NVIDIA GeForce 8800 GT: le renouveau DirectX 10 ?

31 octobre 2007 à 18h03
0
0000009600439192-photo-logo-nvidia-geforce.jpg
Alors que l'hiver s'installe petit à petit, la fin d'année sera assurément chaude en matière de 3D, et c'est NVIDIA qui ouvre le premier les hostilités avec la sortie du GeForce 8800 GT, une nouvelle puce graphique haut de gamme. Compatible avec DirectX 10, le GeForce 8800 GT était présenté à la presse mondiale en fin de semaine dernière dans les locaux américains de NVIDIA, sous le surprenant soleil de Californie.

Venant compléter par le haut la famille GeForce 8, le GeForce 8800 GT se niche d'emblée entre le GeForce 8800 GTS et le GeForce 8800 GTX tout en introduisant quelques nouveautés. Des nouveautés à chercher tant sur le plan fonctionnel que du côté du processus de fabrication, la petite dernière de NVIDIA profitant d'une nouvelle finesse de gravure qui promet un échauffement réduit de la puce. Comme un bonheur n'arrive jamais seul, il se murmure que le prix de cette nouvelle GeForce 8800 GT pourrait être assez agressif. De quoi faire du GeForce 8800 GT le cadeau idéal à mettre sous le sapin ? La réponse dans cet article.

0000011800643702-photo-nvidia-geforce-8800-gt-la-carte.jpg

NVIDIA G92 : les Processeurs de flux toujours rois

Le GeForce 8800 GT, nom de code G92, reprend dans les grandes lignes l'architecture introduite avec le G80, une architecture totalement unifiée qui prend en charge pour mémoire DirectX 10. Précisons au passage que la dernière API 3D de Microsoft n'exige nullement de la part des fabricants de puces graphiques la mise en place d'une architecture unifiée, même si ATI et NVIDIA ont tous deux choisi cette voie. Rappelons donc, que depuis le GeForce 8, l'architecture utilisée par NVIDIA fait table rase du passé et de la conception traditionnelle qui veut qu'un GPU soit composé de pixels pipelines et d'unités de vertex.

L'ensemble des puces GeForce 8 fait effectivement appel à des processeurs de flux de type scalaires, plus ou moins nombreux, sortes de supers DSP arrangés de manière à pouvoir reprendre un flux déjà traité par le processeur précédent alors qu'ils peuvent travailler indifféremment sur tout type de données, qu'il s'agisse de géométrie, de pixels ou encore de vertex shaders. L'atout majeur de cette architecture étant bien sûr sa souplesse avec la possibilité de la reconfigurer à la volée pour l'adapter au mieux à la charge de travail : ainsi, lorsqu'une scène est « géométriquement chargée », l'ensemble des ressources de la puce est dédié à cette tâche alors que sur les architectures précédentes les ressources étaient fixes avec, dans le cas de figure qui nous occupe, quelques unités surchargées et d'autres unités se tournant littéralement les pouces. Pour plus de détails sur l'architecture Gigathread des GeForce 8 nous vous renvoyons à notre dossier consacré au GeForce 8800 GTX, lisible ici.

000000E600395505-photo-nvidia-geforce-8800-pourquoi-unifier.jpg

Le pourquoi de l'architecture unifiée

Alors que ces unités sont au nombre de 96 sur les GeForce 8800 GTS et de 128 sur les GeForce 8800 GTX et 8800 Ultra, NVIDIA dote son GeForce 8800 GT d'un total de 112 processeurs de flux. Celui-ci se positionne donc d'emblée comme plus performant que le GeForce 8800 GTS, du moins sur le papier. Du côté des ROP, ces unités en bout de puce chargées des dernières opérations comme le mélange des couleurs ou l'anticrénelage, on en dénombre 16 sur le GeForce 8800 GT contre 24 pour les GeForce 8800 GTX ou 8800 Ultra et 20 pour les GeForce 8800 GTS.

000000DC00643706-photo-nvidia-geforce-8800-gt-diagramme.jpg

Diagramme de l'architecture du G92, alias GeForce 8800 GT

Autre distinction face aux GeForce 8800 tels que nous les connaissions jusqu'à présent, le GeForce 8800 GT est le premier à profiter d'une finesse de gravure en 65 nm quand les modèles précédents sont tous gravés en 80 nm. Qui dit finesse de gravure améliorée dit naturellement consommation électrique moindre et chauffe réduite, deux paramètres particulièrement intéressants quand il s'agit de puce graphique.

