Vendre son matériel informatique sur le Web

Introduction

Ce n'est une nouvelle pour personne : le monde de l'informatique évolue encore de nos jours à une vitesse vertigineuse. Des technologies toujours plus performantes et des applications toujours plus gourmandes contribuent à rendre nos ordinateurs rapidement obsolètes. Que faire alors de son « vieux » matériel ? Cartes graphiques dépassées, processeurs devenus trop lents, mémoire vive qui ne suit plus la cadence, cartes mères inadaptées... Autant de composants dont vous aimeriez vous débarrasser pour mettre à la page votre ordinateur ou le renouveler complètement.

La vente sur Internet est-elle une bonne alternative aux brocantes, dépôt-vente et autres magasins de rachat qui imposent leurs prix ? Ce qui est sur, c'est qu'il n'est plus possible d'ignorer cette possibilité, tant le marché de l'occasion entre particuliers sur le Net a connu un essor spectaculaire. Dans ce cas, quels sont les moyens disponibles pour mettre en vente les produits dont on désire se séparer ? Et qu'en est-il du prix de vos objets et des critères qui en fixent la valeur ?

C'est à toutes ces questions que nous allons répondre dans cet article consacré à la vente du matériel informatique sur Internet, en nous intéressant à ce qu'il est possible de faire en règle générale, et sur certains sites en particulier.

012C000000034323-photo-carte-m-re-elitegroup-k7s5al-pro.jpg
Que faire de votre vieille carte mère ? Réponse dans cet article !

Vendre sur Internet : les bases

Vendre sur la toile n'est plus un acte isolé, et des millions de personnes se sont déjà lancées dans l'aventure. Alors pourquoi pas vous ? Voici quelques informations qui vous permettront d'apprécier le monde dans lequel vous pénétrez, celui de la vente d'occasion en ligne.

Pourquoi sur le Net ?

Quels sont les atouts du réseau mondial pour le rendre indispensable lorsque l'on parle de vente de particuliers à particuliers ? Le principal semble évident : la visibilité sans limite qu'il procure à votre offre. C'est d'une logique implacable : plus vous avez d'acheteurs potentiels, plus vous avez de chance de vendre votre objet. Pour évaluer le nombre de clients prêts à répondre à votre annonce, quelques chiffres : près de 60% des Français sont connectés à Internet, près de la moitié d'entre eux a déjà fait un achat sur Internet, autrement dit un nombre de clients potentiels de près de 15 millions. Et nous parlons bien de la France uniquement, alors qu'il est tout à fait possible de vendre à l'étranger. C'est là tout l'intérêt d'Internet : augmenter les chances de vendre son matériel en le proposant au plus grand nombre.

Vendre sur Internet, c'est facile ? C'est risqué ?

Ceux qui souhaitent franchir le pas et bénéficier de l'énorme réservoir de clients que constitue Internet sont souvent arrêtés par les arguments suivants : vendre sur Internet, c'est compliqué, ça prend beaucoup de temps et ce n'est pas sûr ! S'il serait malhonnête de nier en bloc ces éléments, il est toutefois important de les nuancer. En effet, si vous souhaitez vendre quelques objets de façon occasionnelle, il ne vous faudra, sur certains sites, que quelques minutes, voir quelques secondes si l'on fait l'impasse sur l'inscription que vous n'aurez à faire qu'une seule fois. Bien sûr, si vous voulez devenir un vendeur professionnel, la donne change et vous devrez consacrer une bonne partie de votre temps à diverses opérations de mise en ligne de vos annonces, d'envois d'articles, de réponses aux questions, de suivi des commandes... mais ceux qui utilisent souvent ce genre de site savent aussi utiliser des outils adéquats pour se faciliter la tâche.

00132766-photo-logo-phishing.jpg
Quant à l'appréhension générée par l'utilisation d'Internet pour des transactions financières, elle provient surtout du fait que certains sites demandent d'entrer des coordonnées bancaires pour devenir vendeur. Il faut savoir que ces sites sont pourvus de sécurités qui restent pour l'instant inviolées. Le seul vrai danger relatif aux coordonnées bancaires réside dans l'envoi d'emails frauduleux vous demandant de saisir vos coordonnées, identifiants ou mots de passe sur des sites imitant ceux de vente en ligne (le fameux phishing). Pour éviter tout problème, ne cliquez jamais sur un lien proposé dans un email, mais préférez toujours consulter vos messages directement sur l'espace du site dédié à votre compte.

0082000000625694-photo-carte-bleue.jpg
Sachez également que pour toutes les transactions utilisant votre carte bancaire, vous êtes protégés par la loi sur la sécurité quotidienne du 15 novembre 2001 (articles 36 à 38), qui permet de contester les opérations frauduleuses effectuées à distance. Une lettre recommandée avec accusé de réception obligera votre banque à recréditer votre compte dans un délai d'un mois à compter de la réception de la lettre. Votre banque devra également vous rembourser les frais d'opposition et de renouvellement de la carte. Cette réclamation est possible jusqu'à 70 jours à compter de la date de l'opération contestée.

Sachez enfin que vous pouvez tout à fait demander à être payé par chèque par vos clients, mais ce n'est probablement pas le meilleur moyen d'obtenir rapidement votre dû.

