Face aux navigateurs modernes, IE6 persévère

01 juin 2018 à 15h36
0
006E000004919758-photo-ie6-logo.jpg
Les geeks n'en veulent plus, les développeurs le détestent et même Microsoft tente de s'en débarrasser, pourtant Internet Explorer 6 gagne des parts de marché.

Publié en août 2001, quelques mois avant la sortie de Windows XP, le navigateur Internet Explorer 6 n'est pas totalement enterré. Si les internautes adoptent doucement les navigateurs de dernière génération capables de prendre en charge les nouveaux standards du web, le déclin d'IE6 n'est plus totalement évident.

En effet, selon nos confrères d'Ars Technica, qui rapportent les chiffres de NetMarketShare, la part de marché d'Internet Explorer aurait gagné 1,09 point à 52,96%. IE6 compterait pour deux tiers de cette croissance et le navigateur serait utilisé par 8,38% des internautes contre 7,66% le mois dernier. Parallèlement, Chrome, en ascension continue depuis son lancement en septembre 2008, a perdu 0,15 point à 18,64% de parts de marché. ce phénomène pourrait s'expliquer par la sanction que Google s'est infligée au travers de son moteur de recherche pour une campagne promotionnelle maladroite.

Firefox et Safari enregistrent également un léger déclin, respectivement de 0,95% et 0,07% tandis qu'Opera conserve sa part de 1,67%.

0226000004919756-photo-ie6-promo.jpg

SaveIE6.com
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

The Pirate Bay : appel rejeté, nom de domaine transféré
Pour la FFT, les opérateurs sont victimes d’une
WD Sentinel : NAS professionnel sous Windows Storage Server 2008
Burn Note : cet email s'autodétruira dans 60 secondes !
Google optimise Docs sur smartphones et tablettes Android
DeathTaker : nouvelle souris pour joueurs chez Genius
SFR annonce le Carré Absolu International et des éditions spéciales Multi-Packs (màj)
Le botnet Kelihos de nouveau en activité
Marché de la vidéo 2011 : la VOD en hausse, le DVD en baisse... à cause du piratage ?
Guerre des brevets : Apple perd une manche face à Samsung en Allemagne
Haut de page