Intel Pentium 4 Extreme Edition 3.4 GHz

11 février 2004 à 12h00
0
00060163-photo-intel-pentium-4-extreme-edition-2.jpg
En septembre dernier Intel sortait de son chapeau un processeur inattendu, le Pentium 4 Extreme Edition, au moment même où AMD lançait ses Processeurs Athlon 64. Le Pentium 4 Extreme Edition avait pour ambition de se positionner comme le processeur ultime pour les joueurs exigeants et de contrer ou tout du moins de faire jeu égal avec l'Athlon 64 FX 51. En pratique, le Pentium 4 Extreme Edition était en effet extrêmement performant mais aussi extrêmement cher ce qui lui valu le doux surnom anglophone de 'Pentium 4 Extremely Expensive'. Il faut dire qu'à près de 1000€, les joueurs ne se bousculent pas au portillon pour acquérir ce monstre de puissance.

Si certains pensaient que le Pentium 4 Extreme Edition, autrement baptisé P4EE, n'était qu'un pur coup marketing, Intel tient à démontrer le contraire en lançant un nouveau modèle cadencé cette fois-ci à 3.4 GHz. De quoi repousser les limites de la performance et faire trembler votre compte en banque !

0000012C00074747-photo-logo-intel-pentium-4-ht-mains-bleues.jpg

Les spécificités du Pentium 4 Extreme Edition

Le Pentium 4 Extreme Edition est en pratique une simple adaptation du Xeon MP au socket 478. Il se distingue donc d'un Pentium 4C standard (Northwood) par la présence d'une quantité record de 2 Mo de mémoire cache de troisième niveau (L3). Cette mémoire cache supplémentaire s'ajoute aux 512 Ko du cache de second niveau. De par son fonctionnement inclusif, la mémoire cache du Pentium 4 Extreme Edition s'élève donc à 1.5 Mo ce qui sera naturellement profitable à bon nombre d'applications et ce malgré la latence plus élevée de la mémoire cache L3. A part cette spécificité, le Pentium 4 Extreme Edition est identique aux Pentium 4C actuels et dispose en conséquence de la technologie HyperThreading, des instructions SSE2 et exploite un FSB 800 MHz.

000000DC00060165-photo-pentium-4-traditionnel-et-pentium-4-ee.jpg

A gauche : Intel Pentium 4 Northwood - A droite : Intel Pentium 4 Extreme Edition 3.4 GHz

Intégrer près de 2 Mo de mémoire cache au sein d'un processeur reste une prouesse technologique d'autant que le Pentium 4 Extreme Edition 3.4 GHz est toujours gravé en 0.13µ. Il compte quelques 167 millions de transistors, contre 125 millions pour le Pentium 4 E (Prescott) et 55 millions pour le Pentium 4C (Northwood). Son die mesure 213 mm² et il requiert une tension de 1.55 volts pour une consommation d'environ 125 Watts. Dans sa version 3.4 GHz, le Pentium 4 Extreme Edition utilise un coefficient multiplicateur de 17x. Physiquement semblable à un Pentium 4, le Pentium 4 Extreme Edition trahit son identité par un nombre plus important de composants sur sa face arrière.

000000FA00074749-photo-intel-pentium-4-extreme-edition-3-4-ghz-vu-par-cpuz.jpg

Le Pentium 4 Extreme Edition vu par CPU-Z


Un mot sur la compatibilité et l'overclocking

00048480-photo-overclocking-faible.jpg
Tout comme son prédécesseur, le Pentium 4 Extreme Edition 3.4 GHz est compatible avec la grande majorité des Cartes mères à base de chipset i865 ou i875. Nous avons pu vérifier son bon fonctionnement sur les cartes mères suivantes : Abit IC7G, Asus P4C800 Deluxe et Intel D875PBZ. Au cas fort improbable où votre carte mère ne le reconnaisse pas, une simple mise à jour du BIOS devrait venir à bout du problème.