Au-delà du simple die-shrink ?

0000008700394131-photo-nvidia-geforce-8800-g80-le-wafer.jpg
À la lecture des lignes précédentes, le bon sens suggère que le G92 n'est qu'un simple die-shrink du G80, c'est-à-dire la même puce avec la même architecture, mais profitant d'une finesse de gravure supérieure. Ce n'est pas le cas puisque NVIDIA a procédé à divers changements à commencer par l'intégration du moteur vidéo VP2 que l'on trouve dans les GeForce 8600, nous y reviendrons un peu plus loin, alors que l'interface mémoire évolue également. Tandis que les GeForce 8800 GTS sont pourvus d'un bus mémoire 320 bits et que les GeForce 8800 GTX / 8800 Ultra adoptent un bus mémoire 384 bits, le GeForce 8800 GT se contente dans cette version d'une interface mémoire 256 bits. Un paramètre qui pourrait bien limiter les performances de la puce dans certains cas de figure précis : haute résolution et anti-crénelage actifs.

Avec le G92, NVIDIA indique également avoir optimisé l'architecture du G80 en révisant certains algorithmes et notamment ceux des schedulers, ces unités qui répartissent le travail entre les divers processeurs de flux de la puce. NVIDIA indique également avoir revu les algorithmes de compression des unités ROP pour les rendre plus efficaces dans les très hautes résolutions (2560x1600). S'il n'y a pas lieu de mettre en doute le fait que NVIDIA ait bien optimisé l'architecture GeForce 8, on regrettera que la firme au caméléon ne détaille pas davantage les changements apportés.

Bien sûr, il ne faut pas rêver et la prise en charge des opérations flottantes en double précision (FP64) n'est hélas pas encore d'actualité avec cette puce. Il faudra vraisemblablement attendre encore un peu même si cette caractéristique devient urgente pour permettre à CUDA, le langage de programmation de NVIDIA en C, d'effectuer des calculs en 64 bits. Mais il est vrai que CUDA n'est pas nécessairement la cible du GeForce 8800 GT.

Mais sans support DirectX 10.1...

0000007300378612-photo-logo-microsoft-directx-10.jpg
Déclinaison du G80, le G92 reste donc limité à la prise en charge de DirectX 10. Comprenez par là que la puce ne répond pas aux spécifications DirectX 10.1 à l'inverse du futur RV670 d'AMD qui devrait voir le jour dans les semaines à venir. Pour mémoire, DirectX 10.1 introduit le modèle de Shader 4.1 qui constitue une évolution assez mineure de la bibliothèque de programmation 3D de Microsoft, une bibliothèque toujours réservée au seul système d'exploitation Windows Vista. Alors que DirectX 10.1 fera son apparition avec le Service Pack 1 de Windows Vista, NVIDIA choisit donc d'attendre avant d'implémenter dans ses puces les nouveautés de cette API.

Des nouveautés qui se résument essentiellement à plus de souplesse dans la gestion de certains formats de données et à la possibilité pour les développeurs de choisir les échantillons servant à l'anticrénelage dans tel ou tel jeu. Rien ne presse donc pour la prise en charge de DirectX 10.1 et si NVIDIA profitait du lancement du GeForce 8800 GT pour minimiser le plus possible l'importance de cette nouvelle version de DirectX, il faut bien reconnaître qu'il s'agit en la matière d'une version mineure.

000000D700643886-photo-microsoft-directx-10-1-2.jpg
000000D700643884-photo-microsoft-directx-10-1.jpg

Les (quelques) nouveautés de DirectX 10.1

Cap sur le PCI-Express 2.0

0000004100091509-photo-intel-pcie-logo-pci-express.jpg
Parmi les nouveautés introduites par NVIDIA avec le GeForce 8800 GT, on retrouve et pour la première fois la prise en charge du bus PCI-Express 2.0. Premier processeur graphique compatible PCI-Express 2.0, le GeForce 8800 GT profite, sur les systèmes adéquats, d'une bande passante théorique de 8 Go/s dans chaque sens soit un total de 16 Go/s.

