Vidéo et PC : guide pratique

Nerces Contributeur
26 avril 2001 à 16h37
0

Ulead VideoStudio 4

0096000000048297-photo-ulead-videostudio.jpg
Avec Premiere, nous n'avons fait qu'une petite présentation rapide de son fonctionnement afin que le débutant ou l'utilisateur occasionnel se rende compte de sa facilité de prise en main. Avec VideoStudio nous verrons plus particulièrement en quoi ces deux logiciels sont si différents l'un de l'autres, et nous verrons s'il peut remplacer son concurrent pour une majorité d'utilisateurs.

Adobe Premiere est à n'en pas douter un excellent logiciel et le chapitre précédent a certainement convaincu le sceptique le plus endurcis de la qualité du soft. Mais à la manière de ce qui se passe pour le matériel d'acquisition : il ne s'adresse pas à tout le monde. Certes son manuel est très bien conçu, et certes son interface est pour le moins intuitive et ergonomique mais dépenser près de 6000 francs pour un simple passe-temps n'est pas à la portée de tout le monde. VideoStudio se propose de combler brillament cette lacune et s'il ne peut évidemment pas prétendre reproduire tout ce que fait son concurrent, différence de prix oblige (il ne coûte "que" 800 francs), il offrira largement de quoi satisfaire les besoins du plus grand nombre, surtout qu'il est inclus en "bundle" avec pas mal de cartes d'acquisition.

00FA000000048296-photo-videostudio-nouveau-projet.jpg

La notion de projet

A la manière d'Adobe, Ulead est aussi parti sur l'idée de projet pour gérer l'ensemble du travail. Au chargement du programme on définit un projet selon ce que l'on désire faire. Malgré une interface résolument grand public avec de jolies formes et de belles couleurs, la sélection des modèles de projet n'est pas aussi claire que dans Premiere. Le nombre de modèles (plus important puisqu'il y a le Mpeg qui fait cruellement défaut au Premiere de base) provoque une certaine confusion, accentuée par la petitesse de la fenêtre de choix. On regrettera aussi l'impossibilité de changer dès à présent des paramètres qui ne nous conviendraient pas... On se rend compte que le public visé n'étant pas le même Ulead a décidé de guider complètement ses utilisateurs.

Le projet créé on se retrouve devant la jolie interface dont nous parlions tout à l'heure et le programme nous propose de commencer par une capture vidéo. L'outil est bien conçu même s'il est encore une fois plus directif que celui de Premiere. La partie de droite nous permet quant à elle d'insérer directement dans une bibliothèque les vidéos qui pourraient nous servir. L'ajout de nouvelle séquences se fait via un bouton permettant d'en intégrer de nouvelles une à une... Rien à voir avec la fenêtre projet de Premiere.

00FA000000048298-photo-videostudio-interface.jpg
00FA000000048299-photo-videostudio-outils-de-capture.jpg


Etape par étape

Cette partie "ajout de nouvelles séquences" est appelé prosaïquement "Storyboard". Autant le dire tout de suite cela n'a pas grand chose à voir avec un vrai storyboard, mais les développeurs ont du considérer que ça faisait bien. Il s'agit simplement de mettre à la suite différentes séquences vidéos et d'en changer l'ordre si cela ne convient pas. Il n'est pas possible de découper le moindre fichier vidéo pour intervaler d'autres prises de vue.

00FA000000048300-photo-videostudio-insertion-d-une-transition.jpg
Ensuite, le logiciel nous guide vers la partie effets, qui revient à l'exemple que nous avons fait sur Premiere, à savoir l'insertion d'une transition ou d'un effet vidéo à une séquence "en montage". Nouvelle limitation de VideoStudio : il n'est pas possible d'insérer de transition à l'intérieur d'un séquence unique, elles ne peuvent lier que des séquences indépendantes... Il est heureusement possible de paramétrer quelques peu cette transition, et même si l'on est encore une fois loin de ce que propose Premiere on se réjouira de cette possibilité.

00FA000000048301-photo-videostudio-insertion-de-textes.jpg
L'étape suivante nous amène à la création de titres en surimpression. Il est possible de prendre un texte prédéfini et d'en changer le contenu, ou au contraire de tout faire soi-même. Si cela suffira pour pas mal d'incrustations, on se sent tout de même très limité et il n'est par exemple pas possible de faire un texte qui arrive de la gauche de l'écran pour partir à la droite en s'arrêtant quelques secondes au milieu.

Pour finir, il est possible d'ajouter une voix ou de la musique afin d'égayer un peu la séquence. Nouveauté avec la version 4 de VideoStudio, on peut directement prendre comme source musicale un fichier MP3, mais le programme nous affiche malgré tout un message d'erreur à l'arrivé sur cette étape si votre CD-ROM contient autre chose qu'un CD Audio.

00C8000000048295-photo-videostudio-enregistrement.jpg
Il faut maintenant enregistrer le travail effectué, et chose inhabituelle dans ce programme, l'icône d'enregistrement permet à l'utilisateur de paramétrer très précisément ces options de sauvegarde. On peut choisir le type de vidéo (MPEG, AVI, QuickTime, RealNetworks...), mais même paramétrer entièrement chacun d'eux. On peut ainsi enregistrer en MPEG 1 ou 2, en DivX ou directement au standard VideoCD. Reconnaissons que c'est là quelque chose de bien sympathique... La gravure d'un VideoCD n'en est que facilitée.


A Public différent, logiciel différent

00FA000000048294-photo-mgi-videowave-4.jpg
Adobe Premiere et Ulead VideoStudio ne sont pas proposés au même prix... Au vue de cette mini-comparaison, on voit très bien pourquoi. Il est très clair que VideoStudio n'est pas vraiment le logiciel "à tout faire". Alors il est bien joli et sera parfait pour un usage bien précis : celui de la compilation de souvenirs de vacances. Dans notre cas, il est bien inutile. Il ne permet finalement pas un grand contrôle sur le travail effectué.

Alors bien sûr il est livré avec de nombreuses solutions d'acquisition mais au contraire du matériel qui ne nécessite peut-être pas un investissement très important (pour 1500 francs on a quelque chose de très chouette), il me semble qu'au niveau logiciel il faille aller un peu plus loin pour ne pas être trop bridé. Sans aller jusqu'aux 5000-6000 francs de Premiere, on peut avoir pour 800 francs (le prix de VideoStudio) le logiciel VideoWave de MGI ou pour déjà 3000 francs MediaStudio Pro d'Ulead également.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Consommation de
Sans enquête antitrust, Windows Mobile aurait dominé Android... selon Bill Gates
Débat | YouTube change-t-il pour le pire ?
La Chine lutte contre l'addiction au jeu en imposant un couvre feu et une limite de temps quotidienne
Pick-up Tesla : cochez la date, le concurrent du Rivian R1S présenté dans deux semaines
Le Samsung Galaxy Fold en rupture de stock en cinq petites minutes en Chine
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
Un bouton sur Netflix pour passer les blagues sur Donald Trump pendant un spectacle
Edge basé sur Chromium, aka Chredge, sera bien disponible sur Linux

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top