Gericom Hummer 30680 - ATI Radeon Mobility 9700

20 février 2004 à 16h30
0
Il y a quelques jours, ATI jetait un pavé dans la mare aux VPU mobiles en annonçant son nouveau processeur graphique dédié aux Ordinateurs Portables et baptisé Radeon Mobility 9700. Entièrement DirectX 9, et succédant au Mobility 9600, ce VPU est dores et déjà adopté par les grands noms de l'informatique nomade. C'est notamment le cas du fabricant autrichien Gericom, qui propose un système portable équipé de cette puce de nouvelle génération.

Gericom n'a peut être pas le prestige d'un ou d'un , mais le fabricant germanique s'est peu à peu taillé une solide réputation grâce à des ordinateurs portables généralement suréquipés et pourtant proposés au prix le plus juste. C'est donc sans grande surprise que l'on voit le constructeur adopter dès sa sortie le Radeon Mobility 9700 en l'intégrant à une machine clairement destinée aux joueurs. Répondant au doux nom de Hummer 30680, le dernier né de la gamme Gericom dispose de caractéristiques alléchantes avec un écran TFT 15 pouces et un processeur Intel Pentium 4 cadencé à 3.06 GHz ! Largement de quoi fragger tout ce qui bouge lorsque vous êtes en déplacement !

0000015E00075756-photo-gericom-hummer-visuel-1.jpg

Design

Disons le clairement le design ne semble pas être le fort des autrichiens ayant conçu le Hummer. En effet ce portable, qui tient d'ailleurs plus du transportable, se voit affublé d'un look des plus pataud. On est donc loin du raffinement d'une machine Toshiba, par exemple. Imposant le Hummer adopte une carrosserie en plastique de couleur noire pour la base, et grise argentée pour l'habillage de l'écran. Refermé l'écran est frappé du logo Gericom et son système de fixation est pourvu de deux accroches pour une plus grande solidité. Dans l'ensemble la finition du plastique est assez moyenne ce qui confère à la machine une certaine fragilité que l'on ressent très nettement au toucher.

Une fois l'écran ouvert, le portable dévoile des arêtes argentées et biseautées au centre desquelles se trouve le clavier. Ce dernier est surmonté d'un revêtement en plastique ondulé et percé de plusieurs trous dissimulant deux haut parleurs mais aussi le radiateur cuivré qui dissipe la chaleur dégagée par le processeur. Comptant 89 touches, le clavier sélectionné par Gericom se voit surplombé du traditionnel bloc de touches de commandes composé ici de trois boutons (mise en route, email & internet) et d'un ensemble de diodes. La partie inférieure du clavier est constituée d'un repose poignets frappé de divers logos (Intel Pentium 4, ATI, Windows XP, etc) et héberge un touchpad muni de quatre boutons (clic gauche, clic droit et défilement des ascenseurs windows vers le haut ou vers le bas). Le dispositif de pointage choisi par Gericom est assez précis, mais ses boutons sont trop durs. Le clavier souffre du même défaut avec un manque de dynamisme certain qui rend rapidement la frappe désagréable.

0000011800075798-photo-gericom-hummer-visuel-4.jpg
0000017C00075783-photo-gericom-hummer-visuel-2.jpg

Accusant un poids avoisinant les 3.8 Kgs, la bête affiche les mensurations suivantes : 4 cm d'épaisseur pour 34,5 cm de large et 28 cm de profondeur. Question connectique la tranche gauche du portable révèle la présence d'un port PS/2, d'un connecteur USB et d'un Lecteur de cartes mémoires au format Memory Stick, Secure Digital & MMC. La tranche opposée est munie sur sa partie supérieure de deux diodes (une pour le fonctionnement et l'autre pour la mise en veille) et regroupe un peu plus bas trois ports USB, un connecteur mini jack pour microphone, une prise mini jack pour casque, une molette de réglage du volume, un seul et unique port PC Card ainsi que l'unité optique sur laquelle nous reviendrons plus tard. A l'arrière du portable on note la présence de divers branchements dont : un port VGA DB15, un port parallèle, un connecteur Firewire quatre broches, une entrée secteur, un connecteur RJ45 et un connecteur RJ11 pour le modem intégré. Hélas, trois fois hélas, malgré cette connectique fouillée, le portable ne dispose d'aucune MediaBay, de fait il est impossible de changer le lecteur de DVD, ni même de remplacer le disque dur sauf à démonter la machine. Pire la batterie n'est pas non plus amovible sauf à démonter le cache visé qui protège une partie du système.