Face au PCI-Express de première génération, le PCI-Express de seconde génération offre quelques améliorations du protocole (meilleure gestion de l'énergie notamment) ainsi qu'une bande passante littéralement doublée. Reste bien sûr que les applications ne sont pas prêtes d'en tirer parti alors que pour l'heure seules les Cartes mères basées sur le chipset Intel X38 peuvent offrir une prise en charge du PCI-Express 2.0, un bus qui est donc un rien élitiste pour le moment. NVIDIA ne s'en cache d'ailleurs pas alors que le GeForce 8800 GT est naturellement compatible avec l'intégralité des cartes mères PCI-Express 1.x disponibles sur le marché, moyennant quoi la puce opère selon les spécifications PCI-Express de première génération en se limitant à un débit de 4 Go/s par voie.

PureVideo HD (re)passe en version 2

0000005A00396032-photo-logo-nvidia-purevideo.jpg
Le GeForce 8800 GT est l'occasion pour NVIDIA d'intégrer sur ses puces graphiques haut de gamme le moteur PureVideo HD rénové que l'on trouve déjà sur les GeForce 8600, 8500 et 8400. Plus récent que le moteur vidéo des GeForce 8800 GTX et GeForce 8800 Ultra, le VP2 du GeForce 8800 GT offre une prise en charge matérielle totale de la décompression des flux H.264 en provenance des disques Blu-ray (notamment) alors qu'il accélère certaines portions du décodage des flux VC.1 issus des disques HD-DVD.

Accélérant également la décompression MPEG2, le moteur PureVideo HD de seconde génération est donc moins complet, sur le papier, que l'UVD des Radeon HD 2400/2600 (mais pas 2900), ce dernier prenant totalement en charge la décompression des flux VC.1. Rappelons tout de même, à la décharge de NVIDIA, que l'occupation processeur moyenne engendrée par les flux VC.1 est largement inférieure à celle des disques Blu-ray, rendant de fait la nécessité d'une décompression matérielle totale moins impérieuse.

000000DC00643704-photo-nvidia-geforce-8800-gt-vp2.jpg

Moteur PureVideo HD - VP2


NVIDIA GeForce 8800 GT : la puce, les spécifications

0000005000643700-photo-logo-nvidia-geforce-8800-gt.jpg
Nous le disions plus haut, le GeForce 8800 GT est la première puce haut de gamme de NVIDIA à être gravée en 65nm par TSMC. Preuve que le G92 est plus qu'un simple die-shrink du G80, le nombre de transistors est ici revu à la hausse ! On passe de 680 millions de transistors pour les GeForce 8800 GTX/Ultra à 754 millions de transistors. Et de justifier cette augmentation du nombre de transistors par l'inclusion du moteur PureVideo HD de seconde génération et par l'ajout, en natif au sein de la puce, du NV I/O. Là encore, il faut rappeler que sur les GeForce 8800 GTS/GTX/Ultra, NVIDIA a déporté la gestion des sorties vidéos (Ramdac, TMDS, etc) sur une puce annexe : puce qui n'est plus nécessaire avec le GeForce 8800 GT.

Notez au passage, et c'est encore une nouveauté du GeForce 8800 GT, que la gestion du HDCP est dorénavant opérationnelle sur les sorties DVI de type Dual-Link : en clair, le décryptage du contenu protégé par HDCP est fonctionnel sur les écrans dont la résolution est supérieure à 1920x1200 et qui sont connectés au PC par l'interface DVI. À propos d'interface, NVIDIA souligne que la puce prend en charge nativement le HDMI même s'il faudra attendre encore quelques mois avant de voir les partenaires implémenter cette connectique sur des cartes GeForce 8800 GT.