La loi de l'offre et de la demande

Même si vous vous devez de lire attentivement les conditions d'utilisation d'un site avant d'y tenter quelque transaction que ce soit, vendre des objets sur Internet n'implique pas forcément de lire toute la législation existante dans le domaine. En effet, aucune loi n'empêche le vendeur particulier de céder son iBook à 5 euros ou de proposer une simple souris à 600 euros dans la mesure où la seule règle qui prévaut dans le marché de l'occasion est bel et bien celle de l'offre et de la demande. En d'autres termes, votre matériel vaudra ce que les acheteurs seront prêts à en donner. Si l'objet que vous souhaitez vendre ne figure pas parmi les best-sellers du moment, il peut toutefois posséder une valeur importante pour un acheteur isolé qui voudra alors s'en porter acquéreur. A l'inverse, si votre article est plébiscité, les chances de le vendre un bon prix sont naturellement plus élevées.

Finalement, il vous faudra mener votre petite étude de marché. Observez, sur différents sites, les prix des objets similaires à celui que vous souhaitez vendre. Cette recherche vous permettra de prendre conscience de la demande existante, c'est-à-dire du nombre d'acheteurs potentiels, mais également de vous faire une idée des mots-clés qui fonctionnent le mieux. Enfin, ces observations vous permettront de vous démarquer de la « concurrence » en mettant en avant une particularité de votre objet qui fera de lui le plus convoité.

Pour fixer la valeur de votre objet, vous pouvez également passer par des sites qui proposent un argus du matériel informatique. C'est le cas de l'argusinformatique.com par exemple, qui possède une base de données assez vaste. Mac2sell existe également pour les personnes qui voudraient vendre le matériel . Exneo propose également un tel service, et vous pose des questions précises et bien choisies, mais ne donne aucune information sur la provenance des estimations. Enfin avant de fixer le prix de vos objets, n'oubliez pas de prendre en compte les frais engagés (livraison, annonce...).

012C000000625700-photo-exneo.jpg
Exneo, un bon moyen d'estimer la valeur d'un objet high-tech


Les différents types de sites

Si vous souhaitez utiliser Internet pour mettre en ligne votre annonce, vous serez amené à rencontrer différents types de sites :
  • 0050000000574920-photo-marteau-justice.jpg
    les sites d'enchères, comme eBay par exemple, qui consistent à donner un prix de départ à votre objet et à le vendre au plus offrant ; si ce fonctionnement n'est pas parmi les plus simples et demande une certaine habitude, c'est probablement celui qui permet de faire les meilleures affaires, que ce soit pour le vendeur ou pour l'acheteur ;
  • les sites qui sont tiers de confiance, c'est à dire qui se placent en intermédiaires à qui l'acheteur confie la garde du paiement jusqu'à ce que le vendeur ait envoyé l'objet. Ici, rien n'impose de vendre au plus offrant, ce qui laisse une marge de manœuvre un peu plus large quant à la décision finale. Ce type de fonctionnement sera celui de sites comme PriceMinister ou 2xMoinsCher ;
  • les « MarketPlaces », comme Amazon ou Alapage, qui cumulent les fonctions de marchands en ligne et de lieu de vente d'occasion. Leur fonctionnement est proche de celui de PriceMinister ou 2xMoinsCher, car ce sont également des tiers de confiance ;
  • les sites d'annonces spécialisées, qui n'offrent pas d'autres services que celui de proposer un espace où placer son annonce, sans aucune autre intervention de quelque nature que ce soit ;
  • les forums et newsgroups, qui sont une autre forme de support pour des annonces spécialisées.
Ce sont donc ces quatre types de sites que nous allons décrire dans les pages qui viennent, en précisant à chaque fois leur fonctionnement (en termes de statut, de conception de l'annonce, de coût de celle-ci et d'ergonomie en général), ainsi que leurs avantages et inconvénients.

Vendre sur Internet : quelques conseils

Sans prétendre à l'exhaustivité, voici quelques principes de base à appliquer si vous voulez effectuer une transaction sans accroc.

L'annonce

Elle reflète votre qualité de vendeur et détermine en grande partie la réussite de votre vente. Nous avions détaillé dans un précédent dossier la façon de construire son annonce sur eBay. Si les options ne sont pas les mêmes sur tous les sites, la philosophie reste inchangée : être accrocheur, exhaustif quant à la description de votre produit, et partager vos expériences et votre vécu avec le produit, pour ajouter un plus par rapport à une simple fiche technique que n'importe qui peut trouver sur Internet.
012C000000557803-photo-annonce-panda-sideshow.jpg
Souvenez-vous, le Panda Sideshow, le Panda qu'il vous faut...


Les relations aux clients

Ce style de vente n'impose que très peu de relations avec les clients, ce qui tend parfois à rendre la transaction tout à fait dénuée de contact humain. Sachez que les acheteurs préfèreront toujours avoir en face d'eux quelqu'un qui semble proche et disponible. Prenez donc soin de répondre rapidement aux divers messages envoyés par les acheteurs potentiels (qui désirent obtenir des informations complémentaires sur votre matériel par exemple), et faites-le de manière à les rassurer quant à votre capacité à communiquer. Ce qui signifie qu'une réponse longue et détaillée de votre part sera bien plus appréciée qu'une réponse rapide et qui transcrira le peu d'intérêt que vous prêtez à vos futurs clients.

