DFI Xabre 600

02 janvier 2003 à 10h16
0

Introduction

00D1000000056075-photo-logo-dfi.jpg
En lançant le Xabre 400, le service marketing de SiS présentait son GPU comme un processeur graphique ultime au prix imbattable et ne tarissait pas d'éloges à son sujet. Hélas, la réalité s'avéra bien différente des propos enthousiastes du fabricant. En effet, comme nous l'avions souligné dans notre test, le Xabre 400 décroche certes de bonnes performances mais cela se fait au détriment de la qualité visuelle qui s'avère bien inférieure à celle de ses concurrents. Ce phénomène a démontré qu'il ne fallait pas croire au Père Noël ; un simple alignement de spécifications techniques aguicheuses sur le papier ne suffisant pas à faire un bon circuit graphique. Après cette sévère déception et une déculottée sans précédent, SiS insiste et remet le couvert avec le Xabre 600. Sachez le de suite, le Xabre 600 est une version plus rapide du Xabre 400 et il n'y a donc à priori pas de merveilles à en attendre. Tout juste peut-on espérer que les Drivers aient été améliorés...

Le constructeur taïwanais DFI, partenaire de SiS, propose donc une nouvelle carte graphique baptisée X600. Cette carte, que nous allons tester, est bien entendu architecturée autour du Xabre 600.

01C2000000056076-photo-bo-te-dfi-xabre-600.jpg

Design de la carte

Le design de la Xabre 600 de DFI ne diffère guère de celui de la Xabre 400 : l'implantation des composants est similaire, seule la longueur de la carte se trouve un peu réduite. DFI se démarque de ses concurrents, comme ECS ou PowerColor, en proposant un PCB bleu. Le processeur graphique est surmonté par un radiateur doté d'un petit ventilateur, toutefois aucune couche de pâte thermique n'est présente entre le radiateur et le GPU ce qui laisse supposer que le dissipateur a une utilité plus décorative qu'efficace. Dotée de 64Mo de DDR-SDRAM la carte utilise huit composants de marque EtronTech affichant un temps d'accès de 3,3ns. On note que la mémoire équipant le Xabre 600 est plus rapide que celle de la Xabre 400 qui avait un temps d'accès de 3,5ns. La sortie vidéo est assurée par un composant SiS 301. Question connectique, la carte offre trois connecteurs différents : on retrouve l'immanquable VGA DB-15, un connecteur DVI ainsi qu'une sortie vidéo au format mini-DIN.

015E000000056077-photo-dfi-xabre-600.jpg

Carte DFI Xabre 600


Un GPU gravé en 0,13µ, mais pourquoi faire grand dieu ?

00E1000000056074-photo-gpu-sis-xabre-600.jpg
Alors que TSMC et NVIDIA ont éprouvé de sérieuses difficultés à affiner leur procédé de fabrication 0,13µ, le Xabre 600 est le premier GPU SiS à être fabriqué avec une finesse de gravure de 0,13µ. Un vrai pied de nez pour les ténors du marché même si ceci est paradoxal dans la mesure où le Xabre 600 est un chip graphique d'entrée de gamme qui n'a guère besoin de chauffer moins... Ses fréquences de fonctionnement et son architecture sont relativement basiques et ne justifient pas non plus l'utilisation du 0,13µ. SiS serait-il donc tomber sur la tête ? Non sûrement pas... Dans un premier temps le 0,13µ permet de diminuer les coûts de production. De plus le fabricant asiatique prévoit de décliner son GPU en une version mobile pour Ordinateurs Portables. Ici, le 0,13µ prendra véritablement tout son sens.

Hormis son procédé de fabrication le Xabre 600 se distingue de son petit frère, le Xabre 400, par des vitesses de fonctionnement plus élevées. Le Xabre 600 est cadencé à 300MHz pour le processeur et 315MHz pour la mémoire contre 250MHz pour le processeur et la mémoire du Xabre 400. Cette augmentation de fréquence devrait en toute logique permettre au Xabre 600 d'obtenir de meilleures performances que le Xabre 400.

