GeForce4 : la gamme complète

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
25 avril 2002 à 19h21
0
00FA000000052770-photo-nvidia-geforce4-logo.jpg
Le GeForce4 n'est plus à proprement parler une nouveauté puisque cela fait déjà plusieurs semaines qu'il est possible de se procurer un modèle de carte graphique équipé de ce chip. Pourtant, le petit dernier de chez nvidia est loin d'avoir fini de faire parler de lui. La gamme de produits déjà vaste s'est encore enrichie ces derniers temps avec la venue du petit dernier : le Ti4200.

Cette déclinaison du GeForce4 a pendant longtemps été l'objet de rumeurs toutes plus folles les unes que les autres et il a même été question de le réserver au seul marché de l'OEM. Il n'en est cependant rien et les premiers produits exploitant cette nouvelle version du chip vedette de nvidia devrait arriver à partir de la fin du mois de mai prochain.

L'arrivée de cette ultime version du GeForce4 est également pour nous l'occasion de faire un petit retour sur l'ensemble de cette gamme afin de dresser une sorte de bilan. Il sera également question de la cible de chacune de ces cartes et bien sûr de voir les améliorations apportées aux anciens modèles des différentes gammes GeForce2 et GeForce3 que tous ces produits sont chargés de remplacer.Avec sa gamme GeForce4, nvidia segmente clairement son offre en deux parties bien distinctes à la manière de ce qu'il avait déjà fait lors de l'introduction des GeForce2 MX, version "light" des GeForce2 standard. Ces dernières étaient principalement destinées au marché des joueurs, alors que les MX visaient davantage celui de l'OEM ou des utilisateurs qui ne jouent qu'occasionnellement... Segmentation identique pour le GeForce4 ?


0096000000052771-photo-nvidia-geforce4-ti-logo.jpg

Le GeForce4 Ti : la puissance à l'état pur

Etant donné qu'un article leur a déjà été consacré, il ne sera pas ici question de traiter du cas des GeForce4 Ti4600 et Ti4400. Les moins au courant pourront toujours se reporter à notre précédent dossier (en cliquant ici), pour les autres, il est plus que tant de voir en détail le petit dernier de la série : le Ti4200.

Le terme nouveau est d'ailleurs bien exagéré puisqu'en lui-même, le composant n'est en rien différent des Ti4400 et Ti4600. Il supporte évidemment les mêmes fonctions innovantes et offre la même liberté aux développeurs. Seules les fréquences de fonctionnement ont été réduites afin de pouvoir proposer trois modèles à trois niveaux de prix différents comme cela avait déjà été le cas avec les GeForce3.

Si le chip est identique aux modèles précédents, il existe cependant d'importantes différences entre les cartes Ti4200 et les cartes Ti4400 / Ti4600. Ces dernières avaient d'ailleurs étonné leur monde par leur longueur tout à fait inhabituelle et avec cette Ti4200, nvidia revient à des proportions plus justes. De la même manière cette carte signe le retour, pour des raisons de coûts, des puces mémoire dans leur format le plus traditionnel.

01F4000000052807-photo-geforce4-ti4200-mod-le-de-r-f-rence.jpg

Cette mémoire est d'ailleurs l'élément qui différenciera les deux types de carte Ti4200 disponibles à la vente. Un modèle sera fournit avec davantage de mémoire (128Mo) mais dotée d'une fréquence plus faible (222MHz DDR), alors que l'autre sera équipée de 64Mo de mémoire DDR à 250MHz. Il faudra donc le moment venu bien comparer ces deux modèles afin de voir laquelle de deux configurations est la plus performante. Pour notre test, nvidia nous a fait parvenir un unique modèle doté de 64Mo de mémoire.


0096000000052772-photo-nvidia-geforce4-mx-logo.jpg

Le GeForce4 MX : vraie ou fausse GeForce4 ?

En effet, on peut d'entrée de jeu estimer un peu excessive l'appellation GeForce4 pour ces MX qui tiennent finalement encore beaucoup des anciennes GeForce2 MX. De ce fait, le nouveau chip entrée de gamme de nvidia reste comme son ancêtre un chip DirectX 7 qui ne dispose d'aucun raffinement proposé par nvidia sur ces "gros" modèles : pas de Vertex ou Pixel Shaders, pas non plus d'Environmental Bump Mapping. Ces lacunes ne font évidemment pas du GeForce4 MX un mauvais GPU mais l'handicapent sérieusement face à la plupart des jeux 3D à venir.

Le GeForce4 MX innove tout de même sur de nombreux points et permet même à nvidia de rejoindre la concurrence sur certaines fonctions délaissées par le passé. Le nvView n'est par exemple pas une réelle nouveauté mais son intégration au GeForce4 MX est plus poussée. En effet, cette puce possède l'avantage d'incorporer directement les fonctions de puces externes sur les GeForce4 Ti : les Silicon Image et Conexant (gestion en autres de la sortie TV). L'intérêt est évident et devrait permettre de rendre les cartes plus simples et surtout moins chères à produire.

