Cartes graphiques DirectX 9.0 milieu de gamme - Printemps 2004 - Reloaded

0
L'industrie de la 3D n'en finit plus d'évoluer et avec le lancement des nouveaux blockbusters que sont, ou seront, les ATI X800 et GeForce 6800, les modèles actuels de milieu de gamme devraient rapidement voir leur prix chuter. Mouvement qui devrait logiquement précéder une disparition programmée de ces produits en vue de leur remplacement par de nouvelles générations de puces. L'occasion pour nous de se pencher sur quelques unes des Cartes Graphiques milieu de gamme du moment pour faire un point définitif quand à leurs performances, notamment avec les derniers jeux en vogue.

Nous avons retenu pour cette deuxième mouture de notre comparatif des cartes à base de Radeon 9600 XT, Radeon 9800 SE, Radeon 9800 Pro, GeForce FX 5700 Ultra en version DDR3, GeForce FX 5900 et GeForce FX 5900 XT. Comme vous le découvrirez au fil des pages, toutes les cartes que nous avons retenues ont leurs spécificités et illustrent au mieux l'état de l'offre milieu de gamme actuelle avec des rapports qualité/prix sensiblement différents. Ayant eu l'occasion de traiter des Radeon 9600XT, GeForce FX 5900 et 5900 XT à de multiples reprises nous ne reviendrons pas sur les caractéristiques de ces puces, pour nous concentrer dans les lignes qui suivent sur le GeForce FX 5700 Ultra en version DDR3 et sur le Radeon 9800 SE.

0000011800088283-photo-cartes-graphiques.jpg

GeForce FX 5700 Ultra et DDR 3, un couple gagnant ?

000000A000078861-photo-logo-nvidia-badge.jpg
Faute de nouveau chip milieu de gamme, NVIDIA a profité du dernier CeBIT pour lancer, en catimini ou presque, une version revisitée de sa GeForce FX 5700 Ultra en la dotant cette fois-ci de mémoire DDR3. Techniquement le GeForce FX 5700 Ultra n'a pas réellement besoin de la DDR3, la DDR2 qui l'équipait dans sa première version délivrant une bande passante largement suffisante. Pour autant le passage à la DDR3 s'imposait pour plusieurs raisons.

Il permet tout d'abord à la firme de Santa-Clara de mettre à l'épreuve sa maîtrise technologique en vue de se préparer à la production de masse des futurs GeForce 6 qui auront pour la plupart recours à la DDR3. Avouons aussi qu'au niveau marketing l'étiquette DDR3 fait toujours mieux sur une boîte que DDR2... Mais avec l'arrêt progressif de la production de puces DDR2 par Samsung, NVIDIA se devait de revoir ses choix en adoptant une mémoire disponible massivement qui soit à la fois performante et peu coûteuse. La DDR3 tombait donc à point nommé pour le constructeur qui grâce à elle peut simplifier le design de référence du GeForce 5700 Ultra en vue de baisser son coût de production.

On touche là au cœur du problème ! En effet les premières GeForce FX 5700 Ultra avaient rencontrées un succès relativement modeste du fait, non pas de leurs performances, mais de leur prix un tantinet élevé. Ceci était dû notamment au coût de la DDR2 qui pesait sur le prix final de la carte mais aussi à l'arrivée brutale du 5900 XT qui a cannibalisé les GeForce FX 5700 Ultra en offrant de meilleures performances pour un prix identique.

La DDR3 est donc pour NVIDIA la solution à tous ces maux et si d'un point de vue des performances pures son intérêt est nul face à la DDR2, cette nouvelle mémoire est économiquement intéressante. Gravée en 0.11µ la DDR3 chauffe bien moins que la DDR2 en offrant des densités supérieures pour une consommation électrique raisonnable. Du coup le design de référence de NVIDIA s'allège considérablement et l'on ne retrouve plus que quatre puces mémoire sur la partie supérieure de la carte. Celles-ci sont signées Samsung et certifiées pour un fonctionnement à 500 MHz avec une tension de 1.9 V. Du coup l'imposant radiateur autrefois présent au dos des GeForce FX 5700 Ultra tire sa révérence ce qui rend la carte plus légère, plus compacte, et surtout moins chère à produire. Malgré la faible gourmandise en énergie de la DDR3, NVIDIA ne semble pas avoir revu le bloc d'alimentation de la carte qui reste imposant et le GeForce FX 5700 Ultra requiert toujours un connecteur Molex pour fonctionner correctement. Par rapport à la précédente GeForce FX 5700 Ultra, cette nouvelle mouture conserve la même fréquence d'horloge pour le GPU, à savoir 475 MHz, alors que la mémoire passe de 450 à 475 MHz avec un interfaçage sur 128 bits. Du coup la bande passante théorique augmente également en passant de 14 à près de 15.2 Go par seconde.

000000E600088274-photo-puces-m-moire-ddr3.jpg

Puces mémoires Samsung en DDR3

Mis à part les changements évoqués précédemment la carte ressemble donc trait pour trait à son aînée. Le système de ventilation est discret et constitué d'un radiateur passif sur lequel souffle un petit ventilateur arborant le logo NVIDIA. Aucune fonction VIVO n'est présente sur notre carte de référence mais les partenaires de NVIDIA sont libres d'intégrer une puce Philips pour gérer l'acquisition vidéo. Idem pour la sortie DVI qui est ici gérée directement par le processeur GeForce. Terminons par la connectique de la carte qui se résume à un port VGA DB15, un connecteur DVI et une sortie vidéo.


ATI Radeon 9800 SE : anguille sous roche ?

000000A000060297-photo-logo-ati-small.jpg
Un de mes collègues écrivait récemment qu'il était bon, dans la carrière d'un testeur, de se faire remettre en place par le produit testé. Au début incrédule face à telle déclaration, votre serviteur a récemment pu en faire la douloureuse expérience. Lors de la rédaction de ce comparatif j'ai en effet jeté mon dévolu sur une carte à base de Radeon 9800 SE, un modèle Sapphire en l'occurrence, pensant que celui-ci pourrait se rapprocher d'un GeForce 5900 XT, commercialisé à peine trente euros de plus. Hélas je suis ici tombé dans un piège de débutant à qui le marketing pourrait faire prendre des vessies pour des lanternes. Avec une appellation volontairement dérivée du Radeon 9800, ATI brouille les cartes en insinuant dans l'esprit du consommateur que le Radeon 9800 SE offre des performances proches d'un Radeon 9800. C'était malheureusement sans compter sur le fait que chez ATI, SE signifie performances divisées par deux. Du coup la déception fut grande lorsque les premiers résultats de la carte sont tombés...