L'architecture du Xabre 600 est identique en tout point à celle du Xabre 400. Le processeur est annoncé comme étant conçu pour DirectX 8.1. Cependant il serait plus juste de dire qu'il est optimisé pour DirectX 8.1 au vu de ses pitoyables résultats dans les test Pixel Shaders, comme nous le verrons plus tard. Le Xabre 600, tout comme le Xabre 400 ne supporte toujours pas les vertex shaders au niveau matériel. Ceux-ci sont émulés par les Drivers du Xabre, ce qui ralentit d'autant les jeux conçus pour DirectX 8.1.

Le Xabre 600 utilise également l'AGP 8x : l'utilisation de l'AGP 8x n'est bien sûr pas indispensable mais il pourra s'avérer utile vu la faible quantité de mémoire embarquée (tout est relatif).

La carte utilise deux Ramdac distincts de 300MHz chacun. La résolution maximale de la sortie TV n'est que de 1024x768. Il demeure néanmoins possible d'utiliser une télévision reliée à la carte comme un second moniteur en ayant une résolution de 1280x1024 sur le premier écran contre 800x600 sur le téléviseur.


De nouvelles fonctionnalités au niveau des drivers

L'un des gros reproches formulés à l'encontre du Xabre 400 concernait la médiocrité des drivers qui ne permettaient de régler aucune option. En conséquence SiS a travaillé sur l'amélioration de ses pilotes et en a profité pour les affubler du ridicule nom de Xminator-II, avis personnel soit dit en passant. Premier accroc, l'installation des derniers drivers 3.08 plante systématiquement, ou presque, Windows XP lorsqu'il faut redémarrer la machine. Une fois l'installation des drivers effectuée vous pourrez découvrir l'implantation de nouvelles technologies plus ou moins intéressantes. La fonction Xmart Vision augmente la saturation et le contraste des images lorsque des jeux sont lancés. De fait les jeux qui sont traditionnellement sombres apparaissent clairement à l'écran sans avoir à toucher aux réglages du moniteur. Les drivers Xabre assurent une commutation automatique qui désactive l'augmentation du contraste dès que l'utilisateur retourne à ses applications bureautiques.

00C8000000056078-photo-drivers-xabre-600.jpg
00C8000000056079-photo-dfi-xabre-600.jpg
00C8000000056080-photo-drivers-xabre-600.jpg
00C8000000056081-photo-drivers-xabre-600.jpg

Drivers Xabre 600 : en progrès...

Xmart Drive régule quant à lui la vitesse de fonctionnement du processeur graphique en fonction de l'utilisation qui est faites de l'ordinateur. Lorsque le PC est utilisé pour des tâches bureautiques le GPU tourne au ralenti, mais dès l'exécution de jeux ou d'applications 3D la vitesse de fonctionnement est automatiquement augmentée à son maximum. Toutefois si ce système peut être utile sur des ordinateurs portables ou avec des Cartes Graphiques extrêmement puissantes et donc bruyantes, il est totalement inutile avec un Xabre 600.

Le 3D Wizard des drivers Xminator-II, permet d'overclocker les fréquences du GPU et de la mémoire, d'activer l'antialiasing Direct3D et OpenGL et c'est à peu près tout ! Petite concession, la synchronisation verticale est enfin gérée avec ces nouveaux pilotes. Lors de son lancement, le Xabre 400 avait fait couler beaucoup d'encre du fait du bridage volontaire de la qualité graphique qui s'effectuait via un obscur réglage dans la base des registres Windows. Ce réglage était totalement invisible pour l'utilisateur et celui-ci n'avait aucun moyen de le changer depuis les drivers. Heureusement SiS rectifie le tir avec les derniers drivers : la présence d'une petite glissière dans les options Direct3D & OpenGL permet de choisir de privilégier les performances ou la qualité visuelle. Par défaut le mode de textures turbo est réglé sur la valeur trois ce qui délivre un rendu graphique de bien piètre qualité qui n'est nullement comparable à ce que la concurrence propose. En changeant cette valeur, la qualité des graphiques s'améliore nettement mais les performances en souffrent considérablement...