Malgré un nombre plus élevé de transistors et une cadence déjà effrenée, le Pentium 4 Extreme Edition se prête parfaitement à l'overclocking. Il est néanmoins indispensable de lui adjoindre un puissant système de refroidissement pour être sûr de ne pas l'endommager. Lors de nos tests nous avons pu monter le Front Side Bus du processeur jusqu'à 280MHz sans rencontrer le moindre souci. Le coefficient multiplicateur de notre échantillon étant 'délocké' nous avons pu franchir les 4GHz en baissant ce dernier coefficient et en profitant d'un FSB élevé. Toutefois avec un modèle du commerce dont le coefficient est bridé, l'overclocking sera forcément plus limité.
00051152-photo-configuration-compl-te.jpg
Pour ce test nous avons utilisé notre plate-forme de référence habituelle dont la configuration détaillée figure ci-dessous :

  • Asus P4C800 Deluxe (rev2.00A) - BIOS 1014
  • 2x256Mo Corsair TwinX 3200 CAS 2
  • Disque dur Seagate 120Go UDMA 100 7200 RPM
  • Sapphire Radeon 9800 XT
Notre machine fonctionnait sous Windows XP Professionnel Service Pack 1 avec les derniers pilotes disponibles à la date du test à savoir les CATALYST 4.1 d'ATI. Nous avons opposé le Pentium 4 Extreme Edition 3.4 GHz à son petit frère cadencé à 3.2 GHz mais également au Prescott 3.2 GHz (Pentium 4 E) et au Northwood 3.2 GHz (Pentium 4 C). Ce test ne serait bien sûr pas complet sans une comparaison avec les solutions AMD. Aussi nous allons ici confronter le Pentium 4 Extreme Edition 3.4 GHz à l'Athlon 64 3400+ et à son grand frère l'Athlon 64 FX-51.


Ziff Davis CPUMark 99

00074783-photo-p4ee-3-4-cpumark-99.jpg

L'Athlon 64 FX-51 sort grand vainqueur de ce test avec un Athlon 64 3400+ sur ses talons. Le Pentium 4 Extreme Edition 3.4 GHz s'avère 6% plus rapide que son prédécesseur cadencé à 3.2 GHz, mais cela ne suffit toutefois pas à inquiéter l'Athlon 64 3200+ qui reste plus performant. Par rapport au Pentium 4C 3.2 GHz, l'Extreme Edition cadencé à 3.4 GHz est 11% plus rapide.


3DMark 2001 SE

00074784-photo-p4ee-3-4-3dmark-2001-se.jpg

Sous 3DMark 2001 SE, l'AMD Athlon 64 FX-51 faisait jeu égal avec le Pentium 4 Extreme Edition 3.2 GHz. L'arrivée du Pentium 4 Extreme Edition 3.4 GHz permet à Intel de reprendre du terrain puisque son dernier bébé est indiscutablement en tête. Comparé au Pentium 4C 3.2 GHz, le Pentium 4 Extreme Edition 3.4 GHz est ici 12% plus véloce.


Return to Castle Wolfenstein - Enemy Territory

00074785-photo-p4ee-3-4-rtcw.jpg

Return to Castle Wolfenstein est un jeu basé sur le moteur OpenGL de Quake III qui comme chacun le sait tire particulièrement profit de l'architecture NetBurst des Pentium 4. C'est donc sans grande surprise que le Pentium 4 Extreme Edition 3.4 GHz occupe ici le haut du pavé avec un framerate 4% supérieur à celui du modèle cadencé à 3.2 GHz. Notez que l'Athlon 64 FX-51 fait mieux que le Pentium 4E (Prescott) à 3.2 GHz et talonne le Pentium 4C 3.2 GHz.


3DMark 2003 - Test CPU

00074787-photo-p4ee-3-4-3dmark-2003.jpg

Le test processeur de 3DMark 2003 confirme les très bonnes aptitudes du Pentium 4 Extreme Edition 3.4 GHz qui ravit la couronne à l'Athlon 64 FX-51 qui faisait jeu égal avec le Pentium 4 Extreme Edition 3.2 GHz. L'écart de performances entre le dernier CPU d'Intel et l'Athlon 64 FX-51 d'AMD est ici de 4%.


Unreal Tournament 2003

00074788-photo-p4ee-3-4-ut2003.jpg

Unreal Tournament dans sa version 2003 propulse au firmament toute la famille des Athlon 64. L'Athlon 64 FX-51 parade en tête, suivi des modèles 3400+ et 3200+. Le Pentium 4 Extreme Edition 3.4 GHz termine ici derrière l'Athlon 64 3200+ en se montrant 6% plus lent. Il reste néanmoins 4% plus performant que le modèle 3.2 GHz.