Les spécifications techniques du Radeon 9800 SE font état d'une puce gravée en 0,15µ et comportant 110 millions de transistors. L'architecture est héritée de la famille R3xx avec quatre pixel pipelines et un TMU par pipe. Question fréquence, ATI recommande 325 MHz pour le VPU et 270 MHz pour la mémoire. Mémoire qu'il est possible d'interfacer en 128 ou 256 bits. Pour des raisons de coût la plupart des constructeurs optent pour la version 128 bits ce qui n'est pas sans effet sur les performances puisque la bande passante mémoire chute à seulement 8Go par seconde.


Récapitulatif des spécifications des GPU

Afin de vous aider à y voir plus clair parmi les différentes puces graphiques équipant les cartes que nous avons sélectionné nous avons dressé le tableau suivant. Celui-ci regroupe les principales caractéristiques techniques des puces en présence.

00090661-photo-comparo-cg-middle-end-tab-specs.jpg

GeCube Radeon 9600 XT

Lors d'un précédent test, nous avions quelque peu malmené une carte graphique à base de Radeon 9600 XT signée GeCube. Il faut dire que le modèle en question était handicapé par des fréquences de fonctionnement sacrément réduites du fait d'une généreuse quantité de mémoire vidéo s'élevant à 256Mo. GeCube a voulu nous montrer qu'il savait également faire de bonnes Radeon 9600 XT, avec des fréquences correctes et des performances au rendez-vous, quitte à n'avoir que 128 Mo de mémoire vidéo. Pour cela le constructeur nous a fait parvenir son modèle standard basé sur le Radeon 9600 XT en révision C3. La carte arbore, comme à l'accoutumée chez GeCube, un PCB rouge que l'on aperçoit finalement très peu, un imposant système de refroidissement recouvrant les puces mémoire et le processeur. Bien qu'imitant le dispositif employé par les Radeon 9800 XT, ce système n'a pourtant pas grand-chose de commun avec les cartes haut de gamme, son radiateur étant en métal et non en cuivre. Ce dernier est encastré dans un moulage de plastique, qui grâce à la présence de conduits, guide l'air soufflé par le ventilateur sur les ailettes du radiateur afin d'expulser la chaleur en dehors de la carte. Le tout est décoré d'un autocollant Radeon 9600XT, alors que le ventilateur aux pales translucides arbore fièrement un autocollant 'Graphics By ATI'. GeCube a également pris soin d'apposer des pads thermiques sur les puces mémoire, alors que celles présentes au dos de la carte sont recouvertes de radiateurs passifs. Dotée de 128 Mo de mémoire vidéo, la carte exploite des puces mémoire au format BGA de marque Samsung dont le temps d'accès est de 3ns. Les fréquences de la carte sont de 499MHz pour le VPU et 325 MHz pour la mémoire.

000000E600088267-photo-gecube-radeon-9600-xt-front.jpg
000000E600088268-photo-gecube-radeon-9600-xt-back.jpg

Carte GeCube Radeon 9600 XT : des faux airs de Radeon 9800 XT...

Plutôt discrète en fonctionnement la carte se contente du port AGP 8x pour son alimentation et offre en sortie un port VGA DB15, une prise DVI ainsi qu'un connecteur vidéo au format miniDin propriétaire. Le bundle reste correct avec un manuel, un CD de pilote, un câble en Y offrant sorties S-Vidéo et Composite, un adaptateur DVI/VGA, ainsi que PowerDVD XP et le jeu Delta Force Black Hawk Down en versions complètes.

GeCube Radeon 9600 XT

6

Les plus

  • Bon rapport qualité/prix
  • Bonnes performances

Les moins

  • Mémoire trop limitée
  • Bundle dérisoire
  • Pas d'overdrive

0

Performances7

Fonctionnalités7

Confort d'utilisation8



Sapphire Radeon 9800 SE

Sapphire, qui a réussi à percer de bien belle manière sur le marché français en à peine quelques mois, propose à son catalogue une carte graphique équipée du processeur graphique Radeon 9800 SE. La Sapphire Atlantis Radeon 9800 SE est une carte moyen de gamme commercialisée aux alentours des 170€ et disposant de 128Mo de mémoire vidéo. Livrée dans une bien belle boîte la carte arbore, comme toujours chez Sapphire, un PCB de couleur rouge aux dimensions tout à fait convenables. Le système de refroidissement, qui ne recouvre que le processeur graphique, est des plus plaisants puisqu'il rappelle l'époque maintenant révolue des Radeon 9500 et 9700 avec l'utilisation d'un radiateur métallique noir au centre duquel souffle un petit ventilateur. Compacte la carte utilise l'interface AGP 8x et se voit pourvu d'un connecteur d'alimentation au format mini-Molex. Pour le reste, l'Atlantis 9800 SE fait appel à des puces mémoire de marque Infineon au format BGA dont le temps d'accès est de 3.3 ns. Question fréquence, Sapphire cadence le Radeon 9800 SE à 324 MHz contre 270 MHz pour la mémoire DDR. L'extérieur de la carte dispose d'un port VGA DB 15, d'une prise DVI et d'une sortie vidéo.

000000E600088263-photo-sapphire-radeon-9800-se-front.jpg
000000E600088264-photo-sapphire-radeon-9800-se-back.jpg

Carte Sapphire Radeon 9800 SE : la sobriété est de mise

Le bundle livré par Sapphire est honnête avec outre le manuel francisé et les CD de pilotes (incluant l'utilitaire d'overclocking maison) tout un tas de câbles dont un câble S-Vidéo, un câble composite, un adaptateur DVI/VGA ainsi qu'un adapteur miniDin/Composite. L'offre logiciel se résume à peau de chagrin avec un PowerDVD en version 4.0 et le fameux jeu Tomb Raider - The Angel Of Darkness en version complète.

