GeForce3 (Elsa Gladiac 920, MSI Starforce 822)

Par
Le 21 mai 2001
 0
0096000000047468-photo-logo-geforce-3.jpg
Après plusieurs mois d'annonces en tout genre, d'innombrables rumeurs et d'à peu près autant de démentis, voici enfin cette GeForce 3. On peut dire qu'on l'aura attendu la bougresse ! Le modèle que nous avons eu entre les mains nous vient du fabricant allemand ELSA, mais avant d'entrer dans les détails spécifiques à ce modèle, une petite mise au point sur les apports de GPU s'impose.

Le NV20


Depuis un petit bout de temps maintenant, le monde de la carte graphique est dominé par NVIDIA et le coeur de tous les "hardcore gamers" semble battre au rythme des nouveaux Processeurs de la marque, "un tout les six mois" comme il est de coutume de le dire. Cette cadence on ne peut plus soutenue ne reflète pas tout à fait la réalité puisque NVIDIA ne développe en fait de nouvelle technologie qu'une fois l'an.

C'est ainsi que nous avons eu droit au TNT, et au TNT2 (en plusieurs versions) puis au premier GPU avec le GeForce 256. Le nombre de modèles s'est alors fortement accrus au point d'embrouiller complètement les moins au fait de l'actualités. Nous aurons vu défiler sur nos étales des GeForce SDR, des GeForce DDR puis des GeForce 2 GTS, Pro et Ultra avec enfin toutes les variations du GeForce 2 MX.

Il était plus que temps pour NVIDIA de faire table rase et de nous proposer par la même occasion de nouvelles innovations technologiques pour distancer ATI et son Radeon. Voici donc venir le NV20 et pour commencer une brève liste de ses caractéristiques :

0113000000047475-photo-geforce-3.jpg
  • Gravure en 0.15 microns
  • 57 millions de transistors (42 millions pour un Pentium IV)
  • 4 pixel pipelines
  • 2 textures simultanées par pixel
  • Un maximum de 4 textures actives par pixel par passe
  • 36 opérations de Pixel Shading par passe
  • 128 instructions par vertex par passe
  • Fréquence de 200 MHz pour le GPU
  • Fréquence de 230 MHz pour la mémoire (DDR)
  • Mémoire embarquée de 64Mo de DDR (mais accepte aussi la SDR)
  • Interface mémoire sur 128 bits

    Parlons tout de suite et très rapidement de "l'accélération" DVD du GeForce 3. Très rapidement car en fait il n'y a pas de différence avec ce que proposait depuis quelques temps le GeForce 2. Il n'y a donc au menu que du motion compensation et on est loin de ce qu'offre le concurrent canadien (ATI) en la matière. Cela suffit toutefois à lire des DVDs de manière très correcte pourvu que le processeur central soit au moins un 400MHz.

    Lightspeed Memory Architecture


    Si vous regardez attentivement les statistiques du GeForce 3, vous devez certainement être un peu surpris. Les fréquences de fonctionnement du processeur et de la mémoire n'ont rien de franchement impressionnant et la bande passante qui en résulte n'est pas meilleure que pour les GeForce 2 Ultra. Pire le fillrate théorique est même inférieur à celui de cette dernière : 800 Mpixels/s contre 1 Gpixels pour l'Ultra.

    D'après NVIDIA, là n'est pas le principal, les ingénieurs ont effectivement travaillé sur l'optimisation de cette bande passante. Leurs travaux se résument à ces trois mots : "Lightspeed Memory Architecture". Pour ces trois mots nous avons en fait trois innovations technologiques toutes plus intéressantes et plus compliquées les unes que les autres : Z-Occlusion Culling, Z-Buffer Compression et Crossbar.
  • Modifié le 01/06/2018 à 15h36

    Les dernières actualités Cartes graphiques NVIDIA

    scroll top