Les clauses de la vente

Connaître la loi et l'appliquer rendra vos ventes plus faciles. Concernant le délai de rétractation de sept jours par exemple, qui permet aux acheteurs de retourner (sous certaines conditions) le produit vendu, elle n'est pas applicable aux vendeurs particuliers et occasionnels. Cependant, sachez que refuser un retour pour un appareil qui ne donne pas entière satisfaction à un client vous vaudra probablement les foudres de l'acheteur en question, et fera fuir les potentiels autres clients qui préfèrent toujours pouvoir envisager cette option. En revanche, vous êtes toujours susceptible d'avoir des comptes à rendre en cas de vices cachés, même en tant que vendeur non professionnel. Autres considérations à prendre en compte pour être perçu comme un vendeur de confiance :
  • 0078000000482981-photo-d-claration-revenu.jpg
    proposer l'envoi suivi ou recommandé avec accusé de réception ;
  • joignez toujours à votre objet le bon de livraison le concernant ;
  • proposer des assurances quand vous en avez la possibilité, particulièrement pour des pièces fragiles ou très onéreuses.
Quant à la question de la déclaration des revenus engendrés par vos diverses ventes, elle ne trouve écho dans aucun texte officiel, aucun seuil n'ayant été légalement défini. Toutefois, si vos ventes vous rapportent un pourcentage conséquent de vos revenus mensuels, le plus sûr reste de s'adresser à l'administration fiscale. Enfin un conseil évident, mais qu'il ne faut pas oublier : n'envoyez jamais votre objet sans être sûr que l'argent de la transaction est effectivement sur votre compte.

Les sites d'enchères : l'exemple eBay

0078000000555723-photo-logo-ebay.jpg
Nous aurions bien aimé vous présenter plusieurs exemples de sites proposant la vente par enchère. Oui, mais voilà, eBay a acquis une telle notoriété qu'aucun site ne peut objectivement rivaliser avec le numéro un incontesté de la catégorie, et ce n'est pas Onatoo, 321encheres, 123-encheres, Webtroc, Freebazar, EnchR, eBid, EuroBid, Eupholis, Mascoo ou htp2p.com (malgré son interface tout à fait sympathique) qui vous diront le contraire. C'est le plus prisé, le plus utilisé, et ce n'est pourtant pas le moins cher ni le plus simple d'utilisation. Alors quelle est donc la force de ce fameux site d'enchères en ligne ?

Fonctionnement

Nous ne nous attarderons pas sur le fonctionnement d'eBay, un récent article ayant déjà détaillé largement les possibilités offertes par ce site. Vous pourrez donc trouver ces informations dans notre dossier sur les astuces pour bien vendre sur eBay.

Statut

eBay n'a pour seule vocation que de faciliter les transactions entre ses clients, acheteurs comme vendeurs. Ce site n'est en effet pas un tiers de confiance comme peuvent l'être d'autres enseignes, mais propose toutefois de passer par un site partenaire (Triple Deal) pour pallier ce manque.

Ce site propose différentes façons de vendre votre objet : l'achat immédiat, l'offre directe ou encore l'enchère qui reste le mode de mise en ligne le plus connu et le plus utilisé. En effet, si les deux premières possibilités ne sont pas des formes de vente très originales par rapport aux autres sites comme Priceminister ou 2xMoinsCher, l'enchère est en revanche le gros atout d'eBay face aux autres enseignes. Pourquoi ? Parce qu'un objet mis aux enchères de façon intelligente (choix du prix de départ, de la durée de l'offre, du jour de mise en ligne...) peut facilement prendre une valeur inattendue, l'effet de compétition induit naturellement par l'enchère jouant en faveur du vendeur.

012C000000625706-photo-triple-deal.jpg
Triple Deal, le tiers de confiance recommandé par eBay

L'annonce

C'est l'un des atouts d'eBay : ce site vous laisse une grande liberté pour construire votre annonce. Mis à part les catégories qui sont assez peu simples à manipuler, tout est fait pour que vous puissiez créer l'annonce qui vous semble la meilleure. Titre, sous-titre, photos, mise en page, édition en mode HTML : ce site est probablement celui qui offre les meilleures chances de mettre en valeur un objet par son annonce.

012C000000557865-photo-titre-annonce.jpg
Le titre de l'annonce, l'un des éléments les plus importants sur eBay

Le coût

C'est là que le bât blesse : là où d'autres sites ne demandent aucun frais pour la simple mise en ligne d'objets, eBay facture les annonces, et si vous choisissez d'en créer une qui utilise plusieurs des nombreuses options disponibles (sous-titre, images supplémentaires, diaporama, mise en valeur de l'annonce...), l'addition peut même être quelque peu salée. De plus, l'utilisation d'un service presque indispensable comme Paypal (qui permet des transactions rapides et sécurisées) possède également un coût non négligeable. Enfin, et comme sur tous les sites existants dans le domaine, vous êtes redevables auprès d'eBay d'un certain pourcentage du prix de la vente de votre objet (la commission finale). Vous pouvez consulter les tarifs des frais demandés par eBay et PayPal sur les pages suivantes :

Avantages

Le principal avantage d'eBay est sa place de numéro un incontesté de site de vente d'occasion en ligne. Cette qualité lui permet d'offrir aux vendeurs une exposition sans nulle autre pareil. Au niveau de l'ergonomie du site, on notera l'assez bonne qualité du moteur de recherche, sachant toutefois que rien ne remplace un titre bien choisi. Le classement par catégories est probablement l'une des faiblesses du système puisqu'il impose au vendeur un choix qui n'est pas toujours évident, sans compter qu'il n'est peut-être pas la fonction la plus prisée des acheteurs. La possibilité d'apprécier le vendeur par le biais d'un système de notation est également appréciable, d'autant que ce système prend une place assez importante sur ce site. Intéressant lorsqu'il s'agit de juger de la compétence et de l'honnêteté d'un vendeur. Enfin, le suivi des ventes sur eBay est assez bien fait et permet de voir où en sont vos diverses transactions en un coup d'œil. L'envoi systématique de messages à l'adresse que vous aurez spécifiée durant votre inscription aide également à cela.