Sapphire Radeon 9800 SE

2

Les plus

  • Design discret et sobre
  • Bon overclocking

Les moins

  • Performances très moyennes
  • Bundle trop étriqué
  • Prix trop élevé

0

Performances5

Fonctionnalités8

Confort d'utilisation8



PowerColor Radeon 9800 Pro

Initialement absent de notre comparatif pour cause de non disponibilité, ou plutôt de disponibilité tendue, le Radeon 9800 Pro nous est finalement parvenu en provenance directe de Taiwan. Il s'agit pour l'occasion d'une carte PowerColor dotée de 128 Mo de mémoire vidéo et utilisant l'interface AGP 8x. Qualifiée de carte du moment par certains, le Radeon 9800 Pro a entamé une seconde carrière quelques jours après le lancement par NVIDIA du GeForce FX 5900 XT. Il faut dire que NVIDIA a réussi un très beau coup avec le GeForce FX 5900 XT en proposant une carte DirectX 9.0 aux performances alléchantes pour un prix avoisinant les 200€. A l'époque ATI n'avait rien à proposer d'équivalent et le canadien a très vite réagit en réalignant le positionnement tarifaire de son Radeon 9800 Pro afin qu'il entre en concurrence directe avec le GeForce FX 5900 XT. Aujourd'hui proposé pour une poignée supplémentaire d'euros, le Radeon 9800 Pro n'a pas beaucoup évolué par rapport aux premiers Radeon 9800 Pro sortis en avril 2003.

La carte de PowerColor arbore un PCB rouge pourvu en son extrémité d'un connecteur Molex. Le système de refroidissement du VPU est des plus modestes puisqu'il s'agit ici d'un simple radiateur métallique pourvu en son centre d'un ventilateur arborant le logo ATI. Simple et efficace le design du Radeon 9800 Pro de PowerColor a tout pour plaire, la carte s'avérant qui plus est particulièrement silencieuse. Les puces mémoires sélectionnées par Tul - Powercolor sont de marque Hynix et affichent un temps d'accès de 2.8ns. Vérifications faites, le VPU employé est bien un Radeon 9800 Pro (R350), et non un Radeon 9800 XT (R360). Question fréquence le VPU est cadencé à 378MHz pour une mémoire fonctionnant à 337,5 MHz soit un tout petit peu moins que les spécifications officielles d'ATI (380/340). Enfin la carte offre une connectique on ne peut plus banale avec en sortie une prise VGA DB15, un connecteur DVI et une sortie vidéo au format propriétaire.

000000E600090645-photo-powercolor-radeon-9800-pro-1.jpg
000000E600090646-photo-powercolor-radeon-9800-pro-2.jpg

PowerColor Radeon 9800 Pro : une carte comme on les aime !

Côté bundle, PowerColor livre divers accessoires avec le traditionnel adaptateur DVI/VGA, un câble composite, un câble S-Vidéo ainsi qu'un adaptateur mini-din vers composite. La boîte comprend également un manuel, un CD de pilotes, ainsi que le logiciel WinDVD 4 et les jeux Tomb Raider - The Angel Of Darkness et Big Mutha Truckers en versions complètes. PowerColor ajoute également un CD comprenant des versions de démonstration de divers jeux.

PowerColor Radeon 9800 Pro

8

Les plus

  • Design impeccable
  • Bonnes performances
  • Bon rapport qualité/prix

Les moins

  • Jeux du bundle ?

0

Performances9

Fonctionnalités8

Confort d'utilisation8


PixelView GeForce FX 5900XT Golden Limited

Avec sa GeForce FX 5700, ProLink lançait il y à quelques mois une carte graphique originale munie d'un carénage métallique et d'un système de diagnostic composé d'un écran LCD indiquant en temps réel la température du processeur et la vitesse de rotation de son ventilateur. Baptisé PDF, pour Plasma Display Fan, ce dispositif plutôt innovant souffrait de divers défauts de jeunesse rendant son utilisation pratiquement impossible ; l'écran n'étant par exemple pas orientable. Conscient des lacunes de son système, ProLink l'a fait évoluer en version 2.0 et l'adapte à sa toute nouvelle GeForce FX 5900 XT, en version Golden Limited. Livrée dans une boîte aux couleurs flashy, la carte arbore un PCB bleu et son système de refroidissement est dissimulé sous une carapace métallique de couleur argent. Le matériau employé est de l'aluminium bon marché percé de divers orifices alors qu'une ouverture en forme de grille trahit la présence d'un ventilateur sur la partie supérieure de la carte. D'après Prolink cette structure a été spécialement étudiée pour garantir une meilleure circulation des flux d'air. Comme vous pouvez-vous l'imaginer nous avons démonté la carrosserie en question pour voir que seul le processeur est recouvert d'un radiateur métallique au centre duquel trône un ventilateur à larges pâles translucides. Ce dernier s'illumine d'ailleurs de bleu lorsque le système est en fonctionnement. Les puces mémoire ne bénéficient donc d'aucun refroidissement particulier ce qui pourrait poser problème pour les amateurs d'overclocking.

Le système PDF II a donc été amélioré puisque s'il s'agit toujours d'afficher en temps réel la température du processeur et la vitesse de rotation du ventilateur sur un écran LCD celui-ci est, grande nouveauté, orientable sur 180° et peut même être déporté en façade de votre PC. Le bloc abritant l'écran LCD est fait de plastique translucide et s'allume en bleu au démarrage de la carte. Bien que totalement orientable le bloc semble fragile et son système de fixation est des plus bancals étant donné qu'il faut enfoncer des petits picots en plastique dans les perforations du support métallique. L'écran est entouré de quelques boutons dont un commutateur qui affiche la température soit en degrés celsius, soit en farenheit. Le système PDF II est également capable d'ajuster automatiquement la vitesse de rotation du ventilateur en fonction de la chaleur dégagée par le processeur faisant ainsi passer le niveau de bruit de 28 à 45dB. Le tout est complété par le logiciel PatrolMan qui reprend les indications du PDF en ajoutant les informations sur les tensions et la possibilité de modifier les fréquences de la carte directement depuis Windows.

000000E600088271-photo-prolink-5900xt-golden-limited-front.jpg
000000E600088272-photo-prolink-5900xt-golden-limited-back.jpg

Carte ProLink GeForce FX 5900 XT Golden Limited de face et de dos : un carrénage particulier et un système PDF II enfin utilisable !

Utilisant un connecteur Molex, la carte est dotée de 128 Mo de mémoire vidéo et utilise le bus AGP 8x. Les puces mémoire sont de marque Hynix au format BGA et affichent un temps d'accès est de 2,8ns. Question fréquences, Prolink a cadencé le GeForce FX 5900 XT à 390 MHz et 700 MHz pour la mémoire. La sortie DVI de la carte est ici gérée par un TMDS externe, en l'occurrence un composant THine. La connectique est on ne peut plus standard avec un port DVI, une prise VGA DB15 et une sortie vidéo au format composite.