SiS annonce que le Xabre 600 est doté d'une nouvelle technologie baptisée Vertexlizer. Cette technologie permettrait de traiter 70% des opérations sur les vertex shaders au niveau matériel, le reste étant délégué au CPU de la machine. En vérité il n'en est rien. Les vertex shaders étaient déjà partiellement supportés par le Xabre 400 même s'ils n'étaient pas activés au niveau des drivers. Le Xabre 600 n'innove donc nullement sur ce point : seuls ses drivers qui sont commun à tous les chips graphiques Xabre émulent dorénavant les vertex shaders.


Qualité visuelle

Tout comme son petit frère, le gros handicap du Xabre 600 tient à sa médiocre qualité de rendu visuel. Pour faire un GPU performant et financièrement abordable, les ingénieurs de SiS ont dû brider la qualité graphique. Résultat : certaines textures ou effets ne sont volontairement pas affiché. De fait la qualité visuelle s'en ressent et le Xabre 600 nous rappelle furieusement une TNT2 ou une Rage 128 malgré la prise en charge des instructions DirectX 8.0. Certes l'oeil du profane s'accomodera volontiers de cette situation, mais ceux ayant déjà gouté à une GeForce 3/4 ou à une Radeon trouveront le rendu graphique du Xabre 600 purement et simplement inacceptable.

Comme évoqué plus haut, il est possible via les drivers de favoriser la qualité graphique. Hélas, trois fois hélas, cela a pour effet de dégrader dramatiquement les performances à un point tel que certains jeux deviennent tout simplement impraticables.


L'image animée permet aisément de constater la différence de rendu entre GeForce 4 et Xabre 600


Afin d'évaluer les performances de la dernière carte graphique DFI à être architecturée autour du Xabre 600 nous avons utilisé la configuration suivante :

-Carte mère Leadtek K7NCR18D
-Processeur AMD Athlon XP 2000+
-256Mo DDR266
-Disque dur 40Go - 7200RPM UDMA 100

Le choix de la carte mère s'explique par le fait que le nForce 2 prend en charge l'AGP 8x exploité par le Xabre 600. Nous avons décidé d'opposer le Xabre 600 à son prédecesseur le Xabre 400 mais aussi aux solutions concurrentes à savoir la Radeon 9000 Pro 64Mo, les GeForce 4 MX460 & Ti4200. Pour réaliser ce banc d'essai nous avons employé les Drivers SiS en version 3.08 que ce soit pour le Xabre 400 ou le Xabre 600.


FutureMark 3D Mark 2001 SE

0257000000056082-photo-dfi-xabre-600-madonion-3dmark-2001-se.jpg


L'inusable 3D Mark 2001 SE mesure les performances graphiques globales d'un GPU sous DirectX 8.1. Ici le Xabre 600 s'en tire plutôt pas mal et se paye le luxe de devancer les solutions d'entrée de gamme proposées par ATI & NVIDIA. En 1024x768, le Xabre 600 est 21% plus rapide qu'une GeForce 4 MX 460 et 11% plus véloce qu'une Radeon 9000 Pro alors que le GeForce 4 Ti4200 demeure 25% plus performant que le Xabre 600. On note dans cette résolution un gain de performance avoisinant les 43% pour le Xabre 600 face au Xabre 400. Le travail de SiS a visiblement porté ses fruits. Ces résultats sont incontestablement flatteurs mais il ne faut pas oublier que la qualité graphique délivrée par le Xabre 600 se situe un cran en dessous de celle de ses principaux concurrents.

Il est intéressant de noter que dès lors que la résolution devient élevée la donne change, faisant trébucher le Xabre 600. Ainsi en 1600x1200 le Xabre 600 est tout de même 11% plus lent qu'une Radeon 9000 Pro. On note toutefois que le gain de performance du Xabre 600 face au Xabre 400 reste significatif dans cette résolution puisqu'il atteint 29%.