01E0000000052773-photo-sch-ma-du-geforce4-mx.jpg

Il est bien évidemment question de bi-écrans même si selon le modèle de la gamme MX choisit, les possibilités de branchement ne seront pas identiques. Dans l'absolu, le GeForce4 MX est capable de gérer deux sorties VGA et une sortie TV. Il est aidé dans cette tâche par l'intégration de deux véritables RAMDAC de 350MHz chacun. La sortie TV est capable de produire du 1024x768 avec une qualité nettement au-dessus de ce qu'offrait les précédents produits nvidia, mais un petit problème vient entacher cet encourageant résultat. Il est en effet impossible d'avoir deux résolutions différentes entre la TV et le moniteur.

0094000000050099-photo-powerdvd-xp-pro.jpg
Autre innovation majeure et depuis longtemps attendue par tous les aficionados de la marque : l'intégration de fonctions de décodage MPEG-2. Le GeForce4 MX est de ce fait le premier chip nvidia a se charger à 100% de cette décompression permettant de libérer le processeur principal. A la manière de ce que propose le concurrent ATi, nvidia a également intégré un module de sélection intelligent Bob ou Weave (méthodes de désentrelacement) pour chaque pixel. Précisons toutefois, qu'aucun lecteur DVD actuellement disponible sur le marché ne permet d'exploiter ces fonctions, il faudra donc attendre d'éventuels patchs pour les versions actuelles ou la sortie du lecteur mis au point par nvidia : le NVDVD.

Enfin, nvidia a également choisi d'intégrer certaines des nouvelles fonctions de ses GeForce4 Ti, certainement pour compenser les faiblesses du coeur GeForce2 MX. C'est ainsi que l'on retrouve le LightSpeed Memory Architecture II qui permet par exemple d'améliorer la gestion de la bande passante (cf. cette page), ou encore l'Accuview (cf. cette page).

Afin de vous permettre de vous y retrouver parmi toutes ces cartes possibles, nous avons dressé un tableau comparatif relativement sommaire, mais qui devrait être suffisant pour voir les différences entre ces modèles de GeForce4. Nous y avons aussi intégré différents modèles plus anciens pour enrichir les comparaisons.

0271000000052776-photo-geforce4-caract-ristiques.jpg
0064000000047124-photo-logo-msi.jpg
Nvidia, qui rappelons-le ne fabrique pas lui-même de Cartes Graphiques, possède de nombreux partenaires qui se chargent de distribuer de larges gammes de produits afin de reprendre les différents composants mis au point par la compagnie. Parallèlement à la fabrication de Cartes mères, MSI fait partie de ces fabricants étroitement liés à nvidia. Le constructeur nous a prêté l'ensemble de sa gamme GeForce4, soit une suite impressionnante de sept cartes !


G4Ti4600-VTD et G4Ti4400-VTD

En attendant de voir venir une G4Ti4200-VTD, il faudra se "contenter" de deux modèles de GeForce4 Ti chez MSI. Deux modèles, on s'en serait douté, architecturés autour des puissants GeForce4 Ti4600 et Ti4400, et qui proposent tout naturellement la bagatelle de 128Mo de mémoire vidéo au format BGA. Ces cartes étant bien sûr proposées à des tarifs très élevés (405€ et 560€), on pouvait s'attendre à des produits complets.

0136000000052778-photo-msi-g4ti4400-vtd.jpg
0136000000052779-photo-msi-g4ti4600-vtd.jpg

Les plus puissantes de la gamme sont aussi les plus imposantes !

0050000000052788-photo-adaptateur-vid-o-msi.jpg
MSI ne déçoit pas et s'il reprend design et ventilation standards, il offre un ensemble de logiciels très intéressant et pour tous les goûts. C'est ainsi que nombre de joueurs seront comblés par la présence d'Aquanox, No One Lives Forever et Sacrifice en version complète, en plus d'un CD de sept démos récentes. Les pilotes Detonator sont évidemment de la partie avec en plus la traditionnelle suite logicielle d'outils MSI : Live VGA BIOS, Twin-Bios, MSI DVD, Live VGA Drive, MSI 3D Theater et MSI 3DTurbo Experience.

Enfin les amateurs de vidéo auront certainement remarqué que ces cartes haut de gamme sont capables de faire de l'acquisition vidéo. Pourtant lorsqu'on les regarde de près on ne voit qu'un seul et unique connecteur... C'est que MSI livre avec ces deux modèles un connecteur / adaptateur multifonctions faisant office d'entrée et de sortie. En outre, sachez qu'MSI livre également deux logiciels signés Intervidéo afin d'exploiter ces fonctions : WinCoder et WinProducer.