Terminons ce chapitre consacré au design par un mot sur l'adaptateur secteur livré par Gericom. Celui-ci est d'une taille peu commune et occupera un espace assez important dans une sacoche.

0000017C00075797-photo-gericom-hummer-visuel-3.jpg



Une machine de rêve...

0000008200054486-photo-intel-pentium-4-m.jpg
Nous le disions dès le début, le Hummer que nous avons reçu pour ce test a des caractéristiques techniques assez peu ordinaires pour un ordinateur portable ! Il dispose en effet d'un processeur Intel Pentium 4 M cadencé à 3.06 GHz et doté de la technologie HyperThreading. Alors que les Processeurs Pentium M exploitant la technologie Intel Centrino disposent d'un bus de 400 MHz, ce Pentium 4 M 3.06 GHz se voit muni d'un bus NetBurst QuadPumped de 533 MHz. La carte mère l'accueillant est pour sa part architecturée autour du chipset Intel i845GV qui fait ici appel à un southbridge bien connu, l'ICH4. Le support USB 2.0 est donc de mise ! Le contrôleur graphique intégré au chipset i845GV est bien entendu désactivé au profit du Mobility Radeon 9700, et il est intéressant de noter que le chipset peut gérer la DDR333 ce qui devrait garantir des performances optimales.

Revenons quelques instants sur le Pentium 4 M pour préciser que si il dispose d'un FSB plus rapide que son petit frère le Pentium M, il est néanmoins dépourvu des avancées architecturales conçues par les développeurs d'Intel pour la plate-forme Centrino. De fait, le Pentium 4 M 3.06 GHz n'embarque que 512 Ko de mémoire cache L2, contre 1 Mo pour le Pentium M, et sa technologie Intel SpeedStep est nettement moins raffinée.

000000B400075753-photo-gericom-hummer-cpuz.jpg

Le Pentium 4M 3.06 GHz vu par CPUZ

Notre exemplaire de test du Hummer disposait en standard de 512 Mo de mémoire en PC2700 CL 2.5. Notons que Gericom utilise ici de la mémoire DDR et non de la SO-DIMM, chipset i845GV oblige. La machine est d'ailleurs pourvue de deux connecteurs DDR, dont l'un d'entre eux reste libre. Autre point fort du système : il est muni d'un processeur graphique de dernière génération, le M11 d'ATI interfacé en AGP 4x et sur lequel nous reviendrons plus loin dans ce test. Côté disque dur nous avons ici droit à un modèle Toshiba dont la capacité est de 80 Go. En bon portable moderne le Hummer est dépourvu de lecteur de disquettes, mais embarque un graveur DVD multiformats. Celui-ci lit les CD et DVD et peut graver les DVD-R/RW et les DVD+R/RW en sus des CD-R/RW. Disposant d'une mémoire tampon de 2 Mo le graveur supporte le protocole CD-Text ainsi que le Mount-Rainier. Il est bien entendu doté d'une technologie de prévention des erreurs de tampon et affiche les vitesses suivantes : 16x pour les CD-R, 10x pour les CD-RW, 4x pour les DVD+R, 2x pour les DVD-R, 2.4x pour les DVD+RW et enfin 2x pour les DVD-RW. La lecture des CD-Rom s'opère en 24x contre

La partie audio est prise en charge par une puce VIA VT1612A répondant aux spécifications AC'97. Le portable intègre également un modem V92 ainsi qu'une prise en charge du réseau Ethernet en 100 Mbps grâce à un contrôleur DP83815 de . En sus de l'USB 2.0, le Hummer gère le FireWire 400 Mbps par l'intermédiaire d'une puce VIA.