AquaMark 2.3

025B000000056084-photo-dfi-xabre-600-aquamark-2-3.jpg

Le Xabre 600 est l'un des rares GPU d'entrée de gamme à supporter les Pixel Shaders. Le test AquaMark nous permet donc d'évaluer ses performances lorsqu'il s'agit du rendu de scènes utilisant intensivement les Pixel Shaders.

En toute logique la GeForce 4 Ti4200 est largement en tête et est pour ainsi dire intouchable. Quelque soit la résolution, ce test montre que la Radeon 9000 Pro est plus performante que le Xabre 600. En 1024x768 le VPU d'ATI est 18% plus rapide que le Xabre 600. La GeForce 4 MX460 est dernière du classement, ce qui est normal vu qu'elle ne gère pas les Pixel Shaders. Le Xabre 600 se montre 17% plus performant que le Xabre 400 ce qui n'est pas rien. Les performances globales en Pixel Shaders du Xabre 600 ne sont pas fantasmagoriques, le Radeon 9000 Pro obtenant de biens meilleurs résultats peu importe la résolution.


Quake III Arena

0256000000056083-photo-dfi-xabre-600-quake-iii-arena.jpg

Le Benchmark le plus populaire, Quake III, permet d'évaluer le comportement d'une puce graphique avec des jeux OpenGL. Dans ce test le Xabre 600 brille moins qu'avec 3D Mark 2001 SE : on peut constater de prime abord que l'écart qui sépare le Xabre 600 du Xabre 400 est moindre. Dans les résolutions courantes (800x600 et 1024x768), le Xabre 600 se fait même voler la vedette par la GeForce 4 MX460 et le Radeon 9000 Pro. Ainsi en 1024x768 la GeForce 4 MX460 est 1,2% plus rapide que le Xabre 600. Le dernier GPU de SiS devance son aîné, le Xabre 400, de 9%. En haute résolution, 1600x1200, le Xabre 600 parvient à tenir la dragée haute à ses concurrents, exception faite de la Ti4200. Il est ainsi 4,2% plus rapide qu'une GeForce 4 MX460.


Serious Sam II

025A000000056085-photo-dfi-xabre-600-serious-sam-2.jpg

Autre jeu exploitant l'OpenGL, Serious Sam II permet de valider les observations que nous avons pu faire jusque là. Les Xabre 400 et Xabre 600 sont ici en grande difficulté et se font devancer par les GeForce 4 MX460, Ti4200 et le Radeon 9000 Pro ! En 1024x768, le Radeon 9000 Pro est 10% plus rapide que le Xabre 600, le GeForce 4 MX 460 est 29% plus rapide que le Xabre 600 et le GeForce 4 Ti4200 devance largement le Xabre en étant 37% plus performant ! L'augmentation des fréquences de fonctionnement confère au Xabre 600 une avance de 17% sur le Xabre 400.


Performance vs Qualité

023C000000056086-photo-dfi-xabre-600-performance-vs-qualit.jpg

Afin de voir dans quelle mesure le réglage de la qualité offert par les drivers affecte les performances du Xabre 600 nous avons relevé les performances obtenues sous 3D Mark 2001 SE en mode Performance et en mode Qualité. Dès lors que le mode qualité est activé, on note une perte substantielle. En 1024x768 les performances chutent de près de 3%. Vous me direz que le sacrifice est bien maigre surtout si la qualité visuelle progresse sensiblement. Certes le réglage qualité des drivers augmente le détail du rendu. Toutefois il n'atteint toujours pas le niveau de qualité d'une puce graphique digne de ce nom. En effet, les drivers ne permettent pas de régler la qualité visuelle au maximum. Pour ce faire il faut toujours avoir recours à la base des registres et dans ce cas là la chute des performances est encore plus significative.

