Matrox Millenium G450

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
30 novembre 2000 à 15h45
0
00043514-photo-matrox-logo-long.jpg
Matrox base une grande partie de sa publicité sur les nombreuses récompenses qu'il a obtenu tout au long de son existence. Mais il faut bien avouer qu'il a complètement raté le virage de la 3D. A l'époque de la 3DFX, il n'avait aucune alternative à proposer, et depuis les différents modèles ont souvent accusé un retard qui leur a été très préjudiciable.

La compagnie canadienne revient aujourd'hui avec la G450, carte qui se veut polyvalente et avant tout destinée aux utilisateurs dont les besoins en fonctions 3D sont limités.

Présentation

00C8000000046646-photo-matrox-millenium-g450.jpg
Une fois sortie de sa boîte, la G450 paraît vraiment très petite. Un bel effort d'intégration a été fait et on ne voit pas comment la carte pourrait être encore réduite.

La Millenium G450 est architecturée autour du processeur du même nom. Ce processeur n'est qu'un dérivé du G400 et n'apporte donc pas de différence notable. Il est tout de même étonnant de voir Matrox nous sortir un nouveau produit basé sur un chip vieux de plus d'un an. D'autant qu'il a en plus été décidé de réduire la largeur du bus mémoire de 128bits à 64bits. Comme c'est ce qui définit en grande partie la vitesse d'accès à la mémoire par le chip graphique, les ingénieurs de Matrox ont choisi de mettre de la DDR pour ne pas trop pénaliser les performances (la DDR sur 64bits est à peu près équivalente à de la SDRAM sur 128bits).

Les fréquences choisies sont les mêmes que pour le G400 (et non pas le G400 Max), soit 120MHz pour le core et 166MHz pour la mémoire. Il est dommage que le core n'aie pas eu une cadence supérieure alors que sa gravure s'est affinée (passage en 0.18 pour le G450).

Enfin la carte est également dotée de deux connecteurs VGA permettant l'utilisation du DualHead. Attention cependant, il existe une limitation que Matrox ne cache pas : le deuxième port VGA ne supporte pas d'écran numérique. Toutes les combinaisons sont donc possible à l'exception du branchement de deux écrans numériques.

En plus de la carte, la boîte contient un petit manuel traduit en français, le précieux câble pour relier la carte à une télé et un CD contenant les Drivers, différentes démos de logiciels exploitants les fonctions de la carte et la version complète du lecteur DVD maison. A noter que ce dernier n'est pas ce qui se fait de mieux dans le genre puisqu'il est basé sur le moteur du Cinemaster de Ravisent. Même si les avis sont très partagé je lui préfère nettement PowerDVD ou WinDVD.

Des drivers impeccables

Après trois jours d'utilisation et de nombreux tests, il faut bien reconnaître que les drivers Matrox sont excellents. Très stables, ils ne m'ont jamais planté la machine et leur ergonomie est très agréable.

0095000000046641-photo-configuration-du-moniteur.jpg
0095000000046642-photo-gestion-des-couleurs.jpg
0095000000046644-photo-informations.jpg

Extrêmement complets, ils permettent de gérer toutes les fonctions de la carte simplement et rapidement. Pourtant résumer de manière claire les nombreuses possibilités du DualHead n'était pas chose aisée.

0095000000046643-photo-param-trage-du-dualhead.jpg
0095000000046645-photo-options.jpg

Le seul reproche que l'on peut faire à ces drivers est de ne pas proposer de fonctions d'overclocking. Il m'a d'ailleurs été impossible de passer cette carte à des fréquences supérieures puisque même Powerstrip (un tweaker gérant un très grand nombre de carte) ne le permet pas.

L'intérêt principal de la G450

Cette fonction de la G450, n'est pas franchement une nouveauté. En effet le DualHead est présent depuis les G400. Néanmoins elle reste l'élément le plus intéressant de la carte. Le DualHead permet donc l'affichage simultané sur deux écrans. Ces deux écrans peuvent être identiques ou de taille et de qualité différentes, il peut même s'agir d'un moniteur classique et d'une télévision.

Il existe plusieurs modes de fonctionnement, qui permettent d'utiliser selon les besoins de chacun cette fonction.

- Le mode le plus élémentaire, appelé "Clone", permet d'avoir la même image sur les deux écrans. Il ne s'agit que d'un double qui permet par exemple de diffuser une présentation multimédia sur un projecteur et de l'avoir aussi sous les yeux.

00FA000000046647-photo-dualhead-mode-clone.jpg

- Le mode d'extension du bureau permet de profiter d'un espace de travail plus important. Sous Photoshop vous pourrez, par exemple, placer toutes les palettes sur un écran, pendant que votre image sera sur l'autre. Le seul problème de cette fonction est que les logiciels n'en bénéficient, hélas, pas tous.

00FA000000046648-photo-dualhead-mode-extension.jpg

- Le mode "zoom" offre la possibilité d'agrandir sur le second écran, une portion du premier. Cette fonction est particulièrement intéressante dans le domaine de l'imagerie où la précision est un élément très important. Il faut noter à ce propos que si l'image agrandie est souvent de piètre qualité, Matrox a ajouté une option de lissage remarquablement efficace.

