Quand Mozilla répare Internet Explorer

le 20 août 2008 à 13h06
0
005A000000055332-photo-dino-mozilla.jpg
S'il est évident que le marché des navigateurs a évolué ces dernières années, Internet Explorer reste toujours en position dominante. Pour les développeurs, il s'agit cependant d'une contrainte de poids car le moteur graphique du logiciel ne respecte pas entièrement les standards du web régulés par le consortium W3C.

La bonne nouvelle, c'est qu'Internet Explorer 8, la prochaine version du navigateur de Microsoft, devrait être plus respectueuse de ces standards. Cependant, beaucoup regrettent que la firme de Redmond n'ait pas prévu d'y ajouter la technologie HTML 5 Canvas. Canvas permet de représenter sur une page web des éléments en 3D à partir d'images vectorielles (SVG) sans intégrer des applets Flash. Canvas fut initialement développé par Apple et embarqué au moteur Webkit de Safari. Par la suite, Canvas a été adopté par le consortium W3C pour être intégré au prochain HTML 5. Mozilla a implanté cette technologie au moteur Gecko de ses navigateurs.

Aujourd'hui, certains services web tels que Google Maps utilisent cette technologie mais, pour la rendre fonctionnelle sur Internet Explorer, Google a du développer ExplorerCanvas une librairie compatible avec le format de fichier vectoriel de Microsoft VML.

De son côté, la fondation Mozilla planche actuellement sur Screaming Monkey, un plugin permettant à Internet Explorer de prendre en charge l'intégralité du moteur Javascript de Firefox. Si elle devenait populaire, une telle technologie permettrait aux développeurs de contourner les lacunes d'Internet Explorer pour recentrer leurs efforts autour des standards du web.

ArsTechnica rapporte que Vladimir Vukicevic, développeur chez Mozilla, travaille sur un projet parallèle pour intégrer Canvas à Internet Explorer. Le développeur a repris le code originel du moteur Gecko en se basant sur les spécifités élaborées par le consortium W3C. Si ce plugin est bel et bien fonctionnel, Vladimir Vukicevic avoue que son utilisation reste très peu ergonomique. A chaque instance,le système de sécurité d'Internet Explorer demande à l'utilisateur d'autoriser la procédure d'une nouvelle installation.

« En théorie, avec les bonnes signatures, les bonnes implantations des classes de sécurité [...] il est possible de réduire cette intégration à une seule installation » déclare Vukicevic.

01F4000001553114-photo-canvas.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Beesexual, la nouvelle campagne de Pornhub pour aider à sauver les abeilles
Le redémarrage du Large Hadron Collider (LHC) pourrait nous donner des clés sur la matière noire
Twitter : Jack Dorsey a rencontré son plus grand « fan »... Donald Trump
Après le vélo électrique, Xiaomi présente un cyclomoteur électrique de 120 km d'autonomie
Tesla dévoile une voiture sans volant, qui serait commercialisée dès 2021
Les trottinettes Lime piratées en Australie pour dire des phrases salaces
Revue de presse - Le Samsung Galaxy Fold plie... sous le poids des critiques
Comparatif 2019 : Quelle est la meilleure trottinette électrique pour votre usage ?
GTX 1650 : côté multimédia, la puce entrée de gamme de NVIDIA hérite de la génération Volta
Razer ajoute une dalle OLED 4K à son Blade 15 et revoit le design du Blade Pro 17
Oppo lance le Reno 10x zoom : un smartphone haut de gamme avec Snapdragon 855 pour 799€
Contre toute attente, Samsung travaillerait sur deux smartphones pliables supplémentaires
Tesla dévoile Robotaxi, son service de voitures autonomes en autopartage
Projet Wing : Google obtient l’autorisation de faire voler ses drones de livraison aux US
Accusé à tort par la reconnaissance faciale, un étudiant réclame 1 milliard à Apple
scroll top