3DMark 2001SE - FSAA 4x

0255000000056096-photo-xabre-600-fsaa-4x.jpg


L'antialiasing est assez répandu chez nombre de joueurs qui voient en cette fonction un moyen d'améliorer la qualité visuelle de leurs jeux favoris. En 1024x768 le GeForce 4 MX460 devance le Xabre 600 tout comme le GeForce 4 Ti4200 8x. Le Xabre 400 est bon dernier, alors que la GeForce MX440 8x talonne de près le Xabre 600. Notez la très moyenne performance du Radeon 9000 Pro qui se hisse péniblement à l'avant dernière place. Enfin en 1600x1200 seule la GeForce 4 Ti4200 8x peut faire fonctionne le mode FSAA en 4x.

Bilan

A la lecture de ces tests on constate tout d'abord que le Xabre 600 offre globalement de bonnes performances face aux solutions concurrentes. Ses performances ne sont malheureusement pas homogènes et la qualité visuelle est nettement en retrait de ce qu'offre la concurrence. Certes il est possible de privilégier la qualité plutôt que les performances via les drivers, ce qui a pour effet naturel d'amoindrir les performances comme nous avons pu le voir. Toutefois on ne peut s'empécher de se sentir floué puisque le réglage qualité des drivers n'active pas le mode de qualité maximale qui seul permet d'avoir un rendu graphique proche des GPU ATI, NVIDIA ou Matrox.

Tout au long de nos tests, on a pu également noter que le circuit graphique de SiS obtient de bons résultats uniquement avec les applications DirectX. Les applications OpenGL mettent à mal le Xabre et il est alors évident que les drivers de ce dernier sont fort peu optimisés pour les jeux OpenGL. Dommage lorsque l'on sait que la plupart des FPS sont basés sur le moteur de Quake III. Enfin le Xabre 600 est loin d'exceller dès que le Full Screen Anti Aliasing est activée. La puce graphique de SiS n'est une fois de plus pas à la hauteur de ses prétentions. En effet une GeForce 4 MX460 fait mieux que le Xabre 600.

Conclusion

Le Xabre 600 étant une simple évolution du Xabre 400 il ne fallait pas s'attendre à des prouesses surtout pour une puce graphique d'entrée de gamme. Le chip graphique de SiS est toujours loin d'être révolutionnaire malgré une vitesse de fonctionnement revue à la hausse. L'augmentation des fréquences confère au Xabre 600 un niveau de performance tout à fait satisfaisant puisque dans bon nombre de tests le Xabre 600 devance ses concurrents. Tout n'est bien entendu pas rose et on ne peut que regretter les maigres performances de l'unité Pixel Shader, et le manque d'opitmisation pour les jeux OpenGL. Si l'équipe de développement de SiS a fait des efforts en améliorant de manière incontestable les Drivers, la qualité graphique n'est toujours pas au rendez-vous. Heureusement, il est maintenant possible de changer manuellement ce qu'il faut privilégier : performance ou qualité. Reste qu'avec un prix qui devrait tourner aux alentours des 130€ le Xabre est assez cher surtout si on le compare à une Ti4200 à peine 30€ plus chère.

DFI Xabre 600

2

Les plus

  • AGP 8x
  • Performances acceptables

Les moins

  • Drivers baclés
  • Piètre qualité visuelle
  • Implémentation DirectX 8.0 bancale

Note globale5

Performances5

Fonctionnalités4

Qualité Visuelle2

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Le prix des mémoires DDR sur la pente descendante
VIA et SiS dépriment
Les chipsets Intel premiers sur le bus 800 MHz
Graveur DVD : bientôt une pénurie ?
Adobe prépare PhotoShop 8.0
PressIndex signe avec le CFC
Boursorama rachète officiellement Selftrade pour 62 M€ en cash
Smartphone HTC pour T-Mobile (Opérateur allemand)
Decathlon repense sa stratégie de communication sur la toile
Compal, AsusTek et Mitac annoncent de nouveaux
Haut de page