L'autre atout d'eBay est la grande liberté laissée dans la conception de l'annonce. Mais cette liberté a un prix, et ce site est l'un des seuls qui facturent la mise en ligne d'une annonce. Notez toutefois que si un de vos objets ne s'est pas vendu, vous pouvez le remettre en vente sans frais ou retirer votre objet et demander un avoir sur ces frais d'insertion.

Enfin, eBay est sans aucun doute LE site qui permet d'évoluer dans le monde de la vente en ligne de manière autonome, tant les possibilités offertes sont grandes et permettent de passer du statut de simple vendeur occasionnel à celui de vrai businessman en peu de temps. Sachez toutefois que si vos ventes prennent une proportion importante dans vos revenus pourrait attirer l'attention de l'administration fiscale, et qu'acheter des objets par lots pour les revendre ensuite à l'unité par exemple fera de vous un commerçant, soumis à une tout autre législation que les vendeurs dits particuliers.

Inconvénients

Toutes les particularités qui font les qualités d'eBay ne sont pas sans occasionner quelques inconvénients. Les coûts d'annonce par exemple, qui résultent directement de la liberté laissée au vendeur pour construire son annonce de bout en bout. Par ailleurs, si cette opération permet une présentation très personnelle d'un produit (ce qu'on ne retrouve pas forcément sur d'autres sites), cela peut représenter un investissement au niveau du temps qui pourrait rebuter certaines personnes. Une autre « mauvaise impression » lorsqu'on vend sur eBay, c'est la sensation d'être très engagé lors d'une vente, le sentiment de ne pas pouvoir revenir en arrière lorsqu'on a fait le dernier clic qui envoie l'offre sur le site. Ce sentiment est atténué sur les autres sites, alors qu'il est assez important sur eBay, tant les règles y sont strictes et assez avantageuses pour l'acheteur. Au niveau des avantages qu'il y a à vendre sur ce site, on trouve également l'immense réservoir de clients potentiels. Mais si la communauté est plus grosse, sachez que vous aurez également plus de chance de tomber sur des escrocs que sur un site spécialisé.

Les marketplaces : Alapage et Amazon

00C8000000099553-photo-achetezfacile-alapage-yeux.jpg
Loin de l'univers d'eBay, Alapage et Amazon sont deux exemples de marketplaces, c'est-à-dire de sites de vente en ligne proposant un module de vente de produits d'occasion.

Fonctionnement

Disons-le tout de suite, vous ne pourrez pas tout vendre sur ce genre de site. En effet, que ce soit dans les pages de vente d'occasion d'Amazon ou d'Alapage, votre vente est conditionnée par le fait que votre produit rentre ou non dans les différentes catégories proposées : livres, DVD (et VHS pour Amazon), CD, jeux vidéos ou logiciels. Pas de carte mère, de processeur ou de barrettes de mémoire vive donc sur ces sites. Notez que depuis mai 2005, la Camif propose également une page de vente d'occasion en ligne, en partenariat avec PriceMinister.

Statut

Sur le principe, ces deux sites sont tout à fait similaires : ils sont tous deux tiers de confiance et proposent de mettre en vente des articles déjà référencés par leurs soins. Vous pouvez donc vendre le vôtre via une interface prévue à cet effet, en entrant l'EAN (European Article Numbering, ou code-barres en Europe), l'ASIN (Amazon Standard Identification Number pour Amazon évidemment) ou l'ISBN (International Standard Book Number). Autre moyen de vendre rapidement un produit sans passer par ces interfaces : trouver votre objet directement dans le catalogue d'Alapage ou celui d'Amazon, et cliquer sur le lien « Vendez le vôtre » disponible dans la fiche du produit.

Notez que Amazon ou Alapage ne font que mettre en relation les vendeurs et les clients, même si certains garde-fous sont mis en place comme le système de notation des vendeurs ou la possibilité d'arbitrage.

012C000000625708-photo-vendre-sur-alapage.jpg
Vendre son produit sur Amazon, c'est vraiment facile ?

L'annonce

Contrairement à eBay, qui laisse une grande liberté quant à la rédaction de l'annonce, les marketplaces ne laissent que très peu de marge de manœuvre aux vendeurs. Le titre est celui de l'article présent sur les sites en question, et vous n'avez en fait qu'un bloc « Commentaires » mis à votre disposition pour personnaliser quelque peu votre mise en vente (vous aurez le droit à 1 000 caractères chez Amazon et 500 sur Alapage).

Sur Amazon, il faut préciser l'état de votre objet (neuf, comme neuf, très bon état, bon état, état correct - Amazon propose à ce sujet un guide de l'état des articles), puis entrer le prix que vous souhaitez en tirer. Le prix du neuf sur Amazon et le premier prix d'occasion de ce produit sont précisés à titre indicatif. Vous devez ensuite saisir la quantité à vendre, ainsi que les lieux de livraison possibles. C'est seulement à la fin de cette procédure qu'Amazon vous demande de vous enregistrer, réclamant par là même votre numéro de carte de crédit, un numéro de téléphone, une adresse de facturation et vos coordonnées bancaires.