L'écran est quand à lui très confortable avec une taille de 15' et une résolution SXGA de 1400x1050. Gericom utilise une matrice active TFT à la luminosité et au piqué impeccables. Signalons toutefois que notre modèle de test se voyait flanqué d'un pixel mort. En changeant de résolution, l'affichage occupe encore tout l'écran et certaines résolutions sont plus appréciables que d'autres, la faute à l'interpolation. En effet si en 800x600, 1024x768 l'affichage est correct il n'en va pas de même en 1152x864 et 1280x1024 où en plus des déformations constatées certains éléments deviennent flous. Lors de nos tests nous avons bien sûr utiliser le portable pour jouer, et cela nous a permis de constater la très faible rémanence de l'écran qui ne compromettra en rien votre expérience de jeu.

Nous l'écrivions plus haut, Gericom n'a pas jugé bon de doter son dernier modèle d'une batterie facilement interchangeable il nous a donc fallu démonter le système pour découvrir le modèle employé, en l'occurrence une batterie Panasonic Lithium-Ion de 4000 mAh.

ATI Mobility Radeon 9700 - M11

0000009600075720-photo-logo-ati-radeon-mobility-9700-m11.jpg
Aujourd'hui ATI est en position de leader sur le marché mobile avec 55% de parts de marché au quatrième trimestre de l'année dernière, loin devant Intel (23%) et NVIDIA (11%). Conscient de son avance, le fabricant canadien a bien l'intention d'asseoir un peu plus son leadership comme il l'a défà fait sur le segment desktop et compte pour cela sur son tout nouveau VPU pour systèmes mobiles. Connu sous le charmant petit nom de M11, le Mobility Radeon 9700 d'ATI est un processeur graphique DirectX 9.0 haut de gamme pour Ordinateurs Portables. Malgré son appellation commerciale le M11 n'a rien de commun avec le Radeon 9700 (ou R300) que l'on trouve sur les Ordinateurs de bureau. Le Mobility Radeon 9700 est en effet issu du Radeon 9600 XT et dispose donc de quatre pixel pipelines. Il succède au M10, sorte de Radeon 9600 Pro, en apportant quelques petites innovations qui, loin de révolutionner le genre, en font l'une des puces les plus puissantes du moment sur le segment des ordinateurs portables.

Le M11 est fabriqué, tout comme le Radeon 9600 XT, en 0,13µ et utilise un procédé low-k qui permet de monter en fréquence tout en maintenant un faible niveau de consommation électrique. Basé sur le core R360, le M11 est compatible pin à pin avec le M10, ce qui est une bonne nouvelle pour les fabricants qui n'auront pas besoin d'entièrement développer le design de leurs Cartes mères ou circuits graphiques. ATI propose plusieurs versions du M11, avec des fréquences de fonctionnement variant de 390 MHz à 450 MHz. Gericom a retenu la version à 450 MHz qui se voit épaulée par 128 Mo de mémoire vidéo fonctionnant à 260 MHz et exploitant un bus 128 bits.

000000DC00073439-photo-ati-radeon-mobility-9700-memory-integrated.jpg
000000DC00075754-photo-processeur-ati-radeon-mobility-9700.jpg

Puce ATI Mobility Radeon 9700 : version avec et sans mémoire embarquée

Les nouveautés de cette version ne sont pas légion même si l'on retrouve la technologie PowerPlay en version 4. Cette fonction permet de préserver l'autonomie du système en ajustant les performances du circuit graphique en fonction de l'utilisation qui en est faite. La nouveauté introduite par cette puce se situe au niveau du Clock Gating qui autorise la désactivation d'un plus grand nombre de blocs lors de la lecture de DVD ce qui préserve d'autant la batterie. Hélas, trois fois hélas, la technologie PowerPlay est bien souvent désactivée par les intégrateurs et Gericom a fait ce choix pour une raison qui dépasse l'entendement. ATI nous signale toutefois que rien n'est figé à ce niveau, Gericom pouvant activer cette fonction sur les versions commerciales du Hummer.