Le bundle est constitué de divers éléments dont un rack translucide au format 5 ¼ permettant de déporter l'écran PDF en façade de votre ordinateur. Il faut pour cela utiliser le petit câble fournit dont la longueur semble un peu juste, tout dépendant ensuite de la position de la baie. Au chapitre des accessoires, ProLink fournit un câble Molex en Y, un adaptateur DVI/VGA, un câble S-Vidéo, un câble composite ainsi qu'un adaptateur S-Vidéo vers composite. On trouve également dans la boîte un manuel, un CD de pilotes et un disque contenant une très vieille version 3.0 de PowerDVD. L'offre logicielle n'est donc pas le point fort de ce bundle...

ProLink GeForce FX 5900 XT Golden Limited

8

Les plus

  • Système PDF II utilisable
  • Bonnes performances
  • Bon overclocking

Les moins

  • Prix certainement un peu élevé
  • Bundle pingre

0

Performances8

Fonctionnalités8

Confort d'utilisation8


XFX GeForce FX 5700 Ultra DDR3

Lancée récemment sur le marché européen la marque XFX entend bien se faire une place de choix dans les rayonnages des revendeurs. Pour cela XFX compte sur le design particulièrement attrayant de ses boîtes mais aussi sur sa réactivité et sur la conception même de ses cartes. La compagnie le prouve une fois de plus avec sa toute nouvelle XFX GeForce FX 5700 Ultra qui utilise de la mémoire DDR3. Au sortir de la boîte la carte séduit par son PCB bleu relativement soigné et par son système de refroidissement discret et efficace. XFX respecte ici le design de référence de NVIDIA dans ses moindres détails, le PCB et le ventirad étant identiques à ceux préconisés par la firme au caméléon. Bien sûr le constructeur ajoute sa petite touche en apposant un autocollant holographique à ses couleurs au centre du ventilateur alors que ce dernier est cerclé d'un cache métallique aux couleurs de la marque. La carte est pourvue d'une prise Molex et comporte 128Mo de mémoire vidéo au format DDR3 et de marque Samsung.

Si XFX suit scrupuleusement les recommandations de NVIDIA pour le design de ses cartes, il n'en va pas de même pour leurs fréquences. En effet le constructeur a choisi d'overclocker quelque peu sa carte en cadençant le GPU à 510 MHz alors que la fréquence mémoire s'envole à 1.02 GHz. Du coup les performances du produit devraient être significativement meilleures que les traditionnelles GeForce FX 5700 Ultra. Précisons que cette montée en fréquence est rendue possible en partie grâce à l'utilisation d'un radiateur passif au dos de la carte, qui bien que ne surmontant aucune puce mémoire contribue à offrir une meilleure dissipation thermique. Précisons par ailleurs que la carte est dépourvue de fonctions VIVO et utilise un TMDS Silicon Image pour la sortie DVI. La connectique de la carte se compose de deux prises DVI et d'une sortie vidéo analogique.

000000E600088265-photo-xfx-5700-ultra-ddr3-front.jpg
000000E600088266-photo-xfx-5700-ultra-ddr3-back.jpg

XFX GeForce FX 5700 Ultra DDR3 : un design tout à fait standard

Pour le bundle, XFX oblige, c'est plutôt l'avalanche de bonnes surprises. Le constructeur nous propose en effet deux adaptateurs DVI/VGA, un câble S-Vidéo, un câble composite ainsi qu'un adaptateur propriétaire transformant la sortie vidéo en sortie S-VHS. En sus des manuels, XFX nous propose un CD de pilotes ainsi que divers jeux en versions complètes : MotoGP 2, DeltaForce Black Hawk Down et Commandos 3 : Destination Berlin.

XFX GeForce FX 5700 Ultra DDR3

6

Les plus

  • Bonnes performances
  • Fréquences élevées
  • Beau bundle

Les moins

  • Overclocking mémoire impossible
  • Apport de la DDR3 peu évident
  • Prix élevé

0

Performances7

Fonctionnalités8

Confort d'utilisation8



Asus V9950 Gamer Edition

Depuis qu'Asus a rejoint les rangs des partenaires d'ATI, on aurait presque oublié que le constructeur faisait aussi des Cartes Graphiques à base de puces NVIDIA. Asus nous l'a récemment rappelé en lançant une GeForce FX 5900 en version spéciale, baptisée pour l'occasion V9950 Gamer Edition. Livrée dans une boîte de grande dimension la carte se présente sous une forme relativement compacte et adopte un PCB bleu. Nécessitant une alimentation Molex, la V9950 Gamer Edition fait dans la sobriété avec un système de refroidissement plutôt simpliste. Il est constitué de deux radiateurs passifs recouvrant quatre puces mémoire chacun, et d'un radiateur cuivré, qui apposé sur le processeur, contribue à son bon refroidissement grâce à un ventilateur, le tout étant encastré dans un revêtement métallique doré frappé du nom du fabricant.

La carte est dotée de 128 Mo de mémoire vidéo répartie sur des puces Samsung DDR au format FBGA et dont les temps d'accès sont de 2 ns. Question fréquences, Asus a cadencé le processeur à 400 MHz contre 702 MHz pour la mémoire. Le GeForce FX 5900 Gamer Edition d'Asus affiche donc une fréquence identique au GeForce FX 5900 du moins pour ce qui est du processeur. En effet la mémoire tourne beaucoup moins vite que celle équipant un GeForce FX 5900 standard, NVIDIA recommandant une fréquence de 850 MHz... Démunie de fonctions VIVO la V9950 Gamer Edition fait appel à un TMDS externe, sous la forme d'une puce Silicon Image, pour gérer les écrans plats. La connectique de la carte se compose d'un port VGA DB15, d'une prise DVI et d'une sortie S-VHS.

000000E600088269-photo-asus-v9950-ge-front.jpg
000000E600088270-photo-asus-v9950-ge-back.jpg

Asus V9950 Gamer Edition : un GeForce FX 5900 sauce Asus es-spéciale...

Côté bundle, Asus fait dans le classique avec les traditionnels manuels, un adaptateur DVI/VGA et un câble transformant la sortie S-Vidéo au format composite. La partie logicielle de l'offre n'est guère plus alléchante avec un CD de pilote, comprenant également les outils Asus à l'utilité plus ou moins discutables, un lecteur de DVD baptisé AsusDVD et les jeux Delta Force Black Hawk Down, Battle Engine Aquila et GunMetal en versions complètes. Rien de bien alléchant d'autant qu'Asus rajoute un CD regroupant sept titres pas vraiment tout jeune en versions d'évaluation.