Sur Alapage, l'inscription est la première chose qui vous est demandée. Après avoir procédé à cette formalité, vous devrez préciser l'état, le nombre et le prix (une indication « prix conseillé » remplissant la case jusqu'à ce que vous saisissiez votre propre offre). Deux questions vous sont également posées en fin de page : souhaitez-vous répondre aux questions des acheteurs (à laquelle nous vous conseillons de répondre oui) et souhaitez-vous être prévenu en cas d'offre moins chère mise en ligne sur le site, ce qui peut être utile si vous basez votre vente uniquement sur le prix. Enfin, vous aurez à effectuer le choix de l'expédition, des lieux de livraison, l'adresse de facturation et le mode de rétribution (virement bancaire, chèque ou bons d'achat).

012C000000625710-photo-vendre-sur-amazon.jpg
Le fonctionnement par catégories est commun à Alapage et Amazon


Dans les deux cas, vous avez la possibilité de gérer vos annonces via une petite interface simple et claire, qui permet notamment de supprimer une annonce sans qu'aucun frais ne vous soit demandé.

Le coût

Disons le d'emblée, les coûts sont plus importants que sur eBay. Pour vendre un CD à 15 euros, sachez par exemple qu'il vous en coûtera 1,8 euro avec Alapage, et 1,4 euro avec eBay. Amazon n'est pas moins cher, bien au contraire. En réalité, il est même assez compliqué de se faire une idée de ce qu'il revient au vendeur, car les explications ne nous semblent pas des plus limpides. Le site conserve en fait 12% du prix de la vente et prélève 1,14 euro de frais fixes. Alapage se contente de ces mêmes 12% pour les virements bancaires ou les paiements par chèque, mais propose également de ne retenir aucune commission si vous décidez d'être rétribué par bons d'achat.

0078000000068727-photo-euros-monnaie.jpg
Dernière chose : ces sites ont prévu une rémunération supplémentaire (et forfaitaire selon le type d'envoi : voir ici pour Amazon et ici pour Alapage) pour les frais de ports. Vous n'avez donc pas à ajouter ces frais au prix de votre objet. Enfin tout comme eBay avec PayPal, Amazon propose Amazon Payments, un site qui permet les transferts vers vos comptes Bancaires sans que cela soit payant (contrairement à PayPal).

Avantages

Sur les marketplaces comme Amazon ou Alapage, point de complication. La simplicité de la mise en place d'une annonce sera appréciée par les novices, puisque la différence ne se fera pas sur la qualité de l'annonce, mais bien sur le prix. Contrairement à eBay, ces sites offrent également une certaine liberté, un détachement par rapport à la vente dans la mesure où poster puis retirer son annonce est complètement gratuit. Enfin, ici pas de classement par catégorie à effectuer, alors que le système de notation des vendeurs (qui permet d'apporter un certain climat de confiance) et un suivi des ventes particulièrement simple à utiliser sont aussi de la partie.

Inconvénients

Ce qui est simple via les liens « Vendez le vôtre » dans les pages produit de ces sites devient rapidement complexe via les interfaces dédiées à la vente d'occasion. En effet, entrer le code-barres suppose d'avoir encore la boîte sur laquelle il est parfois écrit. De plus, ces sites ne permettent pas de jouer sur la concurrence des acheteurs entre eux comme sur eBay, de par leur principe. Enfin, encore une fois, la vente d'un processeur ou d'une carte mère est exclue sur ces sites (à moins d'en faire la demande expresse auprès d'Amazon).

Les tiers de confiance : PriceMinister et 2xMoinsCher

00C8000000483737-photo-priceminister.jpg
Situés sur un marché qui n'est pas tout à fait le même que celui d'eBay (dont le mode de vente le plus utilisé reste l'enchère), les sites comme PriceMinister et 2xMoinsCher comptent sans doute parmi les sites de vente d'occasion les plus connus. Tous deux tiers de confiance et d'un fonctionnement proche, ces deux sites se diffèrencient pourtant. Voyons en quoi.

Fonctionnement

Très proche des sites de type marketplaces comme Alapage ou Amazon, PriceMinister ou 2xMoinsCher s'en éloignent uniquement sur le chapitre de la création de l'annonce.

Statut

Comme nous l'avons précisé plus haut, ces deux sites sont des intermédiaires de paiement qui garantissent donc au vendeur une rétribution sans accroc de leur vente. Enfin en théorie... Autre crédo d'un site comme 2xMoinsCher : la protection de la vie privée. En effet, rien de vous oblige à divulguer à vos clients vos nom et adresse, le site demandant même d'inscrire « 2xMoinsCher » en tant qu'expéditeur sur un recommandé avec accusé de réception par exemple.

Concernant les litiges, les règles semblent mieux posées que sur les « places du marché ». Un litige peut être dans un délai de 4 semaines après le traitement d'une commande par exemple, mais pas au-delà. De même, il est clairement expliqué que tout problème de transport de l'objet est imputable au vendeur qui doit indemniser le client. Autant dire que le colis suivi est plus que conseillé ici pour envoyer vos biens. Enfin concernant le droit de rétraction, 2xMoinsCher précise bien (comme nous l'avons fait plus haut) qu'il ne s'applique qu'au vendeur professionnel.

012C000000625742-photo-vendre-sur-2xmoinscher.jpg
Le site 2xMoinsCher semble mieux paré face aux litiges en tout genre que PriceMinister

Sur PriceMinister, les choses ne sont pas aussi bien exposées, ce qui n'indique pas pour autant une compétence moindre du site. Mais force est de constater que ce qui est clairement indiqué chez 2xMoinsCher ne l'est pas ici ; dommage, car la rubrique d'aide est assez bien fournie, avec un très bon paragraphe notamment concernant la déclaration de ses gains que nous vous conseillons.