G4MX460-VTP et G4MX460-VT

Un cran en-dessous des Titanium se trouve le MX460 décliné en deux versions par MSI... Deux versions aux fréquences de fonctionnement et donc aux performances tout à fait identiques. La différence se fait effectivement sur les fonctionnalités, puisque la G4MX460-VTP se rapproche davantage des Titanium en proposant deux sorties VGA et une sortie multifonctions grâce à l'adaptateur spécifique de MSI.

La G4MX460-VT est cependant loin d'être ridicule avec en plus de la sortie VGA des entrées / sorties vidéo nombreuses et à des formats "classiques" : composite et S-Vidéo. En dehors de cela, les deux cartes sont pratiquement identiques avec le même système de refroidissement (emprunté aux modèles Titanium), les puces mémoire au format BGA ainsi que l'offre logicielle très complète (c'est la même que pour les Titanium).

Sachez enfin que la G4MX460-VTP est proposée au prix officiel de 220€, alors que sa petite soeur est un petit peu moins onéreuse à 205€.

0136000000052780-photo-msi-g4mx440-t.jpg
0136000000052781-photo-msi-g4mx460-vt.jpg

Les GeForce4 MX MSI soignent la vidéo


G4MX440-VTP et G4MX440-T

A mi-chemin entre le marché de l'OEM et les cartes milieu de gamme, le GeForce4 MX440 est lui aussi décliné en deux versions par MSI. Les différences entre les deux produits font d'ailleurs penser à celles qui existent entre les deux MX460 à ceci prêt que la G4MX440-T est encore moins riche, puisqu'elle est totalement dépourvue de fonctions d'acquisition vidéo se rapprochant du même coup du dernier produit de la gamme (la G4MX420-T ci-dessous).

Avec la G4MX440-VTP, MSI propose en fait une solution architecturée autour du MX440 pratiquement identique à la G4MX460-VTP. Les fonctionnalités sur la carte (prises VGA, entrée / sorties vidéo) et les logiciels fournit sont d'ailleurs les mêmes. Les seules différences concernent en fait le système de refroidissement (du fait bien sûr du changement de GPU) et le format des puces mémoires qui reviennent ici au traditionnel TSOP.

Les prix de ces deux modèles ont été fixés par MSI à 170€ pour la G4MX440-VTP et à 150€ pour sa petite soeur la G4MX440-T.


00FA000000052782-photo-msi-g4mx420-t.jpg

G4MX420-T

Pour finir la gamme MSI, il nous fallait parler de la petite benjamine. La G4MX420-T ne constituera assurément pas la cible privilégié des joueurs comme le montreront les résultats obtenus. Ce n'est de toute façon pas la cible de ce genre de produits, qui saura en revanche retenir l'attention des OEM grâce à des arguments propres à convaincre ce genre de public : petite taille et faible coût ! MSI n'oublie pour autant pas les fonctionnalités et si celles-ci sont évidemment moins nombreuses, on pourra encore se réjouir de la présence d'une sortie TV.

Destinée à un marché tout à fait spécifique, il était évident que la carte n'allait pas être accompagnée de la même débauche de logiciels que les autres produits MSI. On retrouve cependant déjà plusieurs petites choses tout à fait sympathique puisqu'AquaNox en version complète est encore de la partie. Suivent les classiques utilitaires MSI ainsi que le lecteur de DVD... Pas mal pour une carte qui tourne autour de 120€.


Gainward Pro/450 TV

Il ne s'agit bien sûr plus d'une carte MSI, mais nous avons choisi de l'intégrer à notre dossier car ce modèle Gainward présente une intéressante variation sur le thème du GeForce4 MX420 précédent. En effet, le constructeur allemand, suivant le nouveau design nvidia, a choisit de lui adjoindre de la mémoire DDR en lieu et place de la classique SDR.


00FA000000052783-photo-gainward-pro450-tv.jpg
La bande passante offerte par cette carte n'est pas supérieure pour autant à celle de la version SDR pour la bonne et simple raison que Gainward a opté pour de la mémoire sur 64bits au lieu des 128bits d'usage. Pour schématiser, le doublement offert par la DDR est annulé par ce passage de 128bits à 64bits. Il sera tout de même intéressant de voir si ce type de mémoire peut apporter quelques différences.

En dehors de cette particularité, le produit manufacturé par Gainward ne se distingue nullement de l'offre MSI. La carte dispose donc de 64Mo de mémoire répartie sur les deux faces du PCB pour permettre à la carte de conserver une taille très réduite. On trouve également la classique sortie VGA et une sortie TV au format S-Video. Gainward ne fournit que très peu d'accessoires mais propose tout de même un câble convertisseur pour ceux qui auraient plutôt besoin d'une sortie TV en composite. L'environnement logiciel est des plus dépouillé puisque sur le CD qui accompagne la carte ne se trouvent que les pilotes idoines.
Comment présenter de manière intéressante et lisible pour tous les comparaisons des performances de sept modèles différents de GeForce4 ? Voilà la question à laquelle nous nous sommes heurtés pour ce test. En effet certains d'entre vous ne seront que partiellement intéressés par les GeForce4 Ti, alors que d'autres au contraire ne voient pas du tout l'intérêt des "petites" MX.