000000F000644672-photo-nvidia-geforce-8800-gt-puce.jpg

Puce NVIDIA GeForce 8800 GT

Côté fréquences de fonctionnement, le GeForce 8800 GT opère à 600 MHz (c'est un peu mieux que les GeForce 8800 GTS et GTX) alors que la fréquence des Processeurs de flux est fixée à 1,5 GHz. Rappelons en effet que sur l'architecture GeForce 8, les processeurs de flux opèrent à une fréquence de fonctionnement différente des autres unités de la puce. Le moins que l'on puisse dire est que NVIDIA n'y va pas avec le dos de la cuillère puisque sur les GeForce 8800 GTS et GTX, la fréquence des processeurs de flux fluctue entre 1,2 GHz et 1,35 GHz. Le GeForce 8800 GT est donc sur ce point précis plus rapide. Avec son interface mémoire 256 bits, la puce est normalement accompagnée par de la mémoire GDDR3 opérant à 900 MHz, soit une bande passante théorique de 57,6 Go/s.

 GeForce 8800 GTSGeForce 8800 GTGeForce 8800 GTXGeForce 8800 Ultra
InterfacePCI-Express 16xPCI-Express 16x - Gen2PCI-Express 16xPCI-Express 16x
Gravure0,09µ0,065µ0,09µ0,09µ
Transistors681 Millions754 Millions681 Millions681 Millions
RAMDAC2x 400 MHz2x 400 MHz2x 400 MHz2x 400 MHz
T&LDirectX 10DirectX 10DirectX 10DirectX 10
Stream Processors96112128128
Unités ROP20162424
Mémoire embarquée640 Mo512 Mo768 Mo768 Mo
Interface mémoire320 Bits256 bits384 Bits384 Bits
Bande passante64 Go/s57,6 Go/s86 Go/s101.3 Go/s
Fréquence GPU500 MHz600 MHz575 MHz612 MHz
Fréquence Stream Processors1200 MHz1500 MHz1350 MHz1500 MHz
Fréquence mémoire800 MHz900 MHz900 MHz1080 MHz

Physiquement enfin, la puce adopte un nouveau packaging ou plutôt un packaging plus conventionnel. Exit le large couvercle métallique qui recouvre en intégralité les GeForce 8800 GTS / GTX / Ultra, NVIDIA revenant à ses premières amours avec une puce dont le die est à nu et dont le pourtour est pourvu d'un revêtement métallique pour un meilleur contact avec le ventirad.

La carte GeForce 8800 GT

Le passage au G92 est l'occasion pour NVIDIA de revoir quelque peu le design de référence de ses cartes haut de gamme. Exit donc le format double slot propre jusqu'à présent aux GeForce 8800, le GeForce 8800 GT se présentant sous la forme d'une carte simple slot. Plus courte que les GeForce 8800 GTX / Ultra, la GeForce 8800 GT mesure 23 centimètres comme du reste les GeForce 8800 GTS. Bonne nouvelle, l'alimentation électrique de cette carte nécessite toujours le raccordement d'un seul et unique connecteur d'alimentation PCI-Express.

000000C800644668-photo-nvidia-geforce-8800-gt-carte-2.jpg
000000C800644670-photo-nvidia-geforce-8800-gt-carte-3.jpg

Carte NVIDIA GeForce 8800 GT

Esthétiquement, la carte se distingue par un carénage total qui englobe le système de refroidissement mais aussi l'intégralité de ses composants, y compris les condensateurs qui se trouvent donc protégés. Le ventilateur, hélas fort bruyant à plein régime, est positionné à l'extrémité droite de la carte alors que le radiateur dont le cœur cuivre recouvre la puce graphique repose également sur les puces mémoires, ces dernières étant munies de pads thermiques. Dans le feu de l'action, la carte demeure assez chaude mais heureusement le ventilateur ne tourne pas à plein régime contrairement à ce qui se passe à l'allumage du PC.

000000DC00644666-photo-nvidia-geforce-8800-gt-carte-1.jpg

Le rebord de la GeForce 8800 GT


En matière de fréquences de fonctionnement, NVIDIA oblige, la carte voit sa puce opérer à 600 MHz contre 1,5 GHz pour les Processeurs de flux. La fréquence de la mémoire s'établit pour sa part à 900 MHz et NVIDIA propose ici un total de 512 Mo de mémoire vidéo en GDDR3. Notre design de référence étant équipé de puces Qimonda certifiées à 1 ns. Avec un connecteur PCI-Express 16x on ne peut plus classique, la carte se dote par ailleurs d'un connecteur SLI et offre en sortie, sur son bracket noir, deux ports DVI avec en prime une sortie vidéo avec connecteur propriétaire.