Asus V9950 Gamer Edition

6

Les plus

  • Bonnes performances
  • Prix attractif
  • Bundle correct

Les moins

  • Overclocking impossible
  • Chauffe importante
  • BIOS bridé

0

Performances8

Fonctionnalités7

Confort d'utilisation6


Overclocking

00048667-photo-overclocking.jpg
Pour beaucoup l'achat d'une carte graphique se fait en fonction de son potentiel d'overclocking histoire d'exploiter au maximum ses capacités. Dans ce domaine les prestations de nos diverses cartes se sont avérées fort inégales. Les cartes à base de puces ATI ont montré une certaine facilité à supporter l'overclocking, et si le Radeon 9600 XT n'a pas particulièrement brillé du fait de sa mémoire bridée, le Radeon 9800 SE de Sapphire s'est montré tout à fait intéressant dans ce domaine, l'overclocking ayant permis de gagner près de 13% en performances. Le Radeon 9800 Pro supporte pour sa part moyennement l'overclocking le système de refroidissement employé par PowerColor étant inadapté et la gravure 0,15µ de la puce se prétant moyennement bien à l'exercice. Nous avons tout de même pu atteindre les 410 MHz pour le VPU et 370 MHz pour la mémoire (au delà des artefacts étaient visibles). ATI ne proposant hélas toujours pas de fonction d'ajustement des fréquences d'horloge depuis ses pilotes, il faut recourir à un logiciel comme Powerstrip pour overclocker les cartes.

Chez NVIDIA l'overclocking se fait depuis le panneau de configuration des Drivers si les fameux coolbits sont installés. Nos diverses cartes se sont ici plus ou moins bien comportées selon le modèle. Commençons par Asus dont la Gamer Edition ne supporte tout simplement pas l'overclocking. Le constructeur a en effet bridé son BIOS pour interdire la fonction d'overclocking automatique des pilotes NVIDIA. En parallèle l'overclocking depuis les pilotes est inopérant ce qui nous a conduit à employer le logiciel SmartDoctor censé autoriser l'overclocking jusqu'à 425 MHz et livré par Asus. Hélas, trois fois hélas, la carte délivrait des scores inférieurs une fois overclockée. Autant dire que la V9950 Gamer Edition ne supporte par l'overclocking, un comble pour une carte destinée aux joueurs ! La faute semble venir du système de refroidissement qui a bien du mal à disperser la chaleur...Bien qu'ayant lui aussi choisi de désactiver l'overclocking automatique, XFX propose avec sa 5700 Ultra une carte facilement overclockable, du moins au niveau du processeur, la mémoire DDR3 étant déjà au maximum de ses capacités. Nous avons ainsi pu atteindre les 560 MHz ce qui se traduit par une augmentation d'environ 5% des performances. Le cas Prolink est très prometteur, l'overclocking que nous avons pu pratiquer étant pour le moins impressionnant, la carte fonctionnant sans broncher à 470 MHz pour le GPU et 860 MHz pour la mémoire. Cela permet à la GeForce 5900 XT signée ProLink d'afficher un gain de performances de près de 10%.

Vous trouverez ci-dessous deux graphiques montrant les performances obtenues avant et après overclocking par nos diverses cartes sous 3DMark 2001 SE et Return to castle wolfenstein. Notez que l'Asus V9950 Gamer Edition ne figure pas dans les graphiques vu qu'il ne nous a pas été possible de l'overclocker.

00090666-photo-comparo-cg-middle-end-oc-1-rtcw.jpg


00090667-photo-comparo-cg-middle-end-oc-2-3dmark.jpg


000000DC00088275-photo-boxshot-far-cry.jpg

Le cas Far Cry...

Far Cry n'en finit plus de faire couler de l'encre, tant ce jeu au gameplay finalement assez traditionnel s'avère révolutionnaire du point de vue graphique. Les petits gars de chez Crytek ont en effet su profiter du retard d'Half-Life 2 pour nous pondre une véritable petite merveille qui redéfinit le réalisme et la qualité graphique des jeux actuellement disponibles sur PC. Far Cry concrétise à lui tout seul les promesses de DirectX 9.0 puisqu'il en exploite les ficelles avec une utilisation intensive des Pixel Shaders. Reste que si graphiquement Far Cry définit un nouveau standard, le jeu est particulièrement gourmand et exigeant tant en terme de puissance graphique que de puissance processeur. Lors de nos divers tests nous avons ainsi pu constater que Far Cry exige 1 Go de mémoire vive pour fonctionner confortablement, alors que les Cartes Graphiques doivent disposer de 256 Mo de mémoire vidéo. C'est là où le bas blesse, du moins pour NVIDIA... En effet les pilotes officiels 56.72 montrent de sérieuses limites avec les cartes GeForce FX disposant de 128 Mo de mémoire (les 5900 Ultra avec 256 Mo de mémoire n'ont aucun problème). Avec ce type de cartes, Far Cry en version 1.1 s'affiche partiellement en mode fil de fer en 1280x1024 avec du clipping, du banding et d'autres joyeusetés de ce genre... Bref le jeu est inutilisable et le framerate est rédhibitoire avec en moyenne 4 image par seconde !

Pour contourner ce bug fort ennuyeux causé par les pilotes ForceWare, nous avons dû utiliser les pilotes 61.11 qui corrigent toutes ces anomalies et permettent d'utiliser Far Cry dans de bonnes conditions avec les GeForce FX et ce y compris dans des résolutions élevées. Du côté de chez ATI, il n'y a pas de problème particulier à signaler au niveau de la compatibilité des pilotes avec le BlockBuster du moment. Il est vrai que cela aurait été étonnant, sachant que le jeu a été développé autour de l'architecture R3xx.
00051152-photo-configuration-compl-te.jpg
Pour mesurer les performances des diverses cartes nous avons employé notre habituelle configuration de référence, récemment remise au goût du jour et dont la configuration est la suivante :
  • Intel Pentium 4 C 3.4 GHz
  • Asus P4C800 Deluxe rev2 - BIOS 1016
  • 2x512Mo Corsair TwinX LL PC3200
  • Disque dur Seagate 120Go UDMA100 7200RPM
Comme de bien entendu notre système fonctionnait sous Windows XP Professionnel Service Pack 1 et utilisait les pilotes ForceWare 56.72 pour les cartes NVIDIA et CATALYST 4.4 pour les cartes ATI. Notez que seul le test Far Cry a été effectué avec les pilotes 61.11 de NVIDIA pour les raisons expliquées précédemment.