WinRar 3.30

00074789-photo-p4ee-3-4-winrar.jpg

Pour exécuter le test WinRar, nous compressons au format RAR près de 200 Mo de données. L'Athlon 64 3200+ et son grand frère le 3400+ sont ici les Processeurs les plus lents. L'Athlon 64 FX-51 grâce à sa bande passante mémoire plus importante affiche de biens meilleures performances mais cela ne suffit pas à contrer la suprématie du Pentium 4 Extreme Edition 3.4 GHz qui met une minute et cinq secondes pour compresser nos fichiers alors qu'il faut une minute et quarante secondes pour l'Athlon 64 3200+.

SiSoft Sandra 2004

00074812-photo-p4ee-3-4-sisoft-cpu.jpg
00074813-photo-p4ee-3-4-sisoft-m-moire.jpg

La dernière version de SiSoft permet de vérifier le comportement de nos diverses configurations à travers deux critères : les performances processeur brutes et les performances mémoire. Le graphique des performances processeur voit un Pentium 4 Extreme Edition 3.4 GHz dominant nettement la compétition avec un gain avoisinant les 6% face aux Pentium 4C 3.2 GHz et Pentium 4 Extreme Edition 3.2 GHz. Si le résultat MFLOPS est favorable aux Pentium 4 par rapport aux Processeurs AMD, ce n'est pas le cas du score MIPS qui propulse l'Athlon 64 3400+ devant les Pentium 4 E 3.2 GHz (Prescott) et Pentium 4C 2.8 GHz. On notera qu'ici l'Athlon 64 3400+ obtient un score légèrement supérieur à celui de l'Athlon 64 FX-51.

Du côté mémoire on observe sans grande surprise la suprématie des processeurs Pentium 4. Si l'Athlon 64 FX-51 est naturellement loin devant ses petits frères les Athlon 64 grâce à son contrôleur mémoire double canal intégré. Malgré cela, sa bande passante mémoire reste en deça des Pentium 4 de dernière génération.


PCMark 2004

00074819-photo-p4ee-3-4-pcmark-2004.jpg

La dernière mouture en date de PCMark 2004, est bien entendu favorable au Pentium 4 Extreme Edition 3.4 GHz dont l'avance est toutefois très limitée face au même modèle cadencé à 3.2 GHz. Quelque soit la partie concernée par le test (CPU ou mémoire), le Pentium 4C 2.8GHz vole la vedette à l'Athlon 64 FX-51 qui reste malgré tout le plus puissant des processeurs AMD Athlon 64.


Encodage MP3

00074826-photo-p4ee-3-4-lame-mp3.jpg

Ce test consiste à mesurer le temps mis par nos divers systèmes pour encoder un album entier au format MP3 en utilisant LAME. On constate ici que l'Athlon 64 3200+ est malmené, tout comme d'ailleurs le Pentium 4C 2.8 GHz et son grand frère le Prescott 3.2 GHz. L'Athlon 64 3400+ fait jeu égal avec l'Athlon 645 FX-51 mais cela ne suffit pas à contrer les plus puissants des Pentium 4 qui caracollent ici en tête. Le Pentium 4 Extreme Edition 3.4 GHz est sans grande surprise le processeur le plus rapide du test : il se montre 6% plus performant que le Pentium 4 Extreme Edition 3.2 GHz. Fonctionnant en ligne de commande, LAME ne semble guère sensible à l'apport de la mémoire cache de troisième niveau le Pentium 4 Extreme Edition 3.2 GHz affichant les mêmes performances que le Pentium 4C 3.2 GHz. Le gain de performance constaté pour le modèle à 3.4 GHz s'explique donc par la montée en fréquence du CPU.


Windows Media Encoder 9

00074796-photo-p4ee-3-4-wme9.jpg

L'encodage d'un fichier AVI au format WMV met en avant les excellentes performances du Pentium 4 Extreme Edition 3.4 GHz qui est là encore le plus rapide. Ce test démontre les aptitudes hors du commun du processeur vedette d'Intel pour les applications multimédia. En effet l'Athlon 64 FX-51 met deux minutes de plus que notre Pentium 4 Extreme Edition 3.4 GHz pour compresser notre vidéo de référence !


