Retrogaming : les meilleurs logiciels d'émulation

le jeudi 25 janvier 2018
Ha qu'elle était belle l'époque des premiers jeux vidéo... Pas d'effets graphiques à gogo, pas de budgets déments, pas de réalité virtuelle ou autre technologie high-tech. C'était quelque part le jeu dans sa plus pure expression, deux boutons et une croix directionnelle suffisant à assurer des heures de bonheur vidéoludique !

S'ils ont disparu du marché, on voit depuis plusieurs années une résurgence de ces vieux titres. Nintendo et Sony ont même réédité leurs mythiques consoles de salon comme les NES et Megadrive, qui furent d'énormes succès commerciaux.

Une autre solution consiste à se tourner vers les émulateurs, des logiciels qui permettent (entre autres) de faire fonctionner les jeux anciens comme à la belle époque. Nous avons sélectionné pour vous cinq émulateurs capables de faire tourner les vieux jeux de consoles d'arcade, de salon ou portables. A vos manettes !

Qu'est-ce qu'un émulateur ?


Avant de rentrer dans le vif du sujet, rappelons brièvement ce qu'est un émulateur. C'est un logiciel qui imite le fonctionnement d'une machine, dans notre cas une vieille console. Avec un émulateur, vous pouvez par exemple faire fonctionner un jeu de NES sur votre PC ou transformer votre smartphone en Game Boy.

01f4000008793346-photo-nes.jpg


Ces logiciels ont l'avantage d'être paramétrables pour adapter leur comportement aux machines modernes : grands écrans, manettes Bluetooth, etc. La question de la législation, elle, est assez floue concernant l'émulation. Si la plupart des anciens jeux sont dans le domaine public et donc téléchargeables sans aucun risque de poursuite judiciaire, il n'en va pas de même pour le BIOS des anciennes consoles. Et les émulateurs nécessitent ces BIOS pour fonctionner. En théorie donc, utiliser un émulateur avec un fichier de BIOS d'une ancienne console est illégal...

Avec les années, aucune loi précise n'est venue trancher en faveur - ou non - des joueurs. Le présent dossier n'a pas vocation à inciter au téléchargement illégal. Il vise juste à faire une liste des meilleurs émulateurs afin de rejouer une dernière fois à ces productions qui ont bercé l'enfance de bon nombre d'entre nous. A bon entendeur, donc...

MAME


01f4000008793368-photo-mame.jpg


MAME - pour Multi Arcade Machine Emulator - est le roi des émulateurs pour borne d'arcade. Porté sur Windows, MAC et même GNU/Linux, ce petit bijou est compatible avec presque 40 000 titres - et la liste ne cesse de s'accroitre !

L'émulateur de jeux d'arcade reste simple d'emploi malgré une configuration des manettes un peu lourde. Un autre de ses avantages est qu'il offre un accès rapide à de nombreuses ROM libres de droits directement sur son site officiel. Cerise sur le gâteau, MAME est totalement gratuit en plus d'être sous licence GPL. Utilisé en conjonction avec le frontend HyperSpin, cet émulateur transforme votre PC en vraie petite machine d'arcade.

Pour une plongée dans le temps inoubliable, nous vous recommandons l'utilisation d'une manette X-Arcade. Certes, le coût est assez élevé, mais les sensations d'antan seront à nouveau au rendez-vous.



RetroPie


01f4000008793434-photo-retropie.jpg


Impossible de parler d'émulation sans passer par RetroPie. Ce n'est pas un simple émulateur, mais un ensemble d'outils complets pour le mini-PC Raspberry Pi. Basé sur l'OS libre Raspbian, RetroPie utilise plusieurs émulateurs pour diverses consoles comme le Game Boy, le Gamecube ou la Super NES. Ce ne sont pas moins de 50 systèmes qui sont gérés, dont certains ancêtres comme l'Amiga et l'Amstrad.