Il fallait donc comparer chacun de ces modèles à des produits plus ou moins proches et éviter de critiquer par exemple le faible nombre d'images par seconde des GeForce4 MX420 en FSAA 4X. C'est ainsi que nous avons choisit de regrouper de manière plus ou moins stricte les cartes en fonction du public visé. Nous avons ensuite fait figurer les résultats d'anciens modèles nvidia en concurrence avec ceux de la gamme GeForce4.

00C8000000051152-photo-configuration-compl-te.jpg
Quelque soit le test que vous regardiez, sachez que la configuration employée est évidemment toujours la même. Il s'agit de notre configuration habituelle qui se présente de la manière suivante :
- Asus A7M266
- Athlon 1.33GHz
- 256Mo de mémoire DDR CAS2.5
- Disque dur 60GXP 40Go
- Windows XP
- Detonator v28.32

010A000000047535-photo-dronez.jpg
Pour ce test qui récapitule autant que faire se peut, l'ensemble de la gamme GeForce4 nous avons multiplié les cartes de références afin que vous puissiez le plus souvent possible comparer au matériel que vous possédez vous même ou alors à une carte proche. Voici donc les différentes cartes que nous avons utilisées : MSI G4Ti4600-VTD (GF4 Ti4600), MSI G4Ti4400-VTD (GF4 Ti4400), Modèle de référence nvidia (GF4 Ti4200), MSI G4MX460-VT (GF4 MX460), MSI G4MX440-T (GF4 MX440), Gainward Pro/450 TV (GF4 MX420 DDR), MSI G4MX420-T (GF4 MX420 SDR), Leadtek WinFast Ti500 (GF3 Ti500), Abit Siluro GF3 (GF3), Leadtek WinFast Ti200 (GF3 Ti200), Leadtek WinFast GeForce2 Ultra (GF2 Ultra), Leadtek GeForce2 Pro (GF2 Pro), Modèle de référence nvidia (GF2 MX400).

Les outils que nous avons employés sont plus nombreux qu'à l'acoûtumé afin de couvrir davantage de situations différentes. Nous avons ainsi utilisé 3D Mark 2001, Aquanox, Comanche 4, DroneZ, Max Payne, Quake3 Arena, Serious sam 2 et Village Mark D3D. Attention cependant, afin d'obtenir des comparaisons efficaces nous avons employé exactement les mêmes réglages quelle que soient les cartes testées. De ce fait, il arrive parfois que deux cartes de technologie différente mais de puissance théoriquement équivalente aient des performances tout à fait variables.

Enfin, nous n'avons pour le moment comparés les GeForce4 qu'à d'autres produits nvidia. L'intégration des produits ATi nécessitait l'emploi des derniers pilotes et il nous faudra encore quelques jours pour être à même de vous les présenter. N'hésitez donc pas à revenir voir comment la gamme des GeForce se comporte face aux produits du canadien... Assez parlé, place aux graphiques !

Les cartes destinées à l'OEM

Ce marché très particulier ne concerne évidemment pas beaucoup de particuliers. Les cartes issues de ce segment ne servent pour ainsi dire jamais à l'amélioration d'une ancienne machine et ce n'est généralement que lors de l'achat d'un PC complet que l'on peut avoir à faire à l'une de ces cartes. A l'heure actuelle, nvidia compte sur ses vieillissantes GeForce2 MX200 et MX400 pour satisfaire ce genre de demandes, d'où la distribution des GeForce4 MX420.

022F000000052784-photo-geforce4-mx420-3d-mark-2001.jpg

0230000000052785-photo-geforce4-mx420-quake3-arena.jpg

Deux rapides tests sous 3D Mark 2001 et Quake3 suffisent largement pour se convaincre du bien fondé de ce remplacement. Sans pour autant signer des performances remarquables le GeForce4 MX420 remplit parfaitement son rôle et devrait permettre d'offrir de bonnes petites configurations à prix plancher... Des configurations que l'on ne conseillera cependant pas aux joueurs, qui ne devront pas se laisser abuser par l'appellation GeForce4, ces cartes n'arrivant même pas à devancer notre GeForce2 Pro de test !

On notera également l'intéressante idée de Gainward, visant à remplacer la SDR 128bits des MX420 par de la DDR 64bits. Sans pouvoir vraiment dire si c'est ce changement de mémoire qui en est à l'origine, on remarque cependant que la carte du constructeur allemand devance assez nettement le produit MSI. Sous Quake3 par exemple l'écart est de 10% en 800x600 et atteint même 20% en 1600x1200, alors que le prix des deux cartes devrait être sensiblement le même.