CineBench 2003

00074799-photo-p4ee-3-4-cinebench-2003.jpg

Avec CineBench 2003, qui rappelons-le est optimisé HyperThreading, le Pentium 4 Extreme Edition 3.4 GHz est naturellement en tête. Il s'avère 6% plus rapide que le Pentium 4 Extreme Edition 3.2 GHz ce qui confirme nos observations précédentes. Face à son concurrent direct, l'Athlon 64 FX-51, le Pentium 4 Extreme Edition 3.4 GHz affiche ici une avance assez importante de 33%. Ce chiffre, renversant, s'explique par le fait que lorsque l'Athlon 64 traite un seul thread, le Pentium 4 en traite deux en simultanés pour effectuer le rendu de la scène 3D.




SYSMark 2004

00074804-photo-p4ee-3-4-sysmark-2004.jpg

SYSMark 2004 est la toute nouvelle version du célèbre test applicatif qui regroupe les applications les plus courantes. Dans cette nouvelle mouture, toujours plus exigeante, le Benchmark concocté par BAPCo fait appel aux applications suivantes : AfterEffects 5.5, Adobe Photoshop 7.01, Adobe Premiere 6.5, Microsoft Office XP, Macromedia Dreamweaver MX, Macromedia Flash MX, VirusScan 7.0, etc. Le bench est donc plutôt représentatif des performances que l'on peut attendre d'un système donné en utilisation bureautique et création multimédia. Le Pentium 4 Extreme Edition 3.4 GHz est en tête avec un gain de près de 8% face au Pentium 4 Extreme Edition 3.2 GHz. On relève que l'Athlon 64 FX-51 bien que logiquement plus performant que ses congénaires les Athlon 64 3200+ & 3400+ reste nettement en retrait face au dernier processeur d'Intel. Il reste malgré tout plus performant que le Pentium 4C 2.8 GHz mais se fait devancer par le Prescott cadencé à 3.2 GHz.

Conclusion

Nul doute que le Pentium 4 Extreme Edition 3.4 GHz est aujourd'hui le champion toute catégorie des performances. Cette nouvelle déclinaison à 3.4 GHz de l'un des Processeurs les plus cher de tous les temps s'avère plus glorieuse pour Intel, dans la mesure où contrairement à la version 3.2 GHz, elle l'emporte haut la main face à l'Athlon 64 FX-51 d'AMD.

Malgré des performances indiscutablement excellentes, le Pentium 4 Extreme Edition 3.4 GHz n'est techniquement pas révolutionnaire et le gain de performance constaté face au modèle précédent est simplement du à une augmentation de fréquence. Nous aurions préféré que ce nouveau Pentium 4 Extreme Edition utilise un noyau Prescott, ce qui arrivera tôt ou tard même si dans l'état actuel des choses l'architecture Prescott semble handicapée par un pipe trop grand et une latence trop élevée de la mémoire cache de second niveau.

Quoiqu'il en soit et malgré des performances extatiques, ce Pentium 4 Extreme Edition aura du mal à trouver une clientèle à cause de son prix qui flirte avec les 1000€. En définitive le Pentium 4 Extreme Edition n'est qu'une vitrine technologie pour Intel, ce qui est encore heureux vu le rapport performance/prix exécrable de ce processeur.

Intel Pentium 4 Extreme Edition 3.4 GHz

6

Les plus

  • Compatibilité avec l'existant
  • Excellentes performances
  • Apport du cache L3

Les moins

  • Pas d'innovations
  • Le prix
  • Le prix
  • et le prix !

0

Performances9

Innovation7

Rapport qualité/prix4

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Microsoft corrige deux failles de Windows
Athlon XP 3000+ FSB 400 enfin en France !
Intel Pentium 4 Extreme Edition 3.4 GHz en test
Far Cry en DVD : seulement pour l'Europe
Disque dur de 600 Go en standard en 2007 ?
Graveur DVD : pas de 12x chez Liteon et BTC
Carte mère avec ports PCI-Express 16x et AGP 8x ?
Graveur DVD full 8x chez BTC
La batterie de l'iPod et Apple devant la justice
Palm : deux nouveaux systèmes et un deal NVIDIA
Haut de page