Consommation électrique

0000007300645100-photo-amp-rem-tre.jpg
Dans le cadre de ce test, nous avons souhaité vérifier la consommation électrique réelle de la carte graphique et non de la machine dans sa globalité comme nous le faisions précédemment. Pour ce faire, nous avons recours à une pince ampèremétrique dans laquelle nous faisons passer le ou les câbles 12V d'alimentation électrique PCI-Express de la carte graphique. La pince mesure ensuite l'intensité du courant qui transite par les dits câbles et il nous suffit de multiplier la valeur obtenue (en ampère) par la tension, pour obtenir la consommation effective de la carte. Il convient naturellement de rajouter à la mesure les 75 Watts utilisés de base par n'importe quelle carte via le bus PCI-Express.

 Consommation électrique
de la carte
GeForce 8800 GTS 640 Mo141 Watts
GeForce 8800 GT120 Watts
GeForce 8800 GTX191 Watts
Radeon HD 2900 XT208 Watts


On le voit, la consommation électrique du GeForce 8800 GT reste plus que modérée alors qu'elle s'avère inférieure à celle du GeForce 8800 GTS ! Un bon point supplémentaire donc pour NVIDIA dont le GeForce 8800 GT est très loin d'égaler le record de consommation d'un Radeon HD 2900 XT et nous ne nous en plaindrons pas.
00310184-photo-ordinateur-de-bureau-dell-dimension-3100c.jpg
Pour tester les performances du GeForce 8800 GT nous avons recours à la configuration dont le détail figure ci-après :
  • Processeur Intel Core 2 Extreme QX6800 (Quadri-coeurs)
  • Carte mère XFX nForce 680i SLI - BIOS P31
  • 2x1 Go mémoire DDR2 OCZ PC10000,
  • Disque dur Western Digital Raptor 150 Go
Le tout fonctionnait sous Windows Vista édition Intégrale, toute mise à jour installée, avec les derniers pilotes et BIOS disponibles à la date du test. Il s'agissait notamment des pilotes nForce 15.08 et des ForceWare 169.01 pour l'ensemble des GeForce 8, à l'exception du GeForce 8800 GT testé avec les ForceWare 169.04.

Sur cette plate-forme nous testerons les cartes GeForce 8 suivantes : XFX GeForce 8600 GTS (version overclockée), Foxconn GeForce 8800 GTS 320 Mo (version overclockée), Asus GeForce 8800 GTS 640 Mo, GeForce 8800 GTX sans oublier le Radeon HD 2900 XT, testé sur la même machine avec les CATALYST 7.10. Ce test est l'occasion pour nous d'introduire de nouveaux jeux supportant DirectX 10 avec BioShock, World In Conflict, Call Of Juarez ou encore la version démo de Crysis. Nous en profitons également pour revoir nos résolutions de test : le 1680x1050 des écrans 22 pouces prenant la place de l'antique 1600x1200.

3DMark 06 - v1.1.0

00644792-photo-test-nvidia-geforce-8800-gt-3dmark-06.jpg

Pour ne pas déroger à la tradition nous commençons nos tests de performances avec ce bon vieux 3DMark 06. En tête nous retrouvons sans grande surprise le GeForce 8800 GTX. Mais surprise, le GeForce 8800 GT s'adjuge ici la seconde place devant le Radeon HD 2900 XT et devant les GeForce 8800 GTS. Notez que la GeForce 8800 GTS 320 Mo affiche de meilleures performances que le modèle 640 Mo du fait de ses fréquences nativement overclockées. Face au Radeon HD 2900 XT, le GeForce 8800 GT est ici 4 % plus véloce en haute résolution, 1920x1200.

Far Cry v1.4

00644832-photo-test-nvidia-geforce-8800-gt-farcry.jpg

On enchaîne avec le vénérable Far Cry, testé ici sans HDR, Windows Vista ayant un peu de mal avec cette fonction. Comme c'est le cas depuis de longs mois déjà, Far Cry a tendance à être limité par le processeur dans les basses résolutions. En tête, nous retrouvons le GeForce 8800 GTX alors que le GeForce 8800 GT termine là aussi second.