Le milieu de gamme : GeForce4 MX440 et GeForce4 MX460

Le marché des cartes à 250€ et moins sera occupé par ces deux Processeurs et leurs déclinaisons respectives. Ils constituent en fait la relève de plusieurs produits comme les anciennes GeForce2 Pro, GeForce2 Ti et GeForce2 Ultra. Tout en prenant soin de ne pas empiéter sur les plates-bandes du Ti4200, ils viennent également concurrencer le GeForce3 Ti200 sans toutefois en reprendre les fonctions 3D les plus avancées (Pixel et Vertex Shaders).

022F000000052789-photo-geforce4-mx440-460-3d-mark-2001.jpg

0230000000052790-photo-geforce4-mx440-460-quake3-arena.jpg

0231000000052791-photo-geforce4-mx440-460-serious-sam-2.jpg

0231000000052792-photo-geforce4-mx440-460-village-mark.jpg

En OpenGL comme en Direct3D les résultats sont tout simplement sans appels et ces nouvelles GeForce4 MX semblent tout à fait à leur aise. La MX460 est bien sûr un cran au-dessus de sa benjamine mais l'une comme l'autre font au moins jeu égal avec notre GeForce2 Ultra de test. Ces résultats s'observent aussi bien sous 3D Mark 2001 que sous Serious sam 2 et avec Village Mark autant qu'avec Quake3. On remarquera d'ailleurs que l'écart a tendance à se creuser avec l'augmentation de la résolution pour devenir tout à fait impressionnant en 1600x1200 sous Quake3 par exemple.

Ces résultats tout à fait impressionnants nous amènent évidemment à comparer ces MX440 et MX460 à des modèles plus puissants, en l'occurrence à une GeForce3 Ti200, carte qui se trouve être un peu plus chère mais qui devrait disparaître prochainement au profit de ces MX d'un côté et des Ti4200 de l'autre.

022F000000052794-photo-geforce4-mx440-460-3d-mark-2001.jpg

0230000000052795-photo-geforce4-mx420-quake3-arena.jpg

0231000000052796-photo-geforce4-mx440-460-serious-sam-2.jpg

0231000000052797-photo-geforce4-mx440-460-village-mark.jpg

Les tests classiques donnent l'avantage au GeForce3 Ti200 mais le MX460 ne se trouve vraiment pas loin, devançant même son adversaire sous Quake3 (le MX440 est pour sa part plus nettement distancé). Il ne faut toutefois pas s'arrêter là et ne pas oublier que les GeForce4 MX ne gèrent pas les Pixel et Vertex Shaders qui devraient abonder dans les jeux à venir. Il paraît donc judicieux de comparer les résultats à l'aide de benchs comme Aquanox et DroneZ.

0231000000052798-photo-geforce4-mx440-460-aquanox.jpg

0231000000052799-photo-geforce4-mx440-460-dronez.jpg

Le résultat était prévisible et la comparaison tourne finalement très vite court. AquaNox laisse apparaître une nette différence tout en ne montrant pas les nombreuses saccades dont était émaillé le bench, rendant une partie bien difficile. DroneZ est pour sa part encore plus démonstratif et là c'est un véritable gouffre qui sépare les deux technologies en présence. Il faudra donc bien faire attention à cela lors de l'achat...

Les GeForce4 MX440 et MX460 donnent des résultats bien sympathiques mais ne sont pas au point face aux jeux exploitant les techniques les plus récentes. La fluidité pourra être au rendez-vous mais il faudra désactiver les options les plus novatrices et de ce fait faire des concessions sur le plan visuel.
Alors que les Ti4400 et Ti4600 nous ont déjà impressionnées par leurs remarquables performances, il est temps pour nous de voir de quoi est capable le petit dernier. Ce Ti4200 est d'autant plus intéressant qu'il est censé venir suppléer le GeForce3 Ti200 en fin de vie et devrait donc se retrouver à moins de 300€ chez vos revendeurs favoris... Nvidia semble bien décidé à casser les prix en ce moment !

Petit rappel, les résultats de la Ti4200 128Mo n'ont pas été mesurés sur une véritable carte mais à partir d'une Ti4400 MSI "underclockée" pour que ses fréquences correspondent à celles d'une Ti4200 128Mo (250MHz/444MHz). Les résultats ainsi obtenus ne peuvent donc être pris qu'à titre purement informatif.


Performances Direct3D

022F000000052801-photo-geforce4-ti-3d-mark-2001.jpg

0230000000052802-photo-geforce4-ti-village-mark.jpg

3D Mark 2001 et Village Mark sont certes des outils un peu vieillissants mais ils permettent encore de bine mesurer les progrès effectués par nvidia avec ses GeForce4. Les Ti4400 et surtout Ti4600 conservent bien entendu la tête du classement mais ce sont surtout les résultats des deux versions du Ti4200 qui nous intéressent.