00FA000000046649-photo-dualhead-mode-zoom.jpg

- Enfin le mode "DVD" permet tout simplement de visualiser une vidéo en plein écran sur l'un des moniteurs alors qu'elle n'est qu'en fenêtré sur l'autre. Attention cependant, sur ce second écran la vidéo ne doit pas être réduite dans la barre des tâches sans quoi elle se bloquerait sur l'autre moniteur.

00FA000000046650-photo-dualhead-mode-dvd.jpg

Le DualHead est intéressant à plus d'un titre et nombre d'utilisateurs devraient y trouver leur compte. La qualité d'image de la sortie télé est d'excellente qualité (équivalente à ce que fait le Rage Theatre d'ATI) et la gestion des deux afficheurs finalement assez simple à mettre en œuvre.

Néanmoins il faut tout de même souligner quelques défauts.

Le principal, à mon avis, concerne la nécessité de redémarrer Windows à chaque changement de mode. Bien sûr une fois qu'un mode convient à l'utilisation qu'on veut en faire, on le garde, mais je trouve dommage que Matrox n'est pas trouvé une solution moins contraignante.

Le second défaut concerne plus directement la qualité des écrans à utiliser. Il m'a ainsi été possible d'essayer le DualHead sur des modèles "entrée de gamme". Sur les moins bons d'entre eux un balayage de l'écran était nettement perceptible entraînant une certaine fatigue visuelle bien gênante. Ce défaut ne concerne bien sûr que les écrans les moins bons mais il n'est pas à négliger et il convient de faire attention avant de se lancer.

Il faut enfin savoir que la carte ne dispose plus comme pour les G400 de deux Ramdac. Sur la G450 le second se trouve "à l'intérieur" du processeur. Cela n'est pas très important mais les fréquences des deux Ramdacs ne sont plus les mêmes (360MHz pour le premier et 230MHz) et les possibilités pour chacun des écrans, non plus (le second est limité au 1600*1200 ce qui est suffisant).

Des performances un ton en-dessous de la concurrence

Le processeur mis au point par Matrox n'est donc qu'un dérivé du G400, or celui-ci accuse tout de même un certain âge. Il n'est donc pas surprenant de voir cette G450 en difficulté face aux dernières cartes de Nvidia ou de ATI. Matrox n'a jamais prétendu que sa carte devait concurrencer les Radeon SDR ou autres GeForce 2 Mx. Mais son prix la positionne tout de même face à ce genre de produit.

Les tests ont été effectués au moyen d'un Athlon 850 sur une Abit KA7 équipée de 256Mo de RAM avec 3 cartes différentes :
- une G450 bien sûr, mais aussi,
- une GeForce DDR (Creative Annihilator Pro), pour avoir une carte "haut de gamme", et
- une GeForce 2 Mx (Hercules 3D Prophet II Mx), puisqu'elles sont dans les mêmes prix.

Le logiciel utilisé pour les tests est Quake 3 (v1.11) dans les modes "Normal" et "High Quality" avec les résolutions suivantes : 640*480, 800*600, 1024*768 et 1280*1024.

01DF000000046655-photo-quake-3-sur-g450-16bits.jpg

01DF000000046656-photo-quake-3-sur-g450-32bits.jpg

Les résultats parlent d'eux-mêmes et la G450 est vraiment à la traîne. La GeForce DDR est, bien sûr, toujours au-dessus, mais le plus gênant concerne la GeForce 2 Mx qui lui est aussi très nettement supérieure. Ne dramatisons cependant pas, la G450 représente une bonne solution d'upgrade par rapport à des cartes assez anciennes (comme une ATI Rage Pro) mais une solution aux rapport qualité/prix moins intéressant que les GeForce 2 Mx.

Conclusion

La G450 n'est pas une carte simple à évaluer. En effet elle ne peut rivaliser avec les modèles de Nvidia en ce qui concerne les performances. Mais elle ne peut pas non plus faire valoir un prix attractif puisqu'elle est proposée à près de 1500 francs.

Il reste alors pour Matrox le marché des entreprises qui n'ont pas besoin de fonctions 3D très élaborées et qui pourraient faire bon usage du DualHead. Le problème c'est que Matrox semble penser pouvoir attirer un plus large public grâce à cette carte et je ne suis pas certain qu'ils y parviennent.

La G450 est une carte plutôt agréable à utiliser, qui dispose d'atouts indéniables mais qui reste trop chère compte tenu de ce qu'elle a à offrir. Maintenant il ne fait pas de doute que les utilisateurs n'ayant pas besoin de fonctions 3D auront tout intérêt à recourir à cette carte, tant sa finition est impeccable.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

HTC annonce son propre événement baptisé Vivecon du 11 au 12 mai
Netflix prépare une adaptation en film live-action de Gundam
Domino’s Pizza : un véhicule autonome pour la livraison au Texas
Quels sont les meilleurs services Cloud pour stocker ses données en ligne ?
BioShock 4 : une transition vers un monde vivant et ouvert ?
Le constructeur chinois XPeng prépare une berline électrique embarquant du LiDAR
VivaTech 2021 : tendances, jauge, durée... focus sur une édition
La prochaine génération d'Opel Astra sera dotée d'une motorisation hybride rechargeable
PS4 : l'absence de batterie CMOS empêche de jouer hors ligne, même avec un jeu physique
Comparatif des meilleurs smartphones à - 300€ (2021)
Haut de page