Chrome 70 : les certificats HTTPS eux aussi dans le viseur du navigateur

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
16 octobre 2018 à 07h00
0
Google chrome

La prochaine mise à jour du navigateur de Google, dont le déploiement est prévu pour le 16 octobre, empêchera toutes connexions sur des sites qui n'exécutent pas un certificat HTTPS à jour.

En plus d'être le bourreau des sites en HTTP, le navigateur qui s'accapare la plus grosse part du marché avec environ 750 millions d'utilisateurs va également s'en prendre à des centaines de sites en HTTPS dont le certificat n'est pas à jour.

HTTP et HTTPS sont dans un bateau, HTTP tombe à l'eau

Google compte sur la grande popularité de Chrome pour propulser l'utilisation du certificat HTTPS. Le navigateur de la firme de Mountain View est en effet le navigateur web le plus utilisé dans le monde depuis 2012. Début 2018, il a atteint un record avec plus de 60 % de parts de marché pour le navigateur web et près de 57 % pour le navigateur mobile (selon StatCounter), et se place ainsi très loin devant Safari et Mozilla.

Rappelons que le protocole HTTPS est une amélioration du HTTP (le S pour « sécurisé »). Le protocole sécurisé utilise en effet une couche de chiffrement SSL ou TLS qui permet de « crypter » les données que vous envoyez vers un site internet. L'algorithme de chiffrement est couplé à un certificat d'authentification du site visité fourni notamment par les navigateurs web.

Cette nouvelle pourrait donc marquer la fin des sites en HTTP, du moins sur le navigateur de Google ! Pour le moment, Chrome se contente de donner des indications visuelles concernant les sites non sécurisés en HTTP.

La prochaine version de Chrome joue donc très clairement la carte de la sécurité, Google à par ailleurs commencer sa chasse aux extensions malveillantes qui devront être supprimées d'ici le 1er janvier si elles ne répondent pas aux règles du Chrome Web Store.

15
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Il va pleuvoir des radars tourelles, avec 1 200 installations supplémentaires d'ici 2020
Traçage numérique : Emmanuel Macron officialise l'arrivée prochaine d'une application
Porn : Macron veut
Trop chers, pas assez autonomes, les véhicules électriques n'intéressent qu'un français sur dix
Radars tourelles : on les croyait indestructibles, ils ne résistent pourtant pas à la colère de citoyens
Amazon suspend provisoirement l'activité de ses centres de distribution français
De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Le nucléaire provoque-t-il moins de morts que le solaire ou l’éolien ?
Convention citoyenne pour le climat : les propositions phares retenues, et leur avenir
Émissions de CO2 : l'Assemblée nationale vote l'augmentation du malus à 20 000 euros
scroll top