Ces derniers sont plutôt impressionnants puisque la carte se situe bien à mi-chemin des GeForce3 Ti500 et des "grosses" GeForce4. On remarque cependant que le petit dernier de nvidia semble avoir quelques difficultés avec les hautes résolutions puisqu'il domine moins nettement le GeForce3 Ti500 en 1600x1200 qu'en 1024x768 par exemple.

0230000000052803-photo-geforce4-ti-aquanox.jpg

0230000000052804-photo-geforce4-ti-dronez.jpg

AquaNox et DroneZ sont essentiellement là pour nous montrer d'éventuels progrès dans la gestion de ces nouvelles fonctions qui risquent bien de débarquer en force avec les titres futurs : les pixel et les vertex shaders. Surprise, les écarts séparant le GeForce3 Ti500 de la nouvelle génération de cartes nvidia n'est pas vraiment plus important qu'avec 3D Mark 2001 ou Village Mark.

Quelques optimisations ont certainement été effectuées mais leurs conséquences ne sont pas fracassantes. Le Ti4200 conserve pour sa part ce statut de trouble-fête, puisqu'il continue de nettement dominé le plus coûteux GeForce3 Ti500.


Performances OpenGL

0230000000052805-photo-geforce4-ti-quake3-arena.jpg

L'outil de mesure OpenGL par excellence, Quake3 Arena, devient petit à petit de moins en moins intéressant. Les Cartes Graphiques en présence atteignent toutes le plafond autorisé par notre processeur, certes un peu faible (Athlon 1.33GHz) mais encore représentatif du marché actuel. Il faut atteindre le 1600x1200 pour voir certains modèles se détacher des autres et alors, le GeForce3 Ti500 montre à nouveau ses limites.

Les GeForce4 Ti s'échelonnent à coup de 10 images par seconde et on notera au passage l'étonnante dernière place de la version Ti4200 dotée de 128Mo de mémoire... Résultat que je ne m'explique pas.

0230000000052806-photo-geforce4-ti-serious-sam-2.jpg

Serious Sam 2 exploite lui aussi un moteur OpenGL, le Serious Engine. Ce dernier est plus récent que celui de Quake3 et du même coup nettement plus gourmand. Si les écarts entre les cartes sont paradoxalement plus faibles qu'avec le titre d'ID Software, ils sont visibles dès le 800x600.

Les Ti4400 et Ti4600 sont encore et toujours au-dessus du lot, encore que ce ne soit que d'une courte tête. Les GeForce3 appartiennent définitivement au passé, même si les performances de la Ti500 restent tout à fait acceptables. Enfin on remarque à nouveau les drôles de performances de la "fausse" Ti4200 128Mo en 1600x1200... Il conviendra de vérifier cela avec l'arrivé des premiers modèles !

Un dernier commentaire concernant les différences que l'on peut régulièrement observer entre les deux versions de GeForce4 Ti4200. Notre "fausse" version à 128Mo et malgré une fréquence de fonctionnement inférieure, fait pratiquement jeu égal avec la version 64Mo. L'augmentation de la quantité de mémoire embarquée devrait cependant en accroître le coût rendant cette carte peu intéressante avec les softs actuels... L'avenir nous dira si les prochains jeux sauront exploiter ce surplus de mémoire.


FSAA et filtrage anisotrope

Un test de cartes aussi puissantes que les GeForce4 Ti ne serait pas complet sans un petit tour du côté des fonctions d'amélioration du rendu. Nous avons dans un premier temps appliqué le seul FSAA 4X à 3D Mark 2001 et à Quake3, pour dans un second temps y ajouter un Filtre Anisotrope 8X.

A toutes fins utiles, je rappelle que le FSAA est une technique de lissage des scènes 3D (élimination des effets d'escalier). La carte graphique calcule en interne la scène 3D dans une résolution élevée et, par différents procédés de réduction, la regénère dans la résolution souhaitée. Cette technique est très efficace mais en filtrant les objets aussi bien que leurs textures, elle provoque un flou général que certains n'apprécient pas. L'anisotropique est une technique de filtrage avancée qui permet justement d'éliminer cet effet de flou.

022F000000052813-photo-geforce4-fsaa-4x-sous-3d-mark-2001.jpg

0230000000052814-photo-geforce4-fsaa-4x-sous-quake3-arena.jpg

Le FSAA est de mieux en mieux intégré aux cartes graphiques et l'impact de son activation est de moins en moins perceptible. La Ti4200 confirme tout le bien que l'on a pu penser d'elle jusque là en continuant de distancer la plus puissante des GeForce3. Elle reste cependant un cran en-dessous des Ti4400 et Ti4600, mais ce n'est évidemment pas une surprise. A noter que la Ti4600 reste encore au-dessus des 100fps sous Quake3 même avec le FSAA 4X activé en 1024x768 !