000000C800075721-photo-ati-mobility-radeon-9700-powerplay-1.jpg
000000DC00075722-photo-ati-mobility-radeon-9700-powerplay-2.jpg

Fonctions PowerPlay des pilotes ATI CATALYST

Question fonctionnalités, le Mobility Radeon 9700 est identique aux puces de bureau traditionnelles et offre donc un support de l'anticrénelage en 6x et du filtrage anisotrope en 16x. Le circuit dispose naturellement d'un moteur de décompression MPEG2 matériel ce qui s'avère toujours appréciable lors des séances DVD, pour peu que le logiciel de lecture sache en tirer profit. Comme pour les Cartes Graphiques de bureau, ATI propose les pilotes CATALYST qui offrent des fonctionnalités tout à fait similaires. Malheureusement ATI, tout comme NVIDIA d'ailleurs, ne diffuse aucun pilote générique pour les systèmes portables, la tâche incombant à l'OEM, autrement dit au fabricant de l'ordinateur portable. Le résultat varie en fonction du sérieux de l'OEM qui publie avec plus ou moins de suivi de nouveaux Processeurs graphiques mobiles l'est encore plus sur des puces haut de gamme dont les pilotes doivent être régulièrement mis à jour pour supporter les derniers jeux du moment.

000000B400075723-photo-ati-mobility-radeon-9700-drivers-1.jpg
000000B400075724-photo-ati-mobility-radeon-9700-drivers-2.jpg
000000B400075725-photo-ati-mobility-radeon-9700-drivers-3.jpg
000000B400075726-photo-ati-mobility-radeon-9700-drivers-4.jpg

Les pilotes ATI CATALYST pour Mobility Radeon 9700

La dernière solution d'ATI n'est pas seule sur son créneau puisqu'elle doit bien sûr faire face au GeForce FX 5700 Go récemment introduit par NVIDIA. Rappelons à ce sujet que NVIDIA a été le premier constructeur à lancer, à l'occasion du dernier CeBIT, une gamme de processeurs graphiques DirectX 9.0 pour mobiles avec les GeForce FX 5200 Go & 5600 Go.

Autonomie

0000005000059368-photo-logo-power-nergie-puissance-batterie.jpg
Gericom ayant choisi une batterie plutôt modeste, celle-ci doit satisfaire tant bien que mal les gargantuesques demandes en énergie des divers équipements du portable. Comme on pouvait s'y attendre nos tests ont mis en défaut le Hummer sur ce point précis, l'autonomie étant le talon d'Achille du portable. Alors que les meilleurs ordinateurs Centrino tiennent plus de cinq heures, le dernier-né des portables Gericom n'a pas dépassée les deux heures ! Pour mesurer cette autonomie nous avons chargé la batterie à fond, puis nous avons fait lire au portable notre playlist de MP3 jusqu'à épuisement de la batterie et avec une luminosité moyenne de l'écran.


Confort d'utilisation

Les caractéristiques du Hummer font qu'une telle machine ne s'utilise pas comme un portable traditionnel. Encombrant et lourd, le Hummer ne sera pas de tous les déplacements. En outre il ne faudra pas compter l'utiliser sur vos genoux, le portable chauffant particulièrement malgré son double système de ventilation. Au heat-pipe ventilé du Pentium 4 M, s'ajoute en effet un ventirad recouvrant le VPU ATI et le chipset Intel ! Malgré la présence de deux ventilateurs le système reste silencieux d'autant que les ventilateurs ne s'enclenchent que lorsque la température est trop haute pour une durée de quelques minutes. Les touches du clavier proposent quelques raccourcis bien pratiques permettant de régler le volume, la luminosité de l'écran, d'activer ou non la sortie VGA et de mettre en veille le système. Un mot sur le BIOS qui se résume ici à sa plus simple expression en ne permettant même pas de régler le mode de fonctionnement SpeedStep. Malgré le côté spartiate du BIOS on apprécie tout de même la possibilité de booter sur les périphériques USB.


Les accessoires...

