Interview exclusive avec Jen-Hsun Huang, CEO de NVIDIA

Par
Le 12 août 2003
 0
0096000000054663-photo-nvidia-graphics.jpg
NVIDIA est l'une de ces compagnies technologiques qui déchaîne les passions... En à peine quelques années la firme au caméléon a en effet su s'imposer sur un marché de la 3D en perpétuelle mutation, notamment avec sa fameuse gamme de Processeurs graphiques GeForce qui s'étale dorénavant du processeur graphique pour Ordinateurs Portables au processeur graphique pour stations de travail. Si NVIDIA a longtemps semblé intouchable, la compagnie fait aujourd'hui face à une concurrence effrénée de la part d'ATI.

Le président directeur général de NVIDIA, Jen-Hsun Huang, de passage en France a bien voulu répondre à nos questions, lors d'une interview exclusive qui n'avait pas été accordée à la presse européenne depuis bien longtemps. L'occasion pour nous d'aborder divers sujets plus ou moins sensibles et d'obtenir des réponses assez intéressantes quant aux orientations présentes et futures de NVIDIA.

Clubic.com : Lorsque vous avez créé la société NVIDIA, vous attendiez-vous à une telle évolution du marché de la 3D ?

Jen-Hsun Huang : Pour moi, comme pour Chris Malachowsky et Curtis Priern les deux autres fondateurs de NVIDIA, il était clair que le graphisme allait jouer un rôle de plus en plus important dans le développement des PC comme une plate-forme de jeu et de divertissement. Il est intéressant de noter que dix ans plus tôt lorsque les GPU n'existaient pas, tous les calculs graphiques étaient effectués au niveau du CPU, la puce graphique n'effectuant qu'une fraction de ce que font les GPU aujourd'hui. L'introduction de la programmabilité avec le GeForce 256 puis l'apparition des Pixel et Vertex Shaders avec le GeForce 3 ont été des avancées marquantes qui ont catalysés l'industrie. Je m'estime très chanceux de faire partie de cette industrie, qui est je crois la plus vibrante et la plus énergique des industries technologiques.

Clubic.com : Parmi toutes les puces graphiques conçues par NVIDIA ces dix dernières années, laquelle jugez-vous comme la plus remarquable ?

J-H H. : Notre plus récente famille de produits, les GeForce FX, est réellement une avancée majeure pas seulement en terme de technologie puisque nous pensons qu'elle incarne ce qu'un GPU doit être capable de faire. Pendant des années, comme tout le monde, j'ai été stupéfait par ce qu'Hollywood a réussi à faire au niveau du contenu numérique avec des effets spéciaux renversants, des scènes visuellement si réelles et merveilleuses que je ne pouvais faire la différence entre la réalité et la pure fantaisie. Je veux apporter cela à nos clients et fans et je veux leur donner le même niveau de qualité visuelle, mais en temps réel dans un environnement interactif. C'est pour cela, qu'à mes yeux, le GeForce FX représente l'aube ou le point de départ d'un réalisme jamais vu auparavant sur PC.

Clubic.com : Maintenant que les puces graphiques sont capables d'offrir une qualité graphique de type 'cinématographique' qu'allez vous faire pour les améliorer encore ? En d'autres mots, quelle est la prochaine révolution que nous verrons dans de futurs processeurs 3D ?

J-H H. : L'initiative fondamentale que nous poursuivons alors que nous continuons à avancer dans le monde de la programmabilité est d'appréhender l'entière richesse des contenus numériques et d'étendre l'activité de NVIDIA à des domaines autres que celui des ordinateurs personnels.

La programmabilité des processeurs graphiques actuels, alors qu'ils continuent à gérer de plus en plus de contenus numériques, va faire grandir leur influence au delà du graphisme pur et dur. Avec les PC Media Center lancés l'an dernier (NDLR : du moins aux Etats-Unis) et animés par des GPU, vous pouvez déjà constater que l'interface graphique est beaucoup plus riche que ce que vous pouvez trouver sur des appareils d'électronique grand public. Elle est également plus riche que ce que vous voyez actuellement sur votre ordinateur. Et pourtant le design de ces appareils peut se résumer à un simple ordinateur portable : plus petit qu'un magnétoscope, plus petit qu'un lecteur DVD, plus petit qu'un amplificateur et plus petit que n'importe quel autre appareil d'électronique grand public. Toute cette puissance de calcul alliée à la richesse des logiciels, de l'interface graphique et de la gestion des médias numériques rendue possible par les processeurs graphiques, et la connectivité et les technologies réseau gérées par les MCP vont vraiment changer notre façon de voir les ordinateurs personnels. Cela va aussi changer la façon de penser du grand public face aux ordinateurs, en rendant possible pour des compagnies de notre type d'atteindre l'industrie de l'électronique grand public.

Clubic.com : Ce n'est un secret pour personne, NVIDIA a récemment perdu son leadership sur le marché haut de gamme. Avez-vous analysé et compris les raisons qui ont fait que le NV30 (GeForce FX 5800 Ultra) n'a pas atteint ses objectifs ?