0230000000052815-photo-geforce4-fsaa-4x-et-anisotropic-8x-sous-quake3-arena.jpg

L'Anisotropic Filtering est en quelque sorte le point faible des GeForce4 Ti et ce quelle que soit la version testée. Alors qu'il devient de plus en plus inséparable du FSAA (pour en compenser le flou), ce filtre provoque une baisse tout à fait notable des performances et même le Ti4600 maintient difficilement un framerate au-dessus de 80fps. Il n'est de ce fait pas surprenant de constater que malgré sa puissance le Ti4200 n'est pas à même d'offrir un jeu parfaitement fluide à "seulement" 62 images par seconde (n'oublions pas qu'il s'agit là d'une moyenne de 62fps et que, par conséquent, certaines portions de la séquences sont en-dessous).L'overclocking même s'il ne représente assurément pas une utilisation "normale" de la carte graphique n'en reste pas moins une discipline relativement appréciée. Du fait de la cible même de certaines cartes (l'OEM) nous avons limité nos essais en la matière aux modèles qui auront le plus de chances de se trouver confronter à ce genre d'exercice.

Nous avons de ce fait exclu les benjamines de cette compétition : les GeForce4 MX420 et MX440. En revanche, les autres prétendantes ont toutes subit ce petit test. Enfin, nous avons choisit de ne présenter de résultats qu'avec le jeu Quake3 afin de ne pas surcharger inutilement cette page... Cela devrait être suffisant !


GeForce4 MX460

La mesure des performances de la MX460 ont plutôt été surprenantes. Certains s'attendaient à une vraie GeForce4 et ont donc été déçus alors que d'autres déjà au courant de ce décalage, ont été surpris de découvrir une carte finalement tout à fait au niveau et capable d'offrir des résultats au moins équivalent à ceux d'une GeForce3 Ti200. Les fréquences de fonctionnement élevées sont bien sûr pour une bonne part à l'origine de ces résultats et faisaient craindre un comportement relativement médiocre en overclocking.

022F000000052808-photo-geforce4-mx460-overclocking.jpg

Sans atteindre des sommets, nous avons tout de même pu accélérer très correctement la bête. Ainsi nous avons conservé une stabilité parfaite en accélérant le chip jusqu'à 330MHz et la mémoire à 640MHz. Le gain de performances alors observé était loin d'être négligeable même si, bien sûr, des titres comme Aquanox ou DroneZ restaient trop saccadés.


GeForce4 Ti4200

Signant des performances remarquables et vraisemblablement proposée à des prix tout à fait compétitifs, cette Ti4200 pourrait devenir la nouvelle coqueluche des bidouilleurs, si tant est que ses capacités à l'overclocking ne soient pas trop amoindries par l'emploi d'un design de carte relativement ancien et de puces mémoires TSOP.

Les fréquences de base de notre modèle de test prêté par nvidia (une Ti4200 dotée de 64Mo de mémoire) sont de 250MHz pour le GPU et de 500MHz (250MHz DDR) pour la mémoire. Après quelques essais, nous sommes arrivés à la conclusion que pour conserver une stabilité optimale, il fallait se limiter à 300MHz pour le GPU (fréquence d'une Ti4400) et à 600MHz (300MHz DDR) pour la mémoire (entre la Ti4400 et la Ti4600)... Plutôt impressionnant pour une conception "vieillissante" !

022F000000052809-photo-geforce4-ti4200-overclocking.jpg

Même si le gain observé sous Quake3 n'est pas faramineux, il constitue un plus qu'aucun joueur ne négligera. Si les modèles du commerce confirme cette tendance alors ces Ti4200 risquent bien de s'arracher comme des petits pains !


GeForce4 Ti4400

Très proche de la TI4600 par l'apparence et les fonctionnalités, la Ti4400 l'est aussi par les fréquences de fonctionnement. Ainsi, le GPU tourne à quelques 275MHz et la mémoire, bien qu'un peu plus en retrait, est cadencée à un très respectable 550MHz (225MHz DDR). L'envie de transformer cette Ti4400 en Ti4600 est évidemment très forte et les similitudes entre les deux cartes semble indiquer un overclocking facile.

En effet, la carte est passée sans aucun problème aux fréquences de fonctionnement de son aîné et a même pu aller encore un peu plus loin se démarquant du même coup de la Ti4200 qui n'est pas loin derrière. L'ensemble est resté parfaitement stable jusqu'à la fréquence de 310MHz pour le GPU et 640MHz (320MHz DDR) pour la mémoire.

022F000000052810-photo-geforce4-ti4400-overclocking.jpg

Cette accélération n'apporte de réelles gains sous Quake3 qu'une fois atteint le mode 1600x1200, ce dernier affichant tout de même 10 images par seconde supplémentaires. Ce genre de bénéfice n'est pas négligeable, d'autant qu'il est encore plus visible sur des titres plus récents et plus lourds graphiquement.


