L'Europe serait encore prête à sanctionner Microsoft

Ariane Beky
01 juin 2009 à 10h33
0
02088544-photo-internet-explorer-bruselles-commission-europenne.jpg
La firme de Redmond est-elle devenue la bête noire de Bruxelles ? L'exécutif européen serait prêt à prendre contre Microsoft de nouvelles sanctions, au-delà de la simple amende, rapporte le Wall Street Journal dans son édition du 30 mai.

La Commission européenne scrute depuis des années les potentiels abus de position dominante du numéro un mondial du logiciel. Elle a repris son bâton de pèlerin à la suite d'une plainte déposée en février dernier par Opera. L'enjeu ? L'intégration d'Internet Explorer à Windows, respectivement navigateur web et système d'exploitation de Microsoft. Cette combinaison porterait préjudice aux navigateurs concurrents.

Dans ce contexte, plutôt que d'imposer au numéro un mondial du logiciel de ne pas lier IE à Windows, l'Europe serait prête à exiger l'intégration de multiples navigateurs dans le système le plus répandu au monde, d'après « des sources proches du dossier » citées par le quotidien financier. Interrogé sur le sujet, un porte-parole de Microsoft a déclaré que le groupe s'engage à se conformer à la réglementation européenne. Grotesque ?
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
La version chinoise de la Tesla Model 3 remporte le prix de la qualité de fabrication
La Chine menace les Etats-Unis en cas de vente forcée de TikTok
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
TikTok et maintenant WeChat : les USA veulent
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
scroll top