Google présente le système d'extension de Chrome

28 mai 2009 à 17h29
0
00C8000002111984-photo-google-chrome-extensions.jpg
Lors de la conférence Google I/O, les ingénieurs de Google Chrome ont présenté le système d'extension qui sera intégré au navigateur. Aaron Boodman explique que cette fonctionnalité était particulièrement demandée par les utilisateurs du navigateur habitués à Firefox. Il est intéressant de constater que ces extensions seront développées en HTML, JavaScript et CSS et donc relativement simples à produire. La semaine dernière, en dévoilant JetPack, l'équipe de Mozilla Labs envisageait également de simplifier le développement des add-ons de Mozilla en utilisant les mêmes langages web.

Une fois l'extension installée, elle bénéficiera de son propre processus et il ne sera pas requis de redémarrer le navigateur. Chaque extension sera automatiquement mise à jour à la dernière version. Google précise que l'utilisation du langage web assurera une compatibilité avec les versions ultérieures du navigateur. Google annonce également qu'une bibliothèque regroupant l'ensemble des add-ons sera mise à disposition par la suite.

Il est d'ores et déjà possible d'essayer quelques extensions sur la version de Chrome réservée aux développeurs. Ci-dessous nous retrouvons un système de notifications pour les nouveaux courriers reçus sur GMail et un lien permettant d'ajouter automatiquement un flux RSS à Google Reader.

02111986-photo-google-chrome-extensions.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
scroll top