémoire supplémentaire se ressent et l'on gagne 2,4% de performances. Le gain est certes modeste, mais il est bel et bien présent. A ses fréquences d'origine la carte de Sparkle affiche un écart de performances avec le GeForce 6600 GT standard de 7%.

Far Cry v1.3 - FSAA 4x & Aniso 8x

00127249-photo-sparkle-6600-gt-farcry-fsaa-aniso.jpg

En activant les fonctions de filtrage les 256 Mo de la GeForce 6600 GT de Sparkle ne s'avèrent réellement déterminants qu'en 1600x1200. Ici, le gain face au modèle 128 Mo s'établit à 8%. Un mot sur le Radeon X700 Pro qui semble bien chahuté sous Far Cry.

Half-Life 2

00127250-photo-sparkle-6600-gt-half-life-2.jpg

Autre BlockBuster, Half-Life 2 délivre des résultats quelque peu surprenants. On constate tout d'abord qu'en 1024x768 toutes nos cartes se tiennent alors qu'en 1280x1024 l'avantage de la Sparkle sur la carte MSI est très réduit. Beaucoup plus étonnant, en 1600x1200 le GeForce 6600 GT 128 Mo de MSI prend la tête devant sa rivale Sparkle. Les 256 Mo de mémoire embarquée ne semblent donc pas particulièrement utiles à notre ami Gordon Freeman.

Doom 3

00127247-photo-sparkle-6600-gt-doom-3.jpg

Terminons par Doom 3. Ici, les 256 Mo font tout de même leur petit effet et l'on peut espérer à fréquence égale un gain maximal de 4%. Ce n'est pas transcendant certes, mais c'est toujours ça de pris, d'autant qu'à ses fréquences d'origine la carte de Sparkle conserve évidemment la première place, loin devant le Radeon X700 Pro.

Conclusion

Comme on pouvait s'y attendre, l'apport des 256 Mo sur le GeForce 6600 GT est pratiquement nul. Même en poussant la puce vedette de NVIDIA dans ses derniers retranchements, notamment avec l'activation des fonctions d'anticrénelage, le gain obtenu n'excède que rarement les 4% face au modèle équipé de 128 Mo. La faute à la bande passante limitée de l'interface mémoire qui reste sur 128 bits mais aussi au nombre peu important de jeux exigeant plus de 128 Mo. Peu probant donc, les 256 Mo ne font toutefois pas de mal, selon le vieil adage qui peut le plus peut le moins. Pour ne rien gâcher, la carte de Sparkle utilise de la mémoire de qualité dont la fréquence brute est légèrement supérieure à celle qui équipe traditionnellement les GeForce 6600 GT. Soignée, capable de fonctionner en SLI et overclockable, la 6600 GT de Sparkle est une bonne carte qui dispose, cerise sur le gâteau, de fonctions VIVO. Hélas, son prix estimé à quelque 250€ est beaucoup trop élevé face au modèle 128 Mo, la quantité de mémoire supplémentaire n'étant au final qu'un argument commercial.

Sparkle GeForce 6600 GT 256 Mo

6

Les plus

  • Design soigné
  • Fonction VIVO
  • Fréquences supérieures

Les moins

  • Le prix
  • Bundle peu emballant
  • Apport négligeable des 256 Mo

0

Performances8

Fonctionnalités8

Confort d'utilisation8

Modifié le 19/09/2018 à 16h44
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Nobilis ajoute quelques titres à ses « budgets »
GeForce 6600 GT 256 Mo en test sur Clubic
La fin des processeurs Pentium 4 2.8 GHz
Microsoft affiche toujours de bons résultats
Atari annonce ses titres pour l'E3
Nouveau mini-PC chez Biostar
UbiSoft publie ses résultats et reporte Lockdown
Black & White 2 : la première vidéo
Tiger : le nouveau coup de griffe d'Apple
Les premières images de Chaos League : Mort Subite
Haut de page