Intel X38 : nouveau chipset Intel haut de gamme

24 septembre 2007 à 12h25
0

Overclocking

Nous avons naturellement eu à coeur de vérifier les capacités en overclocking du X38 et ce en utilisant la P5E3 Deluxe d'Asus. Côté processeur nous restons fidèle à notre Core 2 Duo E6850 dont la fréquence initiale est rappelons-le de 3 GHz alors que le bus système est lui fixé à 1333 MHz (4x 333 MHz). Bien que le BIOS Asus soit toujours en chantier, les tensions d'alimentation de la mémoire ou du processeur étant à saisir manuellement, nous avons pu atteindre sans grand souci les 450 Mhz de bus système soit une fréquence de 3,6 GHz. En poussant un peu, nous avons pu atteindre les 485 MHz de bus système soit une fréquence de 3,88 GHz. Au prix de quelques manipulations supplémentaires, les 495 MHz de bus système se sont ouverts à nous, toujours avec un coefficient multiplicateur de 8. Cela nous donnait une fréquence de fonctionnement de 3,97 GHz. Bien que les 4 GHz soient hélas restés inaccessibles, malgré les diverses augmentations de tensions et les autres dégradations des temps de latence de la mémoire, le X38 signe ici une prestation équivalente aux meilleurs P35 à processeur identique. Ce dernier semblant décidément être le facteur limitant dans notre configuration de test.

000000E600586643-photo-intel-x38-oc.jpg
000000E600586644-photo-intel-x38-oc-2.jpg

Overclocking de notre Core 2 Duo E6850 sur plate-forme X38 : d'abord 3,6 GHz puis 3,96 GHz


Conclusion

000000DC00589722-photo-intel-x38.jpg
Arrivés au terme de cet article, il nous faut conclure sur le X38, nouveau chipset haut de gamme d'Intel. Attendu depuis de longs mois, le X38 introduit quelques nouveautés bien sympathiques qui commençaient à faire sérieusement défaut au i975X, son prédécesseur. Ca n'a l'air de rien mais le X38 gère tout d'abord nativement le FSB1333 alors que l'i975X le prend en charge de manière plus ou moins artisanale. Déjà compatible avec les Penryn, le X38 est aussi doté d'un contrôleur mémoire double canal fonctionnant, selon le choix du fabricant de carte mère, avec de la DDR2 ou de la DDR3 (jusqu'à 1333MHz officiellement pour cette dernière). Quant à la spécification XMP, celle-ci est sur le papier intéressante mais il faudra voir sur le long terme quels fabricants de mémoire prendront la peine de l''intégrer et de proposer des profils XMP sur leurs barrettes.

La grande nouveauté du X38 réside bien sûr dans son contrôleur PCI-Express, un contrôleur prenant en charge la version 2.0 des spécifications du bus et qui reste rétro compatible avec les Cartes Graphiques actuelles. Bien sûr, aucune carte graphique à la norme PCI-Express 2.0 n'est encore disponible : il faudra donc un peu de patience pour vérifier si le PCI-Express 2.0 est vraiment synonyme de gain de performances. En attendant, le seul atout de ce contrôleur PCI-Express remanié est de proposer une vitesse maximale pour chaque carte graphique constituante d'une solution multi-VPU. En Crossfire les cartes opèrent en effet en mode 16x quand l'i975X les limitait à un mode 8x. Reste un regret, le X38 ne prend pas en charge le SLI...

Faute de révolutionner le monde des chipsets, le X38 permet à Intel de se remettre à niveau tout en étant prêt pour l'avenir. Son chipset est en effet déjà compatible avec le PCI-Express 2.0, il gère aussi bien la DDR2 et la DDR3 alors qu'il prend en charge les futurs Penryn, les Processeurs Core 2 gravés en 45nm et dont la sortie sera effective dans le courant du mois de novembre de cette année. Reste un petit détail, malgré les optimisations apportées par Intel au contrôleur mémoire, avec notamment l'adjonction du mode 1T, les performances ne sont pas convaincantes. L'i975X fait en effet souvent mieux que son successeur : manque d'optimisation des BIOS ou petite régression des performances au profit de la mise à niveau de la plate-forme ? L'avenir nous le dira mais les cartes testées ici sont pourvues de la révision A01 du chipset quand les cartes du commerce utiliseront la révision A02.

Et pour en revenir aux Cartes mères testées ici, il est trop tôt pour se prononcer définitivement. Chez Gigabyte comme chez Asus l'agencement semble particulièrement soigné, mais les BIOS sont jeunes, très jeunes et il faudra encore attendre quelques mois pour que la plupart des problèmes et autres bugs soient corrigés. Espérons par ailleurs que les fabricants pratiqueront des prix à peu près raisonnables pour ces nouveaux modèles haut de gamme. Au vu de la tendance de ces derniers mois, ce n'est hélas pas gagné.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

Test Mario Kart Live : Home Circuit, un
Coincés à la maison ? Voilà 10 films à (re)voir absolument en streaming
Qu'est-ce qu'un malware et comment s'en protéger ?
Test Roccat Elo Air 7.1 : un casque complet, qui oublie pourtant l'essentiel
Sonde Galileo : en route pour Jupiter
Boston Dynamics va vendre des bras pour Spot, son chien robot, dès l'an prochain
Test Apple Watch Series 6 : une évolution en douceur pour une montre toujours aussi réussie
La supercar hybride de McLaren se dévoile grâce à ses dépôts de brevets
Comparatif impression photo en ligne : à qui confier vos souvenirs ?
scroll top