Avast Pro fait un carton auprès des pirates

07 décembre 2010 à 10h22
0
012C000003809726-photo-avast.jpg
Avast Software, l'éditeur de l'antivirus du même nom, a annoncé hier que son programme avait été piraté par plus de 770 000 utilisateurs dans sa version pro, payante. Fait étonnant, l'entreprise n'a pas l'air de s'en inquiéter particulièrement et considère qu'Avast Pro est tout simplement « victime de son succès ».

« Face à ce phénomène, nous avons pris la décision de laisser faire pour voir jusqu'à quel point la licence piratée de la version professionnelle du logiciel avast! pouvait se développer. Après la phase d'observation, nous sommes aujourd'hui dans le processus de conversion de ces versions pirates, en solutions complètement légales » a commenté le PDG d'Avast Software, Vince Steckler. « Il existe un véritable paradoxe chez les utilisateurs d'ordinateurs qui recherchent des programmes antivirus gratuits sur des plateformes connues pour la diffusion de logiciels malveillants » a-t-il ajouté.

Les pirates d'Avast Pro - dont 9% viennent de Russie, le pays le plus représenté devant le Mexique, le Brésil ou encore l'Italie - voient donc ces derniers jours apparaître un pop-up qui leur signale que leur programme piraté ne sera plus mis à jour. Ils ont alors le choix entre payer la licence pro, ou passer à la version gratuit de l'antivirus. La version pro d'Avast ajoute deux options à la version standard, à savoir un « bac à sable » pro de virtualisation, et une protection contre les virus de script.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top