L'ensemble est lié par l'interface - ou frontend - EmulationStation. Au final, une fois installé sur votre Raspberry Pi - modèle 2 ou 3 recommandé - RetroPie ne demande plus qu'à utiliser les ROM libres de droits que vous pourrez trouver sur le Net. Et si jamais vous n'avez pas de Raspberry Pi, vous pouvez toujours utiliser RetroPie sur un PC avec une distribution Debian.

Vous l'aurez compris, nous aimons particulièrement cette solution open-source complète et relativement simple d'emploi. Ajoutez à ça des mises à jour régulières, on arrive à un sans-faute pour les fans de rétrogaming. Dommage cependant que RetroPie ne soit pas compatible avec Windows ou Mac.



ePSXe


01f4000008793436-photo-epsxe.jpg


Passons maintenant à une console qui a marqué son temps : la PlayStation. Comme vous vous en doutez, ePSXe est un émulateur qui se focalise sur cette machine. Si la dernière mise à jour pour la version PC/Mac/Linux date de 2016, cet émulateur a aussi l'avantage de disposer d'une variante pour les smartphones Android plus régulièrement maintenue à jour.

L'émulateur pour PC est entièrement gratuit contrairement à la variante Android qui demandera un modeste investissement de 2,99€. Une fois le logiciel installé, divers plug-ins à télécharger séparément lui permettent de faire fonctionner la plupart des jeux de la vénérable console de salon de Sony.

L'un des gros avantages de cet émulateur est sa capacité à lire les CD originaux de la console depuis le lecteur du PC. Bien entendu, vous pouvez aussi vous procurer les jeux sous forme de ROM. On notera que le BIOS de la PlayStation est déjà inclus dans le logiciel, ce qui peut poser les questions légales vues en début d'article. Malgré tout, ePSXE reste un incontournable pour jouer à des titres mythiques comme Final Fantasy VII ou Silent Hill, pour ne citer qu'eux.



OpenEmu


01f4000008793438-photo-openemu.jpg


Si tous les émulateurs pouvaient être aussi simples et complets qu'OpenEmu... Disponible uniquement sur Mac - ce qui est finalement son seul gros défaut - il offre une interface et une prise en main simplifiée à l'extrême. Plus d'une dizaine de consoles sont reconnues dont la Nintendo 64, la PSP ou la Master System pour ne citer qu'elles.

L'installation et la configuration des ROM est d'une simplicité enfantine. Le logiciel permet de paramétrer en quelques secondes une manette pour n'importe qu'elle console prise en charge. OpenEmu propose d'ailleurs des mappings préinstallés pour la plupart des manettes du marché, ce qui réduit encore plus le travail nécessaire pour profiter de ses jeux.

Comme vous l'aurez compris, la simplicité est le plus gros avantage d'OpenEmu. Régulièrement mis à jour, il a pour seul inconvénient de ne pas être porté sur Windows ou GNU/Linux.



FS-UAE


01f4000008793428-photo-fs-uae.jpg


Enorme succès des années 80-90, l'Amiga surpassait ses concurrents sur de nombreux points. Ce grand-père des PC modernes se voit ressuscité grâce à la magie de l'émulation. S'il y a un émulateur à recommander pour les amateurs d'Amiga, c'est bien FS-UAE.

Ce logiciel s'appuie sur WinUAE en y apportant de nombreuses améliorations, dont une interface graphique simplifiée, le jeu en ligne et le support de nombreuses manettes modernes. Le tout est open-source avec une interface en français. Difficile de faire plus complet !

Pour terminer, on notera que FS-UAE est compatible Windows, Mac et GNU/Linux. Le seul petit défaut qu'on pourrait lui reprocher est l'absence de mise à jour de la version stable depuis janvier 2017. Mais les utilisateurs les plus aventureux peuvent toujours s'orienter vers les versions de développement. Ces dernières sont plus instables, mais disposent d'un rythme de sortie plus régulier.



Voilà qui clôt ce dossier. Il existe des dizaines d'émulateurs pour tous types de machines, impossible de tous les lister dans un seul article ! N'hésitez donc pas à nous dire dans les commentaires quels sont vos préférés et pourquoi.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36