Pire, en 1680x1050, le GeForce 8800 GT fait mieux que le GeForce 8800 GTX, de quoi crier au scandale ou presque ! Face au Radeon HD 2900 XT, le GeForce 8800 GT est 10 % plus rapide en 1920x1200 alors que dans cette résolution la petite dernière de NVIDIA se montre 7 % plus performante que le GeForce 8800 GTS 640 Mo.

Quake 4 - v1.4.2

00644856-photo-test-nvidia-geforce-8800-gt-quake-4.jpg

Pour Quake 4, jeu OpenGL, le GeForce 8800 GTX reste naturellement la référence. La petite dernière de NVIDIA se glisse ici entre le GeForce 8800 GTS 640 Mo et le GeForce 8800 GTX ce qui lui confère la seconde place du podium. Face à notre GeForce 8800 GTS 320 Mo, un modèle pourtant overclocké, le GeForce 8800 GT est 14 % plus performant.

F.E.A.R. - v1.08

00644926-photo-test-nvidia-geforce-8800-gt-fear.jpg

F.E.A.R. permet au Radeon HD 2900 XT de reprendre quelques couleurs. Celui-ci devance ici les GeForce 8800 GTS, mais ne parvient hélas pas à damer le pion au GeForce 8800 GT. Un GeForce 8800 GT qui surprend une fois encore avec des performances proches du modèle GTX et supérieures de 28 %, en 1920x1200, au GeForce 8800 GTS 640 Mo.

Supreme Commander

00644822-photo-test-nvidia-geforce-8800-gt-supreme-commander.jpg

Pour Supreme Commander, le dernier RTS de Chris Taylor, le GeForce 8800 GTX reste la référence. Mais une fois encore il est suivi de près par le GeForce 8800 GT alors que le Radeon HD 2900 XT termine troisième devant les GeForce 8800 GTS. En 1920x1200, le GeForce 8800 GT est 22 % plus véloce que le GeForce 8800 GTS 640 Mo alors que le GeForce 8800 GTX conserve un avantage de 3 % sur le petit dernier de NVIDIA.

Half-Life 2 - Lost Coast

00645028-photo-test-nvidia-geforce-8800-gt-half-life-2.jpg

On termine cette première page avec Half-Life 2 - Lost Coast. Ici, le GeForce 8800 GT fait une fois encore scandale, ou fureur, en terminant à égalité avec le GeForce 8800 GTX voire même en faisant mieux en très haute résolution. Le Radeon HD 2900 XT d'AMD fait également merveille puisqu'il termine ici second, systématiquement devant le GeForce 8800 GTX.

Call Of Juarez - DirectX 10

00644818-photo-test-nvidia-geforce-8800-gt-call-of-juarez.jpg

Le FPS Call Of Juarez profite depuis peu d'une mise à jour lui ajoutant la prise en charge de DirectX 10. On le voit, le GeForce 8800 GTX reste la carte graphique la plus rapide alors que le Radeon HD 2900 XT, s'il fait mieux que le GeForce 8800 GTS 320 Mo, ne parvient pas à concurrencer le GeForce 8800 GTS 640 Mo. Quant au GeForce 8800 GT, il excelle tout simplement en terminant une fois encore second. Face au GeForce 8800 GTS 640 Mo, il est ici 12,5 % plus performant.

World In Conflict - v1.001 - DirectX 10

00644990-photo-test-nvidia-geforce-8800-gt-world-in-conflict.jpg

Autre jeu DirectX 10, World In Conflict, un RTS militaire contemporain. Premier constat, le Radeon HD 2900 XT est plus rapide que le GeForce 8800 GTS 320 Mo. Deuxième constat qui découle du premier, les 320 Mo du GeForce 8800 GTS semblent l'handicaper lourdement, particulièrement en haute résolution. Mais revenons à notre GeForce 8800 GT qui est ici encore en deuxième position : devant le GeForce 8800 GTS 640 Mo avec des performances 14 % supérieures. Le GeForce 8800 GTX demeure la référence avec des performances 12 % plus élevées en 1920x1200.

