Popcorn Time : Chromecast et VPN gratuit pour le "Netflix pirate"

16 juillet 2014 à 12h31
0
Popcorn Time, le logiciel qui démocratise le téléchargement de films et de séries via BitTorrent, poursuit sa quête. Les différentes versions inaugurent tour à tour la prise en charge du Chromecast et l'intégration d'un VPN gratuit.

Popcorn Time était initialement une preuve de concept (proof of concept), une démonstration de service de vidéo à la demande à la fois abouti et on ne peut plus simple. Les fondateurs de ce projet en partie illicite l'avaient rapidement abandonné, mais ils en avaient d'abord confié le développement à la communauté en en publiant les sources. L'un des principaux repreneurs poursuit ainsi l'évolution du projet.

00C0000007240046-photo-logo-popcorn-time.jpg

Des torrents en streaming sur sa TV



Cette équipe ajoute effectivement la prise en charge du Chromecast à ses différentes versions. Les utilisateurs peuvent très facilement diffuser des films ou des séries sur leurs téléviseurs, via une version bêta de l'application Android depuis dimanche, ou via une version alpha de l'application Windows publiée une semaine plus tôt. Les versions OS X et Linux attendront encore quelques temps.

Le principe reste le même : la mise en œuvre est on ne peut plus simple alors qu'en coulisses le fonctionnement est fort complexe. Si complexe d'ailleurs qu'il est impossible de caster les sous-titres dans un premier temps, mais l'équipe y travaille.

Du chiffrement et un VPN gratuit pour partager anonymement



Ce portage entreprend en parallèle d'anonymiser les échanges. Depuis le début du mois de juin, le logiciel chiffre pour commencer tout le trafic BitTorrent. Ça n'empêche pas de lister toute ou partie des internautes qui partagent un torrent donné, en le partageant soi-même et en recensant les internautes avec lesquels on l'échange, mais ça empêche à l'inverse de lister quels torrents partage un internaute donné.

Mais le logiciel va plus loin et intègre progressivement un VPN, fourni gratuitement par un prestataire qui assure ainsi sa promotion, qui permet de se cacher derrière une connexion écran.

01D9000007509043-photo-popcorn-time.jpg

Quelles que soient les intentions de ce repreneur, qu'il milite ou non pour une licence globale comme le faisait le fondateur, ce projet montre que les ayant-droits n'ont pas fini de jouer au chat et à la souris et qu'ils peuvent concevoir des services séduisants.

Contenus relatifs
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
DeepNude : les copies de l'app aussi se font bannir de Github
Windows 10 bientôt libéré de tout mot de passe ? C'est l'objectif de Microsoft
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
Voiture autonome : PSA franchit une étape supplémentaire dans la conduite
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Une
Contre-nature ou nécessité absolue ? Un ventirad pour Raspberry Pi fait son apparition
La taxe GAFA tout juste adoptée ne plait pas du tout à Trump
La Russie veut armer ses mini-drones de terrain... et ça ne fait pas vraiment rêver
scroll top