3DMark 2001 SE

00090647-photo-comparo-cg-middle-end-3dmark-2001-se.jpg

Nous avons pour coutume de commencer nos tests de Cartes Graphiques par ce bon vieux 3DMark 2001SE et ce n'est pas cet article qui dérogera à la règle. Les résultats obtenus semblent fort logiques avec un Radeon 9800 Pro en tête et, dans son sillage, le GeForce FX 5900. On note que le GeForce FX 5900 Gamer Edition d'Asus fait mieux que le GeForce FX 5900 XT de ProLink ce qui est relativement logique. Le Radeon 9800 Pro de PowerColor est ici 12% plus rapide que la carte Asus à base de GeForce FX 5900. Le cas des GeForce FX 5700 Ultra est plus intéressant puisque l'on constate que leurs performances sont tout à fait similaires qu'elles soient munies de DDR2 ou de DDR3 : seule la version signée XFX arrive à se démarquer grâce à ses fréquences de fonctionnement supérieures. Les cartes ATI ne brillent guère dans ce test et si le Raden 9600 XT fait encore bonne figure, on ne peut pas en dire autant du Radeon 9800 SE qui est tout simplement deux fois moins puissant que le GeForce FX 5900.


3DMark 2003

00090649-photo-comparo-cg-middle-end-3dmark-2003.jpg

Enchaînons avec la version 2003 de 3DMark qui positionne en tête de classement notre GeForce FX 5900. La carte d'Asus termine ici devant la GeForce FX 5900 XT de Prolink mais son avance s'effondre en 1600x1200 où les deux cartes sont à égalité. Le Radeon 9800 Pro est ici sensiblement plus performant que son concurrent direct représenté par le GeForce FX 5900 Gamer Edition d'Asus. Côté GeForce FX 5700 Ultra, ce que nous observions précédemment reste d'actualité avec des performances identiques entre versions DDR2 et DDR3, et toujours un avantage certain pour la carte signée XFX. Le Radeon 9600 XT fait ici aussi bien que les GeForce FX 5700 Ultra, sauf en très haute résolution, alors que son cousin, le Radeon 9800 SE termine dernier.


Return To Castle Wolfenstein - Enemy Territory

00090654-photo-comparo-cg-middle-end-rtcw.jpg

Jeu OpenGL basé sur le moteur graphique de Quake III, Return To Castle Wolfenstein vient confirmer, par le biais de notre démo personnalisée, nos précédents benchs avec un Radeon 9800 Pro en tête dans les hautes résolutions. La carte de PowerColor affiche des performances similaires au GeForce FX 5900 d'Asus alors que l'on assiste à un duel toujours très serré entre la Gamer Edition et la GeForce FX 5900 XT de ProLink. La carte d'Asus l'emporte ici avec un avantage de 4% sur sa rivale. Le cas des GeForce FX 5700 Ultra est plus intéressant puisque pour la première fois le modèle de référence utilisant de la DDR3 s'avère moins performant que notre carte MSI exploitant de la DDR2. On note d'ailleurs que plus la résolution augmente, plus cet écart se creuse. Si la carte de XFX parvient à conserver la tête du peloton NV36, son avance face au modèle DDR2 est très réduite. Les cartes ATI sont pour leur part malmenées avec un Radeon 9600 XT avant dernier et un Radeon 9800 SE qui termine sur la dernière marche du podium.


Unreal Tournament 2003

00090659-photo-comparo-cg-middle-end-ut2003.jpg

Référence pour les fraggers acharnés, Unreal Tournament 2003 propulse en tête le Radeon 9800 Pro dont les performances sont 8% supérieures à celles du GeForce FX 5900. Ce dernier voit son avance sur les cartes Asus et ProLink se réduire quelque peu. La carte de référence NVIDIA à base de GeForce FX 5700 Ultra et utilisant de la mémoire DDR3 retombant sur ses pieds en délivrant des performances similaires au modèle MSI à base de DDR2 tandis que la carte XFX est quelque peu devant. Face au modèle DDR2, la solution XFX est 4% plus performante. Bien que traditionnellement à l'aise avec Unreal Tournament 2003, les cartes ATI n'inquiètent pas leurs concurrentes NVIDIA et les performances du Radeon 9800 SE sont tout bonnement consternantes.


Splinter Cell v1.2b

00090657-photo-comparo-cg-middle-end-splinter-cell.jpg

Autre jeu DirectX 8.1, Splinter Cell permet au Radeon 9600 XT de redorer un peu son blason avec des performances identiques aux GeForce 5700 Ultra. Ici le GeForce FX 5700 Ultra DDR2 de MSI termine bien souvent devant la version DDR3 mais d'une courte tête alors que la carte XFX est naturellement devant. Les différentes moutures de GeForce FX 5900 constituent le trio de tête avec dans l'ordre : Abit, Asus et Prolink et pour la première fois le Radeon 9800 Pro marque quelque peu le pas avec un score légèrement en retrait face aux cartes NVIDIA. On note au passage que l'écart de performance entre ProLink et Asus est véritablement infime. Terminons par le Radeon 9800 SE qui s'avère ici encore deux fois plus lent qu'un GeForce FX 5900 XT...


AquaMark 3.0

00090650-photo-comparo-cg-middle-end-aquamark-3.jpg

AquaMark utilise dans version 3.0 les fameux Pixel Shaders 2.0 introduits par DirectX 9.0. Cela a pour conséquence de positionner le Radeon 9600 XT de GeCube au même niveau que les GeForce FX 5700 Ultra, alors que les Radeon 9800 Pro et GeForce FX 5900 constituent logiquement le peloton de tête. Si le Radeon 9800 Pro dispose d'une confortable avance sur les GeForce FX 5900 en 1024x768, celle-ci s'amenuise dès que la résolution augmente. La hiérarchie entre nos diverses cartes reste inchangée, et une fois de plus le GeForce FX 5700 Ultra DDR3 fait aussi bien que la carte MSI à base de DDR2, alors que la carte de XFX est ici 7% plus rapide. Le cas Radeon 9800 SE semble pour sa part désespéré.