L'annonce

Pour vendre sur 2xMoinsCher, il vous faut :
  • choisir une catégorie parmi une quinzaine, sachant qu'ici, la vente de tout produit informatique est possible ;
  • entrer le modèle de votre produit. Ici, rien ne sert de préciser, par exemple, Geforce 7600GS AGP 256Mo, le moteur ne trouvera aucune correspondance. Mieux vaut se contenter de 7600GS...
  • une fois trouvé votre bonheur, cliquez sur vendre et identifiez-vous ;
  • choisissez l'état général, précisez ou non la présence du conditionnement d'origine, apportez un commentaire efficace ;
  • pour estimer le prix de votre bien, un petit module est prévu à cet effet et vous donne une valeur indicative si vous saisissez la date et le prix d'achat ;
  • précisez le mode d'envoi : les tarifs sont ceux payés par l'acheteur, et dépendent de l'objet et de son prix ;
  • enfin, il reste à indiquer la quantité, éventuellement à joindre une photo (nous vous le conseillons) et à choisir ou non d'être averti par email en cas d'offre plus intéressante que la vôtre.

012C000000625744-photo-vendre-sur-priceminister.jpg
Tout comme 2xMoinsCher, PriceMinister fonctionne par catégories

PriceMinister fonctionne de manière très similaire :
  • choisissez ce que vous voulez vendre parmi un grand nombre de catégories ;
  • précisez ensuite votre requête par mot-clé ou, mieux, via le code-barres du produit à vendre, un nouveau choix de catégories étant encore à votre disposition ;
Une fois votre produit trouvé, choisissez « Vendez le vôtre », et précisez :
  • le numéro de série pour certains objets (une carte mère par exemple) ; cela peut être contraignant pour le vendeur, mais cela donne une assurance supplémentaire à l'acheteur ;
  • le prix que vous souhaitez tirer de votre objet ;
  • son état : de « comme neuf » à... « hors service » !
  • la quantité, et enfin le descriptif de l'objet, à ne pas négliger. Il ne vous reste plus qu'à vous identifier pour choisir le mode d'expédition. Fonctionnalité intéressante, le site propose d'imprimer un bordereau « Chronopost » à partir de votre compte pour que ce soit PriceMinister qui règle la note et non vous. Notez que ce site donne également la possibilité d'éviter les frais de port en permettant la remise en main propre de l'objet au domicile du vendeur.

Le coût

0078000000544951-photo-monnaie.jpg
Sur 2xMoinsCher est clairement et immédiatement affiché ce que vous allez recevoir en fonction du prix et du type d'envoi que vous choisirez, ce qui est très appréciable. Le calcul est semblable à ce que nous avions constaté chez Amazon ou Alapage : vous obtiendrez en compensation à votre vente le prix demandé, auquel il faut ajouter les frais d'envoi (mais vous aurez également à les payer lors de l'envoi de votre colis) et soustraire la commission. Celle-ci varie en fonction du montant de votre vente : de 15% pour une vente inférieure ou égale à 150 euros, jusqu'à 1% pour 500 euros et plus, avec un minimum de 50 centimes. Typiquement, la carte graphique évoquée précédemment, vendue 100 euros, rapportera 90,52 euros, auxquels vous devez encore soustraire vos frais de port.

Pour PriceMinister, le fonctionnement est identique (même si vous n'avez pas en temps réel accès à ce que vous allez réellement toucher), à un détail près : l'ajout d'une commission fixe au pourcentage déjà prélevé sur le prix de vente. A titre d'exemple, une carte graphique vendue 100 euros vous rapportera effectivement 87,10 euros auxquels vous devez encore soustraire vos frais de port. PriceMinister est donc, pour cet exemple, apparemment moins rentable que 2xMoinsCher.

Précisons enfin que sur ces deux sites, la mise en ligne et le retrait de vos annonces sont gratuits.

Avantages

Ce paragraphe pourrait être le même que celui de la page précédente, tant le fonctionnement de ces sites et celui des marketplaces sont proches. Au niveau de la recherche d'articles, PriceMinister utilise une base de données convaincante et vous n'aurez normalement pas de mal à trouver votre processeur par exemple, le système de filtres multiples aidant beaucoup. Pour 2xMoinsCher, le principe reste le même, mais le site souffre de la comparaison en matière de base d'articles existants. Cette remarque est cependant à nuancer, car il est possible (tout comme sur PriceMinister) de créer une fiche produit. Au niveau des indications, 2xMoinsCher se démarque par son affichage en temps réel de la somme qui va vous revenir, tandis que PriceMinister propose un module tout à fait utile précisant les prix moyens, mini et max constaté sur le produit que vous souhaitez vendre, ainsi qu'une indication très intéressante sur le nombre de personnes intéressées par l'article en question.

La possibilité de noter les vendeurs est aussi présente sur les deux sites, ainsi que le suivi des ventes. Autre particularité : les offres réévaluées à un prix plus bas ou avec des options supplémentaires ne sont pas supprimées. Les annonces n'étant pas payantes comme sur eBay, le vendeur peut en créer de multiples pour le même objet. Cela peut être mis à profit de la façon suivante :
  • soit en laissant l'historique de vos baisses successives, pour montrer l'effort financier auquel vous avez consenti, mais cela peut aussi énerver ou faire douter l'acheteur qui peut se demander pourquoi vous n'arrivez pas à vendre votre objet ;
  • soit en se plaçant en alternative à des gens qui procèdent par vagues d'annonces, car la vôtre, seule parmi une ribambelle d'autres du même vendeur, pourra attirer l'attention.