J-H H. : S'il y a une chose dont je suis fier, c'est bien de notre capacité en tant que compagnie à apprendre des erreurs. Je ne suis pas de ceux à affirmer que nous ne faisons jamais d'erreurs : tout le monde en fait ! Ce qui est important est d'apprendre de ces erreurs et de réagir. Le GeForce FX 5800 bien qu'ayant quelques problèmes, le bruit du système de ventilation étant sûrement l'aspect le plus décrié dans les médias, a fait la démonstration de très bonnes technologies qui étaient malheureusement évincées par les points négatifs - même le système de ventilation du NV30 était extrêmement efficace en refroidissant de manière stable un core 0,13µ à 500MHz et une mémoire DDR-II à 1Ghz. Il y a eu de grandes avancées apportées à l'architecture, et le GeForce FX 5900 Ultra qui tient le haut du pavé sur le marché haut de gamme représente la transition de ces techniques. Nous avons appris une leçon, et appliqué ce qui en découle pour obtenir un gagnant : c'est tout ce que je peux demander !

En terme de leadership, je suis très fier d'annoncer que NVIDIA est toujours numéro un du marché des puces graphiques avec 64% de parts selon Mercury@jvfr Research. En ce qui concerne les processeurs graphiques DirectX 9.0, les solutions NVIDIA représentent à peu près 60% du marché.

Clubic.com : Au fur et à mesure de l'évolution des processeurs graphiques ceux-ci deviennent de plus en plus cher. Pensez-vous que les prochaines puces 3D haut de gamme seront plus abordables ? Prenez-vous des mesures pour réduire le coût de possession global ?

J-H H. : Avec chaque nouvelle génération de GPU on cherche toujours à offrir au consommateur le meilleur rapport qualité/prix. De nouvelles solutions de refroidissement, de nouvelles configurations mémoire et autres nous permettent de délivrer la même technologie de pointe à plusieurs niveaux de prix. La meilleure illustration de cette volonté est le line-up GeForce où vous avez un GPU de technologie DirectX 9.0 pour quelques 80€.

Clubic.com : Prévoyez-vous de sortir des Cartes Graphiques professionnelles capables de rivaliser avec les solutions Matrox et leurs fameuses fonctions DualHead et TripleHead ?

J-H H. : Nous avons des produits similaires sur le marché depuis un certain temps, mais comme il sont destinés principalement à des analystes financiers, ils n'ont pas le même niveau d'attention de la part des médias que nos autres produits.

Nous avons déjà eu un succès phénoménal avec notre marque Quadro pour stations de travail. En un peu plus de deux ans, la marque Quadro est passée de 0 à 70% de parts de marché. La ligne de produits QuadroFX est le leader en terme de performances dans l'univers du design professionnel. Un autre gros morceau de ceci vient du Quadro4 NVS, une solution multimoniteurs low profile pour des utilisateurs qui ont besoin d'une haute qualité 2D, d'un peu de 3D, mais surtout d'un support stable de la gestion multiécran. Combiné avec nView, le logiciel de gestion multimoniteurs de NVIDIA, on peut fournir aux utilisateurs ce qui se fait de mieux en matière de contrôle d'écrans. Cela reste pour nous un marché à forte progression où nos succès ont été significatifs et nous continuerons à nous étendre dans ce domaine.

Clubic.com : Avec 3DMark 2003, il y a une certaine polémique au sujet de Drivers non WHQL plus ou moins optimisés qui permettent aux processeurs GeForce FX des performances supérieures à ce qu'ils devraient en théorie. Certains de ces drivers feraient abstraction de certains effets de lumières. Beaucoup estiment que NVIDIA triche en concevant des drivers spécialement pour les logiciels de Benchmark. Quel est votre point de vue ?

J-H H. : Nous continuerons à développer des optimisations de performance spécifiques à des applications ainsi que des corrections de bugs. Nous avons rencontré FutureMark et discuté des optimisations mises en cause. Certaines de ces optimisations (comme les intelligent color clear et les clip planes) étaient perçues comme trop agressives, nous les avons donc enlevé de nos pilotes. Nous avons introduit de nouvelles procédures plus strictes pour s'assurer que certains optimisations questionnables ne soient pas introduites dans de futurs drivers. Toutes les optimisations futures doivent passer les points de contrôle suivants avant d'être incluses dans un driver :
  • une optimisation doit produire une image correcte,
  • une optimisation doit accélérer plus qu'un simple benchmark,
  • une optimisation ne doit pas contenir d'état précalculé.

Clubic.com : Avec le GeForce FX 5900 Ultra, NVIDIA a repris le flambeau en terme de performances. Combien de temps a duré le développement du NV35 ? Avez-vous une version équipée de DDR-II en préparation ?