Tomb Raider - L'ange des ténèbres - Paris3

00090658-photo-comparo-cg-middle-end-traod.jpg

Avec Tomb Raider, le Radeon 9600 XT se réveille et vole pratiquement la vedette aux GeForce FX 5900 en affichant des performances quasiment similaires alors que le Radeon 9800 Pro s'envole littéralement en étant jusqu'à deux fois plus rapide que le meilleur des GeForce FX. Là encore, on note que les cartes d'Asus et de Prolink sont dans un mouchoir de poche, alors que le GeForce FX 5700 Ultra doté de mémoire DDR3 fait pour la première fois mieux que le modèle à base de DDR2 et signé MSI. Observons également que le Radeon 9800 SE s'adjuge une place de choix en étant 3% plus véloce que le GeForce FX 5700 Ultra de XFX. Décidément Tomb Raider semble taillé pour les cartes ATI !


Far Cry v1.1

00090651-photo-comparo-cg-middle-end-farcry.jpg

Avant de commenter les résultats obtenus avec Far Cry, rappelons que nous utilisons ici une démo enregistrée par nos soins. Far Cry permet au Radeon 9600 XT de rebondir une deuxième fois, la puce milieu de gamme d'ATI affichant des performances supérieures aux GeForce FX 5700 Ultra, mais toutefois en retrait face aux GeForce FX 5900. Ce comportement nous pousse d'ailleurs à dire que le Radeon 9600 XT est vraiment adapté aux jeux DirectX 9.0 même s'il n'égale pas les performances des cartes d'Asus et de Prolink ; celles-ci affichant une fois de plus des résultats à la proximité étonnante. Le Radeon 9800 Pro de PowerColor tire son épingle du jeu avec en 1280x1024 un score 18% supérieure à celui de la carte ProLink. Sans grande surprise, la version DDR3 du GeForce FX 5700 Ultra fait aussi bien que la carte MSI. Le modèle de XFX s'en sort plutôt bien même s'il faut reconnaître que FarCry ne sera véritablement jouable qu'avec une GeForce FX 5900 XT, du moins en 1280x1024. Dernière constation, alors que le Radeon 9600 XT s'affirme sous Far Cry comme une puce de choix pour les jeux DirectX 9, le Radeon 9800 SE termine là encore dernier. Dommage !


X2 : The Threat

00090660-photo-comparo-cg-middle-end-x2.jpg


Avec X2, jeu partiellement DirectX 9.0, les choses ne changent guère et le Radeon 9800SE reste dernier, alors que son grand frère faillit pour la première fois à sa mission de détrôner les GeForce FX. Le Radeon 9600 XT affiche des performances moindres que celles auxquelles on pouvait s'attendre, puisqu'il est 16% plus lent que le GeForce FX 5700 Ultra. Nos diverses cartes à base de NV36 (ou GeForce FX 5700 Ultra pour les intimes) montrent là encore que l'apport de la DDR3 est nul avec des performances similaires entre DDR2 et DDR3. La carte de XFX prend toutefois le large grâce à ses fréquences de fonctionnement supérieures. Enfin les GeForce FX 5900 d'Asus et de Prolink délivrent des performances tout bonnement identiques et sont ici 8% plus rapides que le Radeon 9800 Pro.


FIFA 2004

00090653-photo-comparo-cg-middle-end-fifa.jpg

Jeu de foot emblématique, signé EA Sports (NDLR : à prononcer avec l'accent grave américain), FIFA 2004 est ici utilisé en conjonction avec FRAPS. Du coup et malgré une méthodologie on ne peut plus rigoureuse, des écarts tout à fait imparables apparaissent entre des cartes pourtant équipées d'une même puce graphique. Si FIFA 2004 ne permet pas de départager un GeForce FX 5700 Ultra DDR3 du même modèle équipé de DDR2, il nous aide à mieux cerner la hiérarchie des performances entre différents modèles de Cartes Graphiques. On voit tout d'abord que les GeForce FX 5900 restent dominatrices, surtout en 1600x1200 et que le Radeon 9800 Pro fait ici aussi bien, alors que les GeForce FX 5700 Ultra délivrent de bonnes performances, avec un Radeon 9600 XT qui les chatouille surtout en 1280x1024 et en 1600x1200. Enfin, le Radeon 9800 SE est là encore nettement en retrait.

3DMark 2001 SE - FSAA 4x

00090648-photo-comparo-cg-middle-end-3dmark-2001-fsaa-4x.jpg

L'activation de l'anticrénelage 4x s'avère particulièrement pénalisante pour le Radeon 9800 SE qui est en moyenne deux fois moins performant que son cousin le Radeon 9600 XT. Radeon 9600 XT qui fait quasiment aussi bien que le GeForce FX 5700 Ultra et ce jusqu'en 1280x1024, avant que ses performances ne marquent le pas en 1600x1200. Le Radeon 9800 Pro de PowerColor affiche pour sa part d'excellents résultats ses résultats étant jusqu'à 23% meilleurs que ceux du GeForce FX 5900 XT. La carte MSI à base de GeForce FX 5700 Ultra et exploitant la mémoire DDR2 affiche sans suprise le même niveau de performances que la carte utilisant de la DDR3, alors que le modèle de XFX est en tête du fait de ses fréquences de fonctionnement largement plus importantes. Le GeForce FX 5900 d'Asus est 6% plus véloce que le GeForce FX 5900XT de Prolink, sauf en 1600x1200 où les deux cartes font jeu égal.


Far Cry - FSAA 4x & Aniso 8x

00090652-photo-comparo-cg-middle-end-farcry-fsaa-aniso.jpg

L'activation des divers modes de lissage d'écran sous le jeu phare du moment, chamboule quelque peu notre classement. Si le grand perdant est toujours le Radeon 9800SE, le Radeon 9800 Pro marque ici le pas, d'autant qu'il a refusé de faire tourner Far Cry en 1600x1200. Du coup le grand vainqueur ou plutôt les grands vainqueurs sont les diverses déclinaisons du GeForce FX 5900 qui sont 12% plus véloces que leurs concurrentes ATI. A ce propos on s'aperçoit d'ailleurs que les différences sont ici infimes entre les trois cartes signées Abit, Asus et Prolink. Les GeForce FX 5700 Ultra parviennent à faire sensiblement mieux que le Radeon 9600 XT, alors qu'une fois encore l'apport de la DDR3 n'a aucune incidence sur les performances. La carte de XFX parvient à se hisser entre les GeForce FX 5700 Ultra et GeForce FX 5900 grâce à ses fréquences survitaminées.