Gericom livre son Hummer avec un certain nombre d'accessoires parmi lesquels on retrouve une housse, au demeurant assez légère et une carte Wi-Fi au format PC-Card. Celle-ci est un modèle Realtek qui répond au protocole i802.11b et offre un débit de 11 Mbps. Gericom livre bien entendu l'indispensable adaptateur secteur mais aussi une panoplie de logiciels : outre Windows XP en édition familiale on retrouve Microsoft Works 7.0, Pinnacle Instant CD/DVD 8SE, PowerDVD 5 et Pinnacle Studio 8.6 SE. L'emballage renferme également un mode d'emploi, divers CD de pilotes, ainsi qu'un câble téléphonique RJ11.
Tester les performances d'un ordinateur portable n'est pas une tâche aisée surtout lorsqu'il dispose de raffinements digne d'un PC de bureau. Fort de ce constat, nous avons divisé notre partie performances en deux sections : une section générale où l'on comparera les performances brutes du portable avec celles d'autres systèmes portables, et une section 3D où nous comparerons les performances du Mobility Radeon 9700 aux performances des dernières Cartes Graphiques de bureau.


CPUMark 99

00075800-photo-gericom-test-cpumark-99.jpg

Sous CPUMark 99, le portable Gericom termine en tête mais on constate que malgré la fréquence élevée de son processeur Pentium 4 M, l'écart de performance n'est pas aussi énorme face au Pentium M 1.6 GHz équipant le Centrino d'Asus. En effet, le Gericom est à peine 9.5% plus rapide, chiffre qui démontre une fois encore les prouesses technologiques accomplies par Intel sur l'architecture du Pentium M. Face à un Pentium 4 M cadencé à 2GHz, le Pentium 4 M 3.06 GHz de notre portable est tout de même 60% plus véloce.


PCMark 2002

00075801-photo-gericom-test-pcmark-2002.jpg

PCMark 2002 reste un outil générique assez instructif sur les capacités d'un système. Le test est décomposé en trois parties : CPU, mémoire et disque dur. Ici, notre Gericom est largement en tête tant au niveau des performances processeur que des performances mémoire. Un rapide calcul nous informe que le Pentium 4 M 3.06 GHz est 41% plus véloce que le Pentium M 1.6 GHz qui animait notre portable Centrino signé Asus. Du côté mémoire les scores sont aussi bons, le portable Gericom utilisant de la DDR333 là où les autres systèmes utilisent de la DDR266 dans le meilleur des cas. Terminons par un mot sur les performances du sous-système disque dur qui restent acceptables bien que quasiment identiques à ce que nous avons pu observer sur les autres machines.


AquaMark 3

00075790-photo-gericom-test-aquamark-3.jpg

Entièrement DirectX 9.0, AquaMark 3 est capable de mettre à l'épreuve le Mobility Radeon 9700 du portable Gericom. La puce d'ATI s'en tire plutôt bien, vu que ses performances sont quasiment similaires au Radeon 9600 Pro. Le GeForce FX 5700 et le Radeon 9600 XT sont respectivement 9 et 28% plus rapides. Reste que le framerate obtenu en 1024x768 est suffisant pour jouer dans de bonnes conditions.


FireStarter

00075791-photo-gericom-test-firestarter.jpg

FireStarter est un jeu DirectX 9.0 tout récent. Là encore, et malgré sa place de dernier, le Mobility Radeon 9700 signe une très belle prestation pour un chip dédié aux systèmes mobiles. En 1280x1024, le M11 est seulement 9% moins rapide que le GeForce FX 5700. On notera au passage les excellentes prestations des Radeon 9600 Pro & Radeon 9600 XT qui terminent en tête.


3DMark 2001 SE

00075794-photo-gericom-test-3dmark-2001se.jpg

Le Mobility Radeon 9700 se comportant plutôt bien en DirectX 9.0, vérifions maintenant les aptitudes de la machine avec des benchs DirectX 8.0. Pour cela nous avons sélectionné ce bon vieux 3DMark 2001 SE. Ici, le VPU d'ATI semble un petit peu plus en difficulté qu'auparavant face à ses compétiteurs issus, rappelons-le, du monde "desktop". La Radeon 9600 XT s'octroie la pôle position et se montre 25% plus véloce que le portable Gericom. On observe que le passage du 1024x768 au 1280x1024 n'affecte qu'assez peu les performances du Mobility Radeon 9700, l'écart avec les autres circuits graphique se resserant sensiblement.