GeForce4 Ti4600

La reine des cartes nvidia est cadencée à des fréquences absolument hallucinantes en particulier au niveau de la mémoire qui est tout de même constituée de puces à 650MHz (325MHz DDR) ! Dans ces conditions difficile d'espérer gagner encore beaucoup d'autant que les mémoires de notre modèle MSI ne disposent d'aucun système de refroidissement.

022F000000052811-photo-geforce4-ti4600-overclocking.jpg

Pourtant et sans procéder à la moindre modification sur la carte elle-même, il nous a été possible de pousser la carte à 320MHz pour le chip et à 720MHz (360MHz DDR) pour la mémoire, au-delà, la stabilité du système étant remise en question. Ce gain est appréciable et permettra de jouer de manière encore plus fluide en 1600x1200 comme le montrent nos résultats sous Quake3.
00FA000000052812-photo-des-geforce4-au-kilo.jpg

Une gamme peut-être un peu vaste...

Face au raz-de-marée de cartes différentes proposées par nvidia, tout utilisateur moyen se sentira invariablement perdu. On peut facilement dénombrer 6 GeForce4 différentes les unes des autres et 7 types de produits au minimum ! Il s'agit bien évidemment de la plus importante gamme jamais lancée par le fabricant et on peut se demander s'il n'y en a pas un peu beaucoup...

En y regardant de plus près, on voit finalement d'importantes différences entre les produits et en particulier au niveau du prix, donc du public visé. Les plus puissantes culminent à 550 € alors que les moins coûteuses peuvent se négocier sous la barre des 100€ avec entre ces extrêmes un nombre conséquent de paliers successifs.


... Mais qui permet à chacun de trouver chaussure à son pied

En effet, ces différences de prix et de puissances ont pour seul but de refléter les différences d'utilisation de la carte graphique aujourd'hui. Tout le monde n'a bien sûr pas besoin des même fonctions et essayer de vendre une Ti4600 à un étudiant désirant faire une petite partie de StarCraft de temps à autre, tiendrait de l'escroquerie.

La politique de nvidia est depuis déjà quelques temps, de présenter deux gammes bien différents et le GeForce4 MX s'intègre parfaitement à cet objectif. Il offre bien sûr des performances un peu décevantes au regard de ce qui se fait aujourd'hui et ne mérite pas tout à fait son appellation de GeForce4. Mais il permettra malgré tout de jouer à de nombreux jeux tout en restant à un prix plancher. Pensez par exemple que le GF4 MX460 obtient souvent des performance équivalentes à celles d'une GeForce3 Ti200 ! Ajoutez à cela quelques fonctions multimédia comme la lecture DVD et vous obtenez un produit finalement très compétitif.

De l'autre côté, nvidia propose ses GeForce4 Ti qui constituent tout bonnement les cartes les plus puissantes du moment et devraient de ce fait ravir les amateurs de performances extrêmes. Ces derniers auront le choix entre trois produits : Ti4200 (avec deux versions), Ti4400 et Ti4600, avec jusqu'à 128Mo de mémoire embarquée ! Les prix de ces dernières sont à la hauteur de leurs performances et tout en restant hors de portée du plus grand nombre, elles ne sont pas plus chères que les anciens modèles haut de gamme de nvidia.


0028000000049063-photo-s-lection-clubic-40.jpg

Le cas GeForce4 Ti4200

De ces trois modèles, un sort toutefois du lot : le tout nouveau Ti4200. Construit autour de la même base que les Ti4600 et Ti4400, il en reprend de ce fait l'ensemble des fonctions avec simplement une réduction des fréquences de fonctionnement afin de permettre un coût de fabrication plus faible que ses aînés.

Les cartes devraient coûter moins de 280€ avec 64Mo de mémoire et si la qualité reste au niveau de notre modèle de test, elles devraient pouvoir s'overclocker pour atteindre au moins les performances des Ti4400. Un tel niveau de puissance à un prix aussi faible serait évidemment du jamais vu et on peut prédire sans trop se tromper un certain succès à ce Ti4200 qui constitue la très bonne surprise de ce printemps 2002 !
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Poursuites Infernales 2 aussi sur PC
RollerCoaster Tycoon s'offre une suite
Face à l’abstention, André Santini (UDF) soutient le vote électronique
FullSIX et Carat Interactive unissent leur force
Nouvelle assemblée Générale pour Vivendi Universal suite à une fraude du système de votes
Infogrames s'offre Shiny
Druid Kings change de nom
Patches Half-Life et Counter-Strike dispos
Les autorités britanniques démantèlent un réseau pédophile sur le Net
GFK table sur une baisse des ventes de mobiles de 4% cette année
Haut de page