Navigateurs web : Opera Mini sera décliné en version iPhone

10 février 2010 à 10h49
0
02881302-photo-opera-mini-iphone.jpg
Le norvégien Opera Software vient d'annoncer la sortie prochaine de son navigateur web « Opera Mini » en version iPhone. Différent du navigateur Safari Mobile intégré dans les terminaux tactiles d'Apple, il permet de compresser les pages à la volée avant de les envoyer aux mobinautes.

Proposé jusque là en version Java ou développé directement en natif pour quelques systèmes d'exploitation mobiles, « Opera Mini » devrait être l'un des premiers navigateurs capables de concurrencer Safari Mobile. Il permettra notamment de gérer des onglets, la fonction Speed Dial (gestionnaire avancé de favoris) ou les mots de passe des sites les plus fréquemment visités.

« Nous voulons profiter du salon Mobile World Congress de Barcelone pour présenter en avant-première une version Preview de Opera Mini pour iPhone. L'objectif d'Opera est d'apporter le web au monde entier, et en rendant Opera Mini disponible sur une plateforme de plus, nous y sommes proches », a déclaré Jon von Tetzchner, le co-fondateur d'Opera Software.

En parallèle d'Opera Mini sur iPhone, seront présentés Opera Mobile 10 beta 3 pour smartphones S60 et Windows Mobile, Opera Mobile 10 beta sur Android, Opera Mini 5 beta sur plus de plateformes et terminaux, et enfin un système de widgets multiplateforme (Widgets Manager beta) compatible Windows Mobile et S60.
Modifié le 18/09/2018 à 14h42
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

ST-Ericsson lance une plateforme pour créer des smartphones Android à 100 euros
M6 Replay rejoint l'offre Numericable à la demande
SFR : sortie des Palm Pré et Pixi Plus en avril, concours de développement WebOS
Microsoft : 13 correctifs, pour 26 vulnérabilités
  Dead Space 2  : pas de PC, mais des portables
Mobile et GPS : Google fait le Buzz pour contrer Facebook et Twitter
Optimus : NVIDIA passe de l'IGP au GPU à la volée
Blizzard détaille très précisément son  Battle.net 2.0
Google Buzz : plus fort que Twitter & Facebook réunis ?
Allociné : International et diversifications au programme 2010
Haut de page