Return To Castle Wolfenstein - Enemy Territory

00075795-photo-gericom-test-rtcw.jpg

Malgré son âge, Return To Castle Wolfenstein est à nos yeux plus intéressant que Quake III, dans la mesure où bien qu'il utilise le même moteur graphique, il s'avère plus exigeant graphiquement. Ici encore le Mobility Radeon 9700 s'en sort haut la main avec un framerate élevé qui permet de jouer sans aucun problème de fluidité. Les autres puces graphiques se montrent supérieures en termes de performances, mais les résultats du M11 sont tout simplement excellents pour un processeur mobile.

Conclusion

Au fil de ces quelques lignes vous aurez compris que le Hummer n'est pas un portable traditionnel. Affichant des caractéristiques de rêve, cette machine est clairement au top de la technologie et pourra être utilisée aussi bien pour une exploitation multimédia que ludique. Le joueur est bien la cible du Hummer dont le principal point fort reste le VPU ATI Mobility Radeon 9700 qui ouvre des possibilités jusque là inimaginables pour un portable.

Le dernier contrôleur graphique d'ATI contribue en effet à redéfinir les aptitudes graphiques d'un portable et le résultat est plus que convaincant ! Il faut bien avouer que le fait de pouvoir jouer à un FireStarter, ou au tout frais Unreal Tournament 2004 sur ce système fut pour nous un véritable bonheur. D'autant que la fluidité était bien au rendez-vous, même en 1280x1024 ! Le rendu graphique ne souffrait pour sa part d'aucune dégradation par rapport à un chip graphique pour desktop, preuve s'il en est de l'excellence de l'architecture DirectX 9 d'ATI. Les performances du Mobility Radeon 9700 sont telles que celui-ci permettra de faire tourner les jeux actuels mais aussi ceux de demain sans le moindre souci.

En dépit d'un processeur performant et d'un circuit graphique dernier cri, le Hummer souffre de défauts pour le moins criants. Le manque d'autonomie et de compacité ainsi que l'incompréhensible désactivation de la fonction PowerPlay d'ATI ou bien encore le choix tout à fait contestable de ne pas proposer de batterie amovible font du Hummer un véritable « desktop replacement » que l'on transportera à de rares occasions. Par ailleurs, l'absence de media-bay réduit ses possibilités d'évolutivité et il faut bien avouer que question look le Hummer n'emballera pas les foules. En vérité ce n'est pas tant le design que nous critiquons mais surtout la fragilité qui se dégage de l'ensemble et plus particulièrement de l'écran.

Malgré d'évidents défauts, le Hummer de Gericom est sans conteste une excellente plate-forme de jeu grâce à un choix judicieux de composants. Au final ce n'est pas tant le fond qui est critiquable mais plutôt la forme, Gericom ayant visiblement des progrès à accomplir en matière d'intégration. Reste un dernier argument massue, le prix du Hummer qui s'annonce comme véritablement fracassant puisque le constructeur table sur un prix public conseillé de 1299€ TTC pour la version munie d'un disque dur de 60Go.

Gericom Hummer 30680

6

Les plus

  • Prix serré
  • Performances
  • Puce 3D détonante !
  • Configuration de rêve

Les moins

  • Autonomie
  • Finition perfectible
  • Pas vraiment portable

0

Performances8

Performances 3D9

Autonomie5

Design6


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Meilleur forfait mobile : le comparatif d'avril 2021
Avis Free Mobile : les forfaits Free sont-ils toujours le meilleur rapport qualité / prix du marché ?
Fortnite : Aloy (Horizon Zero Dawn) débarque dans le jeu
Les meilleures applications Twitter pour Android
La Nintendo Switch Lite recevra un coloris bleu en mai
Microsoft Flight Simulator : la mise à jour France et Benelux vient d’atterrir sur PC
Oppo Find X3 Lite : un coupon de réduction fait chuter son prix chez Amazon
L'opérateur RED relance ses forfaits 100 et 200 Go à prix choc !
PC portable : 100€ de réduction sur l'Asus Vivobook S chez Amazon !
Forfait mobile : B&You annonce le grand retour du forfait 5 Go à moins de 5€
Haut de page