Crysis - Démo simple joueur

00645010-photo-test-nvidia-geforce-8800-gt-crysis.jpg

Bien que le très attendu Crysis ne soit pas encore sorti dans les bacs nous avons décidé d'utiliser la version de démonstration, encore en bêta, pour tester les performances DirectX 10 de nos diverses Cartes Graphiques. Nous réglons les paramètres graphiques, pour toutes les cartes sur la valeur « Elevé », un cran en-dessous du mode « Très Elevé ». Comme vous le constaterez le mode « Elevé » est déjà fort gourmand et il ne réussit guère au GeForce 8600 GTS qui ne peut pas exécuter sans erreur le test au delà des 1280x1024.

En tête figure le GeForce 8800 GTX qui s'affiche comme 26 % plus performant que le GeForce 8800 GT. Ce dernier devance tout de même le GeForce 8800 GTS 640 Mo y compris en 1920x1200. On note toutefois que l'écart qui sépare les deux cartes se resserre largement en très haute résolution passant de 24 % en 1680x1050 à 12% en 1920x1200. Quant au Radeon HD 2900 XT d'AMD il traîne ici un peu la patte mais les pilotes ne sont peut être pas encore très optimisés.

Bioshock - DirectX 10

00645038-photo-test-nvidia-geforce-8800-gt-bioshock.jpg

Bioshock est un des autres titres récents utilisant l'API DirectX 10 de Microsoft. Nous testons ici le jeu avec FRAPS au moyen d'une courte scène en début de jeu que nous répétons trois fois pour faire une moyenne. Basé sur le moteur Unreal Engine, Bioshock surprend d'emblée en donnant la GeForce 8800 GT aussi véloce si ce n'est plus que la GeForce 8800 GTX. La dernière carte de NVIDIA fait évidemment mieux que les GeForce 8800 GTS alors que face au Radeon HD 2900 XT les performances sont pratiquement 44 % supérieures. Radeon HD 2900 XT qui est généralement derrière le GeForce 8800 GTS 320 Mo sauf en 1920x1200 où il réussit à se hisser au même niveau.

Company of Heroes - v2.102 - DirectX 10

00645084-photo-test-nvidia-geforce-8800-gt-company-of-heroes.jpg

Dans son dernier patch, Company Of Heroes se dote de la prise en charge de DirectX 10. Nous testons donc nos divers protagonistes en activant le rendu DirectX 10, un rendu qui pèse lourdement sur les performances face au classique rendu DirectX 9. Notre GeForce 8800 GT termine une fois de plus seconde, à quelques fps du GeForce 8800 GTX et devant le Radeon HD 2900 XT. Ce dernier se tire d'ailleurs plutôt bien de l'exercice puisqu'il devance toutes les GeForce 8800 GTS alors que le GeForce 8800 GT est seulement, sil l'on peut dire, 6% plus performant en 1920x1200.

Quake 4 - v1.4.2 - AA 4x

00644858-photo-test-nvidia-geforce-8800-gt-quake-4-aa-4x.jpg

Nous démarrons cette troisième page de test avec les tests d'anticrénelage. Quake 4 permet au Radeon HD 2900 XT de briller à nouveau puisqu'il est équivalent en 1920x1200 à un GeForce 8800 GTS 640 Mo. Quant à notre GeForce 8800 GT, elle semble accrochée pour de bon à la seconde marche de notre classement devançant très légèrement son ancêtre la GeForce 8800 GTS 640 Mo.

F.E.A.R. v1.08 - AA 4x AF 16x

00644928-photo-test-nvidia-geforce-8800-gt-fear-4-16x.jpg

Retour sous F.E.A.R. où nous activons depuis le jeu l'anticrénelage 4x et le filtrage anisotrope 16x tout en désactivant la diffusion des ombres douces. En tête nous retrouvons le GeForce 8800 GTX alors que le GeForce 8800 GT est second. On note toujours un avantage en faveur de ce dernier face au GeForce 8800 GTS 640 Mo alors même que les caractéristiques techniques de la puce G92 semblent plus limitatives que celles du GTS pour ce qui est de l'anticrénelage (interface mémoire plus étriquée, ROP moins nombreux, etc). À noter par ailleurs : en 1920x1200 le GeForce 8800 GT est 9 % plus rapide que le Radeon HD 2900 XT.