Return To Castle Wolfenstein - FSAA 4x

00090655-photo-comparo-cg-middle-end-rtcw-fsaa-4x.jpg

L'activation de l'antialiasing 4x sur un jeu OpenGL est selon toute bonne logique favorable aux cartes NVIDIA qui tiennent ici le haut de l'affiche, y compris face au Radeon 9800 Pro. Une fois de plus l'avantage du GeForce FX 5700 Ultra DDR3 face au modèle à base de DDR2 est infime alors que le modèle signé XFX s'octroie 7% de performances supplémentaires. Les cartes ATI sont en difficulté avec un Radoen 9600 XT assez peu alerte et un Radeon 9800 SE à la traîne. Enfin la carte d'Asus affiche un gain de performances pouvant atteindre 13% face au GeForce FX 5900 XT de Prolink.


Return To Castle Wolfenstein - FSAA 4x & Aniso 8x

00090656-photo-comparo-cg-middle-end-rtcw-fsaa-aniso.jpg

En combinant le FSAA 4x à l'anisotropic filtering 8x, les mêmes causes produisent les mêmes effets et le classement précédemment observé reste d'actualité à ceci près que le Radeon 9800 Pro parvient à faire mieux que le GeForce FX 5900 XT de ProLink sans toutefois inquiéter les cartes Asus. Nous avons donc un peloton de tête constitué par les GeForce FX 5900, où l'on observe que plus la résolution augmente plus l'écart entre le GeForce FX 5900 XT et le GeForce FX 5900 Gamer Edition d'Asus augmente. Nos cartes GeForce FX 5700 Ultra sont dans un mouchoir de poche, qu'elles soient équipées de DDR2 ou 3 alors que le modèle XFX s'adjuge la quatrième place du podium. Enfin si le Radeon 9600 XT arrive à soutenir la comparaison en 1024x768 et en 1280x1024, il s'effondre en 1600x1200. On ne parlera même pas du Radeon 9800 SE...

Conclusion

Ce test permet de constater tout d'abord que la GDDR3 n'apporte pour ainsi dire rien au GeForce FX 5700 Ultra, les performances des cartes à base de GDDR3 étant quasiment identiques par rapport aux modèles utilisant de la GDDR2. Cette première constatation effectuée, on pourrait se demander quel est l'intérêt pour NVIDIA de proposer de telles cartes... Si du point de vue des performances l'intérêt est nul, le design des cartes bénéficie du passage à la GDDR3 avec une baisse sensible du dégagement thermique, un plus fort potentiel en terme d'overclocking de la mémoire mais aussi une économie substantielle, les puces de GDDR3 n'ayant pas les mêmes nécessités que la GDDR2 en terme d'alimentation. En outre, la GDDR2 étant clairement en fin de vie chez les grands fabricants de mémoire, le passage à la GDDR3 est pour ainsi dire devenu obligatoire.

Sur le front canadien, ATI est capable du meilleur comme du pire. Commençons par le meilleur ici représenté par un Radeon 9800 Pro aux performances plus que convaincantes. Faisant jeu égal avec les GeForce FX 5900, le Radeon 9800 Pro affiche un avantage décisif sous les jeux DirectX 9.0 où il parvient à véritablement creuser l'écart face aux cartes NVIDIA. En outre ses performances sous les jeux DirectX 8.0 et OpenGL sont tout à fait satisfaisantes ce qui lui vaut effectivement sa réputation de carte du moment. Bien que commercialisé généralement 10 à 20€ de plus que les GeForce FX 5900 XT, le Radeon 9800 Pro est à n'en pas douter une carte de choix pour les joueurs désireux de s'aventurer dans le terrain des jeux DirectX 9.0. Attention toutefois à ne pas confondre Radeon 9800 Pro et Radeon 9800 Pro. On assiste en effet depuis quelques semaines à l'apparition de Radeon 9800 Pro avec un bus mémoire 128 bits, au lieu des habituels 256 bits, avec pour effet des performances désastreuses. Soyez donc vigilant au moment de l'achat.

Après avoir traité du Radeon 9800 Pro il nous faut nous attarder quelque peu sur le cas du Radeon 9800 SE qui s'est montré décevant. Lors d'un test d'une version All-In-Wonder nous avions déjà relevé que la puce avait peu d'atouts à faire valoir face au Radeon 9600 XT, mais la chose se confirme aujourd'hui, la carte de Sapphire obtenant des scores bien inférieurs au Radeon 9600 XT. L'intérêt du produit nous paraît donc tout à fait limité, du moins dans sa version 128 bits, d'autant qu'il est vendu en moyenne 15€ plus cher que le Radeon 9600 XT de GeCube. Reste que la carte de Sapphire affiche un bon potentiel en overclocking tout comme la GeCube qui obtient cette fois-ci nos faveurs avec de bonnes performances et un prix tout à fait intéressant, voir alléchant. Ses performances DirectX 9.0 sont globalement moyennes, notamment sous Far Cry où il faudra faire des compromis en limitant l'usage des hautes résolutions et en bannissant les filtrages anisotropiques & cie.

Certains argueront que la Radeon 9600 XT affiche de moins bonnes performances sous Far Cry que les cartes NVIDIA, du moins en haute résolution, ce qui est tout à fait vrai mais il ne faut pas perdre de vue que la carte de GeCube est commercialisée 50€ moins cher que ses rivales. Rivales qui sont assez difficilement départageables : la carte de XFX est en effet bien sous tout rapport mais trop chère à notre goût alors que l'Asus 5900 Gamer Edition l'emporte sur le plan des performances face au GeForce 5900 XT de ProLink. Ce dernier est pour nous un coup de cœur grâce à son système PDF II qui est enfin exploitable mais aussi et surtout grâce à son endurance lors des tests d'overclocking. Asus peut ici clairement mieux faire en soignant par exemple l'overclocking, même si à 185€ sa carte offre un bon rapport qualité/prix.

L'un de ces articles vous intéresse ? Retrouvez le dans le comparateur de prix de Clubic.com
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de l'Asus V9950 Gamer Edition
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de la GeCube Radeon 9600 XT 1280Mo
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de la Sapphire Atlantis Radeon 9800SE 128Mo
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de la PowerColor Radeon 9800 Pro
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

L'Europe rouvre son enquète sur Intel
Orange lance le SPV C500
Première victoire juridique contre le spam...
Comparatif de cartes graphiques DX9 mis à jour !
Des sites officiels pour Xpand Rally et Bloodline
Titus placé en redressement judiciaire
DRIV3R est terminé... Enfin presque...
Electronic Arts s'apprête à licencier 117 employés
iTunes prend les airs avec AirPort Express
Jobpartners se développe sur le marché des outils e-RH
Haut de page