Inconvénients

Ils sont inhérents au processus de mise en vente : la possibilité de créer un nouveau produit s'il n'existe pas dans la base de données demande un temps beaucoup plus important qu'une annonce simple, et dans le principe même, l'accumulation d'articles proches mais aux dénominations différentes peu rapidement perdre l'acheteur. De même, vous ne pouvez pas créer d'annonce personnalisée. De plus, vous avez l'obligation de relancer l'acheteur pour obtenir le paiement, alors que cela est fait automatiquement sur eBay. Nous vous incitons donc à toujours laisser un petit mot dans vos colis afin de rappeler cette formalité à l'acheteur, sans quoi vous ne serez pas payé par le site.

Les solutions alternatives

Si les trois solutions présentées précédemment regroupent un pourcentage très élevé du nombre de transactions de produits d'occasion sur Internet, il subsiste tout de même quelques lieux sur lesquels vous pouvez compter pour réaliser de bonnes affaires. Loin des supports très réglementés que sont eBay ou 2xMoinsCher, les newsgroups, forums et autres sites de petites annonces en ligne proposent une façon de procéder qui s'apparente plus aux petits papiers que vous retrouvez tous les matins, accrochés à la porte de votre boulangerie préférée, et le contact humain est davantage privilégié, ce qui implique malheureusement un risque plus grand de mauvaises surprises.

Les newsgroups

00C8000000625704-photo-usenet.jpg
Les newsgroups sont un excellent moyen de communication, rapide et à la portée de tous. Le contenu de type texte possède de plus un temps de rétention très long et peut rester plusieurs années sur un newsgroup. Bien entendu, la visibilité n'est pas la même que sur eBay ou PriceMinister, mais le coût de l'opération est nul et autant profiter de toutes les plates-formes possibles pour augmenter les chances de vendre son bien. De plus, vous pouvez choisir vous-même le format de votre annonce, aucun carcan (catégorie, base de données existante à satisfaire) ne limitant votre esprit créatif.

Les sites d'annonces spécialisés

Vous n'avez peut-être jamais entendu pas de sites comme Plusdokaz. Pourtant, ces sites proposent des interfaces entièrement gratuites (c'est-à-dire que l'annonce est gratuite et que le site ne prend aucune commission) et suffisamment agréables à utiliser pour que vous fassiez l'effort de poster votre annonce à cet endroit également. Ce genre de sites spécialisés fonctionne à partir de catégories nécessaires pour les acheteurs, mais vous êtes ici aussi très libre dans la façon de construire vos annonces, ce qui peut se révéler utile pour attirer les acheteurs potentiels. Enfin, il est évident que vous ne bénéficierez pas de l'audience disponible sur eBay, puisque vous ciblez un public très précis sur ces sites.

012C000000625762-photo-plusdokaz.jpg
Pludokaz, un site sans grande prétention mais qui a le mérite de proposer une alternative gratuite


Les forums

Les lieux communautaires comme les forums de sites spécialisés sont également de bons moyens de vendre simplement ses objets. Notez d'ailleurs que votre site préféré possède une rubrique spécialisée où vous pouvez (gratuitement, naturellement) déposer votre annonce et établir rapidement des contacts avec de potentiels clients, rubrique que vous pouvez retrouvez sur cette page. Enfin, le cadre est plutôt propice à la mise en ligne d'annonces, puisque vous avez une grande liberté dans la mise en page de celle-ci, sans oublier que le public ciblé est ici constitué de l'ensemble des lecteurs. Prenez toutefois garde à rester dans le cadre d'une rubrique dédiée, car la mise en ligne d'annonce dans des parties des forums non concernées est particulièrement mal perçue par les habitués. Un seul conseil : lire les règles du forum pour ne pas aller au devant de quelques déconvenues.

012C000000625764-photo-forum-pa-clubic.jpg
Les forums - comme celui de Clubic - sont des endroits où vos objets pourront trouver acquéreur rapidement

Quelques exemples caractéristiques

Rien ne vaut l'explication par l'exemple. C'est pourquoi voici quelques cas typiques qui vont vous montrer pourquoi il est plus intéressant d'utiliser tel ou tel site selon le produit à vendre.

Vendre une carte-mère

0096000000602544-photo-carte-m-re-asus-p5e3.jpg
Pour une carte mère (et les composants informatiques en règle générale), on peut quasiment éliminer les marketplaces comme Amazon ou Alapage, qui ne permettent tout simplement pas de vendre simplement de tels objets. Un site comme 2xMoinsCher pourra peut-être vous convenir, mais sa base de données limitée risque de vous empêcher de vendre votre modèle, et cela même s'il n'est pas complètement exotique. PriceMinister est probablement plus approprié pour une telle vente, sa base de données étant plus large. eBay est évidemment une bonne alternative à PriceMinister, selon que vous souhaitiez ou non vendre aux enchères. Enfin les newsgroups, ou peut-être même davantage les forums, sont également de bons moyens de vendre ce genre d'objets à moindres frais.