Half-Life 2 - Lost Coast - AA 4x AF 16x

00645056-photo-test-nvidia-geforce-8800-gt-half-life-2-aa.jpg

Nous terminions notre première page de test avec Half-Life 2 Lost Coast, nous faisons de même avec cette troisième page. Ici, le Radeon HD 2900 XT en prend pour son grade, il passe derrière notre GeForce 8800 GTS 320 Mo overclocké mais devant le GeForce 8800 GTS 640 Mo, comme quoi la quantité de mémoire vidéo n'est pas toujours ce qui compte le plus dans les performances en anticrénelage. Le GeForce 8800 GT est à quelques encablures du GeForce 8800 GTX alors qu'il enterre littéralement les GeForce 8800 GTS.

Conclusion

00055962-photo-s-lection-clubic-80.jpg
000000FA00643824-photo-nvidia-geforce-8800-gt-ujesh-desai.jpg
Arrivant à point nommé pour les fêtes de fin d'année, le GeForce 8800 GT de NVIDIA s'avère assurément intéressant. Si la puce ne révolutionne clairement pas le genre, NVIDIA ne forçant guère son talent en la matière (la prise en charge de DirectX 10.1 aurait tout de même été un plus), le GeForce 8800 GT introduit un certain nombre de nouveautés fort appréciables. On pense bien sûr et en premier lieu à la finesse de gravure en 65 nm qui se traduit par une consommation électrique moindre et un design de carte simple slot qui a le bon goût de ne pas envahir votre PC. Qui dit finesse de gravure améliorée dit possibilité de monter plus haut en fréquence et c'est précisément le cas des Processeurs de flux du GeForce 8800 GT qui opèrent à la même fréquence que ceux du GeForce 8800 Ultra, à savoir 1,5 GHz !

Naturellement, vu le positionnement tarifaire de la carte, aux alentours des 249 euros pour le lancement, la firme au caméléon a du faire quelques concessions face aux modèles très haut de gamme. Ainsi la quantité de mémoire est limitée à 512 Mo alors que le bus mémoire est lui interfacé sur 256 bits. En contrepartie, la puce dispose d'un plus grand nombre de processeurs de flux qu'un GeForce 8800 GTS, mais compte moins d'unités ROP. Dans un autre domaine, le GeForce 8800 GT dispose d'un contrôleur PCI-Express de seconde génération et peut se vanter d'inclure le moteur PureVideo VP2 dont nous avons démontré l'efficacité par le passé sur le décodage des flux H.264. Mieux, la gestion des sorties est enfin améliorée avec la prise en charge du cryptage HDCP sur les connecteurs DVI en Dual-Link.

Au-delà du discours technique, il faut retenir du GeForce 8800 GT ses excellentes performances. Moins chère qu'une GeForce 8800 GTS, la carte offre des prestations au moins équivalentes et généralement supérieures au modèle muni de 640 Mo puisque proches du GeForce 8800 GTX ! Clairement attractive, la GeForce 8800 GT se veut être la nouvelle GeForce 4 Ti4200... Mais avant de prétendre à un tel statut, la carte devra montrer sa supériorité face au RV670 d'AMD, alias Radeon HD 3850/3870 dont la sortie devrait intervenir dans quelques semaines.

NVIDIA GeForce 8800 GT

8

Les plus

  • PureVideo HD VP2 et HDCP sur Dual-Link
  • Très bon rapport performances/prix
  • Design simple slot
  • Gravure en 65nm

Les moins

  • Refroidissement un peu léger
  • Pas de DirectX 10.1 ?

0

Performances9

Fonctionnalités9

Confort d'utilisation7



Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

SiliconDrive : des disques SSD miniatures
Toujours plus de démos :  Battlestar Galactica
  Pirates Of The Caribbean Online  entre en service
Synchronisez les PIMs d'Outlook avec Clubic.com
Quoi de neuf en jeux vidéo ce jeudi ?
Portrait d'entreprenaute : Gilles Babinet, Eyeka
Les nouveautés 'mobiles' de Mac OS X Leopard
Numericable : Cinven prêt à céder la moitié de sa part
Du 320 Go en 2,5 pouces chez Western Digital
Musique mobile : le Nokia Music Store ouvert dès demain en Angleterre
Haut de page