J-H H. : Les tests, dont celui de Clubic.com (voir ici), en ont déjà parlé et le GeForce FX 5900 Ultra excelle dans sa catégorie. Les premiers benchmarks issus de Doom@jvfr III ont déjà montré que ce produit a été conçu pour la prochaine génération de jeux DirectX 9.0.

Le GeForce FX 5900 Ultra a été en développement pendant près de deux ans, et preuve que nous avons bien appris notre leçon avec le procédé de fabrication 0.13µ (NDLR : dont la mise au point avait considérablement retardé la sortie du GeForce FX 5800 Ultra), le silicon mis sur le marché du GeForce FX 5900 Ultra est une version A1, la première et parfaite révision de la puce : c'était un grand jour chez NVIDIA ! Nous continuons à évaluer le potentiel de la mémoire DDR-II et quand celle-ci aura plus de sens pour le marché nous la supporterons dans de futurs produits, mais je ne peux rien confirmer pour le moment.

Clubic.com : Quelle est la prochaine GeForce 4 Ti4200 au prix serré et aux performances explosives ?

J-H H. : Avec le GeForce 4 Ti4200 NVIDIA a fourni un produit au top de la technologie à un prix incroyable. Nous sommes engagé à continuer cette tendance en permettant aux consommateurs de profiter d'une expérience de type cinématique sur leurs ordinateurs et ce pour n'importe quel budget. Par exemple pour tout juste 99€ le GeForce FX 5200 est une très bonne solution DirectX 9.0 d'entrée de gamme qui s'est vendue en masse à travers le monde. Nous avons de nouvelles annonces prévues pour la seconde moitié de cette année, et nous espérons être capable de fournir de nouveaux produits à de très bons prix : vous nous direz bientôt si c'est le cas !

Clubic.com : Pouvez-vous nous parler du NV40 ?

J-H H. : Ca va déménager ! Autre chose ?

Clubic.com : Avec le nForce 2, NVIDIA a entre ses mains un excellent chipset. Nous nous demandons d'ailleurs tous si un jour il y aura un chipset nForce pour les processeurs Pentium. Etes vous en pourparlers avec Intel pour obtenir des licences afin de développer un chipset pour leur architecture ? Est-ce vrai qu'Intel refuse de vous accorder une licence Pentium 4 ?

J-H H. : Le nForce a en effet connu un succès incroyable et comme pour chaque nouveau produit, vous définissez le marché sur lequel vous pouvez avoir le plus d'impact le plus rapidement possible. Ceci est crucial quand vous entrez dans un nouveau segment surtout que le MCP (Media Communications Processor) était le premier produit non graphique de NVIDIA.Du nForce au nForce 2, en passant par le nouveau nForce 2 Ultra 400 et maintenant par le nForce 3 Pro et les produits nForce 3 pour les plates-formes Athlon 64 et Opteron, nous avons continué à améliorer et faire évoluer notre technologie. nForce pour Intel, un jour peut être, mais pour l'instant nous restons concentré sur AMD.

Clubic.com : Des rumeurs récentes et persistentes indiquent que vous avez laissé tomber le projet XBox 2. Pourquoi ?

J-H H. : Normalement on ne fait pas de commentaires sur les rumeurs issues du Web, mais pour celle-ci je vais faire une exception. Nous n'avons pas abandonné le projet XBox 2. Notre relation avec Microsoft et le groupe XBox est bonne. Nous continuons à travailler étroitement avec Microsoft sur un certain nombre d'initiatives et nous sommes toujours en discussion avec eux au sujet de la XBox 2.

Clubic.com : ATI a récemment indiqué qu'il souhaitait augmenté le cycle de vie de ses produits en passant de six mois à neuf mois. Ferez-vous la même chose ?

J-H H. : NVIDIA est déjà connu pour pousser en avant la technologie en sortant de nouveaux GPU haut de gamme tous les six mois. Avec la transition au procédé 0.13µ les cycles de vie ont été un peu plus longs qu'avec les précédentes générations. La bonne nouvelle est que maintenant que la transition au 0.13µ est faites nous allons pouvoir revenir à notre rythme initial d'un nouveau produit tous les six mois.

Clubic.com : Pour finir, pourquoi NVIDIA ne publie pas avec chaque nouvelle version de ses pilotes une liste des corrections/améliorations apportées ?

J-H H. : A chaque sortie de nouveaux pilotes NVIDIA publie une liste des bugs corrigés. Avec les prochaines versions nous prévoyons de rendre cette liste publique sur notre site (www.nvidia.com) pour un accès plus facile.

Clubic.com : Merci pour votre temps et votre patience !
J-H H. : Merci à vous et bonne continuation !

012c000000059550-photo-jen-hsun-huang-ceo-de-nvidia.jpg

Jen-Hsun Huang, CEO, Président et cofondateur de NVIDIA


Propos recueillis et traduits de l'anglais par Julien Jay.
Modifié le 19/09/2018 à 16h43

Les dernières actualités Cartes graphiques NVIDIA

scroll top