Vendre un PDA

0064000000607008-photo-organiseur-de-poche-pda-hewlett-packard-ipaq-114.jpg
Tout comme pour la carte mère, il semble exclu d'utiliser les « places du marché » pour vendre un PDA. Toutes les autres solutions sont viables, avec les qualités et les défauts qui les caractérisent, même si rien ne sert de recourir à un forum ou à un site d'annonces spécialisées pour ce type de produit assez grand public. eBay parait être une bonne solution, notamment si votre PDA est assez récent, car il pourra, grâce à l'émulation créée par l'enchère, se vendre un assez bon prix. N'hésitez pas toutefois à tenter votre chance sur PriceMinister ou 2xMoinsCher, étant donné que l'annonce y est gratuite, tout en gardant à l'esprit qu'eBay reste moins cher en cas de vente réussie.

Vendre un DVD

0050000000534684-photo-jaquette-dvd-le-fabuleux-destin-d-am-lie-poulain-hd-dvd.jpg
Si eBay est encore très bien placé pour vendre un DVD sur le Net, et que PriceMinister ou 2xMoinsCher sont également des solutions intéressantes, les marketplaces que sont Alapage et Amazon sont peut-être davantage à considérer. En effet, ces sites sont des références pour l'achat de tels produits neufs, et amènent à eux un grand nombre de visiteurs qui peuvent facilement être tentés de choisir le produit d'occasion, moins cher que le titre neuf. A vous de savoir faire se démarquer votre offre des autres par un prix agressif, ce qui mène cependant parfois à reconsidérer de manière assez importante ses prétentions.

Vendre un logiciel

0078000000590478-photo-office-ultimate.jpg
Vendre un logiciel est un exercice à part. En effet, vous ne pouvez jamais vendre un logiciel fourni avec un produit, typiquement la version de Windows livrée avec votre ordinateur. Ces logiciels sont dits « OEM », pour Original Equipment Manufacturer, et ne peuvent être vendus d'occasion en dehors de la vente liée. De plus, même en cas de licence non liée à un matériel quelconque, vous devez céder la licence complète lorsque vous vendez un logiciel, car le CD seul (même original) ne vaut rien. Enfin dernier conseil pour plus de prudence : n'hésitez pas à fournir à l'acheteur une lettre sur l'honneur prouvant la cessation de la licence. De plus et avant de tenter quoi que ce soit, prenez bien garde à lire la licence du logiciel que vous souhaitez céder, car celle-ci peut parfaitement inclure une clause empêchant une telle exploitation (celle de Windows XP le permet par exemple).

Ceci étant dit, si vous souhaitez vendre des logiciels sur Internet, nous aurions tendance à vous prodiguer les mêmes conseils que pour la vente de DVD : les marketplaces sont spécialistes dans ce domaine, et la clientèle pour un logiciel d'occasion pourrait être nombreuse. eBay est évidemment une bonne alternative, tout comme 2xMoinsCher ou PriceMinister.

Conclusion

Vendre sur Internet n'est finalement pas compliqué pour les raisons que l'on pense : les transactions financières posent assez peu de problème si vous passez par des sites proposant des moyens de paiement rapides (comme PayPal pour eBay), un fonctionnement en tiers de confiance (comme eBay) ou qui sont très stricts dans leurs procédures (comme eBay ou Alapage). Ces mêmes sites mettent également à disposition des vendeurs des outils qui rendent la conception d'annonces très facile et rapide, particulièrement pour PriceMinister, 2xMoinsCher, Amazon et Alapage. eBay reste en retrait dans ce domaine, mais propose en revanche une liberté bien plus importante en vue de personnaliser vos offres.

Si vendre sur Internet peut paraître encore rédhibitoire pour certains, c'est probablement dû au fait que les acheteurs semblent mieux protégés que les vendeurs. Ce déséquilibre des forces peut être illustré par un exemple assez révélateur : seul eBay permet d'évaluer les acheteurs, les autres sites ne voyant pas d'utilité à cela. Pourtant les vendeurs connaissent aussi des déconvenues, particulièrement lorsqu'ils sont tributaires d'acheteurs qui oublient de valider la réception du produit, bloquant ainsi la rémunération du vendeur.

0280000000625834-photo-logos-sites.jpg

Qu'en est-il enfin de l'intérêt de vendre du matériel sur Internet. Quel gain peut-on en attendre ? En réalité, il est quasiment impossible de se payer une nouvelle carte mère en vendant la précédente, et il est assez rare de réaliser une plus-value sur un produit, les chances diminuant à mesure que le produit prend de l'âge. Quelques exceptions existent cependant : les produits qui ne se fabriquent plus peuvent voir leur côte augmenter au-delà du prix d'achat initial (ce fut le cas de la mémoire SDRAM pendant un moment, ou de certains processeurs à l'heure actuelle).

La vente de son ancien matériel reste toutefois un bon moyen de financer un renouvellement de configuration, particulièrement si vous êtes coutumier du fait. La question étant tout de même de savoir si vendre en pièces détachées est ou non plus intéressant que de céder une configuration complète, ce qui pose le problème de l'intérêt de l'upgrade matériel, mais c'est une autre histoire...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Le vide-grenier High-Tech sur le Net avec Clubic
Le plein d'images sur  FSX : Acceleration
MySpace intègre Skype à sa plate-forme
Splarte, un nouveau moteur de recherche pour la VOD
L'équipementier suédois Ericsson déçoit les marchés
Vers un processeur Intel adapté à l'OLPC
Avec AdSense, Google veut jouer la complémentarité avec les médias
France : 31e au palmarès liberté de la presse RSF
MySpace intègre le softphone Skype à sa plate-forme
50.000 téléphones Google